Quelle organisation dans les établissements scolaires ?

Je serais intéressé de partager avec vous, vos façons de travailler au bahut, je m'explique. A l'heure actuelle au lycée, nous fonctionnons uniquement par session TSE pour nos élèves et j'ai envie de penser que c'est une véritable connerie sauf pour les collèges. Alors que nos élèves bénéficient de l'ordinateur de la région, celui-ci n'est pas utilisé par l'équipe pédagogique, moralité c'est la bataille pour les salles informatiques. Le serveur est particulièrement vieillissant et fonctionne sur du Windows serveur 2008 et 2012, il est donc prévu une évolution. Mon collègue dont le but non avoué est de ne pas modifier une ligne de cours d'ici la retraite, prévoit une évolution traditionnelle et rester sur le même système, je suis plus partagé.

Quel est votre mode de fonctionnement ? @Arnaud @Clem @Alain et les autres

Réponses

  • 1) Depuis plusieurs années, mon cours est en ligne accessible à tous. Si j'avais le temps, je souhaiterai faire des vidéos des démos de cours au tableau pour passer plus de temps sur les explications. Mais je n'ai pas le temps donc.
    2) Cette année, j'ai mis à la reprographie l'intégralité de mon document de cours papier. En cas de confinement, les étudiants auront donc la version papier car, visiblement, tous n'ont pas d'imprimante chez eux.
    3) Le niveau des étudiants est catastrophique suite à ce confinement, l'apprentissage du cours à la maison n'a rien eu de comparable avec le cours en classe. Et pourtant, j'ai participé au suivi des étudiants de 1ère année pendant le confinement et le post-confinement, donc je sais précisément ce qui a été traité.
    4) Je ne fais rien de différent pour le moment.

  • Tu veux dire au niveau strictement technique, gestion du réseau, contrôleur de domaine etc ?

  • Le TSE ca a beaucoup d'avantages sur le backend quand même. L'OS n'est jamais sur la machine.

  • @Clem a dit :
    Tu veux dire au niveau strictement technique, gestion du réseau, contrôleur de domaine etc ?

    Pas compris non plus de quoi il parle en parlant de "mode de fonctionnement" : réseau ou cours à distance ?

  • L'organisation de votre réseau. A savoir effectivement si vous avez un serveur de session, du TSE, est-ce que vous utilisez les ordinateurs portables des élèves, quelle sécurité etc ?

    Vous vieillissez les gars, à une époque vous auriez compris.

  • J'ai des clients lourds qui sont synchronisés si nécessaire, sachant que les images sont stockés sur le serveur principal. Les élèves n'ont pas d'ordinateurs portables (de l'école), et nos salles informatiques sont constamment pleines ( pour montrer aux élèves comment se débrouiller en cas de reconfinement ).

  • et la gestion des travaux des élèves ?

  • Pour le réseau, comme je le disais ici en tant que prof, je n'ai la main sur rien. Je m'entends bien avec la personne qui le gère. Il devrait bientôt déployer une nouvelle image, je lui dis de prendre son temps et d'être sûr de ne rien oublier. Parce qu'il a tendance ensuite à régler les problèmes machine par machine et là ça devient vite infernal pour tout le monde.

    Tous les profs sont des utilisateurs lambda avec des droits assez minimalistes.
    On a tout de même un répertoire commun par matière. Avec l'ancien espace numérique de travail (ENT), on pouvait y accéder en ligne, c'est malheureusement impossible avec le nouveau.
    Le logiciel Iaca, propose une interface spartiate pour déposer des fichiers dans les répertoires élèves et récupérer un fichier complété, mais ce n'est accessible que depuis le lycée, donc je l'ai banni de ma pratique.

    Pour les travaux numériques d'élèves, j'utilise la fonctionnalité de notre ENT (e-lyco). Ça s'appelle Devoir, je ne suis pas plus fan que ça mais ça fait le job.
    Le seul éditeur collaboratif est word online, mais l'éditeur d'équation est désactivé, donc il est inutilisable en math.
    Je ne sais pas qui remercier It'sLearning, Microsoft ou le cahier des charges de mon académie, mais il y a quand même des cerveaux de décideurs qui pensent qu'un éditeur d'équation est inutile à un lycéen !

    Pendant le confinement, l'accès à l'ENT a été quasiment impossible pendant une grosse première semaine donc notre direction nous a imposé l'utilisation de pronote via un accès sur le serveur du lycée qui a tenu.
    Comme ça me rend malade de savoir que les établissements payent pour court-circuiter l'ENT qui coûte déjà un bras aux contribuables, je n'utilise pronote que pour faire l'appel, sauf donc pendant le confinement passé.

    • J'y ai déposé dans le cahier de texte

      • les fichiers ou
      • des liens vers les fichiers sur un site perso
      • ou des liens vers des vidéos déposée sur peertube
    • J'activais très souvent la dépose du travail à rendre dans l'espace élève

      • la taille limitée à 3Mo a posé problème
      • parce que les élèves ne savent pas faire grand chose d'autre que de prendre des photos avec leur téléphone dans des définitions pharaoniques qui dépassent donc les fameux 3Mo (qui sont aujourd'hui passés à 4).

    Dans notre ancien ENT, il y avait un module de gestion des absences que j'étais en passe de faire adopter par le lycée, mais dans le nouvel ENT, ce module a disparu. C'est une des multiples raisons qui m'ont poussé à rendre ma fonction de RUPN (responsable des usages pédagogiques du numérique) .

    Pour la visio du confinement, après déconnexion des caméras des élèves, et comme je n'étais pas fan de l'outil du CNED recommandé par notre hiérarchie, j'ai utilisé un Jitsi proposé par je ne sais plus quel hébergeur, puis un Framatalk après le confinement pour travailler à la préparation de l'oral de bac d'une unique élève dont l'état de santé nécessitait de rester confiner.

    Donc pas de Teams, Zoom, SnapGram, InstaChat ou autres. Désolé.

  • @cyrille a dit :
    et la gestion des travaux des élèves ?

    On fait cours en présentiel actuellement. Pour les cours à distance, ce sera BBB couplé à Moodle.

  • je me suis mal expliqué, quand un élève dans une séance informatique fait un travail, il le stocke où ? Il a sa session ?

  • Chacun a son espace sur le serveur, organisé par classes, et on a une interface pour les profs qui permet de gérer le partage de documents ou la récupération de travaux d'élèves dans l'espace du prof.

  • ça veut dire que les enfants ne se connectent pas à une session qui leur est propre mais déposent dans un endroit qui va bien ?

  • Chaque élève a sa propre session, sachant que son profil, ses fichiers, sont stockés dans son espace sur le serveur. Le petit Kevin en 3e1 a son dossier /home/students/3e1/kevin sur le serveur qui est monté via samba automatiquement lors de sa connexion sur un poste client. Il peut se connecter où il veut, il aura toujours son profil et ses fichiers, bien entendu pareil pour les profs.

    Dans ce profil, il y a des dossiers avec des droits samba spéciaux qui permettent aux profs de récupérer leurs travaux ou de partager des documents. L'élève met son travail dans le dossier-qui-va-bien et le prof récupère tous les documents du groupe via quelques clics avec notre "console prof" ( une interface web ).

    Nous avons même un mode "devoir" : je partage le sujet aux élèves, les élèves se connectent via une session spéciale sans internet et récupèrent le sujet, remplissent leurs réponses, et à la fin je ramasse leurs documents, ce qui atterrit automatiquement dans mon profil.

    La liste des utilisateurs est enregistrée dans un arbre ldap, ce qui permet de connecter tout un tas d'outils externes, comme OnlyOffice par exemple.

  • 26 sept. modifié

    @cyrille a dit :
    L'organisation de votre réseau. A savoir effectivement si vous avez un serveur de session, du TSE, est-ce que vous utilisez les ordinateurs portables des élèves, quelle sécurité etc ?

    Vous vieillissez les gars, à une époque vous auriez compris.

    On se pose la question actuellement au travail (on veut se préparer au retour du télétravail).
    Bref!
    Tes élèves peuvent se connecter au serveur TSE via leurs PC portables s'ils sont sur le même réseau : Wifi ? Ethernet ?
    Attention lorsqu'ils sont sur Windows (MacOS et Linux, je ne veux pas m'avancer), à ne pas monter les clés USB, disques-durs externes ou partitions Windows. C'est juste un paramétrage à faire au niveau du client RDP de Windows7/10.
    Au niveau des sessions TSE, les utilisateurs ont leurs droits via les GPO et les groupes de l'AD pour accéder à des ressources (fichiers, applications).

    Actuellement pour la médiathèque principale, on est sur un projet de refonte du parc des ordinateurs "publics", actuellement ce sont des postes sous Windows7/10.
    Dans le futur, il y aura un serveur (en VM) qui managera des clients-TSE : la responsable construira une image-disque de l'OS de son choix (Ubuntu/Windows10) avec les applications pré-installées si elle le veut.
    Elle diffusera l'image sur les clients-TSE de son choix, elle pourra via une page web manager les applications : ajouter/supprimer à la volée => LibreOffice, Chromium, Audacity, ...
    C'est cette société : https://www.aesis-conseil.com/webkiosk/postes-publics/
    La plaquette pub : https://www.aesis-conseil.com/doc/webkiosk/plaquette-wk4-francais.pdf

  • 26 sept. modifié

    Chez nous (collège dans l'académie de Lille) c'est kwartz + pronote mais comme je ne suis pas référent tice je ne pourrai pas approfondir la partie technique.
    Les élèves disposent de 3 espaces réseaux : public (lecture seule), personnel et un espace projets pour le travail partagé (les profs peuvent créer les groupes) .
    Les profs ont en plus un espace "commun"
    Nous ne passons pas par l'ENT pour pronote, ce qui fait que nous n'avons connu aucun problème lors du début de confinement, bien que l'ENT de l'académie était en rade.
    Les élèves et les profs peuvent accéder aux espaces réseaux depuis l'extérieur via owncloud. Donc il y a la possibilité de déposer son travail de cette manière ou par pronote.
    Avec le recul, je compte privilégier le passage par pronote pour le rendu des travaux qui est plutôt bien faite.
    Ce travail est difficile avec les collégiens, surtout avec les sixièmes.
    J'ai passé une heure rien que pour le changement de mot de passe demandé à la première connexion, j'ai peur pour la suite.

    Les élèves n'ont pas d'ordinateur portable chez nous.

  • @Domi ils ont une session ?
    @zeodrake les élèves ne peuvent se connecter à leur session que s'ils sont sur l'ordinateur du lycée. Tu penses que la solution TSE est encore pérenne même avec un serveur sur place ? Une solution d'avenir ?

  • @cyrille a dit
    @zeodrake les élèves ne peuvent se connecter à leur session que s'ils sont sur l'ordinateur du lycée. Tu penses que la solution TSE est encore pérenne même avec un serveur sur place ? Une solution d'avenir ?

    Au moins ils ont tous le même OS, les mêmes applications, tu peux leur donner des droits.
    Bref! Tu peux contrôler ce qu'ils font ;)

  • 26 sept. modifié

    @cyrille oui élèves comme prof avons une session. Je pense que tout est géré par kwartz.
    https://www.kwartz.com/fr/nos-produits/kwartz-server

  • 26 sept. modifié

    Comme beaucoup, c'est du montage samba sur un serveur local et une surcouche pour la gestion des groupes/utilisateurs et partages. Que ce soit Scribe, Iaca, Kwartz ou autre chose, il en existe quelques autres.
    Il faut ensuite rajouter d'autres serveurs techniques pour la gestion des masters, des paquets logiciels, des imprimantes. Fog fait ca pas mal et le projet semble reparti, il a été moribond quelques temps.

    Tu te poses des questions sur quoi ?

  • Du fait d'être avec des tse en 2008, un serveur qui devient vieux je m'interroge sur l'idée de payer des fortunes de matériel et de licence pour cette solution même si elle est robuste. Toutes les licences cal sont à changer parce que ce n'est pas compatible. On court après l'espace manquant on a besoin de salles, ça va coûter un pognon de dingue et parallèlement à ça on n'utilise pas l'ordinateur de la région. Je ne sais pas si continuer comme ça c'est bien

  • @cyrille a dit :
    je me suis mal expliqué, quand un élève dans une séance informatique fait un travail, il le stocke où ? Il a sa session ?

    • L'élève est connecté à sa session.
    • Je le force à organiser son espace avec dossier et sous dossier et à y enregistrer son travail.
    • Ce que je veux vérifier ou évaluer, il le dépose sur l'ENT. En ce début d'année, je fournis un fichier à compléter.

    @cyrille a dit :
    on n'utilise pas l'ordinateur de la région

    Si j'ai bien compris, tous vos élèves ont un ordinateur portable mis à disposition par la région.

    Peut-être organiser 4 ou 5 salles avec un petit réseau wifi dans le genre de ceci ou cela.
    Reste à gérer :

    • les alimentations électriques pour être certain que les batteries seront chargées quand on en aura besoin. => peut-être le plus difficile
    • les logiciels nécessaires soient installés => Avoir les fichiers d'installations préalablement téléchargés et disponibles sur ce mini réseau.
    • Demain les enfants vous devrez venir avec l'ordinateur de la région. => le 2e plus difficile ;-)
  • @Nono53 les lycéens seulement. Par contre une piratebox n'a que peu d'intérêt quand on a besoin d'aller faire des recherches sur internet. Le problème effectivement de faire venir un gosse avec son ordi de la région chargé, c'est une évidence. Néanmoins dans de nombreux bahuts de l'Occitanie on y arrive, y compris avec des profils similaires aux nôtres

  • @all

    Concrètement, nous sommes les seuls à utiliser TSE, tout le monde utilise plus ou moins samba pour faire de la session.

  • 29 sept. modifié

    Oui ce sont les modèles Education Nationale préconisés dont les serveurs de la suite Eole qui sont beaucoup déployés dans les collèges
    https://pcll.ac-dijon.fr/eole/

    Les ordis portables de la région je suppose qu'ils n'ont pas été configurés ou alors ils ont planté un master avec des logiciels péda dedans mais les gosses sont administrateurs locaux du système ? Donc ca va pas tourner correctement 1 fois sur 3.
    A mon avis c'est une fausse bonne idée ou alors tu t'arroges le droit de faire un master et de le descendre sur tous les postes ou tu bidouilles une clé live usb qui te permettrait de t'affranchir des disparités et difficultés logicielles des portables des gamins et tu fais booter dessus : si le hard tourne, ca tournera.

    Quel que soit ce vers quoi vous aller vous orienter, s'il y a du retard à rattraper en terme d'infra (réseau ou serveur) ou de postes de travail (bécanes de 7-8 ans avec 2 voire 4 Go de RAM), tu n'y pourras pas grand chose, ca coutera un pognon de dingue.

    Sinon, c'est des solutions libres genre Eole/Fog et du temps passé par des gens désintéressés et de bonne volonté (donc ca rentre facile sur une main) à lire de la doc et tester/configurer.

    On est en train de tout changer nous mais on centralise sur Toulon via une fibre noire tous les bahuts qui y sont connectés, on va avoir un serveur central sur lequel seront gérés les users/masters/paquets logiciels etc d'une 30aine de collèges. il n'y aura plus de contrôleur de domaine à proprement parler sur site, c'est un ersatz de Windows Server mais qui va tout chercher sur le serveur centralisé quia un gros tuyau au cul. C'est du Windows Server 2019 donc je te fais pas un dessin sur le tarif ... Et le jour où on prend un coup pelleteuse sur la fibre on va être contents aussi même si ya une boucle locale !

    L'avantage principal du TSE c'est que tu t'affranchis du Harware dans ton master alors que si tu as des types de postes différents, tu as un master par type de machine (avec un peu de cul tu peux regrouper quelques type genre HP 705 G1-G2-G3 mais selon les pilotes et chipset, ca merde sec) donc à maintenir c'est un peu la chienlit.
    Et le fait que ton OS il prend pas dans la gueule à chaque utilisation donc il démarre toujours tout propre, quand t'as l'OS sur le poste ca finit par pagayer et faut redescendre le master propre sur le poste. Même s'il y a eu pas mal de progrès sur la stabilité dans le temps, ca reste du Windows ...

    Je te rappelle à toutes fins utiles que ce n'est pas ton pognon et que les gens "indispensables", il y en a plein les cimetières. Tu le dis toi même, ca t'a coûté un stage à l'hosto.

    Perso j'ai, avec l'âge, pris la mesure des limites du fonctionnement des institutions, je ne me mets plus la rate au court-bouillon quand on ne me fournit pas de réponses aux problèmes rencontrés, j'ai prévenu ma hiérarchie que j'arrêtais d'inventer les solutions.
    On m'a, de temps en temps, fait comprendre qu'il y avait des ingénieurs au-dessus de moi et qu'il fallait les écouter et ne pas croire que le terrain et l'expérience ça vaut la théorie, les diplômes d'ingénieur et les prestataires à 1.000 € la journée même si des fois avec de la débrouille, du temps passé et quelques mecs motivés on a fait des trucs plus fonctionnels et stables que des spécialistes grassement payés.

    Dsl pour la tartine.

  • 30 sept. modifié

    @Clem la véritable question c'était de savoir si le TSE c'est la bonne ou mauvaise solution. L'intérêt étant que nous avons des machines anciennes et que c'est soit mettre de l'argent dans le serveur, soit mettre de l'argent dans les machines. Je préfère mieux rester en TSE, investir dans le serveur, garder des clients Linux. Après effectivement j'essaie de moins m'en mêler, surtout que je ne suis pas payé pour le faire, mais le souci c'est qu'on me demande mon avis et j'ai du mal à ne pas le donner.

    Pour moi dans l'histoire le conflit est surtout pédagogique. On considère que nos élèves sont incapables d'apporter leur matériel, donc pour compenser on fait des salles informatiques. C'est un discours que je peux comprendre pour le vivre au quotidien avec mes collégiens, où avoir une calculatrice, un cahier, un porte-vues relève du miracle. Néanmoins, prendre la solution de facilité ici c'est payer des fortunes, réserver des salles etc ... Faut aussi éduquer nos gosses, accessoirement c'est un peu notre métier.

  • 30 sept. modifié

    T'as tout lu ?! :D :p

    Le TSE sera moins chiant par rapport au Hardware et à la vétusté des machines mais faut un peu plus de patate derrière.
    L'infra réseau est propre ? La distribution horizontale et verticale ?

    Les portables il faut trouver un moyen de s'affranchir de la couche logicielle locale des postes parce que ca ne fonctionnera pas.

    Je pense qu'il faut cracher pour avoir une solution fonctionnelle et bien dimensionnée, ya pas de secret ... sinon faut un bricoleur éclairé qui le fait à ses (nombreuses) heures perdues et je sais que tu ne veux plus de ce rôle.

    Donc botte en touche et reste sur du TSE en faisant auditer le réseau et changer de serveur s'il est vieillissant.

  • @clem c'était ma conclusion soit payer pour le parc soit payer pour le serveur. Payer ou quelqu'un qui bricole dans la place. Comme je ne serais pas le bricolo faut payer

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.