Une histoire de Partner

Dire que j'en ai plein le cul en ce moment est un euphémisme, je viens de péter une porte coulissante avec un miroir dessus ce qui fait que je vais devoir me refaire un kit complet mais c'est une autre histoire.

Je vous rappelle le jeu du moment, je perds du liquide de refroidissement à chaud, cela laisse supposerait à un problème de joint de culasse, je viens certainement de trouver l'explication qui sera à confirmer par mon garagiste. Si c'était la culasse, ce serait de la fumée blanche, une odeur dégueulasse et de la "mayonnaise" liée au mélange d'eau et d'huile. Il y a deux pistes pour ma part :

  • le bouchon du vase qui ne serait pas étanche ce qui fait qu'à chaud ça s'évaporerait, je ferais peut-être le test, ça coûte à priori cinq balles d'euros.
  • l'explication qui me paraît la plus rationnelle est celle qui est décrite dans la vidéo suivante. Sur le moteur hdi 1.6 vous avez une espèce de coque en métal qui doit protéger le moteur, une armure technique ou une variante. Ce morceau de métal vibre énormément et finirait par taper contre l'échangeur eau huile au point de le creuser et de le faire fuir.

La masse de voitures réalisée avec ce moteur est assez importante, et lorsqu'on fait une recherche sur la perte de liquide de refroidissement inexpliquée, on tombe régulièrement sur cette explication et pas sur la culasse. Peut-être 300 balles à sortir là dessus, ça reste encore raisonnable.

Quelle loose !

Réponses

  • ça c'est fait, je me suis retrouvé sur le parking d'electrodepot avec le partner qui pisse. J'ai pas fait le fier en prenant l'autoroute. La panne est bien celle-ci, ce n'est pas un problème de chauffage mais bien le radiateur qui à force de se faire taper dessus a fini par creuser. Mon beau-père a fini par me récupérer, ça pissait trop pour repartir.

  • décembre 2019 modifié

    Class action répondrait un avocat...
    Juste pour info, les indicateurs de suivi qualité sont a 1, 3, 6 et 36 mois. Après vogue la galère. ...et la garantie

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.