Les Michus et la mise à jour de Quantum

17/11/2017 Non Par cborne

Parce que l’informatique n’est pas nécessairement l’histoire de ceux qui la maîtrisent mais aussi de ceux qui la subissent.

La mise à jour de Quantum a démarré et ce que je craignais a commencé :

Bonsoir Cyrille
Milles excuses de te déranger le soir mais j’ai un souci informatique.
Suite à une mise à jour de Firefox ce soir, je n’arrive plus à me connecter avec l’écran d’accueil que tu m’avais creé.
Qu’est-ce que je peux faire?
J’aimerais resoudre ce souci avant lundi parce que je travaille en première heure …
Merci d’avance
mais aussi

Salut Cyrille,

J’ai un problème avec ma page d’accueil internet. Je n’ai plus mes fenêtres (le raccourci de mes 9 habituelles !!!!) outllook, libellule, crédit agricole……

L’explication est simple, speed dial l’extension que j’ai mis sur de nombreux postes pendant plusieurs années n’a pas été portée. J’ai eu le coup de fil du beau père et ma femme qui pensait avoir perdu l’internet. En effet, lorsqu’on lance le navigateur, ne trouvant plus l’extension, il marque un message d’erreur qui peut faire croire qu’il n’y a rien derrière alors qu’il charge simplement la page de l’extension qui n’existe plus. Comment est-ce qu’on en est arrivé là ?

Si on essaie d’être un peu cohérent avec une société qu’on espère meilleure, on fait des installations de Firefox chez les gens même si on n’est pas totalement convaincu par les qualités techniques du navigateur et la politique de la maison mère Mozilla. Quand on connaît les gens, on sait que l’informatique n’est pas simple pour eux, alors dans le souci de bien faire, on leur met des facilitateurs, speed dial qui ressemblait globalement à ça en faisait partie.

Il apparaît que de nombreuses personnes de mon entourage ne sont pas capables de retrouver leurs sites de base sans utiliser une extension de ce type, la disparition est donc problématique, je devrais récolter des messages de ce type pendant pas mal de temps. L’alternative existe, elle est réussie, il s’agit de group speed dial. Firefox est d’ailleurs plutôt bien fait de ce côté là car il propose un module de recherche d’extensions équivalentes, c’est lui qui me l’a sorti du premier coup, voici ce que ça donne, vous pouvez voir le résultat de l’extension sur ma page que je suis en train de construire.

Nous ne sommes donc pas dans une situation dramatique, c’est juste pénible, car les personnes qui sont concernées ne seront pas capables de s’en sortir seules. Pour le beau-père, j’ai fait un coup de team viewer et oralement il m’a donné les vignettes dont il avait besoin. Ceci a tout de même quelques conséquences dont celle de trouver le coupable : Mozilla, les utilisateurs qui ne s’intéressent pas à leur logiciel, les développeurs d’extensions ou moi. J’aimerai avant d’aller plus loin, évoquer le billet de Frédéric Bezies et ses commentaires sur le bal des pleureuses qui a commencé qui est aussi intéressant dans la forme que dans le fond, à savoir la recherche d’un coupable.

En lisant le titre du billet de Frédéric, je le prends au premier degré c’est-à-dire que comme j’ose évoquer une situation problématique en lien avec les webextensions, j’en déduis que je suis une petite fille avec des couettes à qui l’on vient de voler sa poupée, qui pleure au milieu de la cours et qui ferait mieux de fermer sa gueule pour se comporter comme un bonhomme. En fait je me suis trompé mais c’est certainement dû à mon profond manque de culture générale, je suis en fait une personne dont le rôle est de pleurer pour les cérémonies religieuses, me voilà rassuré. Les commentaires sont intéressants mais on y reviendra plus loin pour la recherche de notre coupable et des considérations techniques des uns et des autres, j’aimerai juste m’arrêter sur celui qui traite Frédéric de sexiste. La situation m’amuse franchement et elle mérite réflexion. Il devient difficile aujourd’hui de s’exprimer, et encore plus pour des gens de notre tranche d’âge où il y a 20 ans on pouvait rire de tout, la moitié des humoristes de l’époque seraient censurés aujourd’hui, tant on considèrerait que c’est sexiste, raciste, et j’en passe. On n’ira pas dire qu’on ne peut plus rien dire aujourd’hui, mais il parait évident qu’il faut désormais choisir ses mots. Je n’ai pas de conseils à donner à Frédéric qui est mon aîné, je lui dois donc le respect, mais je ne m’étonne en rien qu’en tenant des propos souvent énervés, facilement interprétables, qu’on puisse se sentir visé, ou blessé et que des gens réagissent. A titre personnel, j’interprète le billet comme une invitation à se taire quand on n’est pas content, paradoxe pour quelqu’un qui n’est jamais content et qui tape sur toutes les distributions Linux du monde, le monde du libre etc … Je propose d’ailleurs que Frédéric renomme son blog : le blog d’une pleureuse, une personne engagée pour feindre le chagrin lors de funérailles, afin de faire paraître plus important l’hommage rendu au défunt. Une manière élégante de mettre tout le monde d’accord, je l’aurais bien écrit en inclusif mais je n’en suis pas capable.

Des gens ont réagi dans ses commentaires, avec des propos que j’aimerai synthétiser pour trouver le coupable :

  • pour certains le coupable c’est le développeur de l’extension, cela fait des mois qu’il est au courant, il n’a qu’à coder.
  • pour d’autres qui sont codeurs, le travail de développement pour un bout de code est considérable, ils n’ont pas que ça à faire de recoder, c’est la faute à Mozilla.
  • si Mozilla a voulu un navigateur dans lequel on pouvait apporter des contributions au travers des extensions, c’était à Mozilla de faire le nécessaire pour que la compatibilité soit maintenue.
  • pour des gens qui vont lire ce billet, on dira que les coupables sont les utilisateurs. Après tout les utilisateurs devraient quand même se coller un peu à l’informatique et anticiper ce genre d’événements. Je me permets par contre le bémol suivant, quand Microsoft abandonne Windows XP ou qu’il propose le passage à Windows 10, on ne pourra pas dire qu’on n’était pas au courant. Et même certains ont été tellement au courant qu’ils se sont retrouvés sous Windows 10 sans l’avoir demandé. Firefox aurait dû accentuer sa communication et balancer un message pour des possesseurs d’extension non mises à jour.
  • enfin pour d’autres le coupable c’est moi, car j’aurais dû anticiper pour mes utilisateurs, les prévenir ou miser sur le bon cheval il y a quelques années.

Le coupable c’est le poisson rouge

Le coupable n’a aucune importance, ce qui compte c’est le résultat. Il est 14 heures au moment où je vous écris ce message, je suis tout seul dans la salle des profs avec un collègue AVS qui révise le CAPES d’histoire pour un jour avoir la chance de faire notre beau métier. Je vais partir en classe de troisièmes et j’ai déjà dépanné trois collègues aujourd’hui, j’ai fait le mort quand certains voyaient apparaître une page d’erreur.

Le coupable n’a aucune importance, la seule chose qui compte c’est le ressenti. Le ressenti de cet utilisateur final qui s’est retrouvé avec une page d’erreur et qui n’a pas su se débrouiller sans le collègue. Le collègue responsable informatique qui se dit qu’il a misé sur le mauvais cheval et que cette mise à jour va lui donner du travail. Ce développeur qui aura fait son bout de code pour Firefox parce que Mozilla l’invitait à le faire et qui se retrouve le bec dans l’eau à devoir recommencer à coder. J’évoque souvent ici le facteur confiance, la confiance va encore en prendre un coup.

Car si effectivement, j’ai pu le constater sur PC, Firefox Quantum est bien plus rapide, même si l’annonce a été répercutée de façon franche dans tous les médias informatiques ça ne changera rien à son adoption face à un public qui ne se pose plus de questions et qui lance le navigateur par défaut de son smartphone ou celui qui a fini par s’installer sur son PC. Certains power users en informatique qui étaient partis par lassitude, par mécontentement du côté de Chrome reviendront peut-être. Un collègue de l’enseignement agricole se désolait car sur ses quinze extensions seules cinq sont fonctionnelles, des mécontents finiront par partir, je ne crois pas au chamboulement dans un sens ou dans l’autre.

L’adoption de Firefox reste avant tout éthique, même si le navigateur ne peut se permettre d’être mauvais techniquement. Il faut oublier la belle époque où Firefox passait devant IE, avant l’arrivée de Chrome, il faut désormais se dire que Firefox sera un produit de niche au même titre que Linux sur les postes clients, un choix qu’on fait pour un monde meilleur. Mozilla se doit d’être au top dans sa moralité, ne pas avoir un paradoxe trop important qui ferait fuir le fond de commerce, les utilisateurs de logiciels libres. Google en moteur par défaut est quand même un coup de canif dans le contrat.

Pour le reste, je me permets de rappeler aux blogueurs, aux développeurs, aux gens qui maîtrisent l’informatique que ce que je décris, c’est le quotidien des vrais gens qui vivent l’informatique comme ils peuvent. J’évoquais les nids à libristes que représentaient certains réseaux sociaux, il faut parfois sortir de sa caverne pour comprendre que certaines personnes pleurent pour de vrai face à un ordinateur comme certains pleurent face à l’effort physique, au bricolage.

Le vrai monde existe, je l’ai rencontré, je le côtoie même tous les jours, je vous invite à en faire autant pour vous permettre de resituer vos certitudes dans un environnement plus vaste que ceux qui savent.

Pour pleurer c’est par ici.