syncthing

est-ce qu'il y en a parmi vous qui se sont lancés dans l'utilisation de cet outil de synchronisation ?

«1

Réponses

  • Oui, mais j'ai récemment arrêté pour passer à nextcloud.
    J'aime beaucoup le principe de syncthing, mais l'interface est mal foutue et inutilement complexe pour 99% des gens à mon avis. Comme ce n'était pas pour moi tout seul j'ai préféré prendre plus simple à l'usage...

  • Oui, juste pour les photos, pendant quelques mois pour le téléphone de ma femme et moi.
    Et j'ai fini par abandonner parce que j'avais changé de disque ça a été chiant et compliqué pour tour reindiquer, au profit de Google Photos parce que je suis joueur comme toi^^

  • J'ai testé 2 fois owncloud dans ma vie et à chaque fois j'ai eu des problèmes de synchro, des fichiers qui s'accumulent en double de manière invisible jusqu'à exploser le serveur, plus les problèmes de performances. Un jour il faudra que je teste Nextcloud, mais c'est overkill par rapport à mon besoin.

    Syncthing est portable et facile à installer (un exécutable en Go), j'ai une instance qui tourne en permanence sur un vps et qui sert de référence. Pour Windows et Linux j'utilise syncthing-gtk pour avoir un applet. De manière anecdotique je l'utilise aussi sur ma tablette Android.

  • Parce qu'en fait et c'est juste une grosse blague. Le fait que le logiciel si le téléphone n'est pas rooté ou s'il n'a pas la possibilité de transformer la carte sd en stockage interne, il ne peut pas écrire dessus. Cela veut dire que soit on a une téléphone avec une capacité de mémoire de base de 64 Go minimum même si on a peu de sauvegardes soit on peut oublier. J'ai beaucoup aimé les articles qui expliquent que c'est formidable sauf que c'est formidable de PC à PC

  • Je pense que pour toi, ça ne semble pas approprié.
    Viens du côté obscur de la force >:)

  • décembre 2019 modifié

    J'ai essayé Syncthing, et abandonné. C'est trop chiant à utiliser.
    En plus j'arrivais à synchro mon smartphone, mais pas ma tablette.

    Nextcloud, c'est le pied !

  • @cyrille a dit :
    Parce qu'en fait et c'est juste une grosse blague. Le fait que le logiciel si le téléphone n'est pas rooté ou s'il n'a pas la possibilité de transformer la carte sd en stockage interne, il ne peut pas écrire dessus. Cela veut dire que soit on a une téléphone avec une capacité de mémoire de base de 64 Go minimum même si on a peu de sauvegardes soit on peut oublier. J'ai beaucoup aimé les articles qui expliquent que c'est formidable sauf que c'est formidable de PC à PC

    Ça marche très bien sur PC.

    Tu devrais peut-être tester Onedrive qui ne synchronise que les fichiers que tu veux ouvrir.

  • Syncthing ne fonctionne pas complètement avec la carte SD sur android, c'est soit de la lecture seule, soit lecture/écriture sur les dossiers spécifiques à Syncthing (voir https://github.com/syncthing/syncthing-android/issues/1377 et https://github.com/syncthing/syncthing-android/issues/1008 )
    Normalement ./Android/media/com.nutomic.syncthingandroid/ devrait être lisible par les autres applis également.

    Sinon pour moi ça marche très bien (2 ans que je l'utilise). C'est le genre de logiciel qu'on configure une fois et qu'on oublie ensuite. L'avantage de pouvoir passer par une interface web plutôt claire et évite de devoir se taper de la ligne de commande ou des fichiers de configs.
    Sur bureau, il est évidemment conseillé de passer par les différentes implémentations (syncthing-gtk, ...)

    Le gros avantage de syncthing par rapport à toutes les autres solutions (Nextcloud...) est le côté serverless. Pas besoin de nom de domaine, pas besoin de louer un hébergement ou une instance Nextcloud, et on n'est limité en stockage que par notre propre disque.
    Pour plusieurs d'entre vous, ça semble simple de se monter un serveur web. C'est en réalité un très gros pas à franchir pour les utilisateurs normaux.

  • @Balistic a dit :
    Le gros avantage de syncthing par rapport à toutes les autres solutions (Nextcloud...) est le côté serverless.

    Alors là attention. Si tu n'as pas toujours 1 instance joignable, tu risque des conflits de synchronisation. Par contre cette instance peut être sur un NAS ou une machine toujours allumée, pas besoin d'un serveur avec une IP publique.

  • J'utilise avec bonheur depuis 3 ans maintenant.
    Sur PC fixe, PC portable et smartphone. En complètement avec un Nextcloud auto-hébergé.
    Les usage principaux c'est partager des fichiers avec ma mère qui apprécie la simplicité (juste déposer un fichier ou un dossier dans un répertoire et je le reçois automatiquement) et partager des films et des séries et d'autres fichiers avec un pote.

  • @djan bidouille pour android ?

  • décembre 2019 modifié
    • sur mon P5000 de Elephone sous Android 4.4, c'était dans mon dossier Download de ma carte SD
    • sur mon Tommy de chez Wiko, sous Android 5 avec carte SD, les fichiers était stocké dans le dossier réservé à Syncthing soit ./Android/data/com.nutomic.syncthingandroid/files et ça marchais parfaitement. J'avais mis un favoris pour y accéder plus rapidement et dans l'interface de Syncthing y a aussi une icône* pour ouvrir rapidement le dossier
    • sur mon P8 de Huawei (Android 6), pas de mémoire externe je peux écrire n'importe où dans la mémoire interne

    Pas de bidouille en ligne de commande ou de root requis.

  • du fait d'être repassé sous Ubuntu je vais certainement retenter l'installation avec le fameux répertoire caché qui va bien.

  • je fais remonter ce post parce que quelque chose m’intrigue. Mon fils était à l'internat, il me dit qu'on lui a fait un partage de connexion, et que ça a commencé à télécharger un truc que j'avais mis dans son répertoire. J'ai vérifié, même si je ne suis pas dans le réseau et que je suis en 4G ça synchronise. Si je comprends bien, c'est un p2p privé qui n'est pas seulement local ?

  • 18 janv. modifié

    Oui ça marche via internet. Si j'ai bien compris il y a des serveurs qui servent d'intermédiaires pour trouver le chemin le plus cours vers tes partages quand tu n'es pas directement sur le même réseau...
    Je m'en étais servi pour faire un partage avec l'ordinateur de mes parents à 100km de chez moi, ça peut dépanner...

  • @yann a dit :
    Oui ça marche via internet. Si j'ai bien compris il y a des serveurs qui servent d'intermédiaires pour trouver le chemin le plus cours vers tes partages quand tu n'es pas directement sur le même réseau...
    Je m'en étais servi pour faire un partage avec l'ordinateur de mes parents à 100km de chez moi, ça peut dépanner...

    et ces serveurs intermédiaires, que peuvent-ils potentiellement récupérer ?

  • Normalement, tu as dans les paramètres de Syncthing une option "Découverte Globale".
    Si elle est désactivée, Syncthing ne recherche ses pairs que sur le réseau local.

    Si la découverte globale est active, alors Syncthing va aussi s'annoncer sur des serveurs d'annonce qui servent à mettre les pairs en relation via internet. Par défaut, ce sont des serveurs de l'équipe Syncthing ou communauté mais tu peux aussi installer ton propre serveur d'annonce et le spécifier dans la config de Syncthing.

    Faut lire la doc pour savoir en détail mais les flux de fichiers ne passent pas par ces serveurs. Il servent juste à initier la première connexion

  • Si tu veux désactiver les serveurs d'annonce pour ton noeud c'est dans
    Action -> Configuration -> Connexions
    et là tu décoche «Découverte globale» et/ou «relayage».
    Sans la découverte Globale, Syncthing ne sera plus capable de trouver des pairs sur internet, et sans le relayage il ne sera plus capable de communiquer avec des machine derrière des NAT/pare-feu.

  • Pas essayé mais pour info, il y a un client pour les NAS synology.
    https://synocommunity.com/package/syncthing

    Pour la compatibilité il faut la version de l'architecture ici
    https://github.com/SynoCommunity/spksrc/wiki/Architecture-per-Synology-model

  • Le gars a sorti un plugin decsync pour Radicale (ça permet du coup d'utiliser Decsync avec n'importe quel client supportant Caldav/Carddav)
    https://github.com/39aldo39/Radicale-DecSync

    Petite question : comment ça fonctionne pip3 niveau mises à jour, ça gère tout seul ou il faut que je relance régulièrement une commande pip3.
    Ou vaut-il mieux attendre qu'une version AUR sorte ?

  • @Balistic a dit :
    Petite question : comment ça fonctionne pip3 niveau mises à jour, ça gère tout seul ou il faut que je relance régulièrement une commande pip3.

    Faut le faire à la main.

  • J'ai mis Radicale avec DecSync sur le PC (connecté à Thunderbird via Cardbook) et DecSync sur Android.
    Les contacts se synchronisent mais pas les photos. C'est à dire que les photos que j'ajoute sur l'un ou l'autre appareil ne se retrouvent pas sur le second appareil.
    D'autres rencontrent ce problème ?

    (Oui, je suis quelqu'un de visuel qui reconnait plus vite aux photos qu'aux noms)

  • 23 févr. modifié

    les photos des contacts tu veux dire ? Et je dois dire que j'ai pas compris ce que fait Radicale au milieu parce que c'est Evolution qui a un plugin.

  • Oui, je parle des photos des contacts.
    Le créateur a sorti un plugin Radicale il y a moins d'un mois : https://github.com/39aldo39/Radicale-DecSync
    Pour lui c'est plus simple à maintenir que de sortir un plugin pour chaque client de messagerie (côté utilisateur, c'est plus compliqué à installer)

    J'ai donc installé Radicale en local (qui n'écoute que sur 127.0.0.1) avec le plugin DecSync.
    En gros, c'est le schéma suivant :

    Android (DecSync CC) <=> Dossier DecSync sur Android <=> Syncthing <=> Dossier DecSync sur PC <=> Radicale avec plugin DecSync <=> Thunderbird connecté en Carddav à Radicale grâce à Cardbook

    Les contacts se synchronisent mais pas les photos des contacts. Elles ne restent que sur l'un des appareils. J'investiguerai ce soir mais j'ai l'impression que le soucis doit être au niveau du plugin Radicale DecSync. Dans les fichiers DecSync du téléphone, j'ai bien les photos encodées dans les fichiers issus du téléphone, et aucune photo encodée dans les fichiers issus du PC.

  • Limitation en taille (résolution, ko) ?

  • si on en vient à installer Radicale, autant avoir sa propre instance en directe, je vois pas l'intérêt.

  • @cyrille a dit :
    si on en vient à installer Radicale, autant avoir sa propre instance en directe, je vois pas l'intérêt.

    J'installe Radicale en local sur mon PC car c'est le seul moyen d'assurer la liaison entre mon dossier local Syncthing (synchronisé avec mon smartphone) et Thunderbird.
    Seul Syncthing synchronise à travers l'internet, ça évite de se taper un hébergement avec nom de domaine, etc.

    J'ai creusé un peu plus : l'erreur vient de Radicale qui ne gère pas les vcard 4.0 (en particulier, la sous-librairie Vobject qui ne gère pas les 4.0 alors que ... DecSync enregistre les contacts par défaut en 4.0.
    Va falloir attendre qu'un contributeur veuille bien ajouter le support des 4.0 à Vobject (le développeur actuel ne veut pas s'y investir)

  • @Balistic et pourquoi pas utiliser Evolution à la place de Thunderbird ?

    Après c'est une réflexion à faire, mais si effectivement ça pousse au cul pour n'avoir que du radicale, il n'est pas dit que je ne me fasse pas une solution auto-hébergée. Le nom de domaine chez ovh c'est 2 € l'an.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.