Sponsoring de club

Voilà, ici on a beaucoup de bons pères de famille qui je suis sûr seront de bons conseils. Notre fils a intégré récemment le club local de baseball.
Ce club cherche à se développer. Il faut savoir que la pratique du baseball en France est assez anecdotique, il n'y a que deux clubs dans le département et souvent des déplacements sont nécessaires pour organiser des matchs dans notre belle (et grande) région. Bref, ce club fait l'effort d'avoir une démarche d'intégration des enfants handicapés mentaux, par la pratique de ce sport et c'est une bien belle idée.
Soucieux de développer ce sport, ils ont un projet de création d'un BallPark, truc assez unique dans la région, avec plusieurs terrains, éclairage, clôture, bref tout ce qui va bien pour après pouvoir organiser des tournois.
Mais ma demande est ailleurs : on cherche des partenaires financiers, petits et grands pour aider à développer le club, comme tous les clubs font lorsque on se trouve en campagne et pas que.
Ma question est que faire et que offrir à ces petites et moyennes entreprises pour leur donner envie de lâcher quelques billets pour un petit club de village quand ils sont sans cesse sollicité? Au-delà de ça va permettre d'acheter du matériel, il y aura votre pub dans le calendrier (que personne regarde), bref comment innover? Comment donner envie? Avez-vous des idées? Des pratiques? Perso c'est la première fois et quand je me met à leur place, je me demande bien pourquoi j'irai lâcher 50€ pour un club comme pour un autre....

Réponses

    • commencer par les parents des enfants qui sont eux-mêmes salariés de leur entreprise
    • voir au niveau de la municipalité, de la région, de jeunesse et sport.
    • lancer un ulule ou un kickstarter me paraît une bonne idée et essayer de le faire vivre sur les réseaux sociaux.
  • Le don est défiscalisé si je me souviens bien. donc pour les parents indépendants, ils peuvent déduire une partie de leurs taxes.

  • @youen a dit :
    Le don est défiscalisé si je me souviens bien. donc pour les parents indépendants, ils peuvent déduire une partie de leurs taxes.

    Pas si automatique quand même ...
    Il faut donner à une association qui a le droit de délivrer un reçu fiscal pour réduction d'impôts.
    Si l'association ne fait pas les démarches ou n'a pas les statuts requis, c'est mort.

    (Je cite de mémoire car ça change régulièrement)

  • Ouaip merci pour ces premiers éléments. Parents de petites entreprises, petites entreprises, tout ça c'est ok. Idem côté municipalité, l ligue, tout ça, ...
    Le don est défiscalisé, l'asso a les bons statuts et délivre un reçu fiscal. Tout ça c'est ok.
    Ma question c'est pas plus qui sollicité mais quels sont les leviers pour en solliciter d'autres. Comment donner envie à des boîtes de donner pour un club, qu'est-ce qui ferait qu'une boîte aurait envie de donner, quel gain pour eux au-delà d'un petit encart dans un calendrier? Peut-être de nouveaux modes de com dans lequel la boîte serait gagnant bien, plus qu'avec cet encart? On est en 2018, il y a peut-être de nouveaux trucs à tenter?
    Pour le financement participatif, bien vu, faut que je lance l'idée au prez. par contre j'ai déjà identifié quelques trucs : le cluba 0 site internet, 0 blog, pas de pages twitter, juste un groupe sur facedebouc.
    D'ailleurs là-aussi, c'est quoi le mieux, le plus pratique, le plus accessible, un site? Un blog?
    Les réseaux sociaux c'est le mal, mais un club peut-il s'en passer pour se faire connaitre? Peut-il se passer de communication au travers de facebook, twitter, instagram? Mastodon et framapiaf c'est bien mais niveau visibilité ça représente quoi?
    Y-a-t-il un nouveau réseau tendance pour se faire connaitre?

  • Twitter ne sert à rien, facebook est indispensable parce que c'est le réseau des parents, un site internet c'est une obligation, instagram ça coûte rien et ça permet de garder le contact avec la jeunesse qui compose le club. Ne pas oublier de rajouter des tag avec pour faciliter la localisation.

    Les réseaux libres ... aucune visibilité

  • C'est bien ce que je pensais. On a beau dire ce que l'on veut, se passer de facebook, youtube et insta, c'est se flinguer niveau visibilité...
    Étonné pour twitter par contre : dans mon domaine (SIG et base de données) je m'en sers beaucoup pour récupérer les news (mise en ligne d'une nouvelle bdd, référentiels, ...) mais c'est peut-être moins utile pour tout ce qui touche l'associatif.
    Pour le financement participatif, il y en a un mieux que les autres ? J'y connais que dalle mais comme il y a un projet de BallPark qui va nécessiter pas mal d'argent ça pourrait être pas mal...

  • Ce qui est certain c'est qu'il faut une visibilité. Youtube est une bonne chose. Pour le site Wordpress c'est pas mal non plus.

  • Je vais proposer tout cela. J'ai du démarcher des boîtes par mail pour filer des infos sur le projet, tout ça mais punaise sans site vers lequel les rediriger, c'est moyen moyen.
    Je note un nom de domaine pour faire plus sérieux, un site avec wordpress, un compte facebook, insta et youtube oui pour mettre des petites vidéos de tournois, entraînements, ...

  • Twitter reste trop l'outil des professionnels, des journalistes, des intellectuels. Moyenne d'âge Facebook c'est 40 ans, donc l'âge des parents, pour toucher les jeunes ce serait snap mais le contenu est trop difficile à placer, instagram et youtube c'est du facile.

  • ça va m'obliger à racheter un smartphone ça :*

  • Il faut vérifier les statuts de ton club : est-ce bien une association loi 1901 ?

    Si oui, les dons sont défiscalisés à hauteur de 66%. Si ca n'est pas le cas, il faut commencer par revoir/modifier les statuts pour devenir loi 1901 (+ prendre une assurance).

    La première chose est de créer un manifeste ou d'écrire votre raison d'être.

    Exemples : nous assurons la promotion de ce sport parce que faire du sport permet d'être en forme et en bonne santé, de promouvoir un sport méconnu et très diversifié (demande de l'intelligence tactique, être endurant et concentré dans les phases défensives, et incisif et explosif dans les phases d'attaque), permet aussi créer du lien entre les générations, de tisser du lien local, d'amener une ouverture et sensibilisation sur le monde du handicap (ca, c'est à mon avis un point extremement important et super positif de ton projet... etc.

    Une fois que vos valeurs seront clairement determinées, cela vous servira à les expliciter auprès d'entreprises, d'institutionnels afin de leur demander un soutien, financier ou logistique. Il faut valoriser votre travail et montrer que vous avez un réel impact (ce dont je ne doute pas).

    Afin de créer une vie de réseau, il faut prévoir une journée de lancement de l'année et inviter un max de gens (sur le terrain de sport lui-même s'il fait beau) ou dans une salle polyvalente ou de la Mairie afin de créer un rassemblement.

    Penser aussi à une journée découverte pour attirer jeunes et moins jeunes, ainsi que sponsors, entreprises et toujours institutionnels.

    Et bien sur une journée de cloture de la saison avec moults photos et vidéos pour montrer ce qui a été fait pendant la saison (au niveau sportif, liens crées et inclusion de tous et toutes).

    Une page Facebook est indispensable, je pense, pour le calendrier et donner de la visibilité à vos activités (et vos sponsors). Si sponsors il y a, s'engager à communiquer régulièrement sur l'aide qu'ils apportent à ta structure.

    PS : du baseball, c'est rare ça. J'y ai joué pendant 2-3 ans au début des années 90 (Los Buhos de St Priest disparus depuis.... http://devils-bsp.fr/index.php/clubs/historique-du-club)

  • Sur ce point c'est parfaitement établi. Un projet sur 3 ans a été rédigé, avec le pourquoi du comment du projet, création du terrain, ce qu'est le club, sa structure, ce qu'il offre pour les jeunes (club labellisée école de jeune), pour les handicapés, tout cela est écrit noir sur blanc et c'est clair que pour parler avec les entreprises cela donne tout de suite un gage de sérieux.
    Soucis, il y a eu une réunion d'info sur le projet, pourtant largement diffusé (mais voilà, sans site internet, ni vrai page facebook, ...) et il n'y a eu personne en dehors des gens du club et de la ligue. Ni mairies, ni conseil départemental, ni régional, ni entreprise...
    Ouais, c'est clair, le site et la page facebook sont indispensables. Après c'est sur comment faire en sorte que les sponsors se retrouvent gagnant et leur donner envie de donner du fric que je suis un peu sec...
    Oui le baseball en france est assez anecdotique. On savait qu'il y avait un club pas loin et lors d'une journée des assos, on a pu y aller faire un tour : mon deuxième a essayé et a accroché de suite. Nous voilà pris dans l'engrenage. Je connaissais pas, je pensais ce sport tellement compliqué et en fait du tout, c'est au contraire super sympa.

  • Un futur Vinci/Eurovia Baseball Park :D

  • Sénart c'est le plus gros club de France non ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.