Cover Image

Linux c'est ... pas fait pour tout le monde

mai 31, 2021 - Temps de lecture: 14 minutes

À une époque j'avais placé l'intégralité de la famille sous Linux, les choses ont commencé à se déliter quand il est apparu que c'était plus le problème que la solution. Mon épouse qui ne pouvait pas utiliser des applications scolaires de base, qui rencontrait des difficultés pour certaines opérations simples, ma fille qui avait des besoins logiciels Windows sans équivalent sous Linux, de nombreux petits soucis à résoudre, enfin bref, pas de bénéfice. Et puis l'histoire on la connaît, tu finis un jour à l'hôpital et tu te rends compte que si tu meurs, tu laisses quand même un joli héritage bien complexe que personne ne pourra maintenir. On trouvera toujours un bricolo sous Windows pour Linux c'est différent. De la complexité qu'on est le seul à pouvoir gérer à une éthique discutable pour des gens qui ont tous des téléphones Android, nous ne sommes restés que deux Linuxiens, mon beau-père et moi, comme dans le film. Pour moi on sait comment l'histoire a fini, pour mon beau-père c'est différent. Avec un usage ultra-limité de son ordinateur, avec un dual-core pour processeur, une machine ancienne mais suffisante, avec un homme qui a tendance à cliquer un peu n'importe où, Xubuntu est suffisant et j'ai presque envie de dire nécessaire. Repas de fête des mères oblige, on profite de mon arrivée car c'est panique à bord, quelques explications.

Il s'agit d'une Xubuntu que j'ai installée il y a vraiment mais vraiment très longtemps, au point de ne plus me rappeler quand. La distribution et son SSD ont traversé les ordinateurs, pour vous donner une idée du personnage, le dernier en date est tombé de ses genoux. C'est ici une qualité indéniable de Linux, vous prenez votre installation, vous prenez votre SSD, vous mettez dans la nouvelle machine et ça fonctionne. Le problème numéro 1 sur la machine c'est que VLC crashe à l'ouverture. Une lecture rapide permet de trouver le problème, il s'agit d'un souci dans le driver intel. La solution préconisée c'est  de rajouter dans etc/environnement la ligne : 

MESA_LOADER_DRIVER_OVERRIDE=i965

Pour trouver la panne, pas bien compliqué. Lancer VLC en ligne de commande, faire un copier coller du message d'erreur dans Google, voir ce qui en sort. Lancer VLC en ligne de commande, trouver la solution, éditer un fichier en administrateur est totalement inaccessible pour le commun des mortels et pourtant c'était la solution. J'ai fait ce qui a été demandé ça n'a pas fonctionné, trop facile, mais j'ai compris que je pouvais contourner le problème. Je rappelle tout de même les circonstances, repas de fête des mères, souvenez-vous de mon récent billet sur les trois leviers de temps, je prenais l'apéritif avec un ordinateur sur les genoux. L'erreur précédente est en lien avec une mise à jour de la version 20 je sais pas quoi. Nous sommes en mai, nous devrions donc être en 21.04 ... Je vérifie le paramétrage des mises à jour, il devrait me tomber la dernière version, il ne la voit pas. Je vais chercher le sources.list de la dernière version que je colle dans "nano" dans /etc/apt/sources.list et je lance l'update && le dist-upgrade. Vous noterez que je n'ai pas totalement perdu la main. La machine se met à jour, VLC lit les vidéos sans crasher tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Comme vous pouvez le voir sur l'écran ci-dessus, mon beau-père utilise Molotov (nous en sommes au café dans le repas). Molotov se lance, charge le début de la vidéo et finit par crasher avec une erreur qui n'a pas le temps de rester. Molotov n'est pas vraiment fait pour Linux, vous avez un appimage à télécharger et vous devez vous débrouiller pour l'installateur. Bien sûr, Molotov ne se met pas à jour tout seul. Dans le répertoire "d'installation" vous avez un molotov update, en changeant le raccourci de la façon suivante, le programme a l'air d'être à jour et lit l'intégralité des vidéos.

On continue ? Oui on continue ! Lorsque mon beau-père branche son téléphone portable sur Windows, automatiquement il a l'importation de ses photos qui lui sont proposées. Xfce a beau être un environnement de bureau complet et léger, il n'en reste pas moins spartiate sur certaines fonctionnalités. De mémoire Gnome fait ça très bien, pas Xfce. J'ai presque envie de dire que Xfce est un Gnome castré, spéciale dédicace à ceux qui me lisent depuis plus de dix ans. Une installation de shutter (on avait fini le café ça commençait à urger), permet de résoudre partiellement le problème puisque si ce n'est pas automatique, lancer le logiciel et importer permet de s'en sortir de façon relativement simple. 

Pour un particulier voici les problèmes qui se posent : 

  • La nature des problèmes est de l'ordre du paranormal. VLC qui ne lit pas les vidéos, c'est tout simplement pas possible.
  • Les résolutions de problèmes montrent qu'il est nécessaire de sortir des lignes de commande, ce ne sont pas des solutions accessibles pour monsieur et madame Michu.
  • Si le choix de prendre un gestionnaire de fenêtre léger parait une bonne idée sur le papier, on se retrouve avec moins de confort pour une informatique moins intuitive pour des gens pour qui rien n'est intuitif. Cela signifierait pour plus de confort passer sur Gnome ou KDE mais d'une part on aurait des interfaces plus complexes, beaucoup moins intuitives et les ressources ne seraient peut-être pas suffisantes pour avoir un système qui fonctionne correctement. On pourrait bien sûr regarder du côté de cinnamon ou de mate mais je n'ai ni le cœur ni l'envie, autant passer à Windows 10 directement et trouver une machine plus puissante. Le fameux rapport temps / argent, trouver un portable à 150 ou 200 € je pense que je suis gagnant sur le long terme. 

La conclusion évidente de ce paragraphe c'est que pour un particulier sans connaissance technique, l'usager de Linux est forcément dépendant. Bien sûr, un utilisateur de Windows va aussi rencontrer des problèmes mais ils sont plus nombreux ceux à même de les résoudre ce qui nous amène à la seconde partie de notre histoire. 

Souvenez-vous, il y a quelques années j'achetais des PC pas cher chez Tony, une vingtaine d'euros la tour, des dual core avec 2 Go de RAM, et je faisais des salles informatiques comme s'il en pleuvait. Mon lycée est sous TSE, on réalise une connexion en RDP par le poste client sous Linux vers le serveur. Le temps a passé et deux événements se sont produits. J'ai renoncé à toute forme de responsabilité informatique, le serveur arrive en bout de course et nous changeons de prestataire. Comme on me tient quand même au courant, j'ai appris que le principe de TSE était conservé, nous allons migrer de Windows 2008 vers je suppose Windows 2019 ou 2016. Si on reprend la première partie, j'ai arrêté toute forme de responsabilité informatique, ce qui signifie que je n'ai pas mis les PC à jour depuis facilement deux ans. Lorsqu'ils ont réalisé des tests, ils se sont rendu compte qu'avec une machine virtuelle sous 2019 ou 2016, ça ne fonctionnait pas. J'ai donc signalé au chef qu'il fallait que je reprenne du service, car payer 120 Windows 10 pour mettre sur des core 2 à 2 Go de RAM c'est pas une riche idée, ou acheter des clients légers qui tiennent dans un sac à dos, c'est pas non plus une grande idée. Je reprends partiellement du service pour mettre à jour. 

À l'époque je m'y suis mal pris, et je crois qu'on peut y voir une espèce de déformation en lien avec des convictions religieuses barbues. J'avais mis du Debian à tous les étages. Le client RDP choisi parce qu'il était le moins dégueulasse, c'était le parallel desktop qui est certainement le client RDP le plus puissant mais qui pose le problème d'être un logiciel propriétaire et de ne pas être dans les dépôts. Il va donc falloir réaliser une migration sous Remmina. Même si Lubuntu ne s'affiche plus comme une distribution qui se consacre aux vieilles machines, elle a d'ailleurs abandonné le support du 32 bits, elle affiche en première page un petit 800 Mo de mémoire ça passe. Comme je l'ai signalé plus haut, je n'ai plus de responsabilités, et mon incursion restera très superficielle, réaliser le master à cloner, former mon collègue pour qu'il sache cloner avec Clonezilla. Par le fait une distribution accessible plus facilement avec des interfaces graphiques plutôt que de tâter de la ligne de commande est plutôt une bonne idée. Lubuntu a connu dans ces dernières années un changement radical en passant de LXDE à LXQt, pas du luxe quand on voit le vieux truc que c'était. C'est pour ma part un compromis intéressant et élégant pour qui ne veut pas se retrouver avec un bureau KDE trop riche ou un bureau Gnome trop tablette. 

C'est plutôt joli comme on peut s'en rendre compte

J'ai procédé à une installation standard sans me casser la tête, avec un remmina qui se lance au démarrage en plein écran pour éviter d'avoir des gens qui cherchent. J'ai viré des logiciels comme Transmission ou encore le client mail, irc qui n'ont pas d'intérêt, j'ai conservé Libreoffice en cas de panne aggravée du serveur. Je lance les mises à jour, je mets une clé USB pour récupérer le fond d'écran officiel du lycée, elle ne monte pas. Je farfouille, je me documente, je regarde, absolument rien qui ressemble à mon cas. Je lance l'outil de partition de KDE, il me dit qu'il ne trouve pas de point de montage, aucune recherche probante sur le net. J'installe l'outil Gnome, gnome-disks-utility qui est à même de monter les partitions, je peux regarder le contenu dans PCMAN-QT. Je formate, parce que faut pas mourir idiot, ça fonctionne, je mets à jour, ça ne fonctionne plus, il s'agit de la dernière version la 21.04. Il se passe donc quelque chose durant la mise à jour qui pose un problème dans la vision des points de montage puisqu'avec lsusb c'est vu. Vous vous doutez bien qu'avec des collègues qui en sont à l'ère de la clé USB, c'est ma mise à mort que je cause. 

Au moment où j'écris ces lignes, je viens de refaire l'installation avec la 20.04 qui est une version LTS, à priori, cette version du passé ne devrait pas rencontrer le problème. La mise à jour se produit, et forcément les disques amovibles qui étaient repérés ne le sont plus. Soit le problème est propre à LXQT, soit le problème est plus profond en lien avec un composant partagé par tous les forks de Ubuntu et peut-être même debian. Pour trancher, je vais essayer de changer de DE et passer par Xubuntu. 

Alors bien sûr on est forcément tenté de dire que Linux c'est de la merde. Je ne vous ferai pas l'honneur d'entrer dans le jeu de la facilité même si je suis en train de passer un nombre d'heures conséquent pour un truc totalement idiot. On va se contenter de dire que Linux c'est la solution pour ceux qui veulent faire des économies d'argent, pas forcément de temps, ceux qui n'ont pas peur d'avoir des comportements incohérents, ceux qui aiment mettre les mains dans le caca. Malheureusement et comme je l'ai précisé, quand tu n'as pas les moyens il faut des idées, troquer mes 120 machines par 120 clients légers c'est pas le même prix. J'en viens tout de même à regretter que si quelques distributions de type kiosk existent, à part porteus kiosk sous Gentoo qui propose une possibilité de faire un client léger pour le RDP, personne ne s'est collé à faire une distribution simple pour se connecter à un serveur. Une fois de plus chacun est libre de faire ce qu'il veut de son temps, comme miner du bitcoin avec une Gameboy. 

Ce billet est dédicacé à Adrien Linuxtricks, qui m'a envoyé un mail sympa, j'ai découvert qu'il faisait partie de mes lecteurs. Je lui fais donc réaliser un coming out contre son gré pour faire remarquer que ce garçon si calme, si posé, qui tient un peu la seule chaîne française linuxienne sérieuse sur l'univers de Linux me lit et c'est quelque part assez troublant. Comme je lui disais, j'admire son courage, quand tu vois que des gens commentent encore avec passion des billets de blog sur Linux, Youtube c'est la catégorie au-dessus, c'est débattre avec tous les abrutis du monde en même temps, rien que pour ça Adrien mérite une médaille. Je préfère mieux ma cage dorée, bien moins accessible. 

Nous nous quittons bien évidemment sur I AM quand tu allais on revenait, et là forcément j'y retourne et ça me gave bien fort. 

Dans le prochain épisode nous retrouverons notre héros dans une journée digne d'un vendredi avec un accident de voiture, et un incendie dans la maison. Oui, je suis l'élu des classes moyennes et des hommes dans la force de l'âge, tout est possible.

Edit plus tard : Xubuntu en LTS après une mise à jour ne pose pas de problème. Cela laisse supposer que c'est un problème inhérent à Lubuntu sinon si c'était toutes les saveurs buntu qui auraient, j'aurais trouvé le problème sur la toile certainement. La moralité c'est que personne n'utilise Lubuntu, l'espace d'un moment j'aurais été le seul utilisateur mondial. Et j'ai presque envie de dire, une fois de plus ...

À Propos

T'avais jamais lu de blog français avant.
Toute remarque, toute réclamation est à faire par mail. À priori ce site n'utilise pas de cookies même s'il arrive à son rédacteur d'en manger quelques uns. Vous pouvez désormais échanger avec moi sur Twitter : @Bornecyrille