Complément 95

30/07/2019 Non Par cborne

Où sont les hommes ?

J’évoquais la dernière fois que le minimalisme était un sport féminin et que je regarderais si finalement on ne trouverait pas les hommes dans le DIY. L’idée n’est pas forcément saugrenue, dans notre bonne vieille société patriarcale où l’on pense à l’égalité homme femme, il apparaît que le minimalisme serait la propriété féminine. On peut y voir deux raisons possibles. Un homme vit avec sa b… et son couteau, ou éventuellement on considère que les tâches de rangement incombent à la femme.

Pour partager ma vie avec ma femme depuis maintenant 25 ans, je peux vous dire qu’elle a toujours été bordélique, elle a très rapidement profité dès qu’on s’est mis en ménage du fait que je sois une espèce de psychopathe du rangement. Avec les années ça s’arrange je trouve de son côté, même si ce n’est pas encore ça, par contre moi ça empire, avec mon ménage par le vide. Nous serions donc des exceptions, je serais une femme. Si on considère que chacun est donc encore cantonné sur le web aux stéréotypes, on imagine alors qu’on va retrouver notre bonhomme dans des activités masculines bien saines : le DIY.

Une présentation bien masculine

Forcément vous allez me dire qu’une fois de plus je tombe dans la caricature et que j’ai orienté mon exemple. Faites un tour de l’internet et vous verrez que le DIY est associé à de la couture, des meubles en cartons, ce genre de choses.

Il est dès lors intéressant de se rendre compte que les femmes se sont appropriées le partage de connaissances sur l’internet. Il n’y a absolument rien de péjoratif ici, au contraire, ces dames font des choses et les partagent, c’est le principe même d’un blog. Où sont donc passés les hommes ? Nulle part ou presque. De la politique, de moins en moins de sujets techniques, et pour les sujets informatiques restant c’est principalement de la stratégie pour conquérir le monde. L’homme est peut-être devenu taiseux, préférant faire que dire, ou l’homme est une bonne grosse faignasse qui préfère insulter ou commenter le boulot des autres.

J’en ai lu quelques-un et je trouve que c’est vraiment tirer l’internet vers le bas. En ce moment les tendances fortes c’est Instagram et Linkedin, on explique donc comment faire les stories les plus percutantes ou avoir les meilleures recommandations au monde. Le souci c’est qu’instagram ou linkedin ce n’est pas pour tout le monde, et ça malheureusement, je n’ai pas l’impression que ce soit expliqué partout. Si on prend par exemple les blogs sur le DIY à tendance féminine, il est important d’avoir un profil Pinterest qui regorge d’idées en travaux manuels. Instagram plutôt pour la mode, Linkedin indéniablement pour le monde du travail. Tout le monde n’a pas besoin de réseaux, tout le monde ne va pas sur les réseaux, et j’ai l’impression que ceux que je cherche n’y sont pas.

J’ai essayé de trouver quelques lectures, quelques blogs, des vrais blogs j’entends, avec des gens qui ne construisent pas des titres pour attirer le chaland ou vendre quelque chose, c’est difficile pour ne pas dire que ça commence à devenir mission impossible. À une époque, on avait droit au classement wikio / ebuzzing, que j’estimais complètement stupide parce qu’il mettait en concurrence des gens qui écrivaient souvent par plaisir, pas pour pisser plus loin que les autres. Si aujourd’hui vous cherchez une source de blog, vous trouverez le top dix des blogs de voyage ou de cuisine, mais rien de plus. Google est donc notre ami, encore faut-il y faire une requête précise pour trouver son bonheur, c’est donc quelque part laisser la place au hasard. Comprenez que taper aujourd’hui blog informatique n’amène à rien, c’est au détour d’une requête précise qu’on peut éventuellement découvrir un nouveau site.

L’avenir est partiellement du côté de Youtube où certains ont préféré prendre la parole plutôt que la plume. Ce que je trouve dommage, c’est le manque de visibilité, inhérent à la diminution du nombre de blogueurs, je m’explique. Pour ma part je suis de moins en moins de blogs, ils sont à l’abandon, je fais donc de moins en moins de backlinks vers des articles qui m’auraient intéressé et que j’aurais voulu partager. Découvrir un blogueur c’est aussi découvrir sa blogoliste, ses liens, donc découvrir plus. Aujourd’hui je suis coincé dans ma liste qui rétrécit, je compte sur le jdh pour me faire découvrir des articles pertinents pour le libre, ou reddit pour le général, ma veille est désormais orientée par d’autres, des gauchistes en plus. Je n’évoque pas Facebook, où l’on ne partage rien si ce n’est des conneries, il devient de plus en plus complexe de s’informer.

libwinpthread-1.dll ou l’illustration de ça devient compliqué

J’ai eu besoin pour un logiciel d’avoir la dll libwinpthread-1.dll, j’ai passé sans mentir deux heures à trouver. Le problème lorsque vous recherchez une dll sur le net c’est que vous vous retrouvez avec 250 sites de téléchargement qui vont vous coller un adware dans la machine. Ensuite vous arrivez aux différentes personnes qui rencontrent le même problème que vous, et vous arpentez très longuement le web pour trouver une solution. Il apparaît que libwinpthread-1.dll est une dll en lien avec un environnement de développement si j’ai tout compris qui vous fait tomber sur mingw64. J’ai installé le truc et vous avez l’équivalent d’un synaptic pour Windows ce qui est rigolo. On imagine lorsqu’on va installer ce mingw64 qu’on va pouvoir installer la dll, on voit que certaines portent un nom plus ou moins similaire mais aucune n’est la bonne.

Je vous donne la méthode :

C’est un peu comme les blogs qui sont difficiles à trouver, les réponses sont de plus en plus difficiles à trouver parce qu’elles sont ensevelies par les faux sites, les sites à l’abandon, etc … Même si Google permet de faire des recherches sur une période donnée, ce n’est pas suffisant, il va falloir je pense éliminer à terme certains sites pour élaguer. Un exemple simple, lorsque vous faites une recherche d’image, éliminer d’entrée de jeu les banques de données d’images payantes omniprésentes qui parasitent la recherche.

Ils doivent trouver une information sur Internet

Une activité sur le sucre

Cette année l’une des plus grandes difficultés que j’ai rencontrée avec mes élèves de troisième c’est l’acquisition des formules de surfaces et de volumes. C’est normal, c’est du primaire pour la plupart. J’avais déjà évoqué pour le DNB que j’étais catastrophé de voir encore des élèves faire des réponses longueur fois largeur divisées par deux pour la surface d’un rectangle. Pour les volumes pas mieux, on se retrouve avec des réponses complètement aberrantes qui montrent que les élèves ne maîtrisent pas la notion simple de multiplication de trois dimensions.

Comme je ne suis pas d’un naturel à me laisser abattre, j’ai sorti une activité concrète que j’espère un peu marquante pour les élèves avec un calcul de volume d’une boîte de sucre et d’un sucre. En effet, le longueur fois largeur fois hauteur pour mesurer le volume de la pièce ça ne prend pas, malgré les comparaisons avec le volume utile des camions de déménagement. Ici l’idée c’est de faire sortir aussi un peu de calcul marquant puisque je fais calculer le nombre de sucres présents dans un pot de Nutella. Je termine enfin par demander aux élèves de compléter un pot vide en coloriant la partie correspondant au sucre, l’idée étant d’obtenir un pot comme dans l’image ci-dessous qui je trouve est assez parlante.

Voyez l’un des problèmes de mon métier, c’est le genre de boulot que je devrais faire avec mon collègue de bio, éventuellement rajouter ma collègue de physique pour les joules et les calories. Malheureusement comme il n’y a pas dans nos emplois du temps un temps de travail en commun marqué en lettres de sang, c’est le genre de projets qu’il faut monter en dehors des cours avec des collègues motivés pour le faire. Les espaces de collaboration en ligne existent mais ne sont pas exploités comme ils devraient l’être. Difficile dès lors de s’étonner que l’informatique n’avance pas, par exemple.

Pendant le quinquennat du président Sarkozy cet homme à la parole toujours nuancée, on avait évoqué avec grande inquiétude une refonte du temps de travail des enseignants pour qu’ils fassent 35 heures dans les établissements scolaires. Une idée qui montre le manque de connaissance de l’ancien président de la profession, il est bien loin d’être le seul, parce que les pointes à plus de 60 heures de travail dans la semaine, un prof sait faire sans être payé plus pour travailler plus. Néanmoins, l’absence totale d’heures calées dans nos emplois du temps (le précieux) pour forcer les gens à se retrouver autour d’une table est pour moi une carence évidente.

J’ai testé pour vous le SAV Archos et je le teste encore.

J’avais écrit fier comme Artaban que j’avais renvoyé mon téléphone Archos qui avait le GPS le plus pourri du monde. J’écrivais d’ailleurs à l’époque que c’était une bonne idée d’acheter un téléphone français (rires dans la salle), plutôt qu’une obscure marque chinoise totalement inconnue parce que ça permet d’utiliser le fameux SAV.

  • Envoi de mon téléphone le 22 juin
  • Silence radio pendant plusieurs semaines, j’appelle le SAV d’Archos qui m’explique qu’ils sont en inventaire et qu’ils ont donc un mois de retard dans le traitement des smartphones. Le coup de l’inventaire, j’ai déjà vu dans des forums que c’était une pratique régulière, chez Archos on fait donc régulièrement l’inventaire.
  • 18 Juillet 2019, 8h42 on me confirme la réception de l’appareil.
  • 18 Juillet 2019, 8h42 on me dit qu’il est en cours de traitement, je salue l’efficacité.
  • Aujourd’hui 30 juillet n’ayant absolument aucune nouvelle, j’appelle le SAV qui me dit que dans le courant de la semaine prochaine, je devrais recevoir un nouveau téléphone.

Je suis prêt à ouvrir les paris, je suis quasiment certain que le problème sera exactement le même et que c’est un défaut de construction. Comme je suis super joueur je le renverrai et demanderai un remboursement de l’appareil. Mon prochain smartphone n’est pas arrivé, et je commence de plus en plus à me demander si mon prochain appareil ne sera pas un truc à touche pourri. Il manque de façon évidente un système d’exploitation alternatif, et je ne parle pas de LineageOS. Qu’on me rende FirefoxOS ou plus simplement que KaiOS se bouge pour faire un smartphone.

Il est évident qu’Archos c’est fini pour moi, j’ai voulu faire l’effort d’acheter en magasin (But) et plus ou moins mais pas trop français, voyez comment j’ai été récompensé.

L’époque où Archos savait donner du rêve