Et maintenant que vas-tu faire ? Windows 7 EST MORT !

13/01/2020 Non Par cborne

Mourir, le mot pour vous faire peur, pour vous faire réagir et certainement vous faire acheter un nouvel ordinateur

Officiellement Windows meurt le 14 janvier 2020. Attention, mourir dans ce domaine ne veut pas dire grand-chose. Est-ce que votre magnétoscope est mort ? Non, vous pouvez toujours l’utiliser, vous aurez des difficultés à le remplacer s’il casse mais vous pouvez toujours le faire, vous pouvez continuer de regarder les cassettes que vous possédez.

Ce par contre vous devez avoir conscience :

  • il n’y a plus de nouveaux films pour votre magnétoscope
  • s’il apparaissait une défaillance sur votre magnétoscope, personne n’ira s’en préoccuper pour trouver une façon de réparer.

Appliquons désormais ce principe à celui de votre ordinateur sous Windows 7. Microsoft abandonne votre système d’exploitation, il n’y aura donc plus de mises à jour de la part de Microsoft dans un premier temps, mais aussi des autres éditeurs. Pour Microsoft c’est assez grave pour votre sécurité personnelle. Imaginons que demain, des pirates profitent de l’opportunité de l’arrêt des mises à jour de sécurité pour créer le virus de la mort qui tue. On a vu ces dernières années de nouvelles générations de virus particulièrement pénibles, les cryptos, qui s’en prennent à vos données personnelles et qui les bloquent jusqu’à ce que vous payiez une rançon.

Le problème de la sécurité est réel, néanmoins il reste à moduler. Globalement en informatique, dans le cadre d’une utilisation de bon père de famille, derrière votre box qui fait office de protection, à moins d’exécuter un virus par le biais d’une pièce jointe ou par le biais d’un fichier que vous avez vous-même téléchargé, il n’y a pas de risques majeurs. Le véritable risque et ce quel que soit le système d’exploitation, c’est vous. Le risque nul n’existe pas. On pourrait imaginer une faille de sécurité qui pourrait s’exécuter depuis un code exécuté suite à la visite d’un site internet. Concrètement, vous n’êtes peut-être pas dans un danger immédiat, vous n’êtes pas nécessairement dans l’urgence, mais vous n’êtes pas l’abri, encore plus en informatique où tout va très vite.

Ce qui est certain c’est à court ou moyen terme, les éditeurs de logiciels finiront par abandonner Windows 7, même si vous en avez au moins jusqu’en 2021 avec Google Chrome, vous devrez donc vous contenter d’anciennes versions. Il se peut aussi que vous deviez vous passer de certains services, en effet, rien ne dit qu’Office365 ne sera pas arrêté rapidement, une façon pour Microsoft de vous pousser à réagir.

L’arrêt du suivi de Windows 7 ne signifie donc pas l’arrêt du fonctionnement de votre ordinateur mais la prise de conscience que les choses ne fonctionneront pas de façon immuable telles que vous les connaissez actuellement.

Encore sous Windows 7 ?

Il y a de bonnes chances pour que tu puisses migrer sous Windows 10 gratuitement ou presque

On ne va pas se mentir, l’évolution de l’informatique dans ces dernières années n’a rien de transcendante. Comprends qu’on n’a pas doublé les performances des machines, parfois c’est même le contraire avec certains processeurs au rabais qui sont plus mauvais que des processeurs d’il y a dix ans. La véritable évolution en informatique c’est sans aucun doute le SSD qui permet de démarrer beaucoup plus rapidement les appareils et de mettre un coup de fouet dans les usages. Son prix a fortement diminué ces dernières années, au moment où j’écris ces lignes, il faut compter 50 € les 480 Go. L’opération qui consiste à transférer son système d’exploitation d’un disque dur traditionnel à un SSD n’est pas très compliquée, néanmoins il est nécessaire de savoir ouvrir un PC pour échanger les pièces, et de savoir faire le transfert. Un professionnel de l’informatique risque de te facturer au prix fort, les tutoriaux sont très nombreux sur la toile, je te conseille de te lancer et d’essayer.

Si tu n’as pas confiance en toi, essaie de voir si tu n’as pas un repair café, un FAB LAB ou une association d’entraide informatique qui te donnera un coup de main. Pour migrer vers Windows 10 depuis Windows 7, il est nécessaire d’utiliser le logiciel Media Creation Tool, que tu peux trouver sur le site de Microsoft. Pour ensuite migrer d’un disque dur vers un SSD, tu peux utiliser le logiciel EaseUS Todo Backup dans sa version gratuite. Si enfin ta licence Windows 7 présente sur ton ordinateur ne te permet pas de migrer gratuitement vers Windows 10, il est possible d’acheter des licences à pas cher sur Internet, on trouve des clés à moins de 10 €.

En conclusion :

  • Si la machine n’est pas trop ancienne, il est possible de passer à Windows 10 gratuitement dans le meilleur des cas
  • Si la machine ne permet pas de passer gratuitement à Windows 10, on peut se payer un numéro de licence à moins de 10 €
  • Si la machine est trop ancienne, on peut rajouter un SSD et éventuellement de la RAM pour un fonctionnement optimal.

Tu peux acheter un nouvel ordinateur mais ce n’est pas forcément obligatoire ni une bonne idée

Maintenant que nous sommes amis, on va se dire tu.

Si tu as acheté un ordinateur avec un Windows 32 bits, un ordinateur qui est vraiment vieux, un ordinateur qui a deux gigas de RAM et qui n’évoluera pas avec de la RAM soudée et pas d’emplacement supplémentaire, oui, l’argument se tient, il est peut-être temps de changer. Néanmoins ton achat peut-être aussi raisonné, réfléchi, et pas forcément passer la porte de Carrefour pour acheter un nouveau produit jetable.

Si tu veux du Windows, que tu ne jures par Windows, prends du Windows. Si tu es joueur et que tu ne veux pas entendre parler du mot console, prends du Windows. Si tu veux Photoshop, Word, Excel, que tu ne jures que par les produits Microsoft, prends du Windows. Par contre et c’est bien l’un des problèmes qui est soulevé par la fin du support de Windows 7, si ta machine est une vieille bouse tu n’es pas concerné, si par contre ta machine est plutôt fonctionnelle, tu es face à de l’obsolescence logiciel et pas de l’obsolescence matériel. Un ordinateur même un peu ancien peut parfaitement fonctionner avec Windows 10 mais ça je te l’ai déjà dit.

Admettons, ta machine est une vieille bouse, pourquoi ne pas regarder du côté du marché de l’occasion ? Si tu regardes dans la boutique que je présente sur mon site, tu trouveras du matériel qui a un peu vécu mais à prix cassé. Du matériel professionnel autrefois vendu à plus de 700 ou 800 € sera toujours meilleur qu’un PC actuel vendu à 400 €. Non seulement tu te payes une bonne machine, tu fais du bien à ton portefeuille, mais en plus tu fais du bien pour la planète en prolongeant la vie d’ordinateurs qui partiraient à la casse ou au recyclage quand ils fonctionnent encore. Ce qui me permet d’ouvrir une parenthèse, ton vieil ordinateur, mets le sur leboncoin à pas cher, donne-le, quelqu’un arrivera bien à en faire quelque chose.

Windows 10 est un bon système d’exploitation, fonctionnel, joli, il a tout pour plaire mais il faut tout de même comprendre les points suivants avant de t’engager :

  • En faisant le choix de Windows 10 tu suis la loi des puissants, tu subis un modèle économique et tu le cautionnes. Les gens se plaignent d’Amazon, qu’ils n’achètent plus, des alternatives verront le jour. Avec Windows c’est pareil, tu cautionnes le fait que ton système d’exploitation qui fonctionnait bien, il faut le jeter à la poubelle au bout d’un certain nombre d’années et reprendre de nouvelles habitudes. Tu es responsable de ton choix et plus de gens font ce choix, plus Microsoft continuera de valider ce choix.
  • En faisant le choix de Windows tu acceptes d’avoir un système d’exploitation qui t’espionne. Microsoft récupère des informations sur toi, sur tes contacts, sur ton activité. Tu acceptes alors que tu as payé ta licence d’en donner encore plus.
  • En faisant le choix de Windows tu acceptes de ne pas avoir de ligne directrice. Si on sait en effet que tout système Windows est voué à disparaître, la stratégie de Microsoft s’affine, change, revient en arrière et tu la subis. On évoque de plus en plus un abonnement pour Windows pour pouvoir utiliser des fonctionnalités exclusives. L’idée sous-jacente c’est de passer à un abonnement complet, ce qui réglerait de façon définitive le problème des gens qui s’accrochent. Au moment où j’écris ces lignes, 25% des gens sont encore sous Windows 7. Cela veut dire que 25% de ces gens qui reçoivent des messages de menace de leur ordinateur pour dire que c’est fini, continuent d’utiliser quand même. Et tu comprends que si on n’avait plus cette possibilité d’utiliser sans payer, de ne plus laisser le choix de continuer malgré la fin, pour Microsoft ce serait véritablement Noël. Chaque utilisateur de Windows n’aurait qu’une seule version qui évoluerait au fil du temps et serait bien sûr obligé de la payer de façon régulière pour utiliser le matériel. Une pure folie, c’est comme s’il fallait payer 1200 € son téléphone mais aussi prendre un abonnement pour payer Android sinon le téléphone ne fonctionnerait pas.

En faisant le choix de Microsoft, tu fais le choix d’être une vache à lait : tes données et surtout ce qui est franchement visé, ton pognon.

En finir avec tout ça, passer sous Linux

Linux tu en as certainement entendu parler, je ne vais pas te faire l’historique et je vais me contenter de te dire que c’est un système d’exploitation alternatif qui te permettrait de remplacer gratuitement ton Windows.

Il faut que tu comprennes qu’il n’y a pas que la gratuité qu’il faut regarder, mais plutôt la philosophie qui va avec.

L’informatique d’aujourd’hui, ton informatique, c’est une informatique qui t’est dictée, pour laquelle tu ne maîtrises pas grand-chose. Tu es forcé de suivre le courant. Ton téléphone Android, quand tu l’as acheté, il était déjà obsolète avec une version de retard. Aujourd’hui après à peine un an, tu as déjà trois versions de retard, il est de plus en plus lent parce que les applications sont de plus en plus gourmandes. Bientôt tu ne pourras plus en utiliser certaines parce que ta version sera trop vieille. On ne se pose pas la question de faire quelque chose pour le plus grand nombre, on fait pour les plus riches pour pousser les gens à la consommation, acheter à nouveau pour que ça fonctionne mieux.

Tu vois le gars là-haut ne subit pas la rivière, parce qu’il n’est plus secoué dans le torrent de la marche forcée de l’évolution matériel et du consumérisme, tout simplement parce qu’il est au bord et se contente de regarder les autres se noyer. Être sous Linux c’est ça.

Je ne rentrerai pas ici dans les détails techniques, mais il faut te dire que si tu prends Linux, tu peux faire les mises à jour gratuitement, certaines personnes n’ont pas réinstallé leur PC depuis plusieurs années et il reste encore à jour et il le sera encore pendant longtemps.

Tu trouves ton PC trop vieux, tu sors ton disque dur tu le mets dans un nouveau PC et c’est reparti. Pas de numéro de licence, pas de blocage, pas de contrainte, c’est tellement plus facile. Linux te permet de faire la grande majorité des choses que tu fais avec Windows, écrire un courrier, naviguer sur internet, écouter de la musique ou regarder des films. Et puis avouons-le, as-tu les mêmes besoins aujourd’hui qu’avant quand tu fais la grande majorité de tes actions depuis ton smartphone ?

Et puis Linux c’est une autre philosophie. Non seulement tu arrives à t’extraire du rythme de dingue, mais tu entres dans un monde meilleur. Pas d’espionnage chez Linux, pas de contrepartie avec tes données, on ne te demande pas d’argent même si tu peux aider les développeurs. Cela reste ton choix. De l’entraide, avec des bénévoles de partout en France, des communautés bienveillantes.

Si tu veux quitter un univers qui te pousse à consommer quand tu ne veux pas, que tu n’en as pas besoin, un univers qui t’espionne, je t’invite à te rapprocher des associations qui sont proches de chez toi, ou pourquoi pas trouver un parrain Linux qui te donnera un coup de main pour découvrir ton nouveau système d’exploitation !

Le paragraphe qu’il ne faudra pas montrer

Je dois avoir une licence un peu particulière sur mon blog, qui dit que tout est à moi sauf ce que j’ai piqué ailleurs comme les photos et que mes textes m’appartiennent sauf si on sait qu’on peut les reprendre. On dira qu’il fait partie de ces textes que vous pouvez piquer, remanier, citer. On ne reconnaît pas vraiment mon ton, trop enjoué, mais c’est voulu. C’est ma réponse au désert que j’ai pu voir, quant à la fin du support de Windows 7 et en profiter pour changer de vision de l’informatique, comme nous devons changer notre vision du monde. Les gens s’interrogent beaucoup, sur la bouffe, sur la consommation excessive, c’est certainement l’opportunité de les faire réfléchir sur leur informatique.

Même si certains passages sont nécessairement exagérés pour répondre à la demande, le fond reste vrai et je suis assez satisfait d’un des arguments que j’avance, la notion de besoin qu’il faut désormais mettre de façon évidente en avant. Est-ce qu’on a vraiment besoin de toutes les fonctionnalités du monde Windows ? Est-ce qu’on a vraiment besoin de tous les logiciels aujourd’hui ? Si les chromebooks remportent un certain succès, c’est la démonstration qu’un navigateur aujourd’hui c’est de plus en plus suffisant pour faire ce qu’on a à faire, pourvu qu’on le fasse bien sûr dans un univers sécurisé. Linux garantit encore à mon sens la sécurité des usagers pour aller sur le Web, ce que Windows 7 ne permettra certainement plus.

Ce billet de plus de 2000 mots a été réalisé en moins de deux heures, s’il ne vous convient pas, si vous pensez que la migration forcée que nous impose Microsoft est une hérésie, écrivez le vôtre, ça en fera au moins deux.

Vous noterez que j’ai fait une référence à parrains Linux, j’ai dû laisser des traces il y a longtemps pour faire remarquer l’hérésie, le fait d’avoir deux sites. Je ne reviendrais pas sur les douloureuses histoires de fork, de doublons qui ruinent la mutualisation, je me contenterai de dire que j’ai choisi celui qui me paraissait le plus dynamique des deux.

Pour apporter une aide concrète, il faut prendre la main, et c’est ici le professeur qui parle. Je me suis inscrit, si on me cherche, on peut donc me trouver, je donne dans le cas de Linux, une aide totalement bénévole.