Cultures, épisode 68

décembre 2020 modifié dans Blog / Forum
Le cinéma de François Ozon c’est quand même assez particulier et ça finit quand même souvent au lit. J’avais trouvé plutôt pas mal le jeune et jolie, parce que la jeune qui était jolie se prostituait sans raison apparente, ne manquant pas d’argent, ne manquant de rien en fait. Avec été 85, on se retrouve…

Réponses

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.