10 raisons pour lesquelles j'accompagne le plus souvent mes enfants en sortie scolaire

Je fais ressortir cet article de l'inutile car je trouve qu'il est une très bonne illustration de la différence entre ce que nous voyons et le reste du monde. La madame n'imagine pas que tout le monde ne peut pas participer à des sorties scolaires, que c'est à l'enseignant de choisir. Et le problème c'est que quand elle imagine qu'elle va apprendre des trucs et astuces, les enseignants n'ont pas besoin d'un 31 ème enfant à se coltiner mais d'une personne efficace qui sait exactement ce que c'est que de gérer des gosses.

Je n'irai pas plus loin c'est un sujet que je connais très bien mais ce n'est pas chez moi, je peux par contre évoquer la peur de l'ado chez l'autre. On réalise assez mal qu'on se pointe avec une meute et que s'il nous paraît évident de gueuler pour une casquette, pour une attitude seul au milieu de trente gamins qui parfois vous dépassent, on se rend compte que chez nos intervenants il y a la peur dans le regard.

Travailler avec des enfants ou des ados c'est un métier, ce n'est pas un loisir, cette dame devrait s'interroger quant à sa capacité d'être utile et de gérer la situation plutôt que d'y voir un plaisir égoïste à la croisée de la découverte et du flicage de son gosse.

https://www.huffingtonpost.fr/delphine-r/10-raisons-pour-lesquelles-jaccompagne-le-plus-souvent-mes-enfants-en-sortie-scolaire_a_23451120/

Réponses

  • Ah ah j'avais pensé un peu la même chose, elle se croit en colonie de vacances. Dans l'école des petits, ça se passe très bien. Beaucoup de volontariats et effectivement les instits "choisissent" les parents accompagnateurs. ils essaient de faire tourner mais on voit bien que régulièrement les mêmes sont retenus et d'autres non appelés. Normal. C'est pas une partie de plaisir de cadrer une meute de 30 élèves, faut connaitre les enfants, que les enfants aient un bon rapport aussi avec l'adulte accompagnant, être ferme par moment et faut que le dialogue passe bien avec l'instit également. Bref, tout sauf une partie de plaisir. Je le fais régulièrement mais je dirai pas que c'est à ce moment là que tu apprends à connaitre les enfants de la classe du môme, faut déjà les connaitre avant sinon t'es mort.

  • Une suite : https://www.huffingtonpost.fr/valerie-l/le-jour-ou-jai-accompagne-mes-enfants-a-une-sortie-piscine-jai-compris-pourquoi-leur-maitresse-etait-une-heroine_a_23452177/

    C'est amusant parce qu'on a la sensation que c'est une histoire de supers pouvoirs. Il y a quand même du travail derrière tout ça, de l'expérience, même si effectivement tout le monde ne peut pas travailler avec des enfants. Enseignant c'est comme le reste, c'est un métier.

  • Clairement. C'est un vrai métier et pas forcément le plus simple. Faut une bonne dose de zénitude.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.