Linky et vous

Je vais parler consommation d'énergie et ce fameux Linky qui est partout. J'aimerai savoir si vous avez remarqué des choses bizarres ? Parce que curieusement, sans changer trop ma façon de vivre ou de matériel, je suis passé d'un foyer plutôt polluant en début d'utilisation de Linky à mieux que la moyenne.
Autur de moi, tout le monde a remarqué une augmentation de sa facture et de sa consommation. Après un an de plus, je diminue quasiment de 10%... étrange.

Mots clés:
«1

Réponses

  • Bonjour,

    Je refuse de passer à ce jour avec ce compteur Linky qui n'apporte rien à part des problèmes, comme départ d'incendies, coupures intempestives et autres. De plus, le compteur actuel fonctionne très bien. On râle pour les produits à obsolescence programmée, mais là que dire ?

  • décembre 2018 modifié

    Après un an de plus, je diminue quasiment de 10%... étrange.

    --> il faut aussi prendre en compte
    - les modifications pour les appareils électriques , usage dans le temps de chacun , et peut être des habitudes pour mieux utiliser les heures creuses / pleines

    de mon côté le fait de passer d'un macpro2008 ( un quad ) a un modèle desktop en i6700K ,
    a permis d’économiser 500 a 800KWh sur l'année 2016-2017 ( alim du macpro 900watt , alim du en place 650watt en gold )

    • changements des lampes -

    après il ne reste que le frigo et le lave-linge ( la aussi aussi on peut gagner par regroupement type de linge )

    si tu cherche a en savoir plus sur le linky
    ( attention tu as tout le détail des composants et role et mesures de chaque partie courant alternatif , redressé , ampérage , frequence cpl utilisé , puissance emission )

  • décembre 2018 modifié

    @xavier a dit :
    Bonjour,

    Je refuse de passer à ce jour avec ce compteur Linky qui n'apporte rien à part des problèmes, comme départ d'incendies, coupures intempestives et autres. De plus, le compteur actuel fonctionne très bien. On râle pour les produits à obsolescence programmée, mais là que dire ?

    À une époque on accusait l'airbag de se déclencher intempestivement et de provoquer des accidents, aujourd'hui on ne s'en passerait plus. Le souci de la théorie du complot Linky c'est le manque de preuves. D'ailleurs j'ai quitté Diaspora après avoir eu une "news" comme quoi ce compteur donnait le cancer.

    La vidéo de démontage du compteur démystifie beaucoup de choses, j'ai d'ailleurs fait les calculs quand il mesure la consommation et les chiffres affichés sur le compteur sont cohérents. Je les soupçonne d'être plus précis que son ampèremètre d'ailleurs. Le seul truc qui me parait étrange c'est l'absence de chiffrement des données émises en CPL, mais vu que l'appareil n'est pas relié au réseau la connexion d’abouti pas, donc on ne peut pas savoir si le chiffrement arrive après ou pas.

    Pour ma part j'en ai un depuis 1 an et aucun souci.

  • Bonjour,
    Nous venons de passer au Linky depuis une semaine.
    Je te dirais ca dans quelques mois ...
    A+

  • Je n'ai pas de Linky.
    mais s'il faut y passer, aucun souci.
    c'est plus le coût qui m'emmerde, c'est répercuté sur la facture (même s'il ne le disent pas).

  • il faudrait que je regarde sur la consommation, je n'ai pas pointé. Ce que je peux dire c'est qu'alors qu'on annonçait que les appareils grillaient, je n'ai rien constaté.

  • Ça parait quand même très compliqué de faire le lien entre une éventuelle hausse de consommation et Linky, il faudrait être sûr qu'entre 2 années tu as exactement les mêmes appareils électriques alors qu'on a tendance à en brancher de plus en plus.

  • @src386 diaspora un réseau complotiste ? OH MON DIEU !!!

  • @cyrille a dit :
    @src386 diaspora un réseau complotiste ? OH MON DIEU !!!

    GAUCHISTE surtout ! :P

  • @src386 a dit :
    Le souci de la théorie du complot Linky c'est le manque de preuves.

    La problématique ne me semble pas lié au matériel en lui même, mais aux conditions d'installation. J'avais juste lu un témoignage sur le sujet, ça n'a donc pas valeur de preuve, mais pour bosser dans le domaine, ce qui j'y ai lu me semble assez plausible.

    C'est posé par des gens qui ne sont pas électriciens (il n'y en aurait pas assez), formés à la va-vite, et dont la rémunération dépend du nombre de compteurs posés par semaine.

    On se retrouve donc avec des connexions mal serrées, ou serrées sur l'isolant, et ça, ce sont bien des facteurs de risque pour des départ d'incendies.

    Je suis entièrement d'accord que l'histoire des ondes, c'est de la foutaise.

    Il semble par contre que ça pose un vrai problème sur les informations qu'on peut tirer des données de ce genre.

    En ce qui me concerne, je peux tirer un tas de déductions sur les pratiques de professionnels de santé à partir d'enregistrement de température ou de pression.

    Je n'ai donc pas tellement envie que de genre de données se promènent librement entre toutes les mains, même si je sais qu'elles peuvent êtres très utiles d'un point de vue technique (je m'en sert tous les jour).

    Mais, c'est certain que c'est beaucoup plus vendeur de faire peur avec les ondes qui donnent le cancer plutôt que de parler de considérations plus "politique" dont l'immense majorité des gens se fout :-/

  • décembre 2018 modifié

    Il y a des fois, je m'amuserai bien à ramener ma caméra de thermographie chez moi, rien que pour voir ces problèmes de raccordement mais effectivement, j'ai des témoignages autour de moi d'installation assez compliquées. Pour moi ça s'est bien passé.
    Peut-être qu'inconsciemment j'ai fais un peu plus attention après la première année de hausse, ce qui expliquerait ce retour à la normale. J'avais aussi un consommateur que j'ai neutralisé depuis, c'est vrai... Mais en moyenne, tout le monde a vu sa facture augmenter après, dans tous mes collègues. Hasard ? Loi de murphy ?

    Par contre, la synthèse dispo sur le site EDF est vraiment du grand n'importe quoi. L'analyse qu'on peut faire sur le site Enedis est poussive aussi et je ne parle pas de ce site tout pourri avec des scripts qui font ramer un COrei7 overclocké

    Pour la fiabilité, rien à dire mais l'aspect plastoc ne donne pas hyper confiance par rapport au truc en metal que j'avais avant. On a aussi un truc choquant pour un métrologue : Il y a une homologation par type et aucun contrôle de la mesure de manière régulière. On peut donc supposer qu'il y a dérive potentielle du truc. C'est courant pour tous les matériels électrique industriels, contrairement à ce qui se fait dans d'autres secteurs d'activité électrique.

  • Y'a-t-il toujours un bornier "teleinfo" sur ce compteur ?

  • 7 janv. modifié

    autre vidéo tout aussi intéressante
    lien supprimé initialement

  • Eureka...j'avais bien pensé au déphasage mais je n'avais pas de mesure connu. Ceci explique cela et correspond à ce que je rencontre comme problème de recoupement de calculs par ailleurs B)

  • Vidéo intéressante :

  • j'ai mis les 2 liens
    celle de episode 20 , et la 21 a été retiré de youtube

  • décembre 2018 modifié

    @Iceman a dit :
    Eureka...j'avais bien pensé au déphasage mais je n'avais pas de mesure connu. Ceci explique cela et correspond à ce que je rencontre comme problème de recoupement de calculs par ailleurs B)

    De quel déphasage parles tu ? (Je n'ai vu que l'épisode 20)
    le déphasage I/U ?

  • Pourrais tu m'expliquer, s'il te plaît, quel est le problème avec le déphasage sur le linky ?
    Par curiosité (j'enseignais le génie électrique)

  • Il a fait ses tests avec un radiateur, non ? Dans ce cas pas de déphasage. Je ne comprends pas non plus le problème.

  • décembre 2018 modifié

    Le problème vient de la façon de mesurer la puissance en kVA ou en kwh en integrant le déphasage ( phi). Selon ce qu'on aura comme consommateurs sur le réseau il y aura déphasage possible et donc un écart mesuré...typiquement ce que j'ai rencontré comme souci en charge de véhicule electrique avec differents materiels de mesure qui ne se recoupent pas. Sachant qu'on a des circuits pour maintenir en temperature les batteries et le moteur, par exemple...mais pas aussi consommateurs que la bluecar de bollore :D

    Effectivement un radiateur ne devrait pas poser ce problème mais il a utilisé autre chose ensuite.

    Après la question qui fait que l episode 21 a été retiré est de.savoir comment est fixé le seuil limite avec sa marge de tolerance et surtout si la facturation se fait sur quelle mesure de puissance. Il y avait des contradictions dans les commentaires mais le fait est qu'on déclenche plus tôt que les.anciens compteurs...parle t on de.puissance reactive, active ou apparente?

    Bon il peut aussi y avoir un courant résiduel sur certains conducteurs mais ca reste très faible.

  • Bonjour,
    Le Linky coupe plus tôt que les vieux systèmes parce qu'il est plus précis.
    Ancien : limite par protection thermique.
    On a un contat 9 A (par exemple) donc on doit pouvoir recevoir ces 9 A en plein été avec coffret électrique en plein soleil. Quand ce coffret est aux températures hivernales, le limiteur thermique laissera facilement passer 30% de plus (chez moi au moins, ceux qui ont les hivers doux du sud sont moins avantagés).
    Nouveau : limite par informatique et mesure électronique. La température ambiante n'a quasiment pas d'influence sur la précision.

  • Si je prends en compte qu'un compteur actuel sera de classe 1 (1%), quand un materiel de.mesure de laboratoire est de.0.3 a 0.1% . Sur un ancien compteur, on était plus vraisemblement en classe 2?... sur 6 kVA le différentiel n'est pas négligeable deja.

    Problématique différente entre le chargeur d'une voiture électrique et la mesure au niveau batterie et.circuit.

  • @Iceman a dit :
    Le problème vient de la façon de mesurer la puissance en kVA ou en kwh en integrant le déphasage ( phi). Selon ce qu'on aura comme consommateurs sur le réseau il y aura déphasage possible et donc un écart mesuré...typiquement ce que j'ai rencontré comme souci en charge de véhicule electrique avec differents materiels de mesure qui ne se recoupent pas. Sachant qu'on a des circuits pour maintenir en temperature les batteries et le moteur, par exemple...mais pas aussi consommateurs que la bluecar de bollore :D

    Avec les alimentations à découpage tu as aussi une notion de puissance déformante vu qu'elles ne consomment pas un courant sinusoïdal.

    Je ne sais pas si le facteur de puissance l'intègre, par convention c'est souvent le cos Phi qui ne représente que le déphasage.

  • En voyant l'episode 20, je tique beaucoup sur sa méthode de mesure surtout comparée au shunt calibré de l'engin...si le déphasage aura une part dans son delta avec le calcul derrière , la precision de son materiel et l'incertitude assosciee en aura presque plus...déformation profesionnelle

  • @Iceman
    En courant continu la puissance électrique se mesure par P=UxI uniquement.
    par contre en courant alternatif, il existe 3 puissances.
    la puissance active P=UIcos(phi) en W
    la puissance réactive Q=UIsin(phi) en VAR
    et la puissance apparente S=UI en VA
    On ne paie que la puissance active à condition de maintenir un facteur de puissance (cosphi) raisonnable.
    Le déphasage phi est le décalage des 2 sinusoides u et i (en régime sinusoïdal).
    dans le cas d'une charge purement resistive comme un radiateur le déphasage est nul. Donc P=S.
    Dans sa vidéo 20 il ne s'intéresse qu'à la valeur du courant et ne fait pas d'erreur en relevant la puissance apparente.
    Pour en revenir aux dephasages, une bobine parfaite présente un déphasage de 90 degrés et un condensateur parfait de -90 degrés. En général une installation est plutôt légèrement inductive.
    par contre en courant continu, pas de déphasage.

  • @src386 a dit :

    Avec les alimentations à découpage tu as aussi une notion de puissance déformante vu qu'elles ne consomment pas un courant sinusoïdal.

    Je ne sais pas si le facteur de puissance l'intègre, par convention c'est souvent le cos Phi qui ne représente que le déphasage.

    C'est la différence entre le facteur de puissance fp et le cosphi.
    fp=cos(phi) uniquement quand le signal n'est pas déformé.
    L'électronique de la puissance déforme les signaux, et le courant n'est alors plus sinusoïdal. Dans ce cas la puissance apparente n'est plus égale à la somme vectorielle de P et de Q. On appelle parfois cette différence la puissance D (deformante)
    dans tous les cas fp=P/S mais il n'est plus égal au cos(phi)

  • J'attend la remise en ligne du 21 où justement il abordait ce problème sur l'alternatif

  • @Domi très bon récap.

  • décembre 2018 modifié

    Et quelles sont les elements qui influent le plus sur le cos(phi) dans notre quoitidien ? Pas ce qui chauffe ou refroidit...mais des biens d'equipements.

    @Domi
    Dans l'ep21 on parlait du problème du linky qui affiche tout en VA mais fait payer du Wh donc parle-t-on de,puissance active ou apparente, aujourdhui, notamment dans le seuil de déclenchement.

    Faites péter le.Champagne ce soir, pas les plombs

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.