Nouveau millénaire

5 janv. modifié dans Blog
Je vais commencer par la chanson de fin parce que j’aime bien vous surprendre. Millénaire même si nous ne fêtons pas le nouveau millénaire, c’est une chanson bien choisie pour la nouvelle année qui démarre. C’est un collectif qui s’est formé le temps d’une chanson avec Faf Larage, Jalane, Disiz, Taïro, Nuttea, et Vasquez Lusi.…

Réponses

  • Une bonne année à toi, Cyrille, et à toute ta petite famille.

  • Linux c'est se vouer à la complexité :
    J'aurais tendance à dire l'informatique en général : quid du mec sous Apple, chromeOS etc.
    Microsoft perd des parts de marchés et l'avenir de l'info risque d'être le parcours du combattant pour les non-linuxiens également.

    Pour les outils qui doivent nous simplifier et les ENT, on est bien dac.
    Le rêve du tout numérique ou l'homme serait soit-disant augmenté est en train de s'effriter.
    Les ENT ne simplifient ni la vie des enseignants, ni celles des parents et encore moins celle des élèves.
    Ca casse encore plus les avantages de la mixité sociale.

    On est pas prêt de remplacer l'efficacité du papier/crayon, du cahier de texte et de correspondance.

  • @mothsart a dit :
    Les ENT ne simplifient ni la vie des enseignants, ni celles des parents et encore moins celle des élèves.

    Cette citation, qui prend l'envergure d'une vérité générale, n'engage que toi. Je ne suis pas pour du "tout numérique", il faut savoir bien utiliser chaque ressource, mais il est indéniable, en tout cas dans ma zone, que gérer 100 000 heures de cours, 1000 groupes et 20 000 notes est nettement plus simple avec l'ENT qu'avec du papier.
    Même les plus réfractaires au numérique l'ont admis ( chez moi ).

  • Je rejoins l'avis d'Arnaud, avec quand même quelques bémols :

    • on a quand même la sensation qu'aujourd'hui, notamment avec la notion de compétences, de LSU, que tout est prétexte à l'informatisation.
    • la qualité des ENT est franchement discutable d'un outil à l'autre. Les établissements privés abandonnent progressivement SCOLINFO pour passer vers école numérique, c'est quand même franchement mieux.
    • le numérique n'a de sens que s'il est utilisé et ça amène deux problèmes. Des gens qui vont se décourager face à la masse que ce que proposent les logiciels et c'est ici qu'on rêve d'un tout numérique. Des gens qui pourraient s'en servir mais qui s'en foutent. Je prends un exemple concret, j'ai un DM à rendre pour demain, il est noté dans l'ENT depuis 3 semaines, je l'ai fait noter dans le cahier de texte, je sais que certains qui étaient absents le vendredi quand je l'ai distribué feront le plan "j'étais pas au courant". Le numérique ne résout pas tout.

    Après il est évident que pour remplir le cahier de texte, la gestion des notes et j'en passe, il est certain que c'est un vrai facilitateur.

  • @arnaud

    Mon avis n'engage que moi bien évidement et ne reste que dans le cadre de mon regard de parent d'élèves de "primaire"".
    (donc peut-être inadapté pour le collège, le lycée etc.)
    La qualité des 2 ENT que j'ai pu croisé est médiocre.
    Etant informaticien, j'étais plutôt enthousiaste et pro-actif au début puis mon expérience au quotidien m'a persuadé du contraire.
    Les profs (avec des niveaux en infos très variables) m'ont tous dit à l'unanimité que ça leur rajoutais du travail.
    En revanche, ils sont tous ravis des TBI.

  • Je suis dans une situation différente, car aucun ENT n'est adapté à notre réseau, et donc j'ai dû le développer avec l'aide d'une entreprise spécifiquement pour nos besoins et pour notre contexte.
    En revanche, j'ai toujours bloqué les TBI ( en lycée ) :)

    Apparté : j'ai croisé ton pseudo dans des dépôts github ( et aussi du côté de primtux ), suite à certains de mes commits, c'est bien toi : https://github.com/mothsART ?

  • 5 janv. modifié

    UN FORUM POUR LES RÉUNIR TOUS

  • @arnaud : et oui, c'est bien moi :p

  • On s'écarte des ENT mais la problématique est la même : Rematérialisez ce pays !

    A part ça, idem pour les voeux , pffffff, ça me gave (tout petit déjà)

  • @cyrille : IKEA c'est le do it yourself poussé à l'extrême.
    100€ pour la livraison chez moi (région parisienne) donc tu y vas, tu vérifies si le produit est dispo avant (oeuf corse), tu te démerdes pour trouver le rayon, le produit voire l'emplacement dans les rangées de l'entrepôt. Faut surtout pas demander un truc à un employé (oui on marche sur la tête)
    My 2 cents : Mon matelas IKEA avait un super système de poignées (deux bandes pour le maintenir roulé et avec des poignées) et coutait 3x moins cher que les matelas E**a ou Tedi****. J'ai pu tester en magasin tous les modèles contrairement aux 2 marques précitées. J'avais déjà un matelas IKEA en latex qui a duré 12 ou 13 ans. J'ai repris presque le même modèle en un peu mieux... Si tu trouves aussi bien à BUT ou Confo (ou boulanger ou ...) qui n'a ni stock, ni vendeur et te fait attendre des plombes pour un simple renseignement, tu me le dis. Le seul magasin ici où je trouve un peu de conseil c'est Darty. ;) :)

    A+,
    NicK.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.