L'automobile en 2018 et plus, des questions ?

octobre 2018 modifié dans Blog

Je suis en train, déjà, de préparer un billet sur ce qui va se passer dans un mois à Paris, à savoir le salon de l'automobile. Et c'est assez complexe d'expliquer les normes qui arrivent (je m'y perds moi même avec tous les reports), les tendances, les aspects techniques. Alors je me disais qu'essayer de répondre aux questions de chacun, ça pourrait être une technique ? En plus ça ma laisse le temps d'enquêter un peu. Donc si vous avez des questions, c'est maintenant ;)

Mots clés:
«13

Réponses

  • non moi je reste en 2014 pour l'occasion, je te poserai certainement la question en 2022 pour 2018

  • Tu n'as pas tort @cyrille... c'est un peu mon intro

  • j'espère qu'en 2022 on n'aura plus d'auto :smile:
    vivement la téléportation
    plutôt que de claquer des milliards dans la voiture autonome ou envoyer une bagnole autour de la lune ils devraient se pencher sur le truc

  • septembre 2018 modifié

    Je me lance alors :

    • Apple Car, Google Car, Tesla... où en sont les acteurs US de la tech sur la voiture autonome ?
    • Quid de la voiture autonome et de l'IA au niveau fiabilité par rapport aux années passées ?
    • La voiture 100% électrique a t-elle du pétrole plomb dans l'aile ? (dit autrement, est-ce que Total & co' mettent des bâtons dans les roues à sa généralisation)
  • Je note @romainhamel
    Et la téléportation me fait toujours penser à la mouche avec goldblum

  • Romain : https://www.total-spring.fr
    ça répond à ta question ?

  • @love_leeloo a dit :
    Romain : https://www.total-spring.fr
    ça répond à ta question ?

    En partie oui, c'est un positionnement logique greenwashé de Total sur le marché mais ça reste encore globalement flou sur le papier, ça ne dit pas si le marché pétrolier regarde plus haut et plus loin (vers l'énergie solaire) ou plus bas et plus profondément (vers le schiste, le gaz, le pétrole).

  • Est-ce que ma clio diesel sera interdite de rouler ?
    Trop cher de changer de caisse ...
    Le reste je m'en branle un peu.

  • @Nick a dit :
    Est-ce que ma clio diesel sera interdite de rouler ?
    Trop cher de changer de caisse ...
    Le reste je m'en branle un peu.

    3 menaces planent en ce moment sur des voitures vieillissantes :

    • le contrôle technique. Pour mettre à la casse (prématurément) des 10zaines de véhicules ils n'ont pas pu trouver mieux.
    • la prime à la casse allant jusqu'à 2000€. Et des voitures roulantes qui pouvaient encore faire 5 ans se retrouvent à la benne.
      Si d'ailleurs les gens dégagent leurs véhicule, c'est à cause de ces garages qui veulent faire du profit.
      J'ai vu un garage vouloir reprendre un Touran de 2006 en entrée de gamme 800€ (pour 181.000 km).
      Il y a de quoi rager et d'accepter le plus offrant.

    • les vignettes de circulation Crit'Air dans les villes comme Paris, Rennes, etc... Qui limitent forcément l'accès aux grandes villes pour les anciens véhicules.

    Au delà de ça, si la voiture est bien entretenu, t'a pas de raisons de t'inquiéter.

  • A moins d'habiter dans une grande ville et de vouloir la garder encore 10 ans, ça devrait bien se passer pour l'instant.

  • septembre 2018 modifié

    Si j'étais con, je te demanderais si l'électricité qui sert à faire fonctionner les voitures propres est produite d'une manière plus respectueuse de l'environnement que les véhicules diesel des sales enculés de pollueurs dont je fais partie.

  • L'électricité, vaste blague.
    Je me souviens que vers 2010-2011, Peugeot avait commencé des recherches sur la pile à hydrogèen?
    C'était un reportage de Turbo.
    A la fin de celui-ci, le journaliste dit que le projet a été arrêté, et que ce prototype (Peugeot 207 Break) ne connaîtra aucune descendance (pas plus présenté à la presse ou dans des salons) faute de...moyens.
    Seriously, un constructeur comme Peugeot, intégré dans un groupe comme PSA, pas capable de finir le financement d'études de prototypes ?
    J'en avais conclu à l'époque des lobbies très importants, notamment de Total.

  • A quel moment, l'utilisation sur la durée d'un véhicule à moteur thermique voit son impact écologique devenir supérieur à celui de la fabrication d'un véhicule dit "propre". Celui qui pourra répondre à ça. Je lui tire mon chapeau.

  • Voilà, merci de m'aider à synthétiser ma pensée.

    C'est bien beau de ne se focaliser que sur le "carburant" mais est ce que l'empreinte globale envers l'environnement d'un véhicule électrique sur tout son cycle de vie est moindre qu'un véhicule diesel assez récent ? Si oui au bout de combien de temps ?

    On parle moins du recyclage des batteries également.

  • septembre 2018 modifié

    La pile à combustible, le connais bien le proto et peut-être le lobbying empêche-t-il un peu son développement. En tout cas, il faut bien le produire cet hydrogène et ce n'est pas propre. Air liquide fait du forcing à Paris avec une flotte de Toyota Mirai taxi. En fait, PSA a abandonné car l'Europe a interdit des aides de l'état sur ce domaine pour clause de concurrence
    L'électricité, ça marche mais c'est la même production que l'autre, celle de chez soi. Donc avec des aléas. On rajoute la fabrication et le recyclage des batteries d'un coté, la production et le transport de pétrole de l'autre et on arrive à une solution certe un peu plus écolo mais pas idyllique non plus. Les études varient selon les provenances des énergies mais on est à moins d'un rapport de 1/2 en équivalent carbone.
    Après il y a une chose qui est sur : On ne pollue pas au même endroit... si ce n'est sur cette planète. D'un coté les riches s'en prennent plein la gueule avec leur voiture thermique. De l'autre ce sont plutôt les pauvres qui trinquent. cela dit, les futurs batteries qui arrivent peuvent rebattre les cartes avec d'autres pays producteurs, moins de masse, un autre recyclage. Nous en sommes qu'aux balbutiements;

  • En vrac :smile:

    • Il ne faut jamais oublier que la première voiture qui a dépassé les 100 km/h était électrique (et accessoirement belge)
    • on ne peut pas dire que le forcing pour les voitures électriques puisse rappeler le forcing d'EDF pendant les années 70 pour équiper en tout électrique les habitations. :wink:
    • comme @Iceman le fait très justement remarquer les batteries ont été, sont et seront le nerf de la guerre.
      Il n'y a aucun constructeur automobile de masse sérieux qui a envie de se coltiner des problèmes avec celles-ci lorsqu'on connaît les problèmes qu'elle peuvent entrainer : le confinement en cas de choc (rappel énergie potentielle 1/2mv²), les problème de chauffe en charge, la qualité de production (et la question subsidiaire faut-il sous-traiter ou acquérir les compétences et produire soi-même). Bref @Iceman saura sûrement en parler bien mieux que moi.
      Rappelons les accident de batteries sur les portables et leurs conséquences. Vous vous imaginez la même chose avec des batteries de voiture électrique ?
  • une chose est sure, les batteries seront chinoises vu tous les terrains qu'ils ont acheté dans le monde pour extraire la matière 1ère des batteries

  • Seule solution : éliminer totalement les voitures personnelles. Remettre en place de vrais circuits courts, et pas que pour les légumes, remettre des supermarchés de proximité pour faire ses courses sans voiture, remettre du taff à proximité pour pouvoir aller bosser à pied, en vélo ou au pire du pire en car d'entreprise, comme à la belle époque.
    la seule solution pour s'en sortir en fait, c'est de remettre en place des villages gaulois, autonomes, auto-suffisants.

  • c'est ce que j'essaie de faire
    trajet maison -> boulot et boulot -> maison en tram
    courses aus supérettes à coté
    légumes au marché à coté
    la plupart du temps à pieds
    la voiture est au garage 90% du temps sauf les WE pour aller se balader et encore, j'ai la chance d'avoir des transport même pour aller en montagne.

  • @sébastien a dit :
    Seule solution : éliminer totalement les voitures personnelles. Remettre en place de vrais circuits courts, et pas que pour les légumes, remettre des supermarchés de proximité pour faire ses courses sans voiture, remettre du taff à proximité pour pouvoir aller bosser à pied, en vélo ou au pire du pire en car d'entreprise, comme à la belle époque.
    la seule solution pour s'en sortir en fait, c'est de remettre en place des villages gaulois, autonomes, auto-suffisants.

    plus de voiture pour ma part c'est plus de travail. Certains raisonnements ne peuvent s'appliquer de partout, notamment à la campagne.

  • Ben si, y'aura besoin de plus d'enseignant dans les écoles de campagne car plus de travail sur place donc plus de maille sur place donc plus d'enfants sur place. Faut remettre au goût du jour les villages gaulois. C'est toute la réflexion globale qu'il faut appliquer, pas qu'une partie. Si on supprime que les voitures mais qu'on continue le modèle économique actuel, évidemment que ça marche pas.
    Si pour arrêter de polluer, faut arrêter de rouler (et de consommer tout et n'importe quoi), faut se poser la question de pourquoi on est obligé de rouler.
    Ca rejoins un peu la réflexion des écolo qui pointe du doigt qu'on arrive pas à lutter contre le réchauffement climatique et qu'en même temps on se réjouit du futur gros transporteur de containers... cherchez l'erreur là-aussi...

  • @Iceman a dit :
    A moins d'habiter dans une grande ville et de vouloir la garder encore 10 ans, ça devrait bien se passer pour l'instant.

    Ben non. J'suis à coté de Paris. Et je veux garder ma caisse encore 5 à 7 ans si possible. :blush:
    JE crois que je suis marron.

  • La solution, une hybride d'occasion de plus de.3 ans, avant que la cote remonte, @nick car neuve ca sera pas rentable.

  • @sébastien a dit :
    Seule solution : éliminer totalement les voitures personnelles. Remettre en place de vrais circuits courts, et pas que pour les légumes, remettre des supermarchés de proximité pour faire ses courses sans voiture, remettre du taff à proximité pour pouvoir aller bosser à pied, en vélo ou au pire du pire en car d'entreprise, comme à la belle époque.
    la seule solution pour s'en sortir en fait, c'est de remettre en place des villages gaulois, autonomes, auto-suffisants.

    Chez moi c'est doublement faux :D. Sans voiture, non seulement 80% des ruraux ne peuvent plus aller bosser mais en plus comme PSA et toutes les boites de sous-traitance locales fermeraient très vite, les transports par bus deviendraient inutiles. Migration vers d'autres villes, fermetures des commerces, des écoles... on sait comment ça évolue, des expériences ont déjà été faites dans quelques régions.
    Le village gaulois c'était bien avant l'industrialisation. Après, la majorité des braves "ruraux de la belle époque" survivaient en bossant 12 h par jour pour vivre en presque autarcie à l'échelle du village.
    J'ai un peu vu ce qu'était la vie de mes grand parents.
    C'était vélo à 3 h 30 du mat, ballade de 5 km vers l'usine, retour l'après midi, petite sieste et 2ème journée pour s'occuper du jardin et quelles bêtes (pour varier les plaisir, ça changeait toutes les semaines). Ici le climat est rude, ça use vite son homme, il n'y avait pas de problème de caisses de retraite vide :).
    Une jolie utopie d'écolos de ville qui voudraient bien vivre toute l'année comme les 2 semaines de vacances qu'ils ont passé en Ardèche avec tout le confort et zéro travail... Il faut arrêter de tout simplifier à l’extrême.
    Bon, je suis un peu violent mais marre de voir toujours ces mêmes idées ressortir.

  • @sébastien a dit :
    Ben si, y'aura besoin de plus d'enseignant dans les écoles de campagne car plus de travail sur place donc plus de maille sur place donc plus d'enfants sur place. Faut remettre au goût du jour les villages gaulois. C'est toute la réflexion globale qu'il faut appliquer, pas qu'une partie. Si on supprime que les voitures mais qu'on continue le modèle économique actuel, évidemment que ça marche pas.
    Si pour arrêter de polluer, faut arrêter de rouler (et de consommer tout et n'importe quoi), faut se poser la question de pourquoi on est obligé de rouler.
    Ca rejoins un peu la réflexion des écolo qui pointe du doigt qu'on arrive pas à lutter contre le réchauffement climatique et qu'en même temps on se réjouit du futur gros transporteur de containers... cherchez l'erreur là-aussi...

    Il faut de façon évidente remettre au goût du jour les villages, sauf que ça ne marchera pas. La campagne, dont tu parles s'appelle la banlieue, moi je parle de la vraie campagne. Le Cantal par exemple n'en finira pas de crever et c'est une logique. Le désengagement de l'état qui vise à faire des économies fait qu'on fermera la ligne de train, l'école, le bureau de poste et les autres services. On essaie de faire croire qu'on veut faire du local, du bio, mais ça reste dans les faits de la foutaise.

    Je rejoins donc le propos de @Phreg , le problème de fond c'est de façon évidente la mutualisation des besoins, la dette, l'isolement et tous les problèmes liés à la campagne, il faudrait miser des milliards pour essayer de les faire revivre. Dans l'école de ma femme, ils viennent de franchir le nombre d'élèves pour l'ouverture de classe, elle n'ouvrira pas parce que le public est facile. Le temps de l'école à 20 élèves qui va de la maternelle au CM2 c'est du passé. Pas d'école, pas de gens, pas de gens pas de commerçants, pas de gens pas de services, tout est lié.

    Il faut réussir à trouver le compromis et j'aurais tendance à dire que comme le logiciel libre, la campagne doit réussir à se rendre attractive pour faire venir les gens. Il est évident que cette mutation ne peut pas se faire sans véhicule bien au contraire. On aurait un réseau routier un peu moins dégueulasse pour casser l'isolement de certains endroits, les gens iraient y vivre plus spontanément. Pour l'heure ce que je constate c'est que tout ce qui est petit est voué à mourir, c'est d'ailleurs une tendance forte à l'heure actuelle dans les établissements catholiques qui ont tendance à former des gros complexes éducatifs qui vont de la maternelle au BAC avec le lycée agricole qui vient se coller pour proposer une alternative et maintenir tout de même les enfants dans le système au même endroit.

  • @Iceman
    concernant les tendances, j'ai bien peur que l'aberration écologique et économique qu'est le SUV ne perdure très, très longtemps.

    J'ai roulé en Renault Captur pendant 10 jours et fait 2000 km entre la façade atlantique et Lyon et je dois dire qu'hormis le sentiment de toute puissance sur les routes de campagne, je n'en ai rien retiré de bon : ca consomme comme un veau et c'est ingarable en centre-ville. Je n'en peux plus de voir ces monstres en ville (et je passe les X5, Kadjar et Nissan volumineux...).

    A quand le SUV electrique d'origine nucléaire tant que nous y sommes ? Je m'emporte ma brave dame...

    Sans compter les longues files au feu rouge de voitures avec conducteur unique dans l'habitacle. Un fléau là aussi.

  • Euh...le SUV électrique monstrueux, c'est la dernière mode, @Damien
    Après le Tesla X, le Jaguar iPace, Mercedes a son eqx en attendant le BMW et l'Audi l'année prochaine.

  • @Iceman tu m'as déprimé pour le coup :-/

  • La campagne dont je parle c'est celle que je vis tous les jours, bien loin de la banlieu. On veut faire croire qu'on veut faire du local et c'est bien ça le problème, c'est pas faire croire qu'il faut faire, c'est le faire.
    Je suis pas sûr que la bonne évolution soit toujours de rendre attractive la campagne juste pour y vivre car cela rend la voiture indispensable. Tant qu'on continuera à rendre la voiture indispensable et à importer des cochonneries des 4 coins du monde qu'on pourrait faire nous-même on s'en sortira pas. Et c'est bien dans ce sens qu'on va, maintenant qu'on a notre super nouveau big porte-conteneur.
    80% des ruraux ne pourront plus aller travailler parce que le travail n'est pas à côté. fermeture des usines de voitures? On les remplace par des usines à fabriquer ce qu'on passe notre temps à importer des autres pays, comme ça moins d'import. Tu bosses où tu vis donc faudra du commerce local, des écoles, des postes, ... tellement si simple :D

  • @Damien : pourtant le Captur, c'est minuscule comme "SUV"
    et comme le dit Iceman, tous les gros constructeurs se mettent aux "BIG" SUV électrique
    même Porsche le fait

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.