Vacances j’répare tout

19/02/2018 Non Par cborne

Ce n’est pas parce que tu es en vacances que tu es en vacances, commençons à faire ce qu’il y a à faire.

C’est un phénomène que je connais bien, lorsque j’ai trop donné je suis incapable de m’arrêter, en même temps ce n’est pas comme s’il n’y avait rien à faire. Je pense que lorsque la pression va retomber, je vais tomber raide. Pour l’heure je ne suis pas encore assez fatigué et puis j’ai tellement cumulé les emmerdements ces derniers temps que j’ai envie de prendre ma revanche, un tour d’avance sur les catastrophes à venir.

J’avais un problème de hotte aspirante qui ne fonctionnait que sur deux positions, je vous montre le problème de fond.

Si vous regardez au-dessus de la hotte, on voit un conduit en placo. Dans le conduit en placo, il y a l’évacuation de la salle de bain, si bien que je ne peux pas monter plus haut. En même temps je suis à bonne hauteur, je n’ai pas besoin d’aller plus haut, l’écart par rapport aux plaques de cuisson est celui qui va bien. Par contre, ce qui est plus délicat c’est si la hotte est morte, il faut trouver une hotte qui fait exactement la même largeur, j’ai regardé, je n’en trouve pas. Une aberration de plus parmi d’autres, rien n’est standardisé. J’ai cru à un problème avec mon radiateur de salle de bain, un sèche serviette, ici encore rien n’est standardisé, si bien que si votre sèche serviette rend l’âme, le nouveau n’ira pas dans les trous précédents, il faut donc transformer son mur en gruyère. A une époque, on aurait pu se dire que le changement c’était pour une bonne dizaine d’années ou plus, désormais avec le matériel médiocre qu’on nous vend, c’est un coup à tout casser tous les trois ans.

Avant d’en arriver à mettre un coup de disqueuse dans le placo pour la future hotte à venir, j’ai quand même voulu vérifier le bouton pour voir s’il n’y a pas un faux contact. En effet, les graisses peuvent encrasser, l’humidité peut oxyder. Je me suis attaqué au démontage en règle de la hotte, jusqu’au bouton que j’ai démonté intégralement. Sous le bouton il y a des petites lames de métal, dans le fond il y a de petites lamelles de métal, lorsqu’elles font contact, on a la hotte qui va se mettre dans la position qui va bien. J’ai gratté l’ensemble des parties métalliques, et c’est reparti, je suppose qu’il faudra certainement le refaire de façon régulière. J’ai fait l’économie de 100 € de hotte, j’ai fait l’économie de travaux supplémentaires, j’ai la satisfaction personnelle d’avoir prolongé la vie d’un objet et surtout comble du bonheur, ma femme va me laisser tranquille.

Ma femme, décidément, a tiré un peu trop fort sur une porte de placard au point d’exploser un guide. Porte de placard brico depot, il y a plusieurs semaines j’avais pu m’arrêter pour acheter un pack. Il faut savoir qu’on ne vous vend pas les guides à l’unité, on vous vend le pack complet, les roulettes et les guides. J’explique au vendeur mon type de guide, il me dit que cela n’existe plus et que désormais chez brico depot on vend un nouveau modèle. La question qui paraît évidente, est-ce que c’est compatible ? Pour le vendeur, ça parait complètement évident, il lui paraissait aberrant que des guides ne soient pas compatibles avec des rails vendus il y a quatre ans. Dès à présent vous vous doutez que Cyrille démonte sa porte de placard, change le guide et ça marche serait trop évident. Le guide n’est pas compatible avec le rail, il est trop gros de trois millimètres.

On évoque l’obsolescence programmée dans les hautes technologies, pas besoin d’aller regarder les batteries d’iphone pour en trouver au quotidien. Concrètement, si je veux changer le guide, je suis obligé de changer le rail complet. Je vous montre quand même la pièce.

On se doute qu’en terme de fragilité la partie fine de la pièce pour supporter une porte de placard de plusieurs kilos c’est pas terrible. J’ai commencé à fouiller sur internet, à regret, j’aurai dû commencer par là, pour trouver l’entreprise 3dkstore. Il s’agit si j’ai tout compris en voyant leur page facebook, d’une société qui s’est spécialisée dans l’impression 3D. Ma commande a été expédiée, je ne sais pas si c’est sérieux, mais l’idée est la bonne. J’ai payé 10 € les deux guides, 3 € de frais de port, soit 13 € ce qui peut paraître relativement cher. Et pourtant à y réfléchir, j’ai jeté 10 € de kit non compatible chez bricodepot. S’il avait fallu pousser la démarche jusqu’au bout, il aurait fallu que je démonte les deux portes, que je dévisse le rail, que je remette un nouveau rail que j’aurai payé une vingtaine d’euros. C’est donc le juste prix, puisque d’un point de vue travail, c’est cinq minutes le temps de baisser le niveau de la porte, changer le guide, le remettre.

La révolution impression 3D n’a pas  encore eu lieu et je pense qu’elle doit d’abord passer par les professionnels avant d’arriver dans le domicile de tout un chacun. Un peu comme les imprimantes traditionnelles, on faisait les photocopies dans les magasins dédiés jusqu’à ce que l’imprimante arrive chez nous pour finalement voir l’impression disparaître, pas tout de suite mais certainement demain. L’impression 3D est indéniablement l’un des piliers de la lutte contre l’obsolescence, il est regrettable de voir que les états ont encore un train de retard. Aujourd’hui, l’idée serait de pousser bricodepot à pouvoir me fournir mon guide pour dix ans, et pourtant ce n’est intéressant pour personne. Il faut imposer aux sociétés de fournir les plans pour pouvoir les fabriquer à volonté. Si d’ailleurs les entreprises avaient compris qu’il y avait de l’argent à gagner, son âme à sauver, une image à redorer, elles proposeraient dans le cadre de pièces en plastique comme celles-ci leur propre service d’impression 3D plutôt que de laisser un tiers assurer leur travail à leur place.

En cette journée j’ai quasiment fini ce que j’avais à faire et qui traînait depuis un moment. Mine de rien démonter la hotte a pris un certain temps, dégraisser, remonter, ne se fait pas en quelques minutes. Je vais pouvoir me consacrer à des activités informatiques très orientées encore une fois vers le minimalisme, purger et purger encore pour en avoir le moins possible. De la masse des problèmes rencontrés jusqu’à maintenant, il ne me reste globalement que le partner. Le garage m’avait dit que si le niveau de liquide de refroidissement baissait à nouveau, cela pouvait être lié à des bulles d’air suite à la dernière intervention. Le niveau a baissé, pas de façon très franche, et c’est cela qui me chagrine, jeudi, je dois faire un aller retour à Toulouse, 400 km dont 350 d’autoroute. Pas terrible pour exploser le moteur, surtout avec une femme plus ou moins handicapée à côté. Je vais essayer de me lancer dans la quête d’un garagiste dans mon secteur, je paye le prix ici de notre isolement et de cette vie entre deux villes.

Enfin, on ne va pas bouder son plaisir d’avoir le temps de faire les choses, de réussir à arranger, de voir le soleil revenir sur la mer et des journées où le soleil se couche à 18h30.