Les histogrammes, c'est pas automatique

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Lorsque vous demandez à votre tableur libre préféré de vous fabriquer un histogramme, et bien celui-ci n'en est pas capable, il faut tricher un peu et je vous le montre. 

Le tableau produit un diagramme en bâtons, on triche en réduisant l'espacement à 0 entre les barres de façon à donner l'illusion d'un histogramme. L'oeil expert néanmoins verra que les classes en bas figurent, alors qu'on devrait avoir uniquement les nombres composant ces classes. Le tableur gnumeric, bien moins connu que Calc de Libreoffice et disponible uniquement sur environnement libre a le bon goût de savoir tracer de véritables histogrammes, et je vous le montre encore :

Et là encore les plus attentifs d'entre vous remarqueront que la barre au lieu de monter à 2, ne monte qu'à 0.4, de la même manière pour les autres. Que se passe-t-il ? Et bien tout simplement, la définition de l'histogramme c'est une histoire de proportionnalité avec la hauteur du rectangle et si on fait le calcul, en multipliant toutes les hauteurs représentées par 5 qui correspond à chaque fois à l'un des côtés du rectangle, cela fonctionne 0.4*5=2, 1*5=5, 1.6*5=8 et 0.8*5=4. Pour tricher et alors obtenir la hauteur de rectangle qui va bien, il faut multiplier par 5 toutes nos valeurs dans le tableau pour qu'après celles-ci soient divisées par 5.

Voyez que la construction d'un histogramme en informatique, c'est pas automatique.

 

Fil RSS des articles de ce mot clé