Complément 7 : enter sandman

15/10/2017 Non Par cborne

Je suis en train de me rendre compte que mon dernier billet écrit en temps réel date d’une semaine, sur les cryptomonnaies, j’ai de l’avance jusqu’à la mi-novembre pour les billets préparés, ce qui est quand même affreux, je peux être mort mais continuer de publier. Nous sommes à une semaine des vacances, et le moins que je puisse dire c’est que je ne m’ennuie pas. Du travail, du travail, du travail, accessoirement du travail et pour pimenter un peu ma vie, rester en carafe un vendredi soir en tournant la clé de contact du Partner. La batterie qui meurt, ça aurait pu être à n’importe quel moment mais c’était un vendredi. Dix ans la batterie quand même, salut l’artiste.

Je vous avais donc raconté que j’avais un stagiaire, il va mieux, il se déride, on lui apprend des tas de choses. Après vous me connaissez, je suis joueur, je l’ai pris avec moi pour jouer les assistants pendant des cours de troisième pour qu’il puisse voir ce qu’ils font, de l’utilisation de WordPress ou de la retouche simple d’images. J’ai bien sûr pris les plus pénibles. Si on rajoute à ça les rumeurs lancées par mes collègues comme quoi c’était mon fils, celles que j’ai lancées faisant de lui un vampire, il a sa petite réputation dans le lycée où il s’intègre de mieux en mieux. Il clone désormais les ordinateurs plus vite que son ombre, il sait démonter des machines, commence à raisonner, sait désormais dire quand il ne sait pas faire, prend quelques initiatives. En même temps en terminale il était plus que temps. Il m’a permis d’avancer dans du boulot sur des tâches simples et répétitives. On a rentré une palette d’ordinateurs, tous une carte vidéo externe avec du DVI, si on essaie de les faire démarrer sur la carte interne en VGA, la machine refuse avec le message qui va bien, vingt PC à démonter avec la carte vidéo à retirer. C’est un travail de petites mains qui a quand même son intérêt et il faudrait aujourd’hui prendre le temps de former la technique à ce genre de choses. Prendre le temps … rires dans la salle. Je persiste tout de même sur le fait que ce gamin a été mal formé et que l’apprentissage concret que nous lui donnons au quotidien est quand même important.

mon stagiaire, désormais plus détendu

Je suis donc crevé à courir de partout, on vient de faire la première réunion parents professeurs pour les élèves de troisième, après sept heures de cours le vendredi, ça fait toujours du bien de rentrer chez soi à vingt heures. Je me suis lancé en mode briseur de rêves, une de mes spécialités. Dans l’éducation, on a des effets de mode incontournables en lien direct avec l’actualité. Il y a quelques années, vous avez vu apparaître un pic d’élèves s’inscrivant dans les cours d’allemand pour faire comme les Tokio Hotel. Il y a cinq ans j’ai orienté sur une classe de 32 élèves, 8 gamins dans le secteur de la restauration, c’est ce qu’on a appelé l’effet Top Chef. Cette année la tendance forte c’est vétérinaire ou soigneur animalier. Si vous êtes vieux, que vos gosses sont casés ou que vous vivez dans une cave, c’est ce qu’on appelle l’effet zoo de la flèche. Plus tard, je travaillerai avec les animaux même si à la maison je ne suis pas capable de sortir le chien ou changer la litière du chat.

Je fais une des rentrées les plus simples de ma carrière. Alors certes, vous allez me dire que mes quatre années passées à punir des élèves qui sortent des couteaux dans les classes ou qui arrivent défoncés à huit heures le matin font qu’aujourd’hui quel que soit mon public c’est plus facile, mais c’est une tendance que je constate de façon forte depuis l’an dernier, les enfants sont plus gentils, de doux rêveurs. Les parents forcément ont la même vision que la mienne, voyant le comportement de leur enfant au quotidien, ils voient la confusion entre fantasme et réalité. Quand on rame en troisième de l’enseignement agricole, malheureusement devenir vétérinaire, dans les conditions actuelles d’obtention du diplôme ce n’est pas facile. On en revient à notre malade qui voulait devenir docteur, à notre joueur de jeux vidéo qui voulait devenir développeur, j’ai peur pour cette génération qui va tomber de haut. J’ai donc tenu mon discours habituel, ne pas tout confondre, une passion qu’on peut vivre en dehors du cadre de son travail. Rendre glamour la profession de plombier, d’électricien ou de boucher, c’est ici le défi.

Tu veux rencontrer Metallica ? Deviens boucher !

Vous avez été plusieurs à me signaler que j’étais un manche avec mes Windows et qu’il faudrait mettre en place un serveur WSUS. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, c’est tout simplement un serveur de gestion des mises à jour de Windows, ce qui me permettrait de gérer les fameuses mises à jour comme je l’entends, seulement il ne faut pas oublier quelque chose : je n’ai pas la main sur le serveur Windows, c’est le prestataire qui le gère. Je pourrai installer moi-même, mais je ne me lancerai pas dans la manipulation. Pour une raison ou pour une autre, je casse quelque chose, et c’est le drame avec grosse facture du prestataire à la clé. Les ordinateurs portables sont de plus gérés sans stratégie de groupe, si bien que chaque utilisateur est administrateur de sa machine. Avec des professeurs qui ont des besoins différents, un prof de mathématiques n’a pas les mêmes besoins qu’un prof de français, chacun fait ce qu’il veut, comme allumer ou non son ordinateur à la maison, il faudrait faire aussi rentrer les portables dans la stratégie.

La situation, je dois l’admettre me convient. Même si parfois je peste d’être limité, de ne pas pas avoir la main sur telle ou telle partie, je préfère mieux finalement ne pas savoir, ne pas m’intéresser. La masse de travail au quotidien en lien avec l’informatique, ne s’arrête pas à l’installation de postes sous Linux mais toute la stratégie pédagogique par exemple ou le support des collègues, fait qu’il faudrait que j’arrête mon activité d’enseignant pour ne me consacrer qu’à ça, ce qui ne m’intéresse absolument pas. Au contraire, je veux pouvoir décrocher de l’informatique quand un jour j’en aurai marre, pour ne faire que mes cours. L’une des prochaines choses qu’il faut que je fasse au lycée dans les nombreuses choses à faire, c’est documenter, de façon à pouvoir passer la main si je ne suis pas là, si je meurs, si je démissionne pour aller vendre des kébabs à Saint-Pierre. Laissez moi vous raconter une petite histoire.

En arrivant au lycée il y a plus de deux ans, j’ai découvert qu’une partie de l’activité était gérée par o2switch (le bien), une autre par 1&1 (le mal). A la grande surprise de tout le monde j’ai fait remarquer qu’on pouvait faire une économie de plus de 200 € par an en basculant le tout chez o2switch. Lors de la bascule, j’ai racheté le nom de domaine par le prestataire nod.fr, un registrar que vous ne connaissez certainement pas. Fantasio que vous voyez dans le forum achetait ses ndd depuis au moins quinze ans chez eux, j’ai toujours fait de même, un service familial et sans problème. Pour une raison qui m’échappe, le domaine en .fr du lycée n’apparaissait pas dans la liste des domaines à gérer, on m’a expliqué qu’il s’agissait d’un domaine bizarre, afnic tout ça, si bien qu’il fallait que l’équipe développe quelque chose. Dix mois ont passé et le fameux code n’a jamais été produit, je n’avais donc pas la main sur ce domaine, j’ai donc demandé ce qu’on faisait un peu sèchement. A ce moment là, mon chef passe et me demande qui je suis en train de joyeusement engueuler au téléphone. Je lui explique que je suis en train de récupérer le nom de domaine du bahut et que ça serait bien que ça se fasse s’il ne veut pas que le nom de notre institution vieille de 70 ans je pense, ne se transforme en site porno ou en site de casino en ligne. J’ai donc fait la bascule chez gandi qui change son interface, c’est un véritable foutoir que j’ai tenté d’essayer d’expliquer à la comptable. Il faut comprendre que lorsque vous me voyez souvent dans l’amateurisme, c’est que malheureusement, ce n’est pas un plein temps et que l’informatique pour moi va de l’aménagement complet d’une salle informatique, à l’explication du réseau social Yammer à mes collègues, la gestion des noms de domaines et un stagiaire au milieu. L’avantage, c’est de ne bien sûr jamais s’ennuyer. Le vrai problème de fond c’est de devoir penser à des choses que les autres n’imaginent même pas.

Alors effectivement je reconnais que je fais souvent du sale, mais sur ces plus de deux ans, j’ai avancé dans beaucoup de dossiers où c’était encore plus sale, je vais pouvoir commencer à faire propre, la documentation c’est fondamental, il y a de tout partout, dont certaines choses que je suis seul à maîtriser.

des méthodes parfois vraiment sales

De plus en plus de sites minent des crypto monnaies à votre insu quand vous les consultez, ce n’est pas moi qui le dit mais le site Numerama, ce qui veut dire que si l’information arrive sur un site généraliste, le phénomène doit prendre de l’ampleur. Comme je l’ai expliqué, du fait de n’avoir le temps de rien faire si ce n’est travailler, je ne me suis pas penché sur les plugins du navigateur, aussi bien ublock origin a évolué et permet de bloquer. Je continue de trouver la situation malsaine, non pas le système en lui même qui est peut-être l’avenir de la rémunération pour les sites alternatifs, mais bien la manière de faire, détourner la machine sans avertir le propriétaire. J’ai finalement monté ma page Tipeee, où vous pourrez noter que j’ai fait vraiment quelque chose à l’arrache, que je vais quand même faire l’effort de faire évoluer vers quelque chose de plus positif. J’ai écrit qu’à 50 € je ferai un remerciement sur un ton mielleux, je vais devoir le faire pour Cascador.

Cascador, je t’adore, tu es vraiment un gros kador, tu es plus fort que musclor et tu maraves X-Or.

N’étant pas le meilleur pour me vendre, ma page est assez déplorable, réalisée en deux minutes, il faudrait que je trouve un système de « récompense », un early access comme c’est la mode chez les blogueurs, on se rend compte quand même que nous n’avons pas grand-chose à offrir avec nos écrits.

Voilà le tour de mon actualité du moment, les vacances arrivent à la fin de la semaine, je vais pouvoir souffler un peu. Avec la crise en Catalogne qui s’éternise, j’ai annulé le airbnb à Port Aventura, pour partir en Ariège, j’ai l’impression de jouer au jeu de la brosse à dents de Nagui, partir à l’île Maurice ou à Lille chez Maurice. Si vous avez des questions, si vous voulez des compléments, n’hésitez pas à les demander dans le forum.