Le problème du tout informatique

Rédigé par cyrille - - Aucun commentaire

Voici une nouvelle :

Cette nouvelle explique que si vous allez régulièrement au KFC, KFC scanne votre visage, enregistre vos différentes commandes, si bien qu'à chaque fois que vous retournez au KFC, on vous reconnaît et on vous propose des commandes qui sont de façon théorique adaptées à vos goûts. Théorique car KFC n'est pas neutre, KFC vous proposera certainement un nouveau produit pour vous séduire ou peut être KFC vous proposera les produits qu'il faut finir rapidement avant qu'ils ne périssent, l'outil informatique a cette force, il n'est plus neutre, l'outil informatique cherche à vous influencer de façon insidieuse. Il s'agit d'un problème devenu récurrent, fréquent, on évoque même l'influence des réseaux sociaux dans l'élection de Donald Trump président des États Unis qui a contribué à diffuser de fausses informations pour discriminer sa rivale ou se mettre en valeur, les gens ont donc été influencés par les écrits pensant que si c'était écrit alors c'était forcément vrai.

L'informatique a donc des conséquences, une potentielle élection dans la plus grande puissance mondiale est une conséquence non négligeable, est ce que le fait de se faire scanner en allant manger chez KFC peut avoir des répercussions ? KFC vous scanne, votre visage qu'il associe à vos habitudes alimentaires. Que fait KFC des données qu'il stocke ? Qui empêche KFC de revendre vos données à votre compagnie d'assurance ?

Imaginons que KFC effectivement distribue à gauche à droite vos données personnelles, votre assurance les récupère. Mais votre assurance ne s'est pas arrêtée là, elle a récupérée vos données Facebook, car souvenez vous, si c'est gratuit c'est vous le produit. Alors que KFC ne possède que votre photo et votre menu, désormais votre assureur grâce à des méthodes de reconnaissance faciale et des photos récupérées dans votre profil facebook, croise les informations et associe votre photo, votre repas à votre nom de famille et donc au contrat de police d'assurance. L'assureur découvre que vous allez plus de trois fois par semaine chez ce restaurant qui n'est pas si diététique, que vous mangez particulièrement gras et curieusement vous voyez vos frais d'assurance exploser, car votre conduite alimentaire est une conduite à risque pouvant entraîner des troubles cardio-vasculaires. Changer d'assurance ne sert absolument à rien puisque de toute façon les autres compagnies sont en possession des mêmes données et peut être plus encore.

Ce cas peut s'étendre à l'infini. Multipliez les recherches sur le diabète par exemple, ou les maladies sexuellement transmissibles et c'est prendre le risque à nouveau de voir vos données vendues par Google et votre assureur qui commence à se faire beaucoup de souci pour vous tout comme votre employeur qui paye aussi pour récupérer vos données.

La description telle que je la donne peut sembler en ce début 2017 digne d'un scénario d'anticipation, un scénario catastrophe. Pourtant ce billet sera peut être parfaitement d'actualité dans cinq ans. Il parait donc évident d'éviter la multiplication des enregistrements sur de très nombreux sites, de distribuer à la pelle ses données personnelles, il y a déjà suffisamment de cas où l'on ne peut y échapper pour contribuer à la récupération de son identité.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ukloi ?