L’acceptation ou la dernière phase du deuil

9 janv. modifié dans Blog / Forum
Il est assez intéressant quand vous discutez d’un sujet avec certaines personnes de constater que le ressenti est le même, le renoncement, le rien à foutre, quelque part l’acceptation. Notre salle des profs c’est triste. Bien sûr le contexte COVID y est pour beaucoup, mais j’ai envie de penser que le COVID n’est qu’un catalyseur,…

Réponses

  • Yo,

    tour le monde au travail => tout
    sciences physique => physiques
    physico-chimites=> physico-chimistes ?

    Alors plutôt que de fournir des efforts supplémentaires pour changer de métier, autant faire celui qu’on pratique déjà mais sans une once de zèle => Attention au regard qu'on porte sur soi-même, ne plus avoir envie mène rapidement à la déprime puis à la dépression.

    Tcho !

  • Merci. Attention aussi. Ne plus avoir envie de quelque chose ne signifie pas qu'on a envie de rien.

  • et quand je vois le niveau de beaucoup d'ingénieurs il y a de quoi s'inquiéter ...

  • Pour l'instant l'essentiel est de "faire le roseau" en attendant la fin de la tempête Covid. L'idéal est d'en sortir indemne, après il sera toujours temps de voir et de prendre des décisions.
    C'est sur qu'après avoir passé des années à fond avec le résultat que l'on connaît, le moral en prend un coup mais le boss de ces lieux a de la ressource ;) ici personne en doute.

  • Cela fait plusieurs années qu'il n'y a plus de demande d'aide sur le site mathematex puisque aucune réponse toute faite n'était donnée. Les élèves ont trouvé de l'aide toute faite ailleurs.

  • @jack84 a dit :
    C'est sur qu'après avoir passé des années à fond avec le résultat que l'on connaît, le moral en prend un coup mais le boss de ces lieux a de la ressource ;) ici personne en doute.

    Personne n'en doute surtout pas moi. Il ne faut pas croire, je vis la situation de façon totalement sereine, je fais comme tout le monde je m'adapte. Ce qui est inquiétant c'est de voir l'écart qui est en train de se creuser entre les enseignants et les élèves, la proximité que nous avions est en train de mourir pour des tas de raisons. Nous sommes désormais vus comme des bourreaux, celui qui force à apprendre, celui qui punit, celui qui met des mauvaises notes et j'en passe. De l'autre côté l'absence de travail complet, les petites combines, la mentalité de merde font qu'il devient de plus en plus difficile d'avoir de la compassion ou de s'intéresser à nos élèves. Aujourd'hui le sentiment qui domine de plus en plus les pairs de mon entourage face à nos jeunes : le mépris.

  • @cyrille a dit :
    Aujourd'hui le sentiment qui domine de plus en plus les pairs de mon entourage face à nos jeunes : le mépris.

    Je ne suis pas compétent, mais je suppose que les profs du Lycée Henri IV n’ont pas le même historique, par conséquence n’en arrive pas à ce genre de sentiment. Ils doivent faire des envieux chez les enseignants.

  • Pas forcément. Mon frère est prof agrégé au lycée climatique de Font Romeux, il voit donc défiler des futurs champions, des jeunes qui devraient avoir de la rigueur, avoir faim dans tes de domaines. Même constat, ça se dégrade profondément.

  • Surement pas dans la même mesure que ce que tu peux observer toi, il n'a sans doute pas le même niveau d'exigence. Sans jugement aucun tu as quand même en charge des gamins qui sont plutôt "le fond du panier".

  • @cyrille a dit :
    Pas forcément. Mon frère est prof agrégé au lycée climatique de Font Romeux, il voit donc défiler des futurs champions, des jeunes qui devraient avoir de la rigueur, avoir faim dans tes de domaines. Même constat, ça se dégrade profondément.

    Possible que je m’avance un peu trop, mais je pense que même si ça se dégrade aussi à Font Romeux il a certainement constaté une différence selon l’origine sociale des élèves futurs champions.
    Par exemple entre des footeux "style Ribery" et des judokas "genre Douillet".

  • @Clem a dit :
    Surement pas dans la même mesure que ce que tu peux observer toi, il n'a sans doute pas le même niveau d'exigence. Sans jugement aucun tu as quand même en charge des gamins qui sont plutôt "le fond du panier".

    oui mais de la même manière que @Alain je pense confirmera qu'il voit le niveau diminuer avec les années. Le fond du panier d'aujourd'hui n'est pas le même fond panier d'hier. Avant il y avait une espèce de magie quand tu venais dans l'agricole, les enfants avaient leurs notes qui remontaient car ils étaient finalement à leur place. On se rend compte que le niveau de l'agri est encore trop élevé par rapport à leurs compétences.

  • À mon échelle, la décroissance est vertigineuse. Et ma femme ne cesse de me dire chaque année que j'ai 4 ou 5 ans de retard sur elle, par exemple, contrôle de cours de 2nde : où se situe le centre du cercle circonscrit à un triangle ? Réponse : au niveau de l'angle droit ... À mon échelle, c'est factoriser et développer le problème, les égalités remarquables commencent à ne pas être sues.

  • Tout ce que je lis confirme ce que je pense de moi-même, à défaut de juger les jeunes avec lesquels vous devez tous composer :

    1) J'ai toujours fait mes devoirs plutôt avec sérieux, pour moi-même ET pour avoir la paix.

    2) Heureusement qu'Internet n'existait pas : j'étais (et suis encore) quelqu'un de très (trop) curieux, et ma liste d'articles à lire et de podcasts à écouter est un abîme sans fond. Gamin, ado, je m'y serais noyé.

    D'ailleurs, papa de deux petits, je ne sais pas encore comment je vais pouvoir les aider/protéger de cela, car ils sont aussi très curieux de tout (pour l'instant en tout cas) !

  • 11 janv. modifié

    @Jarno: Je suis un peu plus jeune que toi je pense, j'avais internet illimité sur ordinateur en seconde. Ben ça ne m'a pas gêné et j'en ai profité pour apprendre plein de choses, notamment sur l'informatique. Pour moi, la curiosité est justement un moteur important pour la scolarité. Prends les "jeunes" dont il est question, tu ne crois pas que s'ils avaient plus de curiosité dans le mode qui les entoure, ils seraient moins dans leurs bulles de réseaux sociaux ? Perso, je pense qu'ils se moquent de ce qui les entoure, tant dans l'espace que dans le temps, la seule chose importante c'est l'instantanéité et l'apparence. Voilà, et pour finir je m'auto attribue un "ok boomer" :D

  • @alexis a dit :
    @Jarno: Je suis un peu plus jeune que toi je pense, j'avais internet illimité sur ordinateur en seconde. Ben ça ne m'a pas gêné et j'en ai profité pour apprendre plein de choses, notamment sur l'informatique. Pour moi, la curiosité est justement un moteur important pour la scolarité.

    Un peu plus jeune, oui, tout à fait. J'ai eu Internet presque illimité à la Fac (limité aux heures d'ouverture des salles info en réalité) et j'y ai compulsivement perdu pas mal d'heures.

    A la maison, le modem 56k partagé avec le téléphone m'obligeait à "cadrer" ma curiosité et bien réfléchir à ma navigation.

    ça fait vieux con de dire ça, mais pour moi, ça a du bon aujourd'hui d'avoir connu le monde d'avant Internet.

    @alexis a dit :
    Prends les "jeunes" dont il est question, tu ne crois pas que s'ils avaient plus de curiosité dans le mode qui les entoure, ils seraient moins dans leurs bulles de réseaux sociaux ? Perso, je pense qu'ils se moquent de ce qui les entoure, tant dans l'espace que dans le temps, la seule chose importante c'est l'instantanéité et l'apparence. Voilà, et pour finir je m'auto attribue un "ok boomer" :D

    Tu as probablement raison, moi j'en côtoie trop peu pour pouvoir émettre un avis qui tienne la route. C'est aussi pour ça que vos avis à tous m'intéressent :wink:

  • Pfff les vieux comme nous ont attendu de bosser pour l'illimité 56k 😎

  • 11 janv. modifié

    j'ai fait bac +4 en info SANS ordinateur perso :smiley:
    et à la FAC je naviguais sur MOSAIC et je tchatais sur IRC
    j'ai téléchargé mon 1er film MATRIX tout en disquettes 1.44Mo pour le graver sur un CD650Mo avec mon super graveur PLEXTOR
    une autre époque

  • @love_leeloo a dit :
    j'ai fait bac +4 en info SANS ordinateur perso :smiley:
    et à la FAC je naviguais sur MOSAIC et je tachtaissur IRC

    Et encore aujourd'hui on voit les séquelles dans l'utilisation d'un clavier :)

  • Après une journée bien m.... j'avais besoin de sortir une connerie.

  • Ouiiiii ... J'ai gardé mon graveur DVD PLEXTOR. :D
    Vous avez utilisé des Goupil ?

  • @Nick_au_Repos a dit :
    Vous avez utilisé des Goupil ?

    Oui, quand j'étais en 1ère et terminale.

  • 11 janv. modifié

    bande de riches, les Mo5, les excelvision ça c'était de l'ordi...et en 1ère terminale, ils avaient déjà été volés , les ordis.

    plextor, sniffe...et même un Yamaha 4416 aussi.

    tout ca pour dire que les distractions on en avait aussi avec des écrans .

  • J'ai eu ma première calculatrice au milieu de ma première année de prépa.
    Un sharp pc1211 qui m'avait coûté 999 F, autant dire un bras de l'époque.

    Un des problèmes des jeunes d'aujourd'hui, n'est pas la curiosité, mais le fait que quelques applications de leur téléphone portable doudou les inondent, les abreuvent en permanence «d'informations» dopamines (pour plagier @cyrille).
    Du coup, ils se retrouvent enfermés tout en ayant l'impression que leur curiosité est satisfaite. C'est très vicieux.
    Je ne parle même pas du fait que les réponses immédiates de leur portable leur donnent le sentiment d'être des génies, même lorsqu'ils n'en comprennent pas un traître mot.

    @Jarno pour protéger les jeunes, comme parent, je ne vois guère que repousser au maximum le moment où ils obtiennent le portable.
    Il y a eu un passage très dur avec mon fils de la fin de la 6e jusqu'au milieu de la 4e. On a réussi à tenir. Il n'a pas de portable. Aujourd'hui en 3e, il n'en parle plus et ça ne semble pas lui manquer.
    Pour l'entrée en seconde, on va attendre qu'il demande un téléphone et on lui en fournira un.
    Pour faire passer, il a depuis la 6e son ordinateur (dans le bureau de papa) avec accès internet quasi complet (filtre parental du f.a.i.), une nitendo 3D et une tablette avec accès au wifi de 8h00 à 22h00. Il n'y a pas de dérive particulière pour le moment. Il passe plus de temps devant la télévision que devant les 3 autres écrans réunis.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.