KDE et outils bureautiques

janvier 2018 modifié dans Technique

Bonsoir,
Y'a-t-il qqn ici qui utilise Kontact dans KDE ?
J'envisage de passer à une distro sous KDE justement parce que cette suite d'outils intégrés me semble intéressante : Kmail, KOrganizer, Kjots...
Mais j'ai l'impression que les utilisateurs ne sont pas légion. Sous Debian, j'ai déjà repéré que Kjots (pour classer ses notes) a un sérieux bug. Et je voudrais savoir si je risque de me retrouver à être le seul à utiliser des outils plus ou moins abandonnés ou si ces outils sont vraiment fiables.
Bref, qui utilise Kontact et quels retours peut-on me faire ?

Réponses

  • Du fait que tu utilises debian, c'est pour ça que tu as le sentiment d'abandon, ce n'est pas l'environnement de bureau majoritaire. Les outils KDE sont très utilisés, j'ai utilisé plusieurs fois kontact sans aucun problème notamment dans la synchronisation des calendriers et des contacts, rien à dire.

    Après j'essaie de ne pas m'enfermer dans un bureau, dans le sens où j'essaie de prendre au mieux des outils qui ne m'imposent pas de télécharger toutes les librairies gnome ou kde. Pour le mail j'utilise rainloop qui s'héberge en ligne et qui ne demande même pas une base mysql.

  • L'impression d'abandon est lié à 2-3 détails.
    Sous Debian, je me retrouve effectivement avec un soft qui ne démarre même pas Kjots, la prise de notes. J'ai du coup l'impression que ça n'a pas été trop testé. On voit effectivement que Debian et KDE, c'est pas une combinaison très répandue (il n'y a qu'à voir le nombre de messages sous la section "KDE" dans le forum Debian-Facile).
    Si je prends Kjots, dans les autres distro ça marche, mais j'ai un message d'erreur pour me dire qu'un même raccourci est sensé être affecté à 2 actions différentes. Là encore, ça donne l'impression de ne pas avoir été bcp utilisé...
    Et je me rends compte que bcp de "KDEistes" utilisent Thunderbird plutôt que Kontact (lorsqu'ils utilisent un tel logiciel). D'où mon questionnement.

  • pour se faire un idée il faut que tu testes Neon. C'est globalement une rolling release du projet KDE. C'est très très actif.

  • Personne n'utilise les logiciels KDE.

  • Quelques-uns quand même :) mais pas contact. J’ai gardé mes vieilles habitudes avec Thunderbird qui me suffit.

  • Je ne vais pas beaucoup t'aider mais j'ai également à plusieurs reprises essayé d'avoir un bureau "complétement" KDE et j'ai à chaque fois abandonné pour les raisons que tu évoques. Même les distros orientées KDE glissent de nombreux outils venant "d'ailleurs".

  • J'ai installé Neon LTS User sur VirtualBox... Et j'ai un gros problème avec la fenêtre de connexion.
    En gros ça bloque. Je dois passer par la console et lancer startx pour lancer ma session.

    Pour revenir aux outils, c'est un peu le souci. En théorie ça semble correspondre à ce que je cherche... Mais si je me retrouve à être le seul à utiliser ça, je vais forcément me retrouver avec des trucs mal testés et mal entretenus. D'où ma crainte.

  • J'utilise KDE Neon User Edition à la maison et il est clair qu'il y a une grosse différence entre KDE 5.8 qui est installé dans Debian stable et KDE 5.11 voire KDE 5.12 qui doit sortir aujourd'hui car il y a un paquet d'applications qui sont régulièrement mises à jour dont la suite Kontact dans Neon et qui ne le seront pas avant la prochaine stable pour Debian :-(

  • c'est clairement le problème de KDE, le rythme des mises à jour est tellement important qu'utiliser avec une distribution comme debian, à moins d'utiliser sid, est délicat.

  • En même temps utiliser sid à titre perso ce n'est vraiment pas un problème. Je fais ça depuis 2001. Bon évidemment j'ai le paquet apt-listbugs et je suis abonné aux listes qui vont bien. Même quand on est passé de Xfree à Xorg je ne me rappelle pas avoir trop cassé mon système.

  • c'est toujours pareil, rien n'est un problème pour celui qui sait.

  • @cyrille ce n'est pas faux. :-)

  • Pour ça que je fous pas les pieds dans Linux, pas l'envie ni le temps de recommencer en tant que débutant à 42 balais et 20 ans de formatage Microsoft.

  • KDE privilégie la quantité à la qualité. Une nouvelle version tous les 6 mois avec des milliards de logiciels que personne n'utilise et des bugs jamais résolus. C'est sûrement le bureau le plus beau aujourd'hui mais je n'arrive jamais à y rester.

  • J'ai fait quelques essais.
    J'ai installé Kubuntu 17.10 (version non-LTS je le rappelle...) sur un PC et Neon User sur l'autre.
    Puis, sur mon vieux mini PC, j'ai installé une version i386 de Debian stable KDE.

    Bilan après environ 3 semaines.

    1. Kubuntu 17.10 m'a fait de gros soucis, surtout avec Kontact. L'affichage de certains e-mails avec du HTML semble faire planter le programme. J'ai eu un freeze et 2-3 autres petits problèmes.
    2. Neon présente 2-3 petits bugs. Pendant un moment, entre 2 mises à jour, je ne pouvais plus changer le thème d'apparence du bureau. 1 ou 2 crash de Kontact, mais à la fermeture (donc pas grave)
    3. Avec Debian, j'avais déjà remarqué que Kjots (prises de notes) est inutilable. Je n'ai pas testé Kontact (sur ce petit portable archaïque, j'ai essayé d'alléger un max). J'ai vu 2-3 autres problèmes divers, sans avoir poussé bien loin les essais. Le gestionnaire de comptes qui se mélange les pinceaux avec les avatars dans la fenêtre d'accueil, par exemple. Ou alors, évitez de modifier les sources avec Apper ou Muon; bon, ça il semble que ce n'est pas propre à Debian KDE et que Debian 9 souffre de ce problème avec toutes les interfaces graphiques.

    J'ai essayé Qupzilla : ça va plus ou moins. J'ai par exemple des petits problèmes en téléchargeant des images.

    J'ai essayé Calligra, mais j'ai renoncé. L'interface atypique, je pouvais m'y faire. Mais l'affichage d'un simple document Word avec un tableau n'était pas lisible. Je pense que je vais en rester à Libre Office.

    Kjots affiche un petit bug au lancement : 1 même raccourci est affecté à 2 actions différentes. Pas très grave... Sauf qu'un bug qui s'affiche au lancement, ce n'est pas rassurant : personne ne l'a remarqué ?

    @src386
    "KDE privilégie la quantité à la qualité."
    Je manque de recul. Mais c'est possible. Mais il me semble que c'est une caractéristique du monde du libre en général. On crie "liberté", "liberté", "liberté", on s'extasie devant le "choix"... Et au final l'utilisateur se retrouve "libre" de "choisir" entre je-ne-sais-combien de solutions dont aucune n'est complètement aboutie... D'un autre côté, il me semble que les éditeurs de logiciels conçoivent généralement des logiciels taillés pour Gnome et Cie et du coup les gens de KDE se sentent peut-être obligés d'offrir un logiciel "maison" pour chaque usage.

  • Attention tout de même @src386 a écrit "KDE privilégie la quantité à la qualité." Ce n'est pas totalement faux, c'est incomplet. KDE privilégie le renouvellement permanent à la stabilité. En gros vouloir suivre KDE c'est accepter le choix de se ramasser la gueule assez souvent comme un utilisateur d'une rolling release. Ensuite tout dépend de ton besoin. Sous Xubuntu pour ma part, j'ai répondu à l'ensemble de mes besoins.

  • J'ai fait mon deuil de KDE lors du passage à KDE 4.
    Idem avec Gnome lors du passage à Gnome 3.
    Pour le moment xfce me contente très bien.

  • @Grompf a dit
    @src386
    "KDE privilégie la quantité à la qualité."
    Je manque de recul. Mais c'est possible. Mais il me semble que c'est une caractéristique du monde du libre en général. On crie "liberté", "liberté", "liberté", on s'extasie devant le "choix"... Et au final l'utilisateur se retrouve "libre" de "choisir" entre je-ne-sais-combien de solutions dont aucune n'est complètement aboutie...

    Bof du choix y'en a pas tellement. Les vraies distributions sérieuses se comptent sur les doigts d'une main, quant aux environnements de bureau c'est pas mieux.

    Et quand "le libre" produit une solution universelle, comme systemd, tout le monde râle...

  • @cyrille
    J'aurais peut⁻être dû installer Xubuntu 16.04. On répète que pour l'utilisation quotidienne d'Ubuntu, il faut se cantonner aux versions LTS : le conseil est visiblement pertinent.
    On va voir ce que donne cette Open SUSE qui pour l'instant me fait bonne impression.
    La question de l'instabilité, je verrai. Je ne cherche pas à avoir le dernier cri, je cherche la fiabilité. Alors c'est vrai qu'installer une version non-LTS de Kubuntu sur un PC et installer KDE Neon sur l'autre, ce n'était pas forcément malin. Bon, si j'ai le temps, le PC qui est encore sous Neon, je le passe sous Kubuntu 16.04 et je vois ce que ça donne.
    Et comme ça je peux comparer entre deux distros vraiment réputées stables.

    @src386
    C'est l'impression que j'ai. Et il me semble qu'une partie de la communauté pousse dans ce sens. Je donne 3 exemples.
    1. Je ne suis pas bien vieux sous Linux. Quand j'avais fait mes premiers pas, j'ai lu des trucs sur une distro nommée Solus, qui était relativement nouvelle... Et les concepteurs insistaient sur le fait qu'ils partaient d'une feuille blanche, avec 1 environnement de bureau nouveau, taillé sur mesure pour cette distribution et vice-versa. Le bureau, Budgie, était conçu pour cette distribution et pas pour être porté ailleurs et Solus était conçue pour mettre en valeur ce bureau. Résultat : aux dernières nouvelles ils font des ISO's pour 3 bureaux différents... Quand au bureau Budgie on commence à le retrouver un peu partout (Debian, Ubuntu, Manjaro, etc.). Maintenir des dépôts, produire des ISO's, c'est du boulot. Une interface "classique" basée sur Gnome, on avait déjà ça (Cinnamon). Mais bon, il fallait visiblement proposer une interface de plus...
    2. Quand Debian Stretch est sortie, j'ai lu des commentaires scandalisés parce que je-ne-sais plus quel modèle de vieux processeurs ne serait plus supportée. Scandale, indignation. J'ai chez moi un ordinosaure poussif, un IBM Thinkpad T51 : il fonctionne avec Stretch. Et c'est une antiquité (modèle sorti en 2004) récupérée chez Emmaüs. Les processeurs concernés, à mon avis, il faut faire les marchés aux puces pour en trouver. Et les machines qui tournent avec ça doivent de toutes manières être incapables de faire tourner un navigateur moderne. Donc on parle de machines qui ne sont utilisées probablement que par des bricoleurs et des passionnés. Et si qqn s'en sert, je suppose que Debian Jessie doit très bien convenir encore. Bref, le nombre de personnes concrètement lésées par cet abandon ne doit pas être supérieur à 0, à mon avis. Mais non, on se scandalise, Debian aurait dû se débrouiller pour fournir un système capable de tourner sur les ordinateurs les plus modernes comme sur les machines remontant à l'époque d'Alan Turing.

    Bef, il semble y avoir vraiment une tendance à pousser vers un maximum de faux choix, tout le monde devrait tout faire, quitte à le faire mal.

    Sur ce sujet, je tiens à relever l'attitude de Linux Mint. Ils ont estimé qu'ils ne pouvaient plus continuer à maintenir correctement une version KDE de leur distro et ils y ont donc renoncé. Quelques dents ont grincé, mais moi j'applaudis, je préfère ça à voir sortir des ISOs bâclées. Ils avaient déjà renoncé à fournir une version Xfce de leur Linux Mint Debian Edition.

  • 'LLo,
    Ouaip, c'est manifestement la trop grande offre -> trop de distros + trop d'environnements qui est peut-être le principal écueil en entrainant une illisibilité pour les nouveaux, un papillonnage compulsif pour certains & souvent un "fan·boyisme" irraisonné pour ceux qui ont trouvé chaussure à leur pied (& les Kdéistes sont pas les derniers à ce jeu..!).

    Moi qui me maintiens une ISO parce que cela m'amuse, m'occupe & car l'Environnement illuminé :) que je préfère est passé de mode mais toujours actif, je confirme que c'est du boulot..!

    Sinon, la LMDE3 elle arrive quand ?

  • LMDE3 ? Dans les premiers mois de 2018, sans plus de précision... Si je maintiens mon passage à KDE, je ne verrais sans doutes pas à quoi elle ressemble.

    Tiens à propos de LMDE, encore une occasion de lancer des fleurs à Linux Mint. Ils continuent de nous présenter LMDE comme une distro un poil "risky", non recommandée pour les débutants. J'ai utilisé ça pendant un moment, sur 2 PC, avec très peu de problèmes, dont un seul aurait pu être vraiment bloquant pour un débutant. Cétait dû à leur politique de mises à jour (je crois) et 2 mises à jour qui auraient dû se faire simultanément avaient été séparées. La première mise à jour sans la seconde rendait la session graphique inutilisable. J'ai résolu ça simplement avec un apt-get update && apt-get upgrade. Le seul vrai problème que j'ai eu avec LMDE 2 Mate... Et ils ils la déconseillent aux débutants. J'apprécie leur modestie.

  • février 2018 modifié

    En tous cas, j'ai installé la deuxième du nom en mode cannelle sur un P.Bell redmondien voisin en état de mort clinique il y a quasi un an & depuis, pas un coup de téléphone, à part pour une imprimante récalcitrante (le train-train habituel, donc :) ).
    Sinon, pour revenir un brin sur le sujet originel, le /home de KDE est quand même un sacré bazar !

  • Quand j'utilise Kde au boulot sur centos6 il me sert juste a lancer konsole et firefox. Et les autres personnes que je connais n'utilisent pas non plus les applications kde. @Grompf Pour le soucis de vieux cpu ceux qui ralent ce sont les pro possesseurs de vieux serveurs utilisé pour des besoins particuliers.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.