Complément 97

10/08/2019 Non Par cborne

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs serveurs

Comme nous avons pu le voir, Ubuntu Server c’est de la merde. J’ai donc installé Debian stable, ce sont mes premiers pas avec buster. Attention ça va aller relativement vite.

Première étape. Faire une installation de l’image minimale, n’installer que le ssh et les outils serveurs. On a un clavier, un écran, un câble RJ45.

Seconde étape. Virer le clavier, l’écran, se connecter en SSH avec Windows 10 qui possède le terminal Ubuntu, rires dans la salle.

Troisième étape. Du fait d’avoir un dongle Wifi, il faut que j’installe le pilote propriétaire. En root, j’installe le paquet firmware-linux-nonfree après avoir modifié le fichier /etc/apt/sources.list pour rajouter non-free. C’est à ce moment-là où je confirme ma théorie de je suis trop vieux pour ces conneries. Moi tu vois public, je fais du ifconfig, du ifup, comme un bon gros vieux et tu te rappelles qu’il y a quelque temps ça a été déprécié rendant par le fait tous les tutos du monde obsolète ou presque. Avec la commande ip a, je peux voir désormais ma carte Wifi. Je modifie désormais /etc/network/interfaces et j’utilise ce qui est écrit dans la documentation de debian-facile. Je dédicace ce passage @bendia qui peut modifier la page et certainement quelques milliers du Wiki à cause des histoires de eth0 et de wlan0.

auto wlan0=wifi-maison
iface wifi-maison inet dhcp
wpa-ssid "NomDuReseau"
wpa-psk  "CleDeChiffrement"

Cela veut dire que le wlan0 n’existe plus, c’est un nom à la one again, que les commandes ifup, ifdown ne fonctionnent plus non plus, on va donc se référer à une nouvelle documentation que vous trouvez sur le wiki debian.xyz. Vous sentez venir la grosse vacherie sur la multiplication des forums debian et des wikis, même pas. Comme les commandes équivalentes à ifup, ifdown ne donnent rien, j’utilise la méthode dite du redémarrage.

Quatrième étape. Je vérifie depuis le panneau de ma neufbox que j’ai bien mon serveur connecté en Wifi et en RJ45, c’est le cas, je débranche le câble et je branche le PC dans un autre endroit ce qui nous donne la disposition suivante.

Le monstre sur la gauche c’est l’imprimante, la tour relativement conséquente c’est sur la droite. On notera un effet sans les mains puisqu’il n’y a que le câble électrique qui alimente la machine.

Vous comprendrez désormais pourquoi je cherchais un PC de taille plus petite, notamment quand on voit la taille d’un NAS. Néanmoins j’ai toujours cette possibilité de me dire qu’une bonne occasion, ferait le larron. La machine est particulièrement silencieuse, ce n’est donc pas une gêne, sachant que pour ma part aujourd’hui, la plus grosse gêne reste auditive.

Cinquième étape. Apt-get install gerbera. Gerbera, le nom est magnifique, rien que pour ça c’est rigolo de l’installer. Il apparaît que Gerbera est la suite de MediaTomb. Une édition en ligne de commande sinon c’est tout sauf rigolo, tout simplement parce que l’interface web est bloquée par défaut. nano /etc/gerbera/config.xml on arrive à un truc du genre :

<ui enabled="no" show-tooltips="yes">

<accounts enabled="no" session-timeout="30">

<account user="gerbera" password="gerbera"/>

</accounts>

</ui>

On passe le ui enabled de no à yes, on peut aussi en profiter le nom du user et son password. systemctl stop gerbera.service pour arrêter le service, systemctl start gerbera.service pour le redémarrer.

Sixième étape. Désormais depuis un navigateur internet il est désormais possible de se connecter à l’interface web assez simple. http://192.168.1.xx:49152/ où xx est l’adresse ip de la machine récupérée depuis votre box.

La capture d’écran est assez minuscule mais vous ferez avec. Vous allez dans filesystem et vous vous déplacez dans les répertoires dans lesquels vous avez stockés vos fichiers. Pour ma part j’ai tendance à faire simple, à savoir que j’ai créé trois répertoires dans le home avec vidéo, musique, image. L’intérêt pour moi que ce soit dans le home, c’est qu’une simple connexion ssh avec filezilla par exemple disponible sous Windows, me permet d’envoyer les fichiers sur le serveur sans avoir besoin de rajouter un service supplémentaire comme samba.

Une fois qu’on a choisi le répertoire qui va bien, on appuie sur le + entouré et on choisit notify, je ne sais pas pourquoi mais ça marche.

Quelques remarques.

  • La puissance de Linux réside dans le fait que si la machine venait à défaillir, je prends, je remonte le disque dur dans un nouveau PC et ça fonctionne. Bon si c’est le disque dur qui crashe, Linux pourra pas faire grand chose, pas impossible toutefois que je monte un deuxième disque dur pour faire du RAID.
  • Il est possible que je retourne à l’ethernet parce que les 100 ko/s c’est un peu long.
  • Je trouve que je suis dans le cadre d’une utilisation cohérente, à savoir que la machine ne fait qu’un seul service, il était donc plus judicieux de faire une installation d’une machine debian plutôt qu’une distribution comme openmediavault.
  • J’ai rencontré des problèmes avec Yumi, une alternative Windows à multisystem qu’on connaît bien sous Linux. En fait lorsque vous voulez rajouter une iso dans Yumi, vous devez faire le choix de la distribution dans une liste exhaustive. Je n’ai pas trouvé Debian, il y a seulement Debian live, j’ai testé cela n’a pas fonctionné, si bien que j’ai dû utiliser rufus pour fabriquer mon live USB. Si on suit la logique du logiciel ce n’est pas anormal puisqu’il vise à utiliser des lives USB quand pour ma part je cherchais à installer une distribution Linux. Je trouve que c’est regrettable, car cela rend l’outil limité, je vais voir si une autre alternative existe.

Premier bilan de mon vidage

J’ai fait un grand ménage dans la maison et dans le garage depuis plusieurs semaines, premier bilan :

  • Il y a un moment maintenant j’ai fait le tri dans les fringues de mon fils, c’est la quatrième dimension, deux sacs poubelles de 50 litres partis au relai. On a réalisé que mon fils prenait les premiers vêtements qui arrivaient sur sa pile. En gros si on veut qu’il renouvelle ses fringues, faut pas les laver. Plaisanterie mise à part, trop de vêtements et aucune capacité à réaliser qu’alors qu’il a bientôt 17 ans et qu’il a énormément développé ces dernières années, il ne rentre plus curieusement dans le 14 ans. Ma femme qui a tendance à toujours vouloir lui acheter un truc, va, je l’espère, mettre un frein et le laisser avec la base. Il faut que je me renseigne, je pense qu’il est atteint d’une maladie qui fait qu’il ne voit pas le désordre. S’il y a bien quelqu’un qui profite de mon minimalisme c’est mon gamin, moins il en a, mieux il arrive à se gérer.
  • Donné, vendu de la vaisselle en pagaille dont les assiettes de ma grand-mère. Ma grand-mère est décédée depuis des années, on a récupéré ses assiettes, on n’en a jamais rien fait. Est-ce qu’il y a l’âme de mémé dans les assiettes ? Est-ce que j’ai trahi mémé en ne mangeant pas dans ses assiettes ? On va dire que non. J’ai fait plaisir à une dame d’un certain âge qui a un service identique mais qui avec les années a cassé quelques pièces. Une petite allemande est partie avec la trottinette de ma fille, ses yeux bleus illuminés de joie, rappelant dans ce beau moment, l’unité franco-allemande.
  • Ma fameuse LBP1120 après tant de belles années de bons et loyaux services a fini à la déchetterie de Saint-Pierre, elle fonctionnait, personne n’en voulait. Je dois reconnaître que mon message évoquant une histoire de pilote 32 bits n’a pas beaucoup aidé, mais j’ai tout de même jeté du matériel fonctionnel. Deux ordinateurs dont les réparations auraient été trop onéreuses et pour lesquels je n’avais pas envie de me prendre la tête ont été désossés, j’ai récupéré les parties qui m’intéressaient. Je donne un ensemble tour, clavier, souris avec écran, un dual core, sous Windows 10, à 30 balles personne n’en voulait. Ça part chez une de mes collègues secrétaire qui en a marre d’avoir ses gosses qui lui squattent son PC. La tour, est je pense officiellement morte pour les milieux non professionnels. Comprenez que ma collègue qui passe ses journées sur un PC, en voit largement l’utilité, c’est une extension du monde professionnel. Je donne deux vieux ordinateurs portables à une de mes collègues pour ses gamins. Dans les deux cas, ce sont des personnes que je connais bien, et je sais qu’elles ne me poseront aucun problème pour un éventuel service après non vente.
  • J’ai donné à une copine de ma femme, la tablette 7 pouces de ma fille. Ma fille ayant violé toutes les lois de la robotique, de la bureautique, c’est pour la rime, a droit au même traitement que son frère avec un bonus Android, à savoir qu’elle aura droit à son smartphone, sa tablette, quand elle sera grande. La traduction de grande, c’est payer son loyer, sa bouffe, et éventuellement assumer les conséquences de ses actes. Un nouvel épisode cet été, mais par respect pour sa vie privée et son droit à l’erreur multiple, je le balancerai sur le net quand justement elle sera plus grande, VENGEANCE !

Reste à savoir si je ne vais pas faire un lot avec les NAS pour connaisseurs, quand je vois que sur ebay y a un gars qui essaie de vendre le même que le mien depuis des mois, je ne vais peut-être pas me poser de questions et me contenter de récupérer les disques durs et les chargeurs. Je vais faire tourner mon serveur un moment pour voir s’il répond au besoin, on verra après.

Il me reste encore quelques ordinateurs portables de passe, mais je pense que ça va partir à la vente pour au moins deux d’entre eux. Je dois avoir ma tablette Windows que j’ai conservée, une tablette android pas très puissante qui ne sert à rien, l’ancien téléphone de ma femme, un archos perdu dans la nature mais on y reviendra et mon Windows Phone que je conserve par Nostalgie sans savoir quoi vraiment en faire, dans l’espoir peut-être de voir quelqu’un proposer une solution pour ce type d’appareil.

Pas plus pour l’instant, je ferai un retour sur le fonctionnement du serveur DLNA s’il y a plus à dire.