Complément 84

04/05/2019 Non Par cborne

Une vie de BORNES

La fin de vacances s’approche, pour ainsi dire je suis en week-end pour un bilan plutôt pourri. Deux semaines à moucher, un peu fiévreux, peu productif. En même temps, j’apprends à écouter mon corps et mon corps réclamait de se retrouver pépère à la maison à ne pas faire grand-chose si ce n’est faire la fontaine de morve et finir Assassin’s Creed Origin. N’achetez pas, ce sera l’objet du prochain billet culturel.

Météo maussade à Saint-Pierre, j’aimerais vous faire partager ce grand moment de photographie totalement imprévu, un avant après. Faut pas s’étonner de chopper la crève on est passé de l’été à l’hiver en moins de 48 heures. Ce qui est sûr c’est que les touristes ont dû le sentir joyeusement passer, étant donné que les trois quarts de la période a ressemblé à la première photo.

Je n’ai donc pas fait grand-chose de productif, je suis tout de même parti sur Toulouse pendant une paire de jours avec la famille. Malheureusement pour nous, partir sur Toulouse, c’est synonyme de chirurgie de la paupière. Prochain rendez-vous dans six mois, il semblerait que de ce côté-là ça se tasse.

Parmi les changements que je m’impose, il y a un changement que j’ai imposé à toute la famille et à ma femme en particulier qui souffre de certains problèmes similaires au mien, l’urgence, se dépêcher pour tout, en fait partie. Aujourd’hui un rendez-vous médical, c’est un airbnb pendant que ça existe, une visite à côté, un restaurant. D’habitude c’est douze visites, un sandwich sur le pouce, et tout ça dans la même journée, dorénavant ce sera ainsi, et pas autrement. Nous sommes allés visiter la halle de la machine, qui est présenté comme un musée Toulousain, c’est un peu plus que cela. Il s’agit d’un grand hangar avec des machines étranges, animaux, instruments de musique, sur une zone assez restreinte et je trouve que c’est bien, que c’est dans l’air du temps. Beaucoup d’animations, nous avons réussi à passer une heure trente à l’intérieur alors que d’habitude on bâcle tout. Alors que je me suis emmerdé comme un rat mort dans la cité de l’espace, ici des gens qui vont vous mettre derrière un réacteur d’avion, là des gens qui font animer les instruments de musique ou une animation pour les gosses. C’est une véritable réflexion de fond d’ailleurs, quand la majorité des musées s’appuient désormais sur de la vidéo ou de la fausse interactivité avec des ordinateurs, ici on fait appel à l’humain pour divertir. C’est réussi, les machines sont impressionnantes, c’est une expérience qui change radicalement de ce que j’ai eu l’occasion de voir ces derniers temps. A noter que tout est animé, vous pouvez jeter un coup d’œil sur Youtube, ça vaut le détour, le minotaure, ses bras qui bougent, la fumée par les narines, c’est du grand spectacle.

La veille … C’est compliqué.

Denis dans un billet nous a interpellé avec quelques blogueurs, pour savoir ce qu’on lisait pour s’informer, Sébastien s’est prêté à l’exercice, je vais le faire à mon tour mais pas de façon auto-centrée sur l’informatique, car je pense que c’est un ensemble cohérent, une façon de s’informer, des sites d’informations.

Quand Sébastien utilise Twitter j’utilise Facebook et pas pour m’informer en informatique. Pour avoir traîné mes pieds pendant pas mal de temps sur l’oiseau bleu, il est apparu une infobésité plutôt cauchemardesque, une redondance que je n’ai pas su trier. Je suis meilleur en réseau social aujourd’hui qu’hier mais ce n’est pas une raison pour rouvrir un compte. Facebook est pour ma part un canal vital de l’information locale. Grâce à Facebook je connais tous les événements de mon coin, je n’ai rien vu de plus pratique, je rajoute à ça le market qui est souvent plus pertinent que le bon coin et c’est un incontournable. J’y adjoins le midi-libre et l’indépendant pour des informations plus politiques qui apparaissent parfois sur ma région, mais c’est subir le reste de l’actualité, donc les matchs de rugby, le national qui est traité de façon catastrophique. Il faudrait que je fasse l’essai d’inclure ces sites que je qualifierai de locaux dans mes pages facebook suivies.

Malheureusement lorsque j’évoque le fait que l’actualité traitée dans le midi-libre est catastrophique, c’est peu de le dire, il en est de même dans la grande majorité de mes lectures gratuites, si bien qu’il y aura à terme une réflexion à faire sur un abonnement payant pour éviter ça :

Il n’est pas évident de trouver les mots justes, de ne pas faire de bévue, car il s’agit d’un drame. Une fille de 16 ans violée c’est une catastrophe, néanmoins je m’interroge sur la nécessité du figaro de pointer le fait qu’il s’agissait d’un pompier dans le cadre d’une préparation. Le problème du raisonnement du français de base, c’est l’association dans un même titre pompier et violeur. Que veut dire le figaro ? Pourquoi ce fait divers en particulier ? Sans essayer d’aller plus loin ce qui serait de la diffamation, on sait que de nombreuses personnes sont des imbéciles et feront des amalgames douteux. Les pompiers sont à 99% des gens qui font leur travail, qui sauvent des vies, et on est en droit de s’interroger sur le nombre d’articles faisant référence à l’exemplarité de ces hommes dans le cadre de leur mission de service public plutôt que de parler de façon régulière du pompier pyromane. La « presse » prend un malin plaisir à alimenter les divisions entre les hommes, les policiers en font dernièrement les frais, il y a des gens qui craquent sur le terrain et même s’ils ne devraient pas craquer car cela fait partie de leur travail, la presse remonte chacune des bavures réalisées en oubliant un contexte bien difficile, en oubliant ces héros quand nous étions tous Charlie. L’aspect anxiogène de la presse me pèse de plus en plus, il ne faut pas tourner la tête ailleurs pendant que la maison brûle, mais l’annonce du drame permanent quand il y a aussi des choses qui vont bien, ce n’est plus de l’information mais un travail de sape.

Je suis actuellement 59 sites, ce qui est peu, surtout que dans ma plus belle époque j’étais à quasiment 200, et je continue de supprimer chaque jour. Le problème que j’évoque ici devient de plus en plus pressant, il faut que je ne conserve que deux à trois sites d’actualité généraliste maximum pour éviter l’overdose. Le pire d’ailleurs c’est que je compense avec des sites de vérification, c’est dire l’importance vitale d’avoir une information mesurée, limitée, éviter l’infobésité, l’explosion. Pour conclure dans le général, je suis abonné au forum France de reddit qui est plaisant généralement. On va par exemple découvrir des choses que j’aurais complètement ratées comme Philosopher avec Miyazaki. Malheureusement, la popularité dernière rencontrée par Reddit avec un public qui se lasse de Facebook et des réseaux sociaux un peu con fait venir aussi des gens avec des idées populaires du moment. Comprenez, qu’on bouffe du gilet jaune à longueur de journée, que cela devient anxiogène quand rfrance c’est vraiment quelque chose de magnifique. On lit des gens qui ont peur d’être seul, cet homme qui explique qu’il devient raciste et que ça l’inquiète, des gens qui cherchent des conseils juridiques, des gens qui ouvrent leur cœur sans détour, c’est une vraie fraîcheur. J’avais déjà quitté rfrance pour cette même raison, l’obsession du thème unique, ces gens qui n’ont pas la politesse de se taire, qui se sentent dans l’obligation de gâcher le beau.

Finalement l’actualité informatique c’est devenu plus facile, car entre les sites qui ferment, les sites que j’ai purgés, il ne reste plus grand-chose de pertinent, et ceux qui restent essaient de faire des efforts. Contrairement aux autres qui ont fait le choix de s’abonner à Nextinpact, je n’en fais pas partie, je ne suis même pas le flux RSS de ce qui est donné gratuitement. Je n’ai pas encore franchi le cap de la presse payante, le « gratuit » me donnant pour l’instant « satisfaction ». En faisant totalement abstraction des blogs, voici une liste de mes lectures :

  • developpez.com est devenue pour ma part la référence de l’information en France. C’est globalement intéressant avec un certain talent pour éviter les nouvelles de merde qu’on trouve ailleurs.
  • zdnet, car on trouve des informations issues des blogs américains et quelques réflexions pertinentes.
  • clubic qui a fait de gros progrès depuis son retour à l’indépendance
  • Numerama qui ratisse large et qui fait aussi de gros efforts, des articles de fond, moins de matraquage sur des trucs inutiles, des ouvertures vers les sciences ou le jeu de société par exemple.
  • linuxfr, qui ne se bonifie pas avec les années mais qui reste un lieu où l’on découvre un logiciel, où l’on apprend encore quelque chose. Il serait bon qu’un site un peu sérieux fasse la même chose loin de l’ambiance d’arène maintenue par les piliers.
  • silicon
  • 01net parce que parfois on voit passer une nouvelle qu’on n’attendait pas
  • le monde informatique
  • Toolinux

Et c’est globalement tout. Avec ça, j’arrive à faire le tour de l’actualité informatique sans être débordé, sans rien rater. Et c’est certainement sur ce dernier point qu’il me paraît important de revenir. Je suis de moins en moins dans la peur de rater d’un côté, dans une démarche active de recherche de l’autre. Concrètement au moment où j’écris ces lignes, je cherche une alternative à jdownloader, je n’attends donc pas qu’elle tombe du ciel, je recherche. Il faut aussi dire que lorsqu’aujourd’hui j’associe des sites de vérification de l’information pour corriger l’information qu’on vient de lire, il y a certainement des questions à se poser quant à l’urgence d’avoir l’info.

Je n’évoque pas les blogs, ils n’en finissent pas de mourir, je me contente de retirer gentiment les gens qui n’ont plus pris la plume depuis des années, je n’ai rajouté personne depuis un bon moment.

À venir sur mon écran : KDE Neon et Brave

J’écris ce billet entre le vendredi et le samedi, je passe ma matinée à cavaler, je lance mon navigateur et je tombe là-dessus :

Alors effectivement public, tu me diras que ça arrive même aux meilleurs, que ce n’est qu’un problème de certificat qui va se résoudre, mais sérieusement, est-ce que Mozilla avait vraiment besoin de ça ? J’ai commencé à installer Brave sur mes appareils mobiles, je n’ai pas l’impression que la vitesse soit radicalement différente. Néanmoins la lassitude quant à Firefox me gagne de plus en plus et j’ai follement envie de voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

En ce qui concerne la distribution, je vais partir sur du KDE NEON user, compte tenue de la masse d’applications KDE utilisées, du peu de logiciel extérieur que je peux mettre à jour par le biais de dépôt comme Brave ou Libreoffice, c’est ce qui me paraît le choix le plus cohérent.