Complément 87

16/05/2019 Non Par cborne

Des réparations comme s’il en pleuvait

Comme j’aime à le rappeler, l’occasion un coup tu perds, un coup tu gagnes, le tout c’est quand tu as perdu de te rappeler les moments où tu as gagné. C’est beau ce que je dis on pourrait le mettre dans un bouquin de management.

On m’a donné une tablette Archos Neon 101e écran fissuré. On a beau penser ce qu’on veut d’Archos qui sera certainement bientôt racheté intégralement par un obscur conglomérat asiatique mais tu trouves la dalle de ton écran. Payé moins de 15 €, pas vraiment compliqué à changer. En fait la difficulté c’est de faire sauter la partie en verre, une fois que c’est fait, appliquer la dalle est un détail même si on a de la peine de ne rien visser, de tout coller. J’ai suivi ce tutoriel en ligne, il est certain que le garçon prend beaucoup plus de temps que moi et je trouve que ça fait très pro pour une boutique qui vend justement de la pièce de remplacement. J’ai acheté sur cdiscount mais si je devais acheter, je regarderai peut-être chez eux la prochaine fois.

On m’avait commandé un ordinateur portable à tarif dérisoire, parce que parfois les gens me demandent des trucs pas cher. Dans l’occasion, il faut apprendre à être patient, et c’est souvent quand tu ne cherches plus que la bonne occasion se présente. ASUS X55A-SX064V à 40 €. Quand même une machine pas trop dégueu avec 4 Go de RAM, 320 Go de HDD, un proc cadencé à plus de 2 GHz. Le monsieur m’explique que le biberon de bébé a fini directement dans l’écran, il n’a pas tort.

la dalle est indéniablement cassée

La plupart du temps quand les gens vendent ce type de machine, ils retirent la RAM, le disque dur, ne vendent pas le chargeur et parfois même la batterie. Il ne s’agissait pas d’un professionnel et pour ainsi dire quelqu’un qui s’en foutait un peu, au départ à 50 €, comme je venais d’un peu loin, spontanément il a baissé le prix à 40 €. Le fait d’avoir un garage et de stocker quand même pas mal de pièces détachées des carcasses que je suis amené à croiser, fait que j’avais une dalle compatible. Au départ on pense qu’il y a trois tonnes de dalles différentes, ce n’est pas forcément le cas, je fais très régulièrement bonne pioche. Faire sauter le cache, monter la dalle pour voir si ça passe, remonter le cache, c’est fini. L’installation de Windows était dans un état catastrophique, l’utilisation d’une clé USB avec Windows 10, la réutilisation du serial à l’arrière du PC et c’est parti.

J’avais évoqué dans mon billet que je vidais mes placards, c’est Gilles aka le Parigot Manchot qui a récupéré mon OBI MV1, il a réussi à installer une ROM Android 5.1 sur l’appareil ce qui le fait passer d’un statut totalement inutilisable à un téléphone parfaitement fonctionnel. Je vous livre la méthode qu’il a écrite, il la reproduira certainement sur son blog.

Cette opération sert à flasher une ROM CyanogenOS pour le smartphone OBI MV1. Il s’agit d’une compilation de CyanogenOS 12.1 (Android 5.1) qui règle le souci de redémarrage en boucle (bootloop) lors de l’utilisation. La provenance de la ROM est inconnue mais l’auteur de ce tutoriel est satisfait du résultat : tout marche bien. La société OBI ayant disparu et les sources n’ayant pas été publiées, aucune mise à jour n’est disponible (même CyanogenMOD a été abandonné).

Ce tutoriel comprend une partie pour préparer le matériel et les logiciels ainsi que 3 flashages à effectuer. Vous êtes seul.e.s responsable.s et rien ne garantie que l’opération marche, que le téléphone ne plante plus, etc.

Téléchargez le driver : https://allusbdrivers.com/obi-mv1-usb-driver/
Prenez juste le premier fichier : http://www.mediafire.com/file/738z5be3x5fpgcb/Qualcomm_USB_Driver_V1.0.zip et à l’installation choisissez le premier choix « WWAN-DHCP » puis continuez jusqu’au bout.

Téléchargez le fichier contenant tout (ROM CyanogenOS en 3 parties + logiciel de flash QFile + tutoriel original PDF en anglais) : https://download.jheberg.net/g7ngyfop91qx
Décompressez l’archive et repérez les sous-répertoires « step 1 », « step 2 » et « step 3 » du répertoire « cm-12.1-YOG7DAS7H6-yam-signed-factory-6ddfde93b7 ».
Téléchargez adb version portable et décompressez les fichiers dans le répertoire « step 3 » du fichier précédent : https://download.jheberg.net/rvrkjw7lebpp

Lancez le logiciel QFile. En haut, il est indiqué « No Port Available ».

Éteignez complètement le téléphone (au besoin enlevez et remettez la batterie), pressez les boutons VOLUME (VOLUME HAUT et VOLUME BAS en même temps en appuyant au milieu) et le bouton POWER jusqu’à arriver sur un écran marqué « DOWNLOAD MODE ».

Reliez le téléphone à l’ordinateur et appuyez sur VOLUME HAUT (« Confirm »). Un écran noir s’affiche sur le téléphone. Le logiciel QFile affiche le port COM utilisé.

Cliquez sur le bouton [Browse…] en bout de ligne « Programmer path » et sélectionnez le fichier « prog_emmc_firehose_8909.mbn » dans le répertoire « step1 ». Cliquez sur le bouton [Load XML…] et sélectionnez le fichier « rawprogram_unsparse.xml » puis, quand le logiciel le demande automatiquement, le fichier « patch0.xml ». Cliquez sur le bouton [Download] et patientez quelques secondes. Le téléphone redémarre, éteignez-le de suite (enlevez la batterie) et quittez le logiciel QFile.

Pressez les boutons VOLUME et POWER jusqu’à l’affichage de l’écran avec « DOWNLOAD MODE » puis VOLUME HAUT. Relancez QFile et vérifiez que le port COM utilisé est bien indiqué.

Cliquez sur le bouton [Browse…] en bout de ligne « Programmer path » et sélectionnez le fichier « prog_emmc_firehose_8909.mbn » dans le répertoire « step2 ». Cliquez sur le bouton [Load XML…] et sélectionnez en même temps les 2 fichiers « rawprogram_unsparse.xml » et « rawprogram2.xml » puis, quand le logiciel le demande automatiquement, les fichier « patch0.xml » et « patch2.xml ».

Rappel : pour sélectionner 2 fichiers en même temps : cliquez sur le premier fichier, appuyez sur la touche CTRL du clavier et cliquez sur le deuxième fichier. Le nom des deux fichiers s’affichent dans la ligne en bas de la petite fenêtre et vous pouvez alors valider la sélection.

Cliquez sur le bouton [Download] et patientez quelques minutes. Le téléphone redémarre, éteignez-le de suite (enlevez la batterie) et quittez le logiciel QFile. Pressez les boutons VOLUME HAUT et POWER jusqu’à l’affichage « FASTBOOT MODE » et reliez le téléphone à l’ordinateur avec le câble USB.

Dans l’explorateur de fichiers, allez dans le répertoire « step3 », maintenez SHIFT/MAJ sur le clavier et faites un clic-droit puis sélectionnez « Ligne de commande » ou « Powershell » pour ouvrir le terminal dans le répertoire. Tapez la commande « cm_resetlock.bat 452 » et attendez que les lignes défilent, cela devrait ressembler à l’écran suivant :

Tapez ensuite la commande « fastboot reboot » et le téléphone redémarre. Débranchez tout : le téléphone peut être utilisé sans plantages.

Remarques :

Si vous essayez d’utiliser le PlayStore et d’installer une application ou une mise à jour, il va vous dire de mettre à jour Google Play Services (il faut le faire), c’est un peu long au début. Il est possible de rooter avec KingRoot : https://forum.xda-developers.com/android/apps-games/one-click-root-tool-android-2-x-5-0-t3107461. Vous devez désactiver, dans le PlayStore, le « PlayProtect » sinon ça bloque pour des raisons de sécurité. KingRoot étant limite un bloatware usine à gaz, il est possible de l’utiliser pour rooter, puis d’installer SuperSU et de désinstaller KingRoot (pas trop testé pour le moment).

Toutes les opérations que nous avons réalisées ne demandent pas des compétences de dingue. Ce qui est sûr c’est qu’il faut au moins un peu de confiance en soi, du temps, le goût de la découverte, de l’apprentissage, et un faible enjeu. Si l’ordinateur était mort, je n’aurais perdu que 40 €, une petite somme pour moi, il est certain que ce n’est pas le cas pour tout le monde. Pour Gilles à part du temps il n’avait rien à perdre, à la sortie il gagne un téléphone. Les fablabs, les repair cafés ont vraiment du sens, car non seulement ils vous permettent de faire durer la vie de vos produits, de redonner la vie à d’autres et dans la foulée de faire du bien à la planète. L’ordinateur sera revendu, la tablette c’est mon épouse qui va la récupérer, on ne perd rien.

Et Windows dans tout ça ?

Je n’ai malheureusement aucun incident à vous signaler, j’en suis bien triste. Il semblerait que les problèmes que j’ai rencontrés avec KDE ne soient pas un cas isolé au point que l’équipe sorte un correctif … trois semaines plus tard. Cela sous entend qu’il fallait patienter trois semaines, personnellement j’ai passé mon tour, tant pis pour l’univers Linux qui perd un de ses plus beaux membres.

Voici la liste des logiciels que j’utilise pour l’instant et les manques que je vais combler quand j’aurais quelques minutes, c’est un peu tendu en ce moment. Il faut reconnaître la performance de Microsoft, dans le sens où l’on peut utiliser beaucoup des logiciels livrés par défaut :

  • j’ai conservé Firefox par paresse. La résolution du problème des extensions ne me poussant plus vers la sortie. Mon attitude d’utilisateur de base montre parfaitement l’attachement qu’on peut avoir à un logiciel, ça s’appelle le confort, l’habitude. La moralité c’est qu’il faut vraiment se faire bousculer pour aller chercher ailleurs.
  • j’utilise Filezilla, il fait le job, pas besoin d’aller regarder ailleurs.
  • VLC
  • j’utilisais jusqu’à maintenant et l’instance en ligne de office365 et mail lite pour consulter mes mails. Je suis passé à courrier pour les deux. L’interface est propre, pratique, en plus je peux gérer mes contacts et mon calendrier. On pourra me faire remarquer que le jour où je ne travaille plus, je perds tout, et c’est vrai. Il va s’écouler un certain temps je pense avant que j’arrive à la retraite.
  • paint, qui pour moi reste largement suffisant pour faire ce que j’ai à faire. J’ai rajouté l’outil de capture de Windows très bien fait.
  • la liaison avec les SMS et les photos du téléphone particulièrement pratiques
  • libreoffice encore et toujours, mais ça pourrait changer.
  • installation de fr-oss pour récupérer un clavier façon Linux
  • j’ai remplacé soundkonverter le logiciel de conversion entre les différents formats sons par fre:ac, interface austère mais qui fait le job.
  • sumatra pdf qui n’existe pas sous Linux, c’est léger et suffisant.
  • Groovemusic le player de Microsoft simple et efficace

Le changement d’environnement est propice à faire une passe de ce qui existe quand on avait tendance à s’encroûter dans ses habitudes. Aujourd’hui j’ai décidé de ne plus administrer de serveur, si bien que quand j’imaginais encore il y a quelques jours remonter un pi histoire de ne pas perdre la main ou monter une machine virtuelle avec un openmediavault, je vais passer mon tour. L’idée reste toujours la même, exploiter au mieux le matériel dont je suis propriétaire ou les services dont je ne compte pas me passer, mon abonnement o2switch. Avec o2switch, on a accès à softaculous qui permet d’installer tout un tas de script php mysql. Il est possible en théorie par le biais de softaculous d’installer nextcloud, néanmoins c’est refusé par o2switch qui ne veut pas que ça soit la fête du slip avec une utilisation détournée de o2switch qui reste de l’hébergement de sites internet.

Il y a deux scripts d’hébergement de fichiers à ma connaissance, Agora qui est un vieux groupware toujours mis à jour mais qui a pris un sacré coup de vieux, je viens de découvrir filerun qui vraiment, vraiment du style.

Pour l’heure je me contente de mettre mes fichiers, je ne suis pas allé plus loin que ça mais c’est vraiment propre. Il y a par ailleurs une fonctionnalité qui m’intéresse, c’est la possibilité de streamer de la musique directement depuis l’application, le bidule est bien foutu, il récupère les pochettes. En effet je pense que je vais revenir à l’ancienne et rester entre midi et deux avec un casque sur la tête, ça montrera que je ne veux pas qu’on me gonfle. Si comme moi vous êtes sur un mutualisé, je vous invite à regarder ce service.

Ce sera tout pour ce soir, c’est un peu la course ces derniers jours, mais le mois de mai devrait m’offrir un peu de calme avec ses ponts interminables. Les vacances arrivent, un changement de vie avec l’abandon de l’informatique, je vous garantis que ce ne sera pas du luxe, et que je vais pouvoir faire d’autres choses, y compris de l’informatique, mais pour mon plaisir personnel, plus par obligation.