Elementary OS

03/05/2020 Non Par cborne

Les quelques bricoles que j’ai pu voir sur Fedora ne m’ont pas franchement inspiré. Et puis il faut quand même se dire qu’un bureau full gnome, c’est pas forcément ce qui envoie du rêve. Je vais vous montrer le genre de choses que je ne supporte plus.

Je fais partie des gens qui n’utilisent jamais l’économiseur d’écran sur mon fixe parce que j’ai un doigt tout puissant qui me permet d’éteindre et d’allumer selon mon bon plaisir. Oui je sais c’est impressionnant. Tu te dis que quand tu vas dans le panneau de configuration d’un truc et que tu vires tous les liens, et ils sont nombreux avec l’alimentation de ton écran, tu devrais de façon théorique te retrouver avec un écran qui ne s’éteint pas, sauf qu’il continue de s’éteindre. J’ai découvert au hasard d’un post qu’il fallait cocher cette case. Oui c’est de la merde.

Donc procédons par élimination :

  • Ubuntu c’est de la merde, parce qu’Ubuntu est devenue un gouffre à mémoire. Sauf que ce n’est pas exactement vrai. Oui je sais je suis un fourbe c’est parce que Elementary OS est basée sur Ubuntu et que je veux toujours avoir raison que je dis tout et son contraire.
  • Fedora semble-t-il que si tu ne prends pas la version Gnome, autant ne rien prendre. Et c’est ici que je me rappelle que le bureau Ubuntu est un Gnome maquillé dans le défunt Unity.
  • Debian trop vieux, je pense que pour moi le bureau Debian à titre personnel c’est terminé. Il restera les postes au lycée, mais comme je vais être muté (j’y crois), Linux professionnel c’est fini pour moi.
  • Manjaro. Je ne vais pas tomber dans la facilité de Manjaro c’est de la merde, mais le bureau de base de Manjaro c’est Xfce même s’il existe d’autres versions. J’ai rencontré des problèmes, je n’ai pas besoin d’avoir un truc super à jour, j’ai besoin d’autre chose.

Et c’est ici qu’entre ce besoin d’autre chose. J’avais besoin de virer Firefox et je l’ai fait, je vous fais un HTOP parce que la vie ne serait rien sans HTOP.

Ça c’est du HTOP de j’ai viré Firefox et j’ai remplacé par Opera. Dans les mêmes conditions d’onglets, c’est 2 Go de RAM de gagnés, en faisant n’importe quoi je n’ai jamais dépassé la barre des 4 Go. Alors Opera bien évidemment ça pue, c’est pas libre, mais Firefox c’est libre et ça fonctionne de plus en plus mal. Je n’entrerai pas dans le grand débat des moteurs de navigateurs internet, pour me limiter au fond de ma pensée. Quand une boîte comme Microsoft jette l’éponge pour prendre Chromium comme base, il y a quand même de quoi se poser des questions. Firefox essaie de maintenir sur tous les environnements du monde, mobile ou fixe, Linux, Mac, Android, Windows, autant de versions de son navigateur quand Microsoft s’est cassé les dents dans moins d’environnement. Si le nouveau standard du web doit être basé sur Chromium, et bien qu’il soit basé sur Chromium. Firefox devrait embrasser cette base, arrêter de se casser la tête, vider de toutes les cochonneries pour proposer autre chose. Quelque chose de libre, d’innovant, avec des services sympas, ça par exemple qui est ma killer feature opera.

Il s’agit du player de Youtube détaché, c’est formidable ça me permet de faire deux choses en même temps.

Bon maintenant la question de fond, c’est comment tu fais pour te retrouver sur Elementary. J’avais un bon souvenir de la distribution, j’avais à l’époque installé la distro sur un ordinateur de la région, c’était la seule distro qui donnait quelque chose de correct avec le tactile. J’écrivais à l’époque :

Si l’expérience était vraiment satisfaisante, ce serait une réflexion d’abandonner Xubuntu pour passer à cet environnement plus moderne. Pour l’heure, rien ne presse, à suivre.

Bon quand on sait que j’ai fait un passage à Windows pour revenir à Ubuntu de base, on se dit que l’expérience n’a pas été satisfaisante. En fait l’ordinateur de la région est resté au garage et je n’ai ressorti l’ordinateur portable qu’en préparation d’une reprise des cours avec l’idée d’éviter de toucher les claviers que je croise. Elementary OS est une distribution qui a mauvaise presse pour deux raisons. Tout se résume à l’écran suivant qui correspond à la page d’accueil du site officiel.

Le acheter la distribution chez Linux, ça ne passe pas. Il suffit pourtant de choisir autre et de mettre 0 dollar pour pouvoir télécharger. Personnellement je ne jette la pierre à personne dans ces histoires d’argent, si le gars ça permet de lui faire quatre sous c’est une bonne chose. La seconde c’est le look MAC et ça c’est pas possible. Les icônes de fermeture en haut à gauche c’est horrible. Voilà comment se tailler une sale réputation dans le monde Linuxien, et comme vous pouvez vous en douter, je m’en contrefous complètement. Voici les quelques avantages pour ma part d’Elementary.

  • Une base Ubuntu LTS. Actuellement la 18.04, bientôt la 20.04. Je suis donc dans un univers maîtrisé. Il y a une époque, je vous aurais dit que deux ans de retard dans les logiciels c’est compliqué. Aujourd’hui, voici ma réponse : j’ai récupéré les deb de Libreoffice et d’opéra pour les installer à la main, se faisant j’ai résolu 90% de mon activité. Je suis typiquement le gars qui demain pourrait être utilisateur de Chromebook.
  • C’est joli, bien intégré. Le dock est sympa, et il est très facile de rajouter supprimer des applications. Il fait d’ailleurs penser à Ubuntu mais au lieu de l’avoir à la verticale, on l’a à l’horizontale.
  • et ça possède ses propres logiciels. Je vous donne l’exemple du player audio. Alors bien sûr « ses » propres logiciels, c’est surtout du fork de trucs qui existent, ici il apparaît qu’on est sur du Rythmbox. Néanmoins et ce que je trouve d’intéressant, c’est que ce soit dépouillé des trucs inutiles et bien sûr l’intégration.
  • Comme il a « ses » propres logiciels, que j’utilise des dépôts externes pour mes logiciels principaux que sont le navigateur et la suite bureautique, je ne suis pas dans une position d’attente de la correction ou de la feature dans le DE ou le programme qui va bien. Comprenez que comme ils sont les seuls à développer Pantheon je suis à jour, y compris sur les logiciels inhérents à la distribution.

C’est un système qui je trouve est difficile à prendre en faute. Comprenez que prendre en défaut Xubuntu c’est pas compliqué. Prendre en défaut n’importe quelle distribution à base de KDE c’est pas compliqué non plus. Il faut dire que le choix de ne se baser que sur un seul DE, Pantheon c’est quand même consacrer ses efforts au bon endroit.

Voici la liste des problèmes que j’ai rencontrés :

  • Grub ne s’installe pas sur le disque qui va bien, j’ai dû permuter les disques dans le bios puis faire un grub install qui va bien. Pour l’ordinateur portable, j’ai dû réinstaller, sinon c’est du chrootage.
  • Par défaut le système est en simple clic. Il est nécessaire de passer par la commande gsettings set io.elementary.files.preferences single-click false
  • Comme je suis un fou, j’ai installé sur l’ordinateur portable dans la foulée. J’ai eu le clic droit désactivé. Il faut aller dans paramètres, souris et pavés tactile, pavé tactile, et remplacer clic physique qui est en multitouch par clic matériel.
  • Pour l’utilisation du calendrier, qui est le calendrier Google, les comptes en lignes ne sont pas tous installés. Dans Gnome complet, il est en effet possible d’avoir l’application qui se connecte pour demander l’autorisation. J’ai vu que certains qui sont des fous installaient des bouts de Gnome pour installer leur Gmail. L’astuce est ailleurs. Dans les paramètres de sécurité de votre compte Google, activez la double authentification puis cliquez sur mots de passe des applications. Google vous génère un mot de passe que vous allez utiliser uniquement pour l’application. C’est ce qu’on appelle les applications mal protégées ou peu sécurisées, je n’ai plus le terme exact. C’était la méthode qu’il fallait utiliser à une époque dans Thunderbird.

Voici donc ma distribution du moment. Je la trouve jolie, dépouillée, elle répond à mon besoin. J’utilise l’intégralité des outils par défaut sauf le navigateur epiphany. Pour ceux qui sont en recherche, je vous conseille de regarder la distribution du Caribou Tommy Desrochers. C’est intéressant parce que c’est fait avec sérieux, sans intention trollesque.