Numworks

Calculatrice Numworks reçue mardi, testée aujourd'hui, je peux en dire long, mais je n'ai pas le temps les prochains jours.

Cela n'a rien à voir avec les ancêtres usuels qu'on utilisait, donc même si ce n'est pas parfait, c'est une très très bonne surprise : agréable à prendre en main, intuitive, résultats lisibles et intelligibles.

Allez, pour les curieux, le lien : https://www.numworks.com/fr/

Réponses

  • Sur le forum les-mathematiques.net, quelqu'un la trouvait totalement inutilisable.

  • C'est marrant je me suis toujours demandé pourquoi les calculatrices scientifiques étaient si chères et toujours en noir & blanc alors qu'on est dans l'ère des smartphones. Je ne connaissais pas numworks. Mais quel intérêt face à une tablette ?

  • janvier 2018 modifié

    @Alain : oui, c'est possible, j'attends de voir les arguments. Il faut savoir qu'une mise à jour a résolu la plupart des gros bugs d'octobre. Pour ma part, pour un projet aussi jeune et qui casse largement les standards, j'ai un peu plus de compréhension.

    @src386 : par exemple, rien qu'à cause du mode examen. Une tablette est la plupart du temps interdite en cours, car peut permettre un accès au réseau, aux jeux, ... Rien n'empêche un élève de coder un jeu, mais ce n'est en rien comparable avec un jeu téléchargé sur tablette.

  • Le jour où on abandonnera l'idée de priver les élèves de documentation pendant les épreuves, on pourra utiliser des tablettes.

  • Ben y a pas que ça, avec une tablette, on peut tchatter ... Les élèves ne sont pas forcément privés de documentation, puisque dans certains cas ils ont un formulaire ( carrément un livre chez nous ), mais tout ça c'est un autre sujet.

  • j'ai fait ma demande, j'ai eu un mail pour me dire qu'on étudiait ma candidature, pour l'instant rien. Ça a pris du temps ?

  • Deux semaines, soi-disant parce que mon mail était arrivé dans le spam, avec des excuses.

  • on a rendez vous avec le commercial sud la semaine prochaine avec ma collègue. A priori pour faire ce que j'ai à faire c'est suffisant, pour le bac techno je ne sais pas si c'est bon pour elle.

  • Ma femme l'a depuis une semaine et ne l'a pas encore essayée. Elle est pas geek pour un sou ! Bon faut dire que c'est moi qui l'ai poussée à la commander suite à ce thread. Je vais la lui piquer :blush:

  • L'article de pcinpact est assez objectif et pointe bien les manques. Dans la mesure où c'est en plein développement, et surtout que les sources sont accessibles, j'espère que cela va bien évoluer.

    Un truc à savoir : il n'y a qu'un seul symbole - pour soustraction et signe. Du coup, pour faire résultat précédent moins quelque chose, il faut appuyer sur Ans, puis -, ce qui normalement est automatique pour la multiplication par exemple.

    Par contre, le fait de pouvoir copier/coller n'importe quel calcul précédent est très pratique.

  • et bien tu vois à mon niveau, le fait d'avoir un seul signe - c'est salvateur. Les bac pro sont incapables de faire la distinction entre une soustraction et un signe.

  • il suffit alors de faire 0 - valeur

    normalement la calculette correctement programmé devrait distinguer
    a - b de - b , c'est pas la même chose ...

  • @cyrille : pour le moment, pas de quoi résoudre une équation du second degré de façon ergonomique ( seulement sous Python ).

  • on va voir ce que me raconte le commercial.

  • pas avare en images et en mots. On va rester positif en disant que l'important c'est avant tout de participer.

  • Avoir accès aux sources, c'est bien, mais voilà un problème sous-jacent, ce sera difficile de voir si une calculatrice a été complétée avec un pi nano : https://zardam.github.io/post/raspberrypi-numworks/

    Sans compter la possibilité de modifier soi-même le comportement du mode examen en compilant son propre code.

    Personnellement, je m'en fous : les exercices que je donne ne se résolvent pas uniquement avec la calculatrice.

  • Je pense que ça va être un véritable raz de marée pour la rentrée. Le lycée Louise Michel de Narbonne où va mon fils qui est un énorme bahut signe pour la Numworks comme Jean Moulin à Béziers qui est énorme. La seule interrogation c'est de savoir s'ils pourront honorer les commandes

  • Tiens y'a phipe qui peste sur le mammouth sur la mise à jour de la numworks via Linux...il a pas précisé la distrib. C'est vraiment compliqué ? Je pense que la majorité des utilisateurs n'auront qu'un windows ... sans son addon borne x.0 ( x appartenant à [0;90] )

  • non, j'ai montré qu'on pouvait le faire très facilement sous Ubuntu par le biais de chromium. Une raison de plus d'utiliser chrome :)

  • J'ai installé la version Android de la bête. ..sympa mais je m'interroge sur le modèle économique de cette application qui rend presque la calculatrice caduque ( sauf pour un examen). Y'a moyen de faire de l'import export de scripts python ?

  • Oui : https://workshop.numworks.com/python
    Mais il doit falloir un compte.

    Les élèves ont besoin d'une calculatrice en classe, et ne peuvent pas utiliser le portable.

  • On a installé l'application avec ma collègue et comme le fait remarquer Arnaud la prise de risque est minimale. D'une part, même avec mon 6 pouces c'est largement moins confortable que la calculatrice, ensuite effectivement la calculatrice est obligatoire aux examens donc à un moment donné il faut passer par la case achat. C'est donc bien pour dépanner mais pas une fin en soi. Ils ont d'ailleurs tout à gagner, ça permet de tester facilement la machine.

  • Apres c-est sur que le marché pro, on oublie pour la calculette

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.