Oui je suis prof et j'ai 2 mois de vacances et non, je ne m'ennuie pas

Déjà que notre profession partage le top des professions mal aimée avec les contrôleurs des impôts, les gendarmes et quelques autres, j'apprécie ce billet où l'auteure se tire une balle dans le pieds, dans les nôtres aussi

Si on suit ce qui est écrit, refaire ses cours pendant les vacances a l'air d'être quelque chose d'aussi sale que de trouver le temps long pendant les vacances. J'ai refait mes cours pendant les vacances, je n'ai pas honte d'avoir travaillé, j'ai honte pour cette femme qui fait penser aux élèves qui culpabilisent les premiers de la classe.

En ce qui concerne sa vie privée, elle ne regarde bien sûr qu'elle, mais elle écrit qu'elle va squatter chez ses parents pendant deux mois avec sa mère parce que son père c'est pas terrible, ce qui cautionne le reproche qu'on nous fait régulièrement, celui de ne pas avoir quitté l'école, et donc d'être resté de grands enfants.

L'exercice du bloging est un art délicat et dangereux, quand je lis les propos de cette dame, je suis catastrophé sur ce qu'elle véhicule, pour elle même, mais aussi pour notre belle profession.

https://www.huffingtonpost.fr/marguerite-p/oui-je-suis-prof-et-jai-2-mois-de-vacances-et-non-je-ne-mennuie-pas_a_23501184/

Réponses

  • J'apprécie aussi l'article car je le prends dans son contexte, c'est à dire que là on est sur le Huffpost et pas sur Bastamag, le décalage dans le vocabulaire sera saisissant, on est ici dans le globish pour être dans la vibes. Le ton est lisse et dégoulinant de légèreté, pas de vague ou de prise de position, même pas un petit mot sur la joie de retrouver une nouvelle classe à la rentrée, mais c'est pas grave, car dans ma tête tout est magique et les licornes sont nos amis.

    Ce genre de "témoignage", pourquoi pas après tout, c'est devenu commun sur le web gratuit, il y trouvera son public et donc aussi ses détracteurs, mais ceux qui s'étonnent de ces propos sont ceux qui pensent d'abord aux problématiques scolaires, à la volonté d'améliorer les choses, aux élèves, plutôt que de penser avant tout à sa prochaine villa payée à crédit orientée plein sud une fois la retraite peut-être arrivée.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.