Retour au front le 11 mai … ou pas

avril 2020 modifié dans Blog / Forum
L’allocution du président, je dois vous le dire particulièrement surpris. Alors que le midi-libre qui est au journal papier ce que le journal de Jean-Pierre Pernaut est au JT, Coronavirus : Macron annoncerait un confinement jusqu’à mi-mai et pas d’école jusqu’en septembre, une rumeur de source sure, je ne m’attendais absolument pas à un retour…

«13

Réponses

  • Je reposte ici ce que j'ai mis ailleurs sur le forum :

    Distance de "sécurité" dans les salles, les couloirs, les files d'attente au self ? Masques pour tous (l'état va fournir les enseignants contrairement aux ordinateurs) ?
    Internat ? Restauration scolaire ?
    Ça ressemble à une vaste blague pour permettre à l'économie de tourner.
    Écoutons la voix du maître général JMB demain ...

    Sur ce, je vais lire ton article patron !

  • J'attends aussi la prise de parole de Jean-Michel qui risque de la sentir passer.

  • avril 2020 modifié

    @Alain a dit :
    Ça ressemble à une vaste blague pour permettre à l'économie de tourner.

    Ou la traduction "acceptable" de ce que demande le MEDEF la veille

    Et comme je disais à Gilles ailleurs (pour le faire venir), c'est du mensonge (quid des dates de commandes, du peu de fournisseurs. ..), du déni de réalité (bien décrit dans ton article), de l'imprécision ( le gouvernement se demerde, je suis pas responsable) et du blabla pour pleurer.
    jean mimi va se demerder avec ça mais surtout est ce que les parents voudront aussi renvoyer leurs enfants ? Déjà les syndicats enseignants. Je pense même que ma boite me donnera plus de moyen que l' EN

  • Dans l'état actuel je n'envoie pas mon fils en classe. (Terminale). Il doit prendre un bus matin et soir pendant une heure. Le lycée fait partie d'un ensemble comprenant collège, lycée et prépa. Il y a un gros internat. Pas question qu'il aille traîner la dedans, tant pis pour l'assiduité.

  • Pourtant, je pense qu'il y a du monde pour réclamer de remettre ses enfants à l'école.

  • Hello,

    Lorsqu'on lit les témoignages/blogs de soignants, on se rend compte que c'est une chose de savoir qu'il n'y a pas assez de masques, protections, médicaments etc., c'en est une autre de lire qu'ils ont peur, qu'ils sont terrorisés, que certains de leurs collègues sont malades ou pire. C'est très simple, ils sont sacrifiés, voilà la réalité froide, la vérité.

    Ça va être la même chose pour les profs. Personne ne peut croire une seconde que l'État arrivera à garantir leur sécurité mais ce qui se joue derrière est plus important pour les politiques : Rassurer le citoyen, lui dire qu'on va revenir à la vie d'avant, que le bout du tunnel du confinement arrive et surtout que l’économie va reprendre et qu'elle doit reprendre.

    Dans ce calcul les profs sont les dindons de la farce, comme les soignants l'ont été et le sont toujours, ça ne s'arrêtera pas avant un non massif suffisamment fort pour bloquer le gouvernement. Je n'y crois pas trop donc vous allez être entre le marteau (risquer votre santé et celles de vos proches) et l'enclume (l'Éducation nationale, l'État qui vous forcera et vous menacera pour reprendre les cours).

    Tcho !

  • @Cascador le domaine des enfants reste tout de même sensible, et je dirais plus sensible que les vieux dont tout le monde se fout un peu. Ça commence déjà à réagir vivement depuis hier sur les réseaux et les communiqués politiques. Il y a tout de même quelque chose de fortement paradoxal de fermer les écoles en premier puis de les rouvrir en premier alors qu'il n'y a pas d'urgence et que ça va être un joyeux bordel.

    Les imprécisions permanentes quant à l'école, la fameuse assiduité par exemple, rajoutent à un climat de stress, du stress supplémentaire. Si rentrée il y a et comme c'est une parole présidentielle il y aura, je prévois un retour à la maison en mois de deux semaines.

  • Après on va pas se mentir. Si la caissière, chauffeur de bus, médecins, les stagiaires à 50 € la semaine et les autres vont au boulot, j'irai faire le mien même si je pense que c'est une véritable connerie.

  • Bonjour,
    L'école ne reprendra absolument pas avant la rentrée de septembre. Ce que nous a dit notre cher président est pour ne pas nous dire maintenant d'être confiné tout l'été, de ne pas aller galoper à l’autre bout du monde cet été. Certains pays comme l’Espagne, parle de fermer ses frontières tout l’été.
    C'est une vaste blague pour éviter de faire monter encore plus l'anxiété, etc.
    OK il veut rouvrir les écoles primaires, collèges et lycées, crèches et à côté de ça, les universités ne reprendront pas avant septembre ? Logique implacable !
    Le 11 mai, il ressortira la carte du 4 du Uno, ou peut être que celle du 2 car le 21 mai c'est le week-end de l'ascension !
    Parole, parole...

  • Juste avant le début du confinement, la plupart des cas de malades dont les journaux/média parlaient concernaient des enseignants, surtout du primaire, certainement contaminés par leurs élèves. Et on voudrait nous remettre en première ligne alors que l'on saura pertinemment que le virus circule encore ?
    En plus, la justification pour réouvrir les écoles n'est absolument pas une justification sanitaire mais un argument d'inégalité des enfants face aux outils d'apprentissage !!!!! De qui se moque-t-on ?

  • Pour les université c'est logique pour 2 raisons : l'année universitaire est quasiment terminée à cette date, souvent les cours finissent autour du 30 avril
    Les étudiants sont quasiment tous majeurs et n'ont pas besoin d'être gardés

  • c'est de la blague sérieusement ; moi (comme d'autres) j'ai bien entendu hier soir qu'on repart pour une ouverture progressive dès le 11 mai (école, économie, en gros tout sauf ce qui est divertissement, culture, etc.). Et là ils commencent à nous faire le coup du "oui mais non, en fait, m'voyez". C'est si compliqué de dire "on ne sait pas, patience parce qu'il faut s'adapter en fonction de l'évolution de la situation ?".

  • La première réflexion que m'a faite ma compagne (prof d'HG) à cette annonce : Allez la grande garderie rouvre le 11 mai, les parents sont libérés.
    :D

  • avril 2020 modifié

    le "en même temps" des lâches...

    et pendant ce temps l'Autriche déconfine peut-être un peu tôt, l'Espagne aussi... même si eux ont l'air d'avoir plus de tests et de masques
    d'ailleurs ma boite promet un masque/jour/personne pour quand on reprend. Et pendant ce temps on confisque des marchandises chez des importateurs privés qui devaient surement fournir des entreprises. Selon que tu seras puissant ou misérable...

  • Le medef demande de reprendre le travail en supprimant des congés, le sur lendemain :

    • Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées reprennent le 11 mai
      ⇔ Les parents peuvent aller travailler.
      ⇔ Le Medef est content

    C'est tout.

    Je finis même par me demander s'il n'y a pas un monstrueux cynisme derrière tout ça :

    • Quelques anciens qui coûtent cher aux comptes sociaux en moins, ça peut pas faire de mal.

      • Ah ben non les Ehpad, vous n'aurez pas de masques tout de suite. il y en a qui en ont plus besoin que vous.
      • On ne compte même pas vos morts.
      • Ok d'accord on les compte.
    • Eh les gars j'ai une idée, si on refaisait le coup des Ehpad aux profs. Après tout si un paquet de profs pas très loin de la retraite pouvaient choper le cov19 et en mourir, ben ça ferait des économies de salaires et de retraites.

      • Ah ouais, surtout que ceux-là sont souvent les plus chiants parce qu'ils se rappellent du monde d'avant.
      • Sauf qu'on a déjà pas assez de prof !
      • Et si on mettait directement les stagiaires sur le coup, ça a bien marché pour les infirmières
      • Ah ouais, en plus on les payera que 50€ la semaine.
      • Gaffe ça va finir par se voir.
      • Ok, on va les contractualiser directement en cdd. On pourra communiquer l'état a compris et ne payera pas 50 € par semaine des jeunes qui font un vrai travail.
      • Oui, comme ça il y en a plein qui resteront contractuels à vie parce qu'ils seront tellement occupés à bosser qu'ils ne pourront pas avoir le concours.
      • Sauf qu'on a supprimé les concours, on n'a pas de stagiaires.
      • Ah je sais, tous les inscrits au concours seront éligibles au cdd.
      • Ah ouais super bon plan, mais il ne faudrait pas que ça se voit.
      • Ben si on y réfléchit, il n'y a qu'une chose à justifier parce qu'elle entraîne tout le reste. La reprise des cours avant la fin de l'épidémie. De toutes façons, les gosses ils n'en meurent pas.
      • Il n'y a qu'à dire que c'est pour l'égalité des chances des élèves
      • Ah ouais excellente idée.
      • Beau brainstorming les gars, c'est qui le plus beau ? C'est Jean mimi !

    L'excuse de l'égalité est bidon. On sait bien que depuis plusieurs années l'éducation nationale n'est plus un ascenseur social. Que le taux d'enseignants contractuels augmente fortement depuis les plans de suppression des fonctionnaires. Une belle occaz qui ne se reproduira pas tous les ans.

    En fait ça irait dans le sens de

    On fait des discours qui ne reflètent pas la politique réelle et quand ça se voit trop, on dit qu'il s'agit d'une erreur de communication, que la porte-parole, elle est aux fraises parce qu'elle est fatiguée.

  • retour la 11 mai ou même septembre, la problématique reste là même, y a pas de vaccin.
    Je reste chez moi encore 8 mois car même si je suis en bonne santé, y a potentiellement un risque ?
    On ne va pas attendre début 2021 un potentiel vaccin pour renvoyer nos enfants et profs à l'école.
    A chaque établissement de réfléchir en équipe à ce qui est possible de faire pour une rentrée en mai et/ou en septembre, et pas attendre la "bonne" parole d'un ministère

  • @PhM a dit :
    retour la 11 mai ou même septembre, la problématique reste là même, y a pas de vaccin.
    Je reste chez moi encore 8 mois car même si je suis en bonne santé, y a potentiellement un risque ?
    On ne va pas attendre début 2021 un potentiel vaccin pour renvoyer nos enfants et profs à l'école.
    A chaque établissement de réfléchir en équipe à ce qui est possible de faire pour une rentrée en mai et/ou en septembre, et pas attendre la "bonne" parole d'un ministère

    Discutable surtout si on met les moyens en place pour faire une école à distance. Pour ma part, c'est pas tant le retour, où je suis globalement d'accord avec toi, c'est la façon de présenter les choses. Si on en avait quelque chose à faire des inégalités en France, je pense qu'on aurait réagi depuis un moment.

  • avril 2020 modifié

    Si on en avait quelque chose à faire des inégalités en France, je pense qu'on aurait réagi depuis un moment.

    Tu veux dire que la lutte contre les inégalités, même tardive et perçue comme servant aussi de prétexte, n'est pas une bonne raison pour reprendre quand les hôpitaux seront moins encombrés ?
    C'est positif pour les enseignants. Cela confirme leur rôle qu'un ordinateur ne peut pas remplacer.

    Et puis, il y a eu quelques mesures de prises comme la révision des programmes et la réduction du nombre d'élèves dans certaines classes ...

  • Comme je l'ai écrit, l’ascenseur social n'existe pas. La réduction d'élèves par classe pour le CP par exemple, c'est de la poudre aux yeux. Diminuer le nombre d'élèves pour inclure de plus en plus d'élèves à particularité parce que c'est moins cher que de faire des classes spécialisées.

  • @cyrille a dit :
    Si on en avait quelque chose à faire des inégalités en France, je pense qu'on aurait réagi depuis un moment.

    Tout à fait. C'est ce qui me fait dire que ce n'est que de la comm.

    Et à force de faire de la comm non crédible, n'importe qui peut partir sur n'importe quel fantasme. Ça ne va pas aider à avoir un comportement rationnel. Entre ceux qui pensent déjà que le 11 c'est fini parce que le président l'a dit et ceux qui crieront au complot, que on va tous mourir, que c'est irresponsable, on va voir absolument de tout.

    Depuis que

    @stephane a dit : informations générales https://www.ft.com/coronavirus-latest

    Je suis régulièrement ces courbes du Financial times, et ces courbes de gauchistes, je commence à y voir des choses :
    Dans ce repère semi-log, la décroissance du nombre de nouveaux morts par jour en chine est relativement linéaire. Donc la décroissance est quasi exponentielle.
    On commence à voir le même comportement pour l'Italie et l'Espagne mais avec une décroissance moindre, tandis qu'en France, on semble arriver au moment où cette dynamique s'installe.

    Évidemment, il faudra voir si ça se confirme, mais il pourrait être raisonnable de penser que vers le 11 mai, on sera entre 50 (pente de la Chine) et 100 (pente actuelle de l'Italie et de L'Espagne) nouveaux morts quotidiens et donc encore en crise sanitaire.
    Ce qui serait cool, ce serait d'avoir une décroissance plus forte, mais ça on ne le saura que dans 10 voire 15 jours.

  • @cyrille a dit :
    Comme je l'ai écrit, l’ascenseur social n'existe pas. La réduction d'élèves par classe pour le CP par exemple, c'est de la poudre aux yeux. Diminuer le nombre d'élèves pour inclure de plus en plus d'élèves à particularité parce que c'est moins cher que de faire des classes spécialisées.

    C’est comme les nouveaux dispositifs d’inclusion scolaire : les maîtres E et G c’est terminé avec les PIAL à compter de la rentrée prochaine.
    Faire des économies là où il faudrait mettre les moyens, la bonne idée de l’édnat.

  • Je remet mon message ici du coup.

    Si l'économie doit repartir, faudra bien remettre les enfants à l'école.
    Le problème est qu'au final aucune leçon ne sera retenue de cette épidémie.
    Il faut faire repartir l'économie, voilà leur priorité. Il y a urgence, l crise est grave et faut que les français en prennent conscience, voilà le message sans cesse rabâché sur BFM par exemple.
    Sinon les glaciers fondent, c'est pas là la vraie urgence? Pathétique. Tous.

    C'est bien beau de parler inégalités donc on reprend tous le 11 et on rattrape le retard des enfants qu'on a perdu depuis le 16/03?

    Et ceux qui ont réussi à suivre, avec ou sans l'aide de leurs parents, on en fait quoi? Ils se retapent tout? Ils ont bossé pour rien et se tournent les pouces jusqu'en juin?

  • Il faut faire repartir l'économie, voilà leur priorité.

    C'est à dire que sans un minimum d'activité, on va en être réduit à sucer des cailloux.

  • @cyrille : tu as fermé ton compte Facebook !! Comment je fais pour nos petites discussions du dimanche matin ? :(

  • tu as mon 06 :)

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.