La 5G et l’arbre de Bordeaux sont sur un bateau

septembre 2020 modifié dans Blog / Forum
Manu notre bon président a dit : « Nous allons expliquer, débattre, lever les doutes, tordre le cou à toutes les fausses idées, mais oui, la France va prendre le tournant de la 5G parce que c’est le tournant de l’innovation. Et j’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité…

Réponses

  • Tu dis :

    L’utilisation du cynisme, dénigrer les gens, c’est un langage de politicien et cela ne devrait pas être celui d’un président de la république qui doit de façon générale être plus grand que ça. La fonction présidentielle en prend un coup, Manu d’habitude sait mieux faire.

    Ce n'est pas mon impression. Il est assez coutumier des petites phrases ou idées à l'emporte pièce : traverser la rue pour trouver du boulot, le pognon de dingue...

  • septembre 2020 modifié

    Petit encart 5G, non que je sois fondamentalement pour (ondes, tests, Recul, tousssa, les trucs habituels avec un manque de validation et un effort de lobby) par contre d’un pur point de vue technique l’augmentation de la bande passante couplée à une latence Qui diminue ouvre tout de même a d’autres usages que juste la vidéo. Pour le plus facile / évident on peut citer le jeu vidéo évidemment, avec des rendus interactifs possibles sur serveurs. Pas juste l’interactivité, mais aussi la partie rendering pure. Et sinon, car c’est mon métier, tout ce qui relève de la réalité virtuelle -> réalité augmentée. Et là c’est un vrai gain technologique que la 5G, qui rend possible des scénarios impossibles précédemment. On peut discuter du développement de ces technos AR/VR/MR qu’on peut englober en XR en gros, ce qui en résumé revient à une révolution techno aussi importante que le smartphone (oui oui j’ai la foi lol), discuter donc du temps qu’il va falloir pour du vrai mass market, mais c’est déjà en cours et ça Ne ca plus s’inverser. Dans ce contexte, la 5G (et la 6G qui se dessine déjà) est quasi incontournable. Dans le genre aitres nouveaux usages, d’anciens collègues ont aussi démontré de la télé opération chirurgicale (sur un cadavre pour la demo); on peut imaginer ainsi des interventions à distance dans des conditions difficiles (transport pas possible par exemple), ou du contrôle de robots pour plein d’usages futurs.
    Bref, globalement c’est un vrai atout, même si ces usages ne sont pas encore développés aujourd’hui. Même si on sera peut-être tous grillés du cerveau pour l’usage. Et même si.... on peut Juste s’inquiéter de la sur-technologie (c’est cool et j’adore Forcément, mais quand même... en mode déconnecté C’est top).
    My 2cts :) (désolé pour les Erreurs de typo....smartphone)

  • @Juju a dit :
    Tu dis :

    L’utilisation du cynisme, dénigrer les gens, c’est un langage de politicien et cela ne devrait pas être celui d’un président de la république qui doit de façon générale être plus grand que ça. La fonction présidentielle en prend un coup, Manu d’habitude sait mieux faire.

    Ce n'est pas mon impression. Il est assez coutumier des petites phrases ou idées à l'emporte pièce : traverser la rue pour trouver du boulot, le pognon de dingue...

    +1

  • Autant je peux entendre l'aspect "questions sur notre mode de vie" autant je ne supporte pas les affirmations fausses sur l'impact sur la santé. La plupart des fréquences qui seront utilisées le sont déjà...

    Quand je lis que les gens ont repris leur mode de vie d'avant la crise, en particulier ont arrêté les circuits courts pour ceux qui s'y étaient mis, j'ai du mal à croire qu'ils ont peur d'une société plus consommatrice à cause de la 5G.

  • Je vais apporter un petit éclairage (lol) sur l'aspect arbre de noel... Cela paraît anodin en apparence mais cela représente un coût considérable d'acquérir de grands arbres exceptionnels comme celui en photo (on parle parfois de 60k€) et surtout ils sont souvent pris très loins des villes où ils sont exposés. Mais en plus de ça, il y a l'éclairage qui est souvent fait un peu n'importe comment et acheté à des pays lointains. Tout ça n'est pas une obligation et si je regarde en Asie, il n'y a pas de sapins, des éclairages plus jolis et ... faits sur place quelques semaines avant la période de noel à partir de matériaux bruts et recyclables. Bon évidemment, on ne fait pas vraiment dans la led pour l'instant. Le coût des services techniques est bien différent et les normes aussi pour le raccordement électrique. Mais tout ça pour dire qu'il y a bien des manières de fêter noel en s'adaptant aux contraintes locales. Planter un grand sapin dans un parc ça peut aussi se faire pour l'utiliser chaque année, etc....

    Le sapin, c'est tout à fait symbolique de notre situation où des traditions nous empêchent de réflechir et d'évoluer. L'évolution n'est pas forcément dans l'augmentation de la vitesse, mais parfois (comme le réclament les écolos) dans l'égalité des territoires avant la vitesse chez quelques privilégiés. Les médias retiennent moratoires, je retiens réflexion sur le développement de la téléphonique sans fil. Pourquoi ne pas sauter une étape (passage à la 6g mieux réparties avec des moyens techniques souverains) ?

  • je trouve cet article de Kaizen assez juste sur le sujet:
    https://r.aboreport.fr/mk/mr/ByZjZxO3LgGRcUh0jvL3HFxnO9AzhZG4sZdqNMnoxWkcTC9VS-svC4LVXp-aKbgGZjMJYTv-ds1i3B_SDeoxWf7sxE8Pz3Iy6g

    en gros oui il faudra surement virer sapins de noel et tour de France, mais ca n'est peut etre pas la priorité

  • Sinon on peut aussi tout arrêter et arrêter de vivre. Ca sera plus simple et plus écolo.
    Pour le sapin j'étais partagé mais du coup je rejoins l'avis d'Iceman : un beau et grand sapin vivant implanté dans un parc avec décors et animations sera bien plus agréable et festif pour le coup.
    De plus, beaucoup ont ce grand arbre mort décoré et rien d'autres autour, quitte à choisir....

  • La 5G avec ou sans Huawei, le sapin avec ou sans racine, des profs contractuels formés ou pas, le tour de France avec ou sans voiture, ...

    Malheureusement, on dépense une énergie folle à se faire une opinion, à s'écharper sur des broutilles, au lieu de réfléchir calmement sur le fond. Quel monde veut-on ?
    Après ce serait plus facile de dire si une alternative nous emmène vers le monde choisi plus vite qu'une autre.

    Aujourd'hui ce n'est même plus le politique qui décide. Le politique suit le plus fort économiquement et parmi les plus forts on trouve :

    • les lobbys qui arrivent à faire croire que le rapport investissement prive / retour public est positif pour obtenir des autorisations ou des coups de pouces qui se transforment alors en investissements publics avec retour pour des sociétés privées.
    • les grands barons du capitalisme
    • les médias contrôlés par les grands financiers qui ont une belle responsabilité sur la mise en avant (l'allumage) des buzz et autres contre feu.

    Tout ça pour dire que le capitalisme a perverti l'économie qui n'est plus au service de l'humain mais du portefeuille de quelques humains. Les discussions autour du sapin et de la 5G, qui initialement savamment entretenue par les médias, ça occupe le peuple et ça empêche le changement de paradigme.
    Bien sûr, souvent on utilise de vrais arguments de fond et on propose de vrais raisonnements sur un problème précis.
    Le capitaliste, pendant ce temps là, il est mort de rire et il engrange.

    Temps que durera le règne de la valeur financière, tant que l'économie ne donnera pas un poids réel aux valeurs humaines et aux limites de monde physique, son mécanisme paupérisera une part de plus en plus importante de l'humanité.
    C'est le chemin actuel vers le suçage de caillou pour reprendre l'image d'un grand philosophe contemporain ;-).

  • @Nono53 a dit :
    La 5G avec ou sans Huawei, le sapin avec ou sans racine, des profs contractuels formés ou pas, le tour de France avec ou sans voiture, ...

    Malheureusement, on dépense une énergie folle à se faire une opinion, à s'écharper sur des broutilles, au lieu de réfléchir calmement sur le fond. Quel monde veut-on ?
    Après ce serait plus facile de dire si une alternative nous emmène vers le monde choisi plus vite qu'une autre.

    Aujourd'hui ce n'est même plus le politique qui décide. Le politique suit le plus fort économiquement et parmi les plus forts on trouve :

    • les lobbys qui arrivent à faire croire que le rapport investissement prive / retour public est positif pour obtenir des autorisations ou des coups de pouces qui se transforment alors en investissements publics avec retour pour des sociétés privées.
    • les grands barons du capitalisme
    • les médias contrôlés par les grands financiers qui ont une belle responsabilité sur la mise en avant (l'allumage) des buzz et autres contre feu.

    Tout ça pour dire que le capitalisme a perverti l'économie qui n'est plus au service de l'humain mais du portefeuille de quelques humains. Les discussions autour du sapin et de la 5G, qui initialement savamment entretenue par les médias, ça occupe le peuple et ça empêche le changement de paradigme.
    Bien sûr, souvent on utilise de vrais arguments de fond et on propose de vrais raisonnements sur un problème précis.
    Le capitaliste, pendant ce temps là, il est mort de rire et il engrange.

    Temps que durera le règne de la valeur financière, tant que l'économie ne donnera pas un poids réel aux valeurs humaines et aux limites de monde physique, son mécanisme paupérisera une part de plus en plus importante de l'humanité.
    C'est le chemin actuel vers le suçage de caillou pour reprendre l'image d'un grand philosophe contemporain ;-).

    Bien d'accord sur le capitalisme, dommage que les autres systèmes promettaient plus qu'ils n'ont tenu.

  • Je crois que j'ai bien fait d'écrire mon article de dash 3 semaines...pile poil comme @Nono53

  • Allez, on s'écoute un peu Aurélien Barrau :

  • septembre 2020 modifié

    @Alain a dit :
    Allez, on s'écoute un peu Aurélien Barrau

    Bon je viens d'écouter jusqu'à 14:48 et j’arrête car il est évident qu'il me faut gagner du temps.
    Ne m'abandonnez pas, j'ai besoin de vos conseils les amis vu que j'hésite entre la corde, pilules, piqûres, doigts dans la prise.....comme je n'ai pas de cerveau vous pouvez m'éviter les chocs (et autres) sur la tête, cela ne servira à rien.

  • pas mal, mais j'aurais aimé que les journalistes aillent un peu plus au fond des choses. Ceci dit ça permet de dégrossir pas mal le débat. Dans tous les cas, on peut toujours se plaindre ou être à fond à 100%, la direction que prend le gouvernement est très claire : on va y avoir droit. Tout ce que je souhaite personnellemnet, c'est que la 4G reste accessible longtemps. Je n'ai aucun intérêt pour la 5G (à un niveau individuel s'entend) et ça me casserai quand même les pieds de devoir débourser pour un nouveau téléphone. À un niveau moins nombriliste, c'est quand même préoccupant cet absence d'étude d'impact. Étant donné la « révolution » qu'ils annoncent, ça serait quand même bien d'avoir une vision (même biaisée) de la situation à venir...

  • f6kf6k
    septembre 2020 modifié

    @Alain a dit :
    Allez, on s'écoute un peu Aurélien Barrau

    Moi j'aimerais bien entendre Éric Sadin sur la question !

  • @jack84 a dit :
    Bon je viens d'écouter jusqu'à 14:48 et j’arrête car il est évident qu'il me faut gagner du temps.
    Ne m'abandonnez pas, j'ai besoin de vos conseils les amis vu que j'hésite entre la corde, pilules, piqûres, doigts dans la prise.....comme je n'ai pas de cerveau vous pouvez m'éviter les chocs (et autres) sur la tête, cela ne servira à rien.

    Tu aurais dû écouter sa conclusion.
    Si tu veux entendre des ébauches de propositions, va voir ce qui se passe du côté su Shift Project mais aussi les auditions de Jean-Marc Jancovici à l'Assemblée ou au Sénat :

  • @Nono53 a dit :
    La 5G avec ou sans Huawei, le sapin avec ou sans racine, des profs contractuels formés ou pas, le tour de France avec ou sans voiture, ...

    Malheureusement, on dépense une énergie folle à se faire une opinion, à s'écharper sur des broutilles, au lieu de réfléchir calmement sur le fond. Quel monde veut-on ?
    Après ce serait plus facile de dire si une alternative nous emmène vers le monde choisi plus vite qu'une autre.

    Aujourd'hui ce n'est même plus le politique qui décide. Le politique suit le plus fort économiquement et parmi les plus forts on trouve :

    • les lobbys qui arrivent à faire croire que le rapport investissement prive / retour public est positif pour obtenir des autorisations ou des coups de pouces qui se transforment alors en investissements publics avec retour pour des sociétés privées.
    • les grands barons du capitalisme
    • les médias contrôlés par les grands financiers qui ont une belle responsabilité sur la mise en avant (l'allumage) des buzz et autres contre feu.

    Tout ça pour dire que le capitalisme a perverti l'économie qui n'est plus au service de l'humain mais du portefeuille de quelques humains. Les discussions autour du sapin et de la 5G, qui initialement savamment entretenue par les médias, ça occupe le peuple et ça empêche le changement de paradigme.
    Bien sûr, souvent on utilise de vrais arguments de fond et on propose de vrais raisonnements sur un problème précis.
    Le capitaliste, pendant ce temps là, il est mort de rire et il engrange.

    Temps que durera le règne de la valeur financière, tant que l'économie ne donnera pas un poids réel aux valeurs humaines et aux limites de monde physique, son mécanisme paupérisera une part de plus en plus importante de l'humanité.
    C'est le chemin actuel vers le suçage de caillou pour reprendre l'image d'un grand philosophe contemporain ;-).

    La proposition du shift la dessus, c'est de passer en triple comptabilité : financier, humain et environnement.
    En mettant au même niveau l'humain, l'environnement et l'argent, cela permet de donner une valeur à ce qui est gratuit aujourd'hui. Donc des indicateurs, des méthodes de mesure, des objectifs ... Etc
    C'est une bonne approche car elle n'implique pas une révolution avec un changement de régime.

  • @Alain a dit :
    Allez, on s'écoute un peu Aurélien Barrau :

    Merci beaucoup pour le partage j'ai écouté ça ce week-end les deux sont très intéressants je rejoins leurs idées !
    Reste à savoir comment on transforme ça dans la vraie vie en actes concrets..plus de Amazon depuis plusieurs années pour ma part, peu d'achats neufs, moins de viande...reste encore beaucoup de choses à faire d'un point de vue personnelle, mais je reste persuadé que le changement radical doit venir d'en haut pour contraindre les multinationales qui nous mette notre planète en vrac...

  • Je viens d'écouter, je suis assez scotché... J'aurai eu plus de profs comme lui, j'aurai certainement été pus assidu :o

  • il y aussi cette video

  • septembre 2020 modifié

    Très bon aussi.
    Dans un registre un poil différent mais ça m'apprend beaucoup car mon inculture économique est grande : https://www.thinkerview.com/gael-giraud-chaos-economique-blanchiment-bancaire/ (ça date de vendredi, j'en suis à la seconde écoute pour intégrer). C'est brillant.

  • Jancovici, Giraud, Bihouix, il sont vraiment top a écouter/regarder

  • Ça offre en effet un panel assez intéressant. J'ai aussi réécouté dernièrement le regretté Bernard Stiegler, notamment une conférence où il était invité avec Alain Damasio. C'était riche et profond.

  • ça change de ce qu'on peut trouver sur les plateaux de bfmtv et autres lci c'est clair.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.