Quand est-ce que ça s’arrête ?

La qualité de codage :

Quand je pense aux astuces qu'on deployait sur du HP (mini serveur, à l'époque en 1986 500.000 francs) lorsque on codait en C et qu'on grattait la taille des structures pour économiser de la place, qu'on organisait des arborescences de fichier plutot plus larges que hautes (ceux qui doivent savoir savent pourquoi et la bonne reponse gagne un carambar), qu'on profilait les programmes pour ensuite pouvoir les optimiser pour gagner des précieuses millisecondes à l'exécution) et que je vois aujourd'hui la tonne de merde que tu te trimballes juste pour afficher une page web, certes dynamique, mais bon ?

Alors oui j'ai vu des horreurs écrites, genre dans une fonction aller piocher directement les données dans la pile car on savait comment la pile était construite, j'ai vu des tableaux de pointeurs de fonction à t'en arracher la tête (mais qu'elle efficacité et élégance), des accès à des structures directement par addition à partir de l'adresse de base. Bref des horreurs mais au moins t'avais l'impression que ceux qui les écrivaient savaient ce qu'il faisait et avaient la maîtrise.

Et où on se disputait sur la qualité de la mise en forme des programmes (tab à 4 ou 8, accolade sur la même ligne ou pas, ...).

Il fallait que le moniteur tienne sans s'arrêter 24h/24 car derrière c'était des connexions minitel donc beaucoup de sous, si le moniteur plantait tu deconnectais entre 32 et 1024 personnes pendant X minutes à Y francs la minute. Clients pas contents.

Et t'avais pas intérêt à rebooter car à l'époque le fsck était systèmatique et le boot ça prenait du temps même avec des disques de 60 Mo (oui 60 Megaoctets). T'avais interêt à être propre, donc tu faisais TRES attention.

Aujourd'hui tu ne maîtrise plus rien à force d'utiliser des boîtes noires logicelles qui font appel à d'autres boîtes noires développées par on ne sait qui on ne sait pas où (mention spéciale pour les addon de wp) et avec une qualité de codage inconnue (bis repetita), je me dis bof, je ne sais pas si le développement d'aujourd'hui me donnerait autant que plaisir que j'en ai eu.

J'ai eu à travailler sur un framework basé sur Symfony, mais quel bordel et quel cauchemard. Juste pour modifier une ligne dans le modèle d'une page tu y passes des plombes le temps de retrouver où ça se passe.

Pour @cyrille : je ne pense pas que tu codais en COBOL tu devais mettre ton job de compil en file d'attente. Moi c'était le cas (1985) et je peux t'assurer que tu relisais ton code 3 fois plutôt que 2 car se voir retourner le résultat de sa compil en erreur 4 heures après juste pour erreur de syntaxe à la con ...

Conclusion : pas plus tard que la semaine dernière ma candidature en tant que chef de projet n'a pas été sélectionnée par une boîte car ça fait longtemps que je n'ai pas fait de l'informatique (j'ai été chef de projet numérique / informatique jusqu'en entre août 2017 et mai 2018 mais avant j'avais un restaurant pendant un peu plus de 2 ans, et encore avant beaucoup d'autres choses dont de l'informatique...). JE ME MARRE

D’expert à imposteur

Je conseille chez

https://zythom.blogspot.com/

la lecture des billets "25 ans dans une startup"

Réponses

  • Même constat sur l'informatique. cette année je n'aiderai plus aux mises à jour et autres passages d'année. le management en flex office ou personne ne se parle plus même au bureau en face de toi, c'est terminé.
    Je vis ma vie en attendant la nouvelle mode de management. 44 ans... heureusement, j'ai d'autres challenges

  • mention spéciale pour les addon de wp

    Et les libs javascript via npm ...

  • Assez d'accord pour wp, j'ai eu plusieurs fois à faire des analyse dessus pour des évolutions et effectivement c'est un peu le bordel. Chacun apporte ces développements à sa sauce, il n'y a pas de cohérences entre les différents plugin et lorsque l'on veux se connecter entre plusieurs ou simplement ajouter des choses c'est quasiment impossible. Il faut repartir de zéro. Sans parler de la base de données ou l'on met tout dans un table avec des méta donné.

    Pour symfony par contre la prise en main peut être complexe au départ mais apporte quand même un cadre de développement.

    Mais au fil des versions et des évolutions il y a plus en plus de choses à maîtriser et on s'y perd vite si on ne suis plus ou travail pas avec tous les jours.

  • D'autant qu'aujourd'hui, la plupart des "développeurs" se prennent pour des admins, il en résulte des aberrations en matière de sécurité. Ajoute a ça les kekevins formes en 3 mois qui codent avec leur arrière train en t'expliquant que "aujourd'hui la RAM c'est pas cher". Des soi disant spécialistes en sécurité informatique (avec diplôme "d'ingénieur") incapables de mettre en place une pile LAMP(du vécu !) Et qui n'utilisent que Windows (du vécu aussi) Des méthodes de management, "horizontal" d'une inefficacité sans nom, et tu as la recette d'un joyeux merdier...

    Un peu de lecture
    https://blog.imirhil.fr/2016/03/02/vncfail.html
    https://april.org/auto-hebergement-fausse-bonne-idee-aeris

  • L'humilité de reconnaître ses limites se fait rare.

  • Pas mal l'article sur vncfail
    Ca ne m'étonne meme pas. Comme trop souvent le clash vient du métier qui veut juste "que ca marche" et les gars de la sécu, qui veulent que ca soit sécurisé. Donc on essaie d'imposer des standards: passage par des passerelles d'acces pour que les fournisseurs puissent faire leurs itnerventions, stations de rebond depuis lesquels ils peuvent travailler etc. Malheureusement on n'est pas forcément a l'abri du gars qui pose en douce un acces 4G au cul de son systeme directement pour la "télémaintenance" et la les équipes sécu n'ont pas la main. Et contrôler 600 sites sur 12 pays quand tu es 2 ça n'est pas simple.

    Mais clairement c'est flippant. Vivement les voitures autonomes ahahahahah

  • pour les Voitures autonomes, c'est profil bas cette année....même si les niveaux 3 (sur 5) pointent leur nez. On va bien se marrer avec la voiture connectée déjà.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.