Non ?

'LLo,

Ouaip, mais pour pouvoir dire non, il faudrait arrêter de panurger/acheter les yeux liés faire comme tout le monde !

A ce sujet, j'ai entendu ceci ce mâtin, mais je m'égare...

Pour revenir au sujet, pourquoi donc à ton avis certains parlent de GAFAM alors que d'aucun, & pas des moindres se contente de GAFA ?
& du coup je me réégare un brin..!

Pour les GAFAM & comme déjà dit, les + dangereux à terme sont amha les deux "gratuits" & je me réégare toujours, désolé !

Pour le M, cela fait près de vingt-cinq ans que ça dure & "si ça continue, faudrait que cela cesse" comme disait l'autre...
Bon, j'arrête, c'pas simple, pfuuu !

Réponses

  • A l'heure actuelle s'il fallait dire non uniquement pour la partie téléphonie, ça voudrait dire je pense pas de téléphone. Effectivement ce n'est pas simple, et ça pose beaucoup de questions sur le positionnement sur ce qui est inacceptable, ce qui l'est moins.

    Pour rester un peu dans le contexte la politique du libre actuelle c'est l'entre-soi. Ne faut-il finalement pas faire vivre à fond les actions sur twitter ou facebook plutôt que de privilégier les réseaux alternatifs qui ne sont connus que par ceux qui connaissent ?

  • novembre 2017 modifié

    Hé bien c'est mon cas, mais pas pour les mêmes raisons ! -> le réseau 2G pourri du aux multiples mouvements de terrains (moyenne montagne) & aussi sans doute à la faible densité de population me facilite les choses !
    La rebellion sur les "résocios", j'y crois moyen, il n'y a qu'a voir comment ça tourne avec #balanceton# alors qu'au départ, c'est vraiment nécessaire pour essayer de balayer d'exécrables habitudes..!
    Pour G & F, le souci à terme est que "maitres du monde numérique" + volonté d'immortalité pour le(s) premier(s) + successeur éventuel de la "trumpette twitteuse" actuelle pour le deuxième, je me demande si cela ne va pas finir par faire un peu trop, politiquement parlant justement..!
    Pour les alternatives, tu as (malheureusement) raison :/

  • La semaine prochaine, je ferai un article "smartphone" et je vais encore avoir à parler de ce sujet de fond... Bon ce matin, j'avais quand même 4 personnes comme des poules devant une brosse à dent, parce qu'en rajoutant un écran 15 pouces sur un PC, ça s'affichait pas ! Un coup de F9 et hop, magie.

    Le pouvoir de dire non à certains prestataires, à des mises à jour foireuses, à des interfaces qui régressent, c'est effectivement compliqué. Sur Android, c'est dire non à des applications imposées qui est problématique. C'est dire non au tout connecté, au compte google tout puissant. Idem chez Apple où on dit aussi non au cloud qui raffle tout. tiens au passage, Adobe n'a jamais été si rentable depuis son passage au cloud et à l'abonnement pour ses produits. Elle est loin la fronde de quelques photographes pro ou pro du graphisme.

  • Je crois que l'un des problèmes du libre, de l'écologie, de tas de choses d'ailleurs, c'est de peut-être se radicaliser sans imaginer qu'il faut parfois se contenter du moins pire. Pour le libre par exemple, nous sommes tous tributaires des technologies propriétaires, les routeurs que nous utilisons par exemple. Faut-il pour autant se priver d'internet ? Est-ce qu'on véhiculerait mieux le libre sans le net ?

    C'est l'une des questions du moment, qu'est ce qui est vraiment efficace ? Je crois de plus en plus que c'est l'action locale pour ma part.

  • la question que tu viens de poser, @cyrille , c'est presque celle de mon billet de samedi...

  • Bonjour,
    Pour les forfaits mobiles, j'ai passé des années à changer vers du moins cher ou plus gros. Dernier changement il y a 2 ans pour illimité et 20GB à 4€ 12 mois puis 25€. Je n'ai plus changé, d'1 c'est passé à 2 ans et même si cet été j'ai aussi eu droit à 1€ de plus avec passage à 50GB . Comme la plupart, je n'ai pas besoin de ces datas. Mais pourquoi payer plus pour moins ?
  • Le payer plus pour moins, ça dépend de la qualité de service et certainement de l'éthique. Quelque part tu es prêt à payer ton pain plus cher chez ton boulanger que chez Lidl, en contrepartie tu t'attends à une autre qualité et certainement un autre état d'esprit. La problématique c'est qu'au niveau de la téléphonie, on a quand même la sensation et du côté prestataire, et du côté logiciel, et du côté hardware qu'on est dans le tous pourris.

  • Encore une fois merci pour ces liens, le billet de Ertzscheid est long, pas toujours très agréable à lire (redondance de liens) mais l'analyse est juste.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.