De la gestion des contacts sous Linux

13/12/2017 Non Par cborne

Dans le billet sur les services que j’utilise, j’évoquais le temps heureux où j’étais sous Windows Phone. Interface simple, du léger, de l’autonomie, pas la sensation à chaque installation d’application qu’on allait se faire prendre tout jusqu’à son âme. Paradoxal peut-être du fait que ce soit un appareil Microsoft, mais pourtant dans l’absence d’une alternative libre à IOS et à Android c’était pour moi ce qui s’apparentait au moins pire. Le problème de Windows Phone pour un utilisateur de logiciels libres c’est la compatibilité avec d’autres standards que ceux de Microsoft. Si de façon théorique le standard dav était géré, ce n’était pas le cas dans la réalité, je n’ai jamais réussi à le faire fonctionner.

Pour mémoire, vous avez comme protocoles standards et ouverts :

  • caldav qui permet d’avoir un serveur de calendrier
  • carddav qui permet d’avoir un serveur de contact
  • webdav pour la connexion à des fichiers

Quel est l’intérêt ? Vous avez votre serveur carddav sur lequel vous allez stocker l’intégralité de vos contacts. Quel que soit l’appareil, vous le connectez au serveur, vous récupérez l’intégralité de vos contacts qui ne sont pas stockés sur votre appareil mais sur le serveur. Si vous cassez, perdez votre smartphone il vous suffit de vous connecter au serveur et vous récupérez l’intégralité de vos contacts tels que vous les avez laissés. De la même manière pour le calendrier avec la possibilité de synchroniser entre plusieurs appareils avec différentes personnes et de partager vos calendriers. Il n’y a rien de nouveau puisque les ténors que sont Apple, Microsoft ou Google vous permettent de le faire, à la différence que vous stockez ces informations confidentielles directement chez des gens qui ont pris l’habitude de se servir.

Le paradoxe sous Linux c’est que vous allez trouver une batterie de serveurs simples à installer mais que le choix des clients est limité. En effet baikal ou radicale sont des serveurs simples à installer pourvu qu’on possède un serveur dédié qu’il soit auto-hébergé ou distant. Il y a même encore plus simple et plus intéressant, c’est d’installer une instance de Nextcloud, qui embarque son propre serveur dav. C’est la solution la plus pertinente car Nextcloud est à la fois serveur mais aussi client, il propose une interface web propre qui n’a rien à envier à la concurrence. Dans le cas de baikal ou de radicale un client est nécessaire, ces solutions ont toutefois l’avantage d’être légères et de ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. En effet Nextcloud a la facilité de ces solutions tout en un qui vont de la gestion des fichiers jusqu’au mail, si vous perdez votre Nextcloud vous perdez tout.

Sous Linux il apparaît que les clients se limitent à cette liste :

  • evolution qui gère les mails, le calendrier et les contacts. Evolution est disponible dans les dépôts de toutes les distributions il s’agit d’un programme typiquement Gnome. Il a la force d’avoir une connexion possible avec exchange si bien que j’ai récupéré de cette façon mes calendriers et mes contacts d’office365 et je les ai déplacés dans mes calendriers et mes contacts dav par le biais d’un simple drag and drop. Il est intéressant de voir que même si j’ai utilisé une technologie propriétaire pendant plus d’une grosse année, je n’ai eu aucun problème pour les récupérer. Il est à noter que pour avoir utilisé un temps evolution, j’ai eu quelques problèmes de synchronisation, il fallait forcer régulièrement à la main.
  • kontact qui est le pendant KDE et qui fait très bien le travail. Il pose le problème si on est sous un environnement différent de tomber tellement de librairies qu’autant installer KDE. Aucun problème de fonctionnement, c’est celui qui marche le mieux, il n’y a jamais de lag ou d’erreur.
  • Thunderbird qui nécessite d’utiliser un plugin pour exchange si on veut se connecter à Office365, et le plugin SOGO pour se connecter à distance. Souvent des problèmes de synchronisation.

Il apparaît donc que sous Linux et pour avoir cherché un moment, il n’existe pas de client léger de gestion individuelle des calendriers et des contacts sans passer par une usine à gaz qui gère l’intégralité de vos mails, calendriers, tâches, contacts.

Récapitulons :

La solution idéale sur le papier c’est Nextcloud. Vous n’avez pas besoin de client puisque le client c’est aussi Nextcloud, mais vous avez besoin d’un serveur. Il s’agit ici d’un problème de fond, soit vous avez la capacité d’administrer votre propre serveur, sa sécurité, les mises à jour, soit vous passez par un prestataire de service. Pour bénéficier d’une installation de Nextcloud sans prise de tête, vous pouvez vous orienter vers un CHATONS comme la mère Zaclys qui pour 10 € par an vous offre 10 Go de stockage. On peut trouver cela cher, mais il ne faut pas oublier que pour cette offre, vous bénéficiez d’un technicien qui assure la maintenance à votre place, vous n’avez rien à administrer, juste vous contenter d’utiliser le service. Un service, ça se paye. Si vous vous lancez dans l’auto-hébergement sachez que Yunohost embarque radicale si bien que vous pouvez en quelques clics installer votre propre serveur de calendriers et de contacts. Attention ici encore, Yunohost est une solution tout en un facilitatrice mais elle suppose tout de même un minimum d’investissement de votre part. Choisir l’auto-hébergement c’est prendre en charge sa propre sécurité, on ne peut se contenter d’une simple utilisation de logiciels, vous êtes l’administrateur. Pour la partie cliente, si vous êtes sous Linux, vous aurez à choisir entre Thunderbird, Evolution ou Kontact. Je n’ai pas évoqué Android jusqu’à maintenant, sachez que l’application davdroid gratuite sous F-droid et libre vous permet de facilement ajouter vos comptes dav, qui apparaissent par défaut dans les applications de contact et de calendrier de votre smartphone en tant que compte.

cette image a été honteusement piquée dans la doc de Framasoft

Cas d’école, vous êtes Cyrille BORNE, un cas toujours intéressant. Vous avez la quarantaine passée, une vie digne d’un ministre et vous n’avez pas le temps de bricoler pour héberger un blog un peu lu. Je paye donc 72 € par an à un prestataire de service (o2switch) pour avoir un hébergement mutualisé. L’hébergement mutualisé a l’avantage de ses inconvénients, vous n’avez le droit de faire que ce qu’on vous autorise. Par exemple, ça a peut-être changé depuis, l’installation d’une instance de Nextcloud ne fonctionnera pas, sabredav le serveur dav n’est pas géré, exit donc les calendriers et les contacts. De l’autre côté vous avez la paix royale pour tout ce qui est sécurité, c’est le prix de la prestation. Du fait de bloguer, j’ai besoin d’un serveur web, la mère Zaclys pour son offre cloud à 10 € n’est donc pas suffisante. Depuis quelques années o2switch intègre pour chaque adresse mail que vous créez un calendrier et les contacts avec une adresse qui va bien à rentrer dans l’application de votre choix. J’ai utilisé Evolution, Thunderbird et Kontact à une époque, les trois fonctionnent, tout comme davdroid. Pour y accéder c’est ici :

Soit vous utilisez calendriers et contacts attaché à votre compte global, si vous voulez accéder au calendrier lié à une adresse mail, il suffit d’aller dans comptes de messagerie, pour la messagerie désirée faire configurer les calendriers et les contacts.

Du fait d’être sur trop de machines différentes : mon poste fixe, mon ordinateur portable, ma session professeur et ma session élève, j’ai fait le choix d’abandonner Thunderbird. J’ai fait aussi ce choix du fait que l’utilisation d’office365 se fait surtout depuis office365 et que toutes les autres alternatives pour y accéder sont quand même assez bancales. J’ai par le fait deux services bien distincts, office365 pour toute la partie professionnelle, rainloop pour la partie personnelle qui me permet d’avoir accès rapidement à mes nombreux mails privés.

Je n’ai donc pas d’instance Nextcloud que je ne veux pas gérer, je n’ai plus de logiciel au local de type Thunderbird, comment alors accéder aux contacts et à l’édition des calendriers. De façon naturelle en utilisant le smartphone qui reste tout de même l’outil de prédilection pour la prise de contact et de rendez vous. Néanmoins, ça doit venir de l’âge, j’ai souvent le besoin d’avoir une vue au mois pour les événements ce que permet difficilement de faire un appareil d’une dimension de 5 pouces. Sachez que tout utilisateur d’o2switch a trois webmail différents pour se connecter : Roundcube, squirrelmail, et Horde qui tient plus du groupware que du client mail. Horde vous propose pour votre mail, la gestion des calendriers et des contacts qu’on retrouve dans la barre des menus.

Je trouve l’interface franchement austère pour ne pas dire très laide, c’est pour cela que j’ai fait le choix de rainloop, pour le multi-compte aussi. Je peux de cette façon modifier les contacts au clavier où je suis plus à l’aise qu’avec le tactile et voir une vue d’ensemble de mon calendrier.

Le baron André Chauvin Du Treuil qui fut mon maître COBOL pendant trois ans avait des grandes phrases pour tout, du papier à lettre avec ses armoiries que je trouvais très classe. Il me disait souvent que le chemin le plus rapide c’était celui qu’on connaissait. Il n’y a pas de meilleure solution, il y a des pistes. Si je devais vous parler de mauvaise solution, je pense que quelqu’un qui met tout sur sa carte SIM ou dans son téléphone c’est la plus mauvaise des solutions. Je pense que quelqu’un qui sauvegarde l’intégralité de ses contacts dans son compte Google ou dans son compte itunes est dans une meilleure démarche que celle qui consiste à prendre le risque de tout laisser dans un appareil assez fragile et volatile. De la sauvegarde dans un système propriétaire à l’auto-hébergement à domicile, les intermédiaires existent, à vous de trouver la solution qui vous convient le mieux.

Si vous avez d’autres solutions, si j’ai raconté n’importe quoi j’éditerai le billet, vous pouvez me contacter par mail, dans le forum, ou par Twitter.