Le Blog de Cyrille BORNE

Dernier Round

Zwii, un CMS tout en un à tester

Rédigé par Cyrille BORNE

Comme François François, faîtes Zwiiiiiii !!! Ah peut-être pas.

Un CMS ou Content Management System est un site en kit, du déjà tout fait, ou disons du plus ou moins déjà fait. Avant, lorsque quelqu'un voulait publier quelque chose sur Internet, il gérait l'ensemble à la main, depuis des outils dédiés comme Macromedia Dreamweaver ou pour les plus forts, directement depuis l'éditeur de texte. La vulgarisation de l'informatique a vu apparaître les CMS comme une évidence, avec eux l'avantage de pouvoir publier sans connaissance des langages Web, la contrepartie étant un Web qui se ressemble. Si l'on prend mon blog, il est construit à partir du moteur de blog PluXml, étant attaché aux contenus plutôt qu'à l'apparence, j'ai le template par défaut comme beaucoup d'autres, je contribue donc à une espèce de nivellement de l'apparence. C'est d'ailleurs intéressant pour le professionnel, avec tous ces sites qui se ressemblent les uns, les autres, son métier est d'apporter la touche d'originalité qui fait la différence, j'en profite pour faire un placement produit pour la dame du web, mon camarade avec qui je faisais mes premiers sites il y a 15 ans et qui s'est désormais professionnalisé. (je viens de gagner au moins quinze millions d'euros).

Le choix d'un CMS n'est pas anodin, car même si ces logiciels sont libres pour la plupart, il y a peu de possibilité de migrer de l'un à l'autre. Le CMS le plus utilisé au monde c'est Wordpress, à l'origine moteur de blog, vous pouvez désormais tout faire, votre boutique, forum, et bien plus encore, on trouve des plugins pour tout. Wordpress représentait dernièrement 25% de l'internet, c'est conséquent. Miser sur un CMS, c'est prendre quelques paris, notamment la pérennité du projet. A une époque, j'avais écrit environ 4000 articles dans PluXml, il n'existe aucun plugin d'importation de PluXml vers Wordpress ni vers un autre site, si bien qu'à l'heure actuelle, je voulais quitter le projet pour une raison ou pour une autre, je serais dans l'obligation de tout remettre à la main. Comprenez donc que l'engagement dans un CMS n'est pas aussi anodin que d'écrire en docx ou en odt, il n'y aura pas d'interopérabilité pour vous sauver.

Wordpress a les avantages de ses inconvénients. Wordpress est le moteur le plus utilisé au monde, il est donc le plus attaqué, Wordpress a des plugins à tout faire, malheureusement ces plugins sont parfois faillibles ou abandonnés, si bien qu'ils deviennent des failles de sécurité qui sont exploitées par les pirates. Choisir un moteur alternatif c'est une façon de se mettre un peu à l'abri des attaques mais c'est aussi faire le choix d'un autre état d'esprit. Je suis sur PluXml pour trois raisons :

  • c'est un moteur minimaliste, quand j'ai trop de choses, j'ai tendance à me disperser
  • PluXml me force à mettre les mains dans le code, avec les années je commence à en avoir une toute petite compréhension
  • il s'agit d'un moteur français avec une communauté de gens très compétents et solides, si demain Stéphane son lead project venait à passer la main, il y aurait du monde pour continuer. J'aime cette communauté où je me sens à l'aise et je contribue régulièrement par mes remontées d'anomalies ou mes remarques, une façon pour moi de contribuer au libre.

Ce n'est donc pas parce que je suis marié avec le projet que cela m'empêche de regarder ailleurs, je suis tombé complètement par hasard sur le CMS Zwii maintenu par Rémi Jean depuis 2008 ce qui n'est pas rien. A l'instar de PluXml, Zwii est un CMS sans base de données ce qui rend son installation particulièrement simple, elle consiste à dropper l'archive dans le ftp, se rendre à l'adresse qui va bien et de suivre les deux étapes suivantes.

Voilà, votre Zwii est installé. La logique est un peu déroutante pour qui utilise PluXml ou Wordpress. On va se loguer de façon traditionnelle mais on n'a pas de panneau de configuration comme on a l'habitude d'en voir, tout se joue avec les icones du haut.

Avant d'aller plus loin dans la compréhension du fonctionnement, je vous livre la seule page de configuration générale, le reste se fait page par page. On notera les qualités d'intégration du CMS, les principaux réseaux sociaux sont présents, le bouton d'avertissement pour les cookies ou encore la possibilité d'installer un lien vers Google Analytics. On accède à cette page en cliquant sur le symbole de l'écrou.

Donc, à part cette page générale, vous modifiez de façon individuelle chacune de vos pages, en précisant de quel type il s'agit depuis une combo box. Vous avez les styles suivants : galerie, blog, page de contact, page statique, formulaire, vous allez donc définir le style de page selon votre demande. Vous accédez à la modification de la page en cliquant de façon classique sur le crayon. Ci-dessous le module blog et l'éditeur de texte très riche, fluide, qui permet bien sûr de choisir la taille des polices, le gras, souligné, de rajouter des médias, l'intégration d'une vidéo Youtube se fait très simplement.

Comme vous pouvez le voir dans cette dernière capture, le footer est passé en rouge. Un clic sur le crayon vous permet de modifier l'apparence de votre site, il suffit de cliquer sur la zone à modifier, le footer, le header ou le corps. Si on clique sur la couleur de fond, une palette apparaît, il n'est pas nécessaire de connaître les codes couleurs.

 

Le gestionnaire de fichiers n'est pas en reste en terme de qualité, comme vous pouvez le voir ci-dessous, avec une gestion fine des médias, des possibilités de tri sur la vidéo, les images ou les musiques. Le drag and drop est autorisé. Le dernier écran correspond au module galerie, très propre

Comme je l'ai précisé plus haut, choisir un CMS n'est pas anodin, et la première des questions, à qui s'adresse Zwii ? Pour moi Zwii entre en concurrence directe avec PluXml ou GetSimple CMS. Ce dernier permet de réaliser un petit site, une vitrine, pour qui aurait un site de présentation avec des contenus qui changeraient peu. Pour avoir fait un peu tourner le moteur mais pas assez, je n'ai pas vu de bugs, Zwii est un produit bien fini, joli, facile, qui pourrait parfaitement convenir à un blogueur comme moi. J'ai peu de besoins, j'ai toutefois besoin d'avoir des pages statiques, le blog bien sûr et j'aurai certainement l'utilisation d'une galerie photo. Je pense que si je devais réaliser un petit site statique, avec des élèves notamment, je m'orienterai certainement vers Zwii que je trouve bien plus convivial que GetSimple, en outre, je ne prendrai pas le risque pour mon blog.

Car la seconde question qu'on doit se poser lorsqu'on choisit un CMS c'est sa viabilité, et en une capture d'écran, on peut comprendre le problème :

Rémi Jean a l'air d'être le seul contributeur. J'ai fait un tour dans le github de PluXml, il ne rend pas réellement hommage au travail communautaire, 19 contributeurs mais beaucoup de code passe par l'entremise du forum, cela n'a pas l'air d'être le cas dans le forum de Zwii. La problématique du contributeur unique est toujours la même, décès car cela peut arriver, changement de cap ou lassitude ce qui peut être légitime dans la vie d'un homme avec le mariage, les enfants, le travail où le projet devient trop chronophage. Même si c'est un beau projet, qu'il est fonctionnel, il y a une prise de risque indéniable.

Nous en sommes toujours au même point. Si nous ne faisons pas confiance, si nous ne tentons pas, nous ne donnons pas la chance aux petits projets d'un jour devenir grand. Je joue ainsi mon rôle de blogueur en mettant en lumière ce projet libre méconnu, pertinent, bien réalisé, qui peut être une jolie alternative aux classiques que sont Drupal ou Wordpress pour qui a des ambitions peut-être plus modestes.

Classé dans : blog Mots clés : aucun

Lui-même, et c'est déjà beaucoup.