À la recherche du temps encore perdu

décembre 2020 modifié dans Blog / Forum
Le jeune Mes enfants qui m’ont bien gonflé sont privés de téléphones portables, ils sont en fait privés de smartphone, ils sont de retour à l’ancienne, téléphone à touches. Pour mon fils la privation n’est pas si importante, il s’agit principalement pour lui de consulter les cinquante réseaux sociaux sur lesquels il est inscrit, faire…

Réponses

  • usage de manière générale , depuis 1995 est devenu chronophage et les gafam n'ont rien apporté qui améliore ici le temps et efficacité de leur réponse , cad combien sont capable d'apporter la bonne réponse en un minimum de temps pour le genre humain ?
    attention ici ce qui compte le temps passé à rechercher et comprendre ...
    obtenir la 1er réponse très rapidement ne signifie pas comprendre la solution apporté ou qu'elle soit plus efficace que d'autres ...

    au début il y a eu les mails , newsgroups , eux aussi très consommateurs de temps
    sans parler du début d'internet puis les forums , mais ce qui est le plus addictif ( les jeux et peu "interactions" , puis les facebook , instagram et autres (les gafam & cie ), cela n’enrichit pas au final le genre humain

    la question à se poser est ici l’acquis réel , dans un temps imparti, fini - je préfère encore de nos jour saisir des noter , plutôt que de prendre le 1er outil app ou service pour enregistrer sur l'ordinateur

    • les robots et automates sont à l'extrême limite du genre humain , et ne nous font pas gagner du temps à l'heure actuelle quand tu appelle pour un problème ou dépannage comme situation d'exemple.
  • @cyrille : "On notera d’ailleurs que si je devais me répandre dans de nombreuses relations pour avoir ce type de démarche avec chacune, ça s’appellerait une auto-entreprise en dépannage informatique, ce que je me refuse de faire."

    Et mieux encore, à toi les cotisations trimestrielles à 20% et la CFE à +/- 15/25% en fin d'année.
    La micro-entreprise je l'ai expérimenté pendant 3 ans, et bien, tout compte fait, t'es pas gagnant et niveau couverture sociale tu fais grise mine.

    @cyrille : "personne ne se dira j’aurais voulu passer plus de temps sur Facebook, et pourtant les sociétés informatiques font tout pour ne le fourrer dans le crâne"

    C'est tellement vrai en plus, regardez, finalement des centaines de millions de gens disent aujourd'hui qu'ils ne pourraient plus s'en passer, mais en dernier ressort c'est la dernière chose à laquelle on voudrait se raccrocher... C'est bien un moyen de se prouver que c'est loin d'être quelque chose d'indispensable (à la différence d'une vraie relation sociale).

    En revanche quelque chose m'échappe, mais je vais aussi faire du vieuxconnisme, parce que je ne suis pas dans le groupe WhatsApp de mes collègues AED, je suis pourtant revenu récemment sur un smartphone à la page, mais rien, rien ne me tente à installer l'application parce que je sais d'avance que le contenu va me déplaire. Pour rebondir sur ton "Est-ce que celui qui passe son temps dans les musées ou à dévorer les livres d’histoire a des loisirs plus valables que celui qui joue à Fortnite ?" je dirais juste que c'est une question de goût, que personne n'a de meilleur passe-temps qu'un autre, mais qu'on ne peut décemment pas imposer ses passions aux autres.

  • décembre 2020 modifié

    cyrille a dit :
    il doit démarcher des BTS pour savoir s’ils font le BTS qui l’intéresse en apprentissage, les moyens d’hébergement

    Il cherche quoi comme BTS ? Electrotech ? il a quoi comme un bac pro ? ELEEC ou autre ?
    Sur les sites internet des lycées, cela devrait être inscrit.
    Pour l'internat en BTS, cela este exceptionnel.

    Sur le site de l'Onisep, tu trouves des liens. Voir ici : c'est celui de l'an dernier, mais c'est bien fait, je trouve.
    https://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Montpellier/Telechargement-des-guides-d-orientation
    Après son BTS, direction ATS à Jean Moulin à Béziers puis hop en école d'ingénieur en alternance :p

  • @xavier c'est un BTS automatisme dont j'ai pas l'intitulé total. En fait son BTS se fait à Perpignan en alternance et à Carcassonne en formation continue.

  • décembre 2020 modifié

    @cyrille : BTS CRSA non ? Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques.
    Il a quoi comme bac pro ?

  • oui. Il est en MELEC

  • OK. Il a regardé le BTS electrotech et le BTS Maintenance des Systèmes ? il y a plusieurs options dedans il me semble.
    C'est la SNCF qui recherche des bts electrotech en particulier

  • il tient à faire ce BTS car l'intitulé lui plaît. Je suis à la limite de la plaisanterie. Je lui a fait remarquer que Veolia ou même ERDF recrutait directement en alternance. Comme je l'ai expliqué, c'est sa vie.

  • @cyrille a dit :
    il tient à faire ce BTS car l'intitulé lui plaît. Je suis à la limite de la plaisanterie...

    Je crois que les jeunes d'aujourd'hui sont majoritairement comme ça.
    Le mien peut décider qu'un film ne lui plaît pas ou inversement juste avec son titre et comme c'est une tête de mule, il n'admet même pas qu'il peut se tromper.

    À côté de ça, il regarde des âneries en boucle à la télévision et ça lui prend énormément de temps.

    Donc tu as raison, tout le monde cherche à gagner du temps que la technologie consomme à outrance. Les jeunes gagnent du temps en décidant à partir des critères les plus rapides possibles, donc ceux qui demandent le moins de réflexion, là où notre génération tente la réflexion en espérant optimiser.

    Ce qui fait peur pour l'avenir c'est que les jeunes risquent de se comporter ainsi quand il faudra choisir un député ou un président, à condition qu'ils acceptent de « donner de leur temps » pour aller voter.

  • Remarque : " pour avoir un technicien qui parle correctement le français, de niveau supérieur et qui ne se limite pas à répéter un texte."

    Je refuse de parler de technicien pour ce type de job car c'est dévaloriser les vrais techniciens. Ouvrier tout au plus...même si ces personnes valent mieux que ça dans leur vrai job d'origine parfois.

  • @Nono53 a dit :
    Ce qui fait peur pour l'avenir c'est que les jeunes risquent de se comporter ainsi quand il faudra choisir un député ou un président, à condition qu'ils acceptent de « donner de leur temps » pour aller voter.

    ou accessoirement celui qui fera la proposition la plus démagogue et comme ils n'ont pas pris le temps de connaître un peu les codes, l'histoire, élire le pire des débiles du premier coup. L'exemple de Trump montre qu'il est quand même possible d'élire un peu n'importe qui.

  • Il y a aussi Airbus qui doit recruter ?

  • Et toutes les grosses boîtes d'elec ...
    Chez nous, on en prend des tonnes des alternants.

  • Pour ma part, je suis septique sur l'idée de les confronter au mur qu'ils vont (ou pas) se prendre de pleine face.

    Le système scolaire n'a malheureusement plus ce concept. Que l'on fasse le travail demandé ou pas qu'est-ce que cela change pour le jeune au final ? Bon an mal an il passera dans la classe supérieure puis finira par avoir son bac. Le gros filtre sera parcoursup. Et puis il se retrouvera sur le marché du travail. Et là, il va se prendre une grosse claque dans la g...e. Mais ne sera-t-il pas trop tard ? On pourra toujours prêcher "je te l'avais dit", cela ne change malheureusement pas grand chose.

    Je suis pessimiste et/ou inquiet quant à l'avenir de mes enfants.

    Tous ces élèves sans envie ou motivation vont se retrouver sur le marché du travail à tout type d'emploi. Ceux qui y sont déjà sont les précédents qui n'avaient pas plus envie. Ne paye-t-on pas déjà les pots cassés ? Ne faut-il pas s'étonner que lorsqu'on appelle un centre d'appel pour un problème on tombe sur quelqu'un sans envie de résoudre notre problème, ne comprenant rien à rien. Quand on va appeler un plombier (ou électricien, maçon, carreleur,...) on va tomber sur d'anciens élèves qui ne faisaient rien à l'école et qui se sont dirigés vers cet emploi qui les nourrit mais les fait suer au plus au point. Par chance le travail commandé et payé sera peut-être correct mais à quel prix humain ?

  • @cyrille a dit :
    il tient à faire ce BTS car l'intitulé lui plaît.

    Il faut aller faire un tour dans l’établissement qui le propose, et voir s'il bosse avec les entreprises ou pas, au moins pour celui qui fait de la formation en initiale (pas en continu car ça c'est pour ceux qui ont déjà travaillé et qui viennent pour passer un diplôme, envoyé par leur entreprise en général), ou s'il bosse sur des robots fourni par les entreprises.
    Dans mon bahut, il bosse avec Siemens, le projet de seconde année est un projet industriel, etc.
    En alternance, ce sera la boite qui fera tout ceci et donc faut trouver une boite qui le forme à ceci, et ce n'est pas toujours simple.
    En electrotech, c'est plus "facile" je pense.

    Pour celui qui propose la formation en alternance, idem, faut essayer de rencontrer les étudiants afin de voir où ils effectuent leur alternance.

    @cyrille a dit :
    Je suis à la limite de la plaisanterie. Je lui a fait remarquer que Veolia ou même ERDF recrutait directement en alternance. Comme je l'ai expliqué, c'est sa vie.

    Oui, mais c'est à nous parents de les mettre en garde. Même si c'est plus facile de mettre en garde les enfants des autres que les siens...

    @zeodrake a dit :
    Il y a aussi Airbus qui doit recruter ?

    Au contraire, en ce moment, ça dégraisse fort chez eux, et ce n'est pas fini. Faut regarder chez les sous traitants en maintenance, car là il y a du boulot. Même si les avions ne volent pas, faut qd même les entretenir.

  • @nikrou a dit :
    Pour ma part, je suis septique sur l'idée de les confronter au mur qu'ils vont (ou pas) se prendre de pleine face.

    Je pense que s’ils doivent se prendre une claque il vaut mieux qu’ils soient encore dans le giron familial plutôt que seul dans la vraie vie (car là cela risque plus de partir en vrille).
    Au moins ils sont suffisamment proche pour que les parents les épaulent le temps qu’ils tirent le bénéfice de la leçon. j’ai bien dit épaulé mais pas assisté, ni couvé, ni … bref vous m’avez compris.

  • @nikrou a dit :
    Pour ma part, je suis septique sur l'idée de les confronter au mur qu'ils vont (ou pas) se prendre de pleine face.

    [Mode gros chieur, t'as le droit de me basher] sceptique, pas septique. Sinon, on va se poser des questions ;)
    academie-francaise.fr/septique-pour-sceptique

    Sinon, je suis un assez d'accord avec le Boss : à un moment, ils doivent se prendre en main, se faire chier, faire leurs propres erreurs, se prendre les murs, etc ... Ce qui ne m'empêchent pas de ruminer intérieurement, quand je vois le relevé de compte pas exemple.
    Après, la claque, ça peut aussi être les parents qui la mettent. Se faire souffler dans les bronches, ça a parfois du bon, même si ça n'est pas agréable.
    Et ça, je crois que @cyrille maitrise, pas comme moi :( Mais je peux comprendre qu'au bout d'un moment, on n'en ait plus envie, la volonté

  • décembre 2020 modifié

    @GillesLL a dit :

    Après, la claque, ça peut aussi être les parents qui la mettent. Se faire souffler dans les bronches, ça a parfois du bon, même si ça n'est pas agréable.

    Formule qui pour certains sentira un peu la naphtaline mais combien réaliste même si elle n’est pas magique, j’y adhère volontiers.

  • Je parlais au sens figuré, même si des fois, j'ai bien eu la main qui me démange :D

    Me suis pris une (des rares) soufflante, juste verbale, à 19 ans par le paternel : 30 ans après, c'est comme si c'était hier. Il faut dire qu'elle n'était pas piquée des hannetons mais je ne méritais pas moins.

  • gueuler ne sert à rien car en fait quand tu gueules ça veut dire que ça te fait quelque chose donc que tu vas faire. Comme je ne vais pas faire, c'est plus simple. Car si je devais faire, il faudrait que je me tape son CV, sa lettre de motivation, appeler les entreprises et j'en passe. Au bout d'un moment plein le cul.

  • @GillesLL a dit :
    Je parlais au sens figuré, même si des fois, j'ai bien eu la main qui me démange :D

    je l'avais compris ainsi. Moi aussi le pied ou la main m'ont démangés souvent.

  • Je ne sais pas si un déclic peut se faire, pour une fille de la famille on a un souvenir assez remarquable : prise de conscience qu'avoir son bac c'est le moyen de se barrer de chez les parents pour faire les études ailleurs ; que le diplôme c'est un bon boulot ; que le boulot c'est du pognon convertible en voyages, fringues et smartphones.

  • @Dtcux ce que tu décris ici c'est pour les gens qui ne sont pas bien chez eux. Moi je pense que le mien peut rester chez nous jusqu'à l'âge de 40 ans malgré nos règles à la con.

  • décembre 2020 modifié

    @cyrille Je ne veux pas en ajouter mais il y a aussi la gestion de la journée d'appel 😁

  • @CitronDoux elle est faite depuis un moment et forcément c'était aussi un moment mémorable. Convoqué à Carcassonne en pleine grève des trains, ça tombait bien que le fils de mon légumier soit convoqué le même jour. Le genre de journées à ne pas rater, sinon c'était Toulouse. J'ai dû faire l'aller retour pour l'amener à Carcassonne, c'est le légumier qui a fait le retour.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.