Le logiciel libre n’échappe malheureusement pas aux effets de mode

21/11/2020 Non Par cborne

C’est un projet que j’ai vu passer par deux fois, Ubuntu Web Remix, jusqu’à maintenant pas d’iso, un simple compte twitter et pas de site officiel. Il s’agit en fait de créer une alternative à ChromeOs avec Linux et je trouve que c’est complètement idiot. Je respecte bien évidemment la liberté du « développeur » de créer un énième fork et de perdre son temps comme il a envie de le faire.

Avant d’aller plus loin il faut essayer de comprendre ce qu’est un Chromebook, à l’origine et ce que c’est devenu. Google offre un écosystème de base qui permet à l’utilisateur de faire du texte, consulter ses mails, faire du tableur, en gros, il permet à quelqu’un qui utilise tous les services Google de faire son job, uniquement à travers le navigateur. Le système a ceci d’intéressant qu’il a été mis au départ avec des ordinateurs pas chers, ce qui lui a permis de cartonner aux USA chez les étudiants. Bien évidemment, de ChromeOS, système basé uniquement sur Google Chrome qui est en fait un vieux Linux maquillé à Android, on s’est dit que la barrière était mince et Google malin comme il est l’a largement sautée. Les Chromebooks sont donc des appareils qui aujourd’hui permettent d’utiliser le meilleur des mondes, l’ensemble des applications web, les applications Android, les logiciels Linux arrivent en force pour combler certaines lacunes, et on pourra certainement bientôt lancer des applications Windows au travers de machines virtuelles.

C’est tellement séduisant, notamment la possibilité d’utiliser Android, que je serais potentiellement intéressé par cette machine, uniquement pour en posséder un. Je veux un Chromebook. Partant donc du postulat qu’à la base c’est un appareil qui ne sert qu’à se connecter au web, je suis désolé mais tu te connectes à quoi quand il s’agit du logiciel libre ? Tu te connectes à ton Nextcloud que tu as configuré par toi-même. Et sur le principe d’avoir un système d’exploitation léger et épuré, tu ne prends certainement pas une Ubuntu dans laquelle tu mets anbox pour utiliser des logiciels Android. La moralité c’est que la base même du projet est mal pensée, je vous évite encore plus mes commentaires sur l’utilisation de Firefox, tout simplement parce qu’utiliser une base de logiciels libres, lourde, pour se connecter à des services propriétaires c’est avoir raté un épisode de ce qu’est le logiciel libre.

Pour moi, pour donner du sens, il faudrait avoir Canonical qui vende des ordinateurs Linux et que derrière ils déploient des services colossaux à base de Nextcloud pour imaginer avoir une alternative libre. Ici on se contente de balancer une voiture sans l’essence. Bien évidemment le petit plus c’est l’inclusion de anbox mais on reste dans le domaine du propriétaire. Autant acheter un vrai Chromebook et s’en donner à cœur joie. C’est de toute façon l’erreur que fait le libre de façon chronique, essayer de ratisser large quand il faudrait se contenter de faire ce qu’on sait faire bien, et mieux.

Il est d’ailleurs à noter que le libre grand public qui continue de bien se manger la gueule, va certainement avoir une bonne raison de se remettre à exister. C’est un propos que je dis assez régulièrement, à savoir que l’ère du gratuit c’est fini. Deux actualités me paraissent abonder dans ce sens :

Alors que Google a construit l’ensemble de ses services sur le gratuit, maintenant que le poisson est bien ferré, il peut se permettre de passer au payant.

Le payant est partout, le gratuit est nulle part.

Cyrille BORNE

Ils sont quand même forts dans le proprio, forts sur tous les tableaux. Non seulement ils pillent et continueront de le faire les données des utilisateurs, utilisent désormais leurs contenus pour diffuser une publicité qui effectivement ne leur aurait pas fait gagner un rond mais désormais vendent le service. À y réfléchir, c’est certainement Apple le « moins pire » ici, on paye le prix fort mais les données restent à l’abri, en théorie. Du côté de Microsoft on sait que ce n’est pas mieux, Windows reste un logiciel payant qui se sert grassement dans les données personnelles des utilisateurs, on imagine que Microsoft Edge ou Office365 doit se servir en passant.

Alors au lieu d’essayer d’imiter le propriétaire avec du pseudo-libre, il faudrait peut-être continuer à produire du libre de qualité pour faire réellement du libre. Les forums et moi c’est une longue histoire, je crois que nous avons utilisé dans les vingt dernières années : phpbb, invision power board, v-bulletin, punbb puis fluxbb, mybb, nous avons fait un passage transitoire sur l’excellent humhub qui permet de créer son réseau social pour finir aujourd’hui sur Vanilla Forum.

Un forum en 2020

Le choix de Vanilla après comme vous pouvez vous en douter une très longue expérience est une logique à l’époque où je fais le choix du moteur de forum en juillet 2017. Vanilla est responsive par défaut, sa présentation par discussion est moderne et n’est pas sans faire penser à discourse qui est aujourd’hui considérée comme la référence. Sauf qu’à l’instar de tout le libre, le tandem php / mysql qui est un peu la seule chose ou presque que vous pouvez installer sur un mutualisé n’a plus le vent en poupe, il faut changer, complexifier les installations. En même temps, ça fait bien les affaires, un truc impossible à installer c’est un truc que tu peux vendre sur un business plan.

En juillet 2017, Vanilla est particulièrement actif, les nouvelles versions s’enchaînent. Aucune nouvelle version n’est sortie depuis octobre 2019. Le mois dernier le forum officiel est resté dans les choux pendant 24 heures sur une erreur de thème, on lit ici le mot « burnout », là le mot « fork », on s’interroge dans le forum sur la prochaine version, quand elle verra le jour, si elle voit le jour. On se demande aussi si le code est devenu privé, en bref, les utilisateurs s’interrogent. On sait que dans mes soucis il m’arrive de vouloir terriblement anticiper au point de tuer la peau de l’ours, nounours, l’ours, le chasseur, les trois ours, petit ours brun et toute l’espèce qui va avec. J’ai annoncé cent fois la mort de Dotclear, où l’on pousse de temps en temps une nouvelle version et où l’on ne s’est pas rendu compte que les blogs RTL et du PCF n’existent plus depuis un moment.

Je me suis lancé dans une petite virée au sein des moteurs de forum existants et c’est pour ainsi dire la catastrophe pour deux points particuliers :

  • les moteurs de forum n’ont pas évolué, ne se sont pas adaptés à l’ère moderne pour proposer des présentations illisibles où il faut défiler sur 80 mètres. Ce qui bien sûr est impraticable depuis un téléphone portable, décourageant au possible.
  • les outils qui permettent l’import export d’un forum vers l’autre sont restés figés dans le temps, comme les moteurs de forum d’ailleurs.

Concrètement si je trouve bien des outils qui permettent de passer de Vanilla vers autre chose, les outils se sont tous arrêtés à la version 2 de Vanilla, nous sommes à la version 3.3 depuis 2019. Quel que soit le forum que j’ai regardé, aucun n’est à jour, c’est-à-dire qu’on a concrètement sacrifié l’interopérabilité des logiciels. Alors bien évidemment quand tu fais ce genre de commentaire, tu as toujours un connard pour dire que tu n’as qu’à le coder toi-même et que quand bien même personne ne l’a codé, que tu sais pas le coder, tu devrais te réjouir parce qu’on peut le faire. La liberté vue sous cet angle, liberté que j’ai vue dans le libre francophone pendant des années, c’est certainement une des bonnes raisons qui m’a fait quitter les lieux.

Je suis donc amené à me résigner pour l’instant à quelques points :

  • Prier pour que les développeurs se reprennent.
  • Prier pour que le jour où un crash arrive pour une faille de sécurité ou un problème de bibliothèque plus compatible, parce que php et mysql continuent d’évoluer, ça soit le plus tard possible. En parlant de Dotclear, les anciens se rappelleront qu’un jour on avait retrouvé le blog tout flingué, tout simplement parce que Dotclear n’était pas prêt pour la nouvelle version de php.
  • Prier que dans les autres forums qui sont encore en activité, on se dise que ça serait rassurant pour tout le monde de faire des passerelles pour ceux qui ont peur de se retrouver sur le carreau.

Pourquoi un forum en 2020 me direz-vous ? C’est une évidence. Le forum est le seul espace d’échange qui vous permet de présenter l’information de façon claire, et de la retrouver. Vous ne pourrez pas solutionner un problème technique à partir d’une structure de réseau social. Et c’est certainement ici que « j’en veux » au libre. À force de céder à toutes les modes, celle des langages de programmation, celle du copier coller, on en a oublié le but.

On se plaint d’un internet violent, d’un internet poubelle, et pourtant dès qu’il s’agit de copier la première connerie qui passe, on s’y jette à corps perdu pour preuve le ChromeOS avec Firefox. Au lieu de continuer à développer des outils qui sont facilement installables même si les technologies php / mysql sont jugées comme vieillottes et lourdes, on oublie avant l’un des buts du libre : le partage de connaissance.

Si demain l’intégralité des moteurs de forum venaient à disparaître, je pourrais très bien envisager de créer mon subreddit mais je serais totalement perdant. Reddit à l’instar d’un Google peut changer les règles du jeu quand bon lui semble.

Au lieu de ringardiser les outils et les technologies, on ferait bien de s’interroger sur le fait que le progrès ce n’est pas forcément un mieux. L’arrivée des réseaux sociaux a fait abandonner ou disperser les créateurs, a cassé les communautés de partage. Est-ce réellement un progrès ?

Nous nous quittons sur un concert de Danakil à la maison, une heure d’une expérience généreuse et originale