Fedora

https://cyrille-borne.com/complement-57-il-fait-moins-chaud-malheureusement-lherbe-nest-pas-plus-verte-ailleurs/

Suite à ton essai de Fedora je ne peux que déplorer le fait que Fedora intègre des outils "gnomisés" à l'ergonomie douteuse, avec en premier lieu l'outil de partitionnement très difficile à comprendre quand on veut choisir soit même la disposition. Ensuite il est regrettable que leur outil graphique de gestion des paquets te propose les choses en double alors qu'avec dnf ou yum (en lignes de commandes) ça n'arrive pas, c'est le x86_64 qui est pris automatiquement.

Je pense que la plupart des utilisateurs de Fedora sont des gens avec un niveau avancé et n'utilisent pas les outils graphiques.

Réponses

  • Je précise que j'utilise Fedora par période et que c'est un excellent OS

  • Il va être temps d'essayer Solus OS... ou tout se finira avec juste un smartphone :p

  • @sébastien a dit :
    Il va être temps d'essayer Solus OS... ou tout se finira avec juste un smartphone :p

    après 15 ans de libre on ne peut qu'être septique face à l'annonce d'un OS/navigateur miracle 100% libre censé révolutionner le monde...

  • @src386 Je pense effectivement que c'est une distribution qui s'adresse à des powerusers. Je me situe désormais dans les gens qui vivent en 2018 et pour certaines choses je deviens intransigeant, certaines choses doivent être simples, "normales".

  • Après le president normal, nous votons pour un OS normal...mais en espérant que ça marche, cette fois :#
  • Je ne pense pas que Solus soit un OS miracle et qui révolutionnera le monde, juste que ça semble un OS dans l'air du temps, à l'ergonomie assez efficace, plutôt agréable à regarder et qu'il cherche pas à faire du 100% libre (on trouve dans les logiciels des softs pour spotify, google earth, ...).

  • @src386 j'en ai eu des dépendances manquantes et des trucs bizarres avec Stretch, c'est pas le meilleur cru niveau stabilité. Après, il est certain qu'avec le peu de logiciels que j'utilise et la snapisation, un retour sur debian est possible, franchement moins gourmand en ressource qu'une *buntu qui devient "gouffresque"

  • @cyrille a dit :
    @src386 j'en ai eu des dépendances manquantes et des trucs bizarres avec Stretch, c'est pas le meilleur cru niveau stabilité. Après, il est certain qu'avec le peu de logiciels que j'utilise et la snapisation, un retour sur debian est possible, franchement moins gourmand en ressource qu'une *buntu qui devient "gouffresque"

    en même temps tu bosse pour des gens qui veulent mettre des vidéo dans des powerpoint et éditer des pdf. des comportements que tout le monde tente de banir depuis des années donc forcément tu te retrouve avec des logiciels obscurs que personne n'utilise et qui ne font pas partie des dépôts.

  • Xubuntu ne consomme pas grand chose. Faut peut-être pas pousser mémère dans les orties ! ;+)

  • au moment où j'écris ces lignes, plus de 4 Go d'occupés, bon après c'est vrai que j'ai Firefox de lancé. 3.2 Go de lancé, avec je pense le problème habituel de non libération de la mémoire.

  • Le vrai soucis c'est que pour la majorité des tests c'est xfce qui est utilisé. Cet environnement pose des soucis de compatibilité de paquets, car ne supporte pas les même versions de gtk que gnome. Hors les distributions choisissent gtk en fonction de gnome.
    Je test fedora depuis 3 mois avec gnome et logiciel pour installer les paquets. Et moi qui suis sous debian depuis Woody je dois avouer que j'ai été surpris de la stabilité du truc. Il est vrai qu'il est moins facile de trouver un rpm qu'un deb. Mais l'intégration de flatpak marche plutot bien.
    Donc le conseil pour tester ine distribution soit utiliser son bureau par défaut soit être un très très gros poser user.
    Étant développeur sur linux depuis des années j'ai fini par ne plus installer de bureau spécifique car trop de soucis apparaissent. (d’ailleurs professionnellement si on est prêt a payer cher certaine solution on verra que dans ce cas on trouve beaucoup plus de rpm que de deb)
  • il est tout de même à noter que Xfce fait quand même partie des bureaux qui sont très utilisés, j'ai beaucoup de mal avec Gnome. A ce compte là j'ai envie de dire que si une distribution ne sait pas, ne veut pas prendre le risque de la multiplication des environnements, elle n'a qu'à s'offrir le luxe de ne pas rajouter les bureaux.

  • amusant j'ai jamais utilisé flatpack ou snap depuis que ça existe, je passe toujours par les repo. Sous fedora il y a rpmfusion qui est quand même très à jour.

  • Le soucis de Xfce c'est de n'avoir pas beaucoup de contributeur comparé à gnome qui lui est carrément financé par des entreprises, mais effectivement ne supporter qu'un seul desktop mais bien serait une bonne solution. Et aurait le mérite de ne pas faire croire aux utilisateurs que les autres marchent. Par contre à ce jeu là c'est gnome qui risque de gagner, même si il ne convient pas à un grand nombre de personnes, ces même personne ne contribuent pas à Xfce (ce qui n'est pas un reproche ce n'est pas à la porté de tout le monde) ce qui conduit Xfce à une mort plus ou moins lente (sauf regain spontané).

  • Autre explication des soucis de Xfce c'est qu'il est majoritairement fait pour gtk2 que la version 3 sera pleinement supporté dans Xfce 4.14 mais que GTK4.0 devrai sortir cette année et que gnome prévoit de passer dessus peu après. Xfce arrivera t-elle a suivre le rythme des sorties de gtk?

  • Après on parle de Xfce comme si c'était un truc vieux, obsolète et tout cassé. En fait ça marche très bien et la lenteur du développement n'est au final pas un point technique bloquant. Après c'est vrai que MATE est passé à GTK3 plutôt facilement.

  • Pas d'accord. On ne parle pas d'un truc vieux obsolète et tout cassé, on parle d'un truc qui a un développement tellement lent qu'il n'est pas encore passé en GTK3 alors que GTK4 arrive.

  • Et je vais être gentil et ne pas parler des archaismes de Thunar par rapport aux concurrents...

  • @cyrille a dit :
    Pas d'accord. On ne parle pas d'un truc vieux obsolète et tout cassé, on parle d'un truc qui a un développement tellement lent qu'il n'est pas encore passé en GTK3 alors que GTK4 arrive.

    Du moment que ça marche toujours en GTK2...
    Sur MATE le passage en GTK3 n'a rien apporté à part des emmerdes avec les thèmes de bureau historiques. Il ne reste que adwaita maintenant.

  • Ce qu'il apporte en dehors des emmerde c'est d'éviter au mainteneur de packager GTK2 et GTK3, de mieux s’intégrer avec les applications GTK3, de supporter wayland...
    Enfin il faut aussi se dire que le soft père de GTK n'est toujours pas passé au 3 :) (à ce qu'il parait ça devrait bientôt arriver)

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.