Le complot, un vendredi, jeune à la retraite

30/08/2019 Non Par cborne

Notre histoire commence quand même jeudi, parce que j’ai envie de te faire comprendre pourquoi je suis parti faire trois jours à Puivert. Il est une heure du matin et le DJ de la boîte du coin a le droit de mixer sur la place du village. Mon épouse le jeudi attaque, elle fait sa pré-rentrée un jour avant tout le monde, c’est quand même un signe pour dire que le monde reprend ses droits et que les touristes se font plus rares. Il reste des Allemands, les retraités sont arrivés en masse, ça commence enfin à ressembler à quelque chose. Il est donc une heure du matin dans un endroit où il ne reste plus que des vieux et le gars décide de monter le son bien fort, histoire d’arroser l’intégralité du village. À quatre heures du matin, les traditionnels gars bourrés remontent ma rue en hurlant, à six heures mon épouse se lève.

Saint-Pierre la mer, le monde de la nuit, chez les vieux, admettons, après avoir fait la fête, tu te dis que ce beau monde va finir par se reposer. Il est dix heures, le défilé des motos commencent … De belles motos qui pétaradent dans tout le village. Tu te dis que ça va s’arrêter que c’est pas possible, et pourtant tout est possible : le concours de chansons de Johnny amateur. Tu entends des gars s’égosiller en chantant que je t’aime, il parait qu’ils chantaient tellement mal que Johnny serait revenu d’entre les morts pour demander que ça cesse.

Je suis donc crevé, c’est jeudi et je gère des trucs parce que c’est l’histoire de ma vie de gérer des trucs. On demande à ma fille d’assister à la rentrée en musique parce qu’elle a fait partie de la chorale l’an dernier, seule activité où théoriquement elle ne peut rien se casser. J’avais envoyé un mail dans les douze secondes pour demander un peu plus de précisions, sans réponse je prends le téléphone. La secrétaire m’explique qu’elle n’a pas pu me répondre parce qu’ils pensent décaler la rentrée scolaire des 5, 4, 3 de 24 heures. Voilà, comme ça, certainement une raison valable, une urgence, il faut bouger la rentrée. Je félicite la secrétaire pour cette désorganisation et je dis que j’attends des nouvelles. Je reçois un SMS pour dire que la rentrée est effectivement bougée. Aujourd’hui vendredi, même si nous sommes jeudi virtuellement, j’ai reçu un mail pour dire que la rentrée en musique était annulée. L’élève, petit pantin, marionnette, lui et ses parents, on vient, on vient pas, finalement pas on vient pas, débrouillez-vous.

Nous sommes donc jeudi et ma femme me dit que quand elle imprime un drapeau, y a un truc dégueulasse. Oui un drapeau, parce que Blanquer veut une école qui chante, une école avec la marseillaise affichée, une école avec un drapeau de l’Europe et de la France. Les gosses ne connaissent pas Aznavour, ne savent pas qui est le premier ministre, il en faudrait peut-être un peu plus qu’un affichage pour faire connaître la France à nos petits Français. Effectivement il y a un motif dégueulasse mais je n’ai pas le temps de m’en occuper. Ma femme fait partie des individus qui aiment vous demander dix trucs en même temps. À peine elle m’a demandé de regarder qu’elle me fait remarquer que je n’ai pas repeint les traces sur la porte et qu’il faut qu’on aille marcher. On revient à 21 heures et je commence à regarder. Il s’agit d’une brother DCP 9020CDW que j’ai acheté à plus de 200 balles sur rue du commerce il y a maintenant deux ans et demi. Sens-tu la garantie qui s’échappe ? Ce n’est pas une imprimante qui a beaucoup fonctionné par rapport à sa capacité. Je remplace tous les toners parce que parfois les toners génériques c’est de la merde, et j’ai toujours la trace. Il est 23 heures et je viens enfin de trouver la panne.

Si vous regardez la flèche rouge, elle pointe un des rouleaux qui a fondu, je ne suis pas le seul dans ce cas-là puisque quelqu’un a signalé le même problème sur Amazon. Pas de chance, j’avais déjà l’imprimante. Je vous attends tous pour venir m’expliquer que Brother n’est pas une bonne marque, et que les imprimantes c’est comme les téléphones, tu n’as rien en dessous de 600 €.

Bien sûr le premier réflexe a été de commencer, à 23h30, à regarder si on peut trouver des pièces de rechange. Tu ne trouves rien, à part peut-être chez aliexpress mais sans certitude. Avec mon nouveau mode de pensée qui consiste à mettre en équation, argent, temps perdu, femme qui veut imprimer, je pense trouver mon modèle à minuit trente pour acheter une HL-L3210CW à 7 heures et nous y reviendrons plus tard … Jamais acheter un truc à 7 heures du matin.

Nous arrivons à vendredi, et je me lève à 6 heures du matin, j’ai 5h30 de sommeil dans les pieds après une nuit pourrie de jeudi à vendredi et je pars faire ma pré-rentrée. La journée sera sous le signe de la caféine ou ne le sera pas. Souvenez-vous, j’avais fait une remarque quant à mes problèmes de téléphones dont j’avais tué tous les GPS. J’attends la livraison de mon smartphone qui ne devrait pas tarder à arriver mais pour l’heure je continue à utiliser le TP-LINK. Je vous rappelle qu’aux dernières nouvelles, j’ai réinitialisé le téléphone, j’ai installé Firefox et je n’ai fait aucune mise à jour ni installé un quelconque programme.

J’aimerais vous faire remarquer que ce j’écris est beau, est vrai, on voit un logo Firefox, on voit la route qui mène à Valras, et on voit surtout un GPS qui fonctionne, le même GPS qui mardi nous faisait traverser la Méditerranée du côté de Gruissan. Demain matin, samedi donc, je dois retourner sur Narbonne pour aller chercher ma nouvelle imprimante, on y viendra plus loin, je vais faire le test du GPS sur la route qui avait totalement planté la dernière fois. Si par le plus grand des hasards il apparaissait que ça fonctionne et ça va fonctionner, cela veut dire qu’il y a une mise à jour tueuse de GPS. C’est donc un problème logiciel, qui a une incidence sur le hardware. Ceci confirme largement ma théorie des téléphones à 100 balles, ce n’est pas la peine d’aller dépenser plus pour se retrouver avec un téléphone qui aura été tué par une mise à jour.

Huit heures, je suis au lycée, je dois faire ma dernière journée de responsable informatique. Ma dernière mission comme je l’avais annoncée, poser des i3 à la place des vieux dual core qu’on a dans l’établissement. Souvenez-vous, le nouveau Cyrille BORNE cherche la facilité, et c’est ainsi que je débarque avec mes deux tours HP. J’arrive, je prends, je mets le SSD à l’intérieur, ça passe comme une lettre à la poste, j’ai globalement fini ce que j’ai à faire.

Cette pré-rentrée, plus ou moins égale aux autres, tout le monde se fait la bise, les gens se racontent leurs vacances et moi j’en ai rien à foutre parce que nous sommes là pour travailler. Comme on s’est régalé, on remet ça lundi.

On peut dire que je suis retraité, et même si c’est un peu mesquin, j’attends de voir avec un peu de curiosité comment tout ceci va tourner, notamment l’ensemble des points qui n’ont pas été abordés. Car en fait, à force de penser que tout marche seul, les gens oublient le travail de petites mains qui est réalisé derrière pour de nombreuses choses qu’on oublie : les mises à jour, le rajout d’adresses MAC dans les bornes Wifi, et bien d’autres points comme le petit service rendu quand on est bloqué face à son ordinateur. Les gens indispensables, les cimetières et le reste comme dirait l’autre, je ne souhaite pas le malheur de mon établissement, je dirais ce qu’il faut faire mais en aucun cas je ne le ferai, je dois me protéger et jouer à God Of War, je suis un jeune à la retraite.

Nous avons passé une journée de réunion à crever de chaud, c’est le grand retour de la canicule, c’est une catastrophe. Je vous écris ces quelques lignes, j’ai remis la climatisation à la maison ce qui est tellement exceptionnel que ma voisine m’envoie un SMS pour me dire que j’ai un truc qui coule. Je rentre sur les rotules et je me dis qu’il faut quand même que j’écrive un billet rien que pour vous faire marrer avec l’imprimante et vous rappeler que j’ai toujours raison avec la mise à jour tueuse de GPS. En regardant la référence de l’imprimante, je me rends compte qu’elle ne fait pas scanner, le con.

Ne pas commander des trucs dans l’urgence, je le sais, et pourtant je le fais quand même. J’avais commandé chez Darty, j’ai pu annuler au téléphone avec un type sans humour mais ce n’est pas grave. Je me disais aussi qu’ils avaient franchement fait des progrès chez Brother pour la compacité des imprimantes, en même temps sans le plateau c’est sûr qu’il manque un sacré morceau.

Je n’imprime pas ou disons que tout ce que j’imprime je le fais à l’école. Pour ma part j’aurais pu me contenter d’une imprimante Laser noir et blanc pour les trois papiers de plus en plus rares qu’on nous demande de fournir, comme une attestation d’assurance des enfants. Ma femme imprime de moins en moins et une imprimante laser couleur c’est à destination du monde professionnel, donc ça en donne toujours beaucoup trop pour son besoin. Les toners génériques, c’est au petit bonheur la chance, j’ai eu du bon et du beaucoup moins bon. J’ai donc opté pour un produit que je ne connais pas et qui a très bonne presse, l’ecotank de chez Epson.

Il ne s’agit plus de cartouches mais de réservoir d’encre, le remplissage permettrait de tenir deux ans, sans que ça sèche sans changer. Pour le reste, les produits originaux de chez Epson sont à 10 balles les réservoirs, je me dis que ça vaut le coût d’essayer même s’il faut compter 179 € d’investissement. Je vous ferai un retour personnel au fur et à mesure parce qu’ici on aime bien rigoler.

Sur ces bonnes paroles, bon week-end à tous !