Le Blog de Cyrille BORNE

Dernier Round

Au nord c'étaient les corons, les hommes des mineurs de fond

Rédigé par Cyrille BORNE

Du Pierre Bachelet pour évoquer le minage de monero vous êtes bien évidemment sur le blog de Cyrille BORNE.

Notre affaire commence il y a quelques semaines quand on a découvert que The Pirate Bay faisait miner de la monnaie virtuelle à ses utilisateurs. Pour ceux qui n'auraient pas compris la phrase, une courte explication. The pirate bay est certainement le site de torrent le plus célèbre, un pionnier, une histoire, des soucis juridiques, de l'aventure, des millions de visiteurs qui viennent récupérer leur dose hollywoodienne gratuite. Le monero est une monnaie virtuelle que vous pouvez convertir ou utiliser sur certains sites, que vous pouvez calculer, on dit miner dans le jargon, en utilisant un ordinateur ou un smartphone. Il est évident que plus la machine est puissante, plus vous avez de machines qui minent, plus vous avez d'argent. Et forcément dans la tête des gars de The Pirate Bay :

J'ai connu le piratage, j'avais dix ans je pense, et c'était un esprit totalement folklorique, un esprit de partage. J'ai souvenir d'avoir répondu à une annonce dans le journal d'un gars qui vivait dans le Tarn, on s'envoyait les disquettes d'Amiga par la poste. Par hasard j'avais échangé avec un agent EDF qui était venu chez nous car on avait trois appareils qui avaient claqué en même temps. Au départ, les sites de Warez, c'était vraiment pour le partage, pour le fun, comme les hackers qui voyaient un défi à s'attaquer au site de la CIA. Aujourd'hui le seul mot d'ordre c'est : pognon. Le bon esprit sur la toile a disparu, à part quelques illuminés qui persistent à croire qu'il faut partager l'information, que plus on sera nombreux à la partager moins nous serons esclaves des autres, 99% des gens visent à s'enrichir sur l'internet, pour 1% qui doit y arriver, c'est beau on dirait du Saez.

L'action de The Pirate Bay montre bien que nous ne sommes pas dans une cause philanthropique, et que non seulement le site se fait de l'argent sur le dos de la "culture" internationale mais aussi sur celui de ses utilisateurs qu'il peut voir désormais comme des vaches à lait. Il est évident que ça a commencé à se voir quand certains internautes ont réalisé que les ventilateurs de la machine se déclenchaient, signe d'une consommation excessive de ressources. La situation pour moi engendre un malaise profond pour l'avenir, un malaise que j'ai rarement vu auparavant.

Je l'ai écrit, un de ses quatre vous verrez apparaître une page Tipeee sur le site, une possibilité de don paypal etc ... Pour moi, mon véritable paiement, c'est que d'autres fassent ce que je fais, c'est à dire faire circuler l'information et les tutos. Certains, n'ayant pas la capacité à le faire m'ont proposé de l'argent pour montrer qu'ils en étaient malgré leur silence. Je le ferai donc par principe, et pas par besoin, car si j'ai besoin d'argent, je demande des heures supplémentaires, je me déclare en auto-entrepreneur dans l'informatique, ou je m'inscris chez Acadomia. Comprenez qu'écrire reste une passion qui me coûte de l'argent, 85 € par an entre le nom de domaine et l'hébergement, je n'écris pas pour m'enrichir. La monétisation sur l'internet est une véritable catastrophe, et nous en viendrons à une situation totalement binaire : les sites payants, les sites de passionnés. Dans la vision de 2025 que proposait la chaîne Youtube, un drop dans la mare, une troisième voie était possible, celle de l'information médiocre, sponsorisée, manipulée par la publicité. Je n'y crois même plus, je pense qu'on aura réellement cette dualité, même les services gratuits des GAFAM finiront par inviter à payer.

Avec cette publicité qui ne fonctionne pas, cette économie de don difficile où tout un chacun a l'impression de mendier, il y a qu'on le veuille ou non une tension entre le créateur et ses suiveurs. Ils sont nombreux à considérer qu'ils travaillent de façon bénévole sur la toile, en donnant de l'information, en aidant et ont souvent du mal à comprendre qu'il n'y a pas de retour. Ils sont dans une erreur de jugement, s'ils estiment qu'ils sont dans un travail, ils n'ont qu'à demander un salaire ou ne rien faire pour une collectivité qui si c'est gratuit, prend sans nécessairement s'interroger sur une éventuelle récompense. Si les gens ne donnent pas, si les publicités sont bloquées et ne rapportent plus, le minage de monnaie virtuelle apparaît comme une juste solution pour le créateur, si quelqu'un vient lire un article chez moi, il me prend, je lui prends en retour, un donné pour un rendu.

Le problème c'est que cela ne marche pas comme ça, The Pirate Bay qui a l'habitude de se servir sans demander la permission, s'est servi du processeur de ses usagers sans les informer. Si la publicité avance à découvert, le minage de monnaie virtuelle avance masqué, au moment même où vous lisez ces quelques lignes vous ne savez pas si je suis en train de faire tourner votre processeur pour miner de l'argent, plier des molécules ou hacker un site internet en brute force.

L'histoire pourrait s'arrêter là, avec l'acceptation, les virus et le Warez, avec un fond de porno dedans c'est globalement la même famille. On sait que lorsqu'on s'aventure sur ces sites, on est dans l'illégalité, que tous les coups sont permis, comme les sites de streaming qui vous invitent à installer une barre d'outil VLC qui n'est rien d'autre qu'un virus. L'histoire ne s'arrête pas là et continue sur le site de Thuban, dans ses commentaires, dans les commentaires du forum où il s'est joint à nous.

Il n'y a pas d'équivoque dans la position de Thuban, dans ce qu'il fait, qui il est. Professeur de physique, il n'a pas besoin d'argent, puisque grassement payé par l'état il gagne comme moi quatre millions d'euros par mois et ses enfants sont secrétaires parlementaires. Plaisanterie mise à part, mon homologue a pondu un bouquin sur l'autohébergement en passant par Open BSD, c'est un libriste convaincu, un bidouilleur et qui s'est dit pourquoi pas moi. Dans son article, il explique comment générer de la monnaie virtuelle sur un site, les scripts qui vont bien et affiche en bas à droite de l'écran un encart vous invitant à cliquer et à miner. Nous ne sommes pas dans le minage à l'insu de l'utilisateur, donner un peu de son processeur est un acte différent que de faire un virement paypal, le lecteur sera soulagé de savoir qu'il n'aura finalement payé qu'un peu d'électricité. On aurait donc trouvé la rétribution équitable pour rémunérer les indépendants.

Vous vous doutez bien que si un GAFAM se lançait dans ce genre d'opérations, en moins de quinze minutes Twitter est envahi de messages de haine, car ces sites sont sous surveillance populaire. Quid du petit site comme le mien qui affiche désormais un panneau à l'entrée pour dire que je ne vous mine pas ?

Car si Thuban s'inscrit dans cette démarche honnête, basée sur l'acceptation du lecteur, la chasse à mon sens me paraît ouverte pour faire miner les lecteurs avant que les adblockeurs se réveillent. D'après Xakan, ublock et adblock ne voient rien, Xakan non sans humour explique qu'il nous fait miner depuis quelques jours. La problématique dès lors, c'est que lorsqu'on va lire un site quelconque, un petit site comme on dit, on aura forcément dans un coin de la tête la question qui fait mal, est-ce qu'on n'est pas en train de me faire miner de l'argent ou autre chose ?

Nos sites indépendants n'ont d'intérêt que dans la clarté, la franchise, la droiture, si demain se multiplient ce genre d'actions, sans avertir les utilisateurs, on saura largement plus en sécurité en visitant une page facebook où on sait pertinemment à quoi s'attendre. L'appât du gain à tout prix est une grossière erreur, si on n'est pas capable d'assumer le fait qu'on ne va certainement rien gagner avec son blog, son site, parfois même pas un merci, il vaut mieux certainement tout arrêter et se lancer dans une activité plus lucrative.

L'idée de The Pirate Bay doit pourtant nous faire réfléchir en tout cas elle devrait. Sur le forum, du fait de nous connaître depuis plus de quinze ans, on évoquait à l'époque la team folding@home. Il s'agit d'un projet qui date de 2000 dont le but est d'utiliser la puissance du processeur pour faire du pliage de molécules afin d'essayer de trouver des solutions contre des maladies génétiques. Plutôt que d'essayer de gagner quatre sous, d'y laisser son âme, d'ouvrir la voie pour les GAFAM qui se retrouveraient dans une position plus éthique, il y aurait certainement à creuser, comme un mineur, d'autres utilisations du processeur de nos usagers.

J'ai écrit cet article à chaud, j'avais dit que je ne le ferai pas, mais il était urgent pour moi de clarifier ma pensée, de récupérer les bribes que j'ai pu laisser ici ou là. Je pense aussi que c'est un sujet d'actualité, qu'il est nécessaire de s'informer, d'éduquer et d'avertir la population. Si votre ordinateur sur un site quelconque commence à faire supercopter, soit vous êtes en train de miner pour quelqu'un soit vous êtes sur Allociné. Nous nous quittons avec Pierre Bachelet qui n'a pas dû beaucoup miner de monero dans sa vie.

Classé dans : blog Mots clés : aucun

Lui-même, et c'est déjà beaucoup.