éditeur python en ligne et français

Il apparaît que pour mes élèves, même télécharger une version portable d'un logiciel et faire un double clic c'est compliqué. Un éditeur facile en ligne et en français ?

Réponses

  • Le livre scolaire propose ça.
    Dans leur manuel numérique, la console est directement sur la page du site.
    Mais comme mes collègues ont au final choisi le magnard, je n'utilise que la Numworks avec mes secondes.

    Ce n'est pas trop l'endroit, mais il y a un lien : comme j'ai supprimé Chromium à cause du snap, j'utilise Brave pour la mise à jour de la Numworks. Brave n'est là que pour ça.

  • @Nono53 c'est laborieux pour taper. Néanmoins je pourrais leur faire utiliser l'éditeur en ligne en mode plein écran.

  • elle est pas mal la page du livre scolaire.

  • 28 avril modifié

    @cyrille a dit :
    elle est pas mal la page du livre scolaire.

    Oui, elle est même très bien.
    C'est la version numérique.
    Elle accessible gratuitement pendant cette période de confinement. En temps normal, l'accès a un coût bien plus raisonnable que celui des autres éditeurs.

  • Lorsque j'aurais fini de refaire mes cours pour coller à la réforme, je compte installer un serveur Jupyter dans mon lycée.
    Pour l'instant, j'utilise, j'utilisais jupyter notebook en classe à partir de chose comme ça (c'est un export simple en html donc python n'y est pas actif) dont voici le corrigé fourni ensuite aux élèves (un simple export via pandoc).
    L'installation de jupyter sous Linux est aussi simple que -pip3 install jupyterlab- mais pour des gamins sous windows ben c'est juste impossible.
    Du coup, ça ne répond pas à ta question.

  • On peut aussi rendre le jupyterhub accessible via le web, mais comme d'habitude, il faut un serveur pour cela.

  • @Nono53 a dit :

    @cyrille a dit :
    elle est pas mal la page du livre scolaire.

    Oui, elle est même très bien.
    C'est la version numérique.
    Elle accessible gratuitement pendant cette période de confinement. En temps normal, l'accès a un coût bien plus raisonnable que celui des autres éditeurs.

    J'avais pas compris qu'elle n'était gratuite que pendant la période du confinement

  • @cyrille
    J'ai trouvé ca : https://repl.it/languages/python3
    C'est pas en français mais c'est assez intuitif si tu drives bien tes élèves ?

  • ça sera certainement une possibilité ou l'utilisation de l'émulateur numworks avec un clavier. Ils sont pénibles à rien savoir faire.

  • @cyrille a dit :
    ... l'utilisation de l'émulateur Numworks avec un clavier...

    Du coup, je suis très en retard, mais je ne résiste pas à la tentation.
    Voici une sauvegarde du simulateur de Numworks en ligne le premier avril.
    Pour apprécier, il faut saisir quelques opérations.
    Merci TI-planet où l'on trouve également l'émulateur non officiel Oméga.

    Plus sérieusement, ça peut être une idée, mais le problème est la sauvegarde impossible depuis le simulateur.

    Par contre, si tes élèves ont une Numworks, ils ont un compte Numworks.
    Et avec chacun de nos compte, on a

    • un éditeur en ligne
    • la sauvegarde dans le nuage
    • la possibilité de transférer le programme à la calculatrice
      Une fois connecté, on clique sur Python, Mes scripts, Nouveau script et roule ma poule !
      En y pensant, c'est certainement une piste que je vais exploiter l'année prochaine.
  • pour mettre les mises à jour ce qu'ils ne font pas, il faut un compte. On peut effectivement insister sur cet aspect.

  • 29 avril modifié

    @zeodrake a dit :
    @cyrille
    J'ai trouvé ca : https://repl.it/languages/python3
    C'est pas en français mais c'est assez intuitif si tu drives bien tes élèves ?

    Pour le coup, https://repl.it/languages/python3 est super pratique on peut même installer des packages pypi et travailler à plusieurs. Fonctionne aussi avec d'autre langages (C,C++...) Seul bémol, c'est en anglais

  • De l'anglais, c'est plus qu'un bémol, c'est une cacophonie pour une grande partie de mes secondes et quasiment tous mes premières stmg !!

    L'année prochaine, très tôt je pense que j'utiliserai le site de Numworks (c'est la calculatrice qu'on préconise dans mon lycée et on en a une belle majorité) pour ceux qui en ont une et le simulateur pour les quelques autres. Ça fait une unité d'outil pour python et le confort du clavier pour débuter.

  • on s'oriente avec ça avec les gosses, je les ai menacé d'une visio demain matin huit heures, curieusement ils s'inscrivent.

  • Je viens de donner du travail python à faire à mes secondes. Il doivent compléter le script pourcentage.py en utilisant le site numworks via ça.
    Il va falloir qu'il importe le script dans leur calculatrice. Après ils font le job dans leur calculatrice ou sur leur espace numworks perso pour avoir un clavier digne de ce nom.

    J'ai donné quelques explications, en recommandant Chromium ou Brave, pour que fonctionne cette adaptation de la suite d'un travail sur les proportions, fait au premier trimestre en salle info.

    Je vais voir comment ils réagissent.
    Le corrigé que j'avais prévu initialement ne dit pas que les docstrings ne fonctionnent pas dans la calculatrice.

  • Je viens de recevoir une publicité pour le cahier de SNT bordas.
    Il annonce en page 3 avec un commentaire pour les profs : Accès rapide et en accord avec le rgpd et le respect de la vie privée et pour les élèves "Un site simple d'accès : pas de login, pas de téléchargement, pas d'installation".

    • ça commence par le passage de programmation en blocs à python : ici cool
    • ensuite la programmation en python . C'est ce que tu cherches @cyrille
    • et au final 10 "applis" en ligne ici

    Quant au travail donné via Numworks, j'ai eu un retour au bout de 10 minutes :

    • Bonjour Monsieur, j'ai le programme dans ma calculatrice. (c'est déjà pas mal)
    • Comment je fais pour le modifier ?

    Dépité !
    J'avais donné les consignes depuis une vidéo où j'avais, entre autre, complété les 2 premières fonctions en expliquant le passage du cours à l'algorithme puis au programme python. Je lui ai dit qu'il fallait compléter partout où elle voyait # à vous et de regarder à nouveau la vidéo pour voir comment faire.

  • je bataille en ce moment sur les statistiques avec mes élèves, ils calculent à la main ...

  • C'est quand même étonnant que la journaliste n'utilise pas le terme abaque.

  • Peut-être parce que abaque, pour plein de personnes dont le journaliste, c'est un livre, avec des tables pour certains, avec des graphiques pour d'autres.
    Boulier ça parle à tous.

    En tous cas ça fait rêver. Quand je pense au nombre de mes premières st.. qui essayent des opérations sur leur calculatrice pour savoir la quelle leur fournira le résultat.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.