Complément 53 – apprentissages

01/08/2018 Non Par cborne

Mon épouse m’a demandé quelque chose de tout bête, insérer une vidéo dans un diaporama Impress pour Libreoffice. Il s’agit d’une vidéo qu’elle a récupérée sur Youtube, nativement en mp4, il apparaît que Libreoffice sous Linux dans sa configuration telle qu’elle est, n’a pas d’autre possibilité que de mettre du avi. Sous Xubuntu, j’ai installé par défaut Transmageddon, et Transmageddon ne fait rien, à priori pas que chez moi. Vous noterez d’ailleurs les réponses qui sont fournies au demandeur (va voir un blog, va voir un autre blog, j’ai un script), qui a dû certainement trouver une façon de se débrouiller tout seul, je vais d’ailleurs vous montrer comment. En ce moment Xubuntu, ou Ubuntu me pose des problèmes de packaging. J’aurai envie de dire que je ne suis pas étonné, ces problèmes je les ai rencontré sur Debian Stretch, je pense que nous sommes face à une vraie baisse de qualité, une raison qui pourrait être suffisante pour regarder ailleurs, autre chose que du deb en tout cas. Je suis persuadé qu’il s’agit d’un problème de dépendance, j’ai donc « installé » avidemux. Mean que je salue a fait le choix de l’appimage qu’on traduira par paquet Windows.

C’est un problème, qu’on le veuille ou non mais c’est aussi la réponse à la multiplication des distributions Linux et des gestions de paquet différent. Lorsque vous téléchargez un appimage vous avez à priori, toutes les dépendances dedans. J’ai eu le cas dernièrement avec Molotov où il fallait installer un paquet supplémentaire, j’ai eu le problème avec openshot qui ne s’est pas lancé. Comprenez que ce qui, à la base, est une garantie de tranquillité, quand c’est mal packagé ça agace franchement, c’est de plus la porte ouverte aux virus sous Linux et c’est indéniable. Alors effectivement il faut faire clic droit rendre le fichier exécutable ou le chmod qui va bien, l’utilisateur Linuxien se doit d’être moins crétin que celui de Windows, néanmoins la solidité de Linux est due à son système de paquets sécurisés qui se téléchargent sur des serveurs sécurisés. Si Google et Apple ont choisi ce système, c’est par opposition à celui de Windows qui est une passoire, n’importe quel crétin peut infecter sa machine en quelques minutes. Je n’ai pas envie d’appeler ça une régression, c’est juste une logique, néanmoins avec la généralisation des appimage, j’en vois de plus en plus, on va franchement s’interroger sur la multiplication des distributions qui ne se différencieront que par la fraîcheur de leur gestionnaire de fenêtre.

Avidemux est correctement packagé, voici la façon de convertir une vidéo du mp4 vers l’avi compatible avec Libreoffice sur le poste de mon épouse.

On fait enregistrer et c’est terminé. Après j’ai fait remarquer à mon épouse que ce n’était pas forcément la meilleure idée au monde car finalement son diaporama se rapporte à une simple vidéo qu’il serait plus astucieux d’obtenir avec un logiciel comme openshot. En effet, son idée c’est d’avoir trois images puis d’enchaîner sur la fameuse vidéo, une image n’étant qu’une vidéo qui ne bouge pas, ça fait quatre vidéo en une, tout simplement.

Vous chargez vos images et votre vidéo, vous faites du drag and drop sur la première piste. Pour allonger la durée de l’image, il suffit d’agrandir la taille de la diapositive et c’est fini, on exporte le projet. Pour arriver à quelque chose de correct, j’expliquais qu’il suffisait de mettre en pause si elle avait peur que son temps de parole dépasse le temps de la vidéo. Après par contre, c’est médiocre, car s’il reste 10 ou 20 secondes avant de passer à la prochaine image, il faut meubler. L’évidence c’est d’insérer des chapitres dans la vidéo, c’est parfaitement géré par le conteneur mkv, sauf qu’openshot ne sait ni faire des chapitres, ni encoder en mkv, c’est franchement ballot. La question a été posée en 2012, ce n’est toujours pas implémenté depuis, qu’est-ce que six ans pour une fonctionnalité de base ?

Cela interpelle d’autant plus que désormais Openshot est en QT. Cela faisait longtemps que je n’avais pas installé le programme car je n’avais pas eu le besoin, je découvre donc qu’ils ont filé du côté obscur de la force. Comprenez que le programme de base qui fait tout pareil et qui est en QT mais depuis le début c’est Kdenlive. J’utilisais Openshot jusqu’à maintenant pour éviter d’avoir à installer toutes les librairies QT de la terre. On a donc désormais deux programmes qui font la même chose, dans le même langage, et les deux sont incapables de faire du mkv et de chapitrer. De mémoire, je sais faire, j’ai souvenir de mkvmerge dans lequel on fabrique du mkv à partir de la vidéo, du son et d’un fichier txt dans lequel on met les positions des chapitres. Vous conviendrez que si je commence à expliquer à ma femme qu’elle va devoir utiliser à minima deux logiciels, ben c’est pas la peine. Monde de Linux, doux bricolage quand tu nous tiens. J’essaierai tout de même de vous proposer, et donc de lui proposer, une solution simple et fonctionnelle.

J’ai vu passer cette information qui me fait sourire, c’est de l’anglais, Lubuntu prend une autre direction. Quand vous traînez sur certains forums, on vous explique que si vous avez un 486DX, vous mettez la dernière version de Lubuntu et ça passe crème. Il s’agit une fois de plus de gens qui donnent des conseils mais qui n’utilisent pas vraiment. On sait désormais qu’avec le web moderne, comprenez Allociné, un PIV n’est plus suffisant pour suivre, il faut démarrer au dual core. Lubuntu met donc les points sur les i en expliquant qu’on arrêtait de se focaliser sur le vieux matériel, car vieux matériel ne veut plus rien dire étant donné que chaque année qui passe change la notion de vieux matériel. On n’a donc plus de minima spécifique, on promet simplement d’avoir une expérience qui restera légère. La version 18.10 de Lubuntu sera la première avec LXQT qui je vous rappelle est la fusion de deux équipes, suffisamment rare pour être remarqué entre LXDE et RAZOR-QT. Xfce a franchement intérêt à se remuer et va devoir très rapidement embrasser les technologies GTK s’il ne veut pas trop précipiter la lassitude des utilisateurs.

Tipeee c’est fini, et dire que c’était … Tipeee c’est donc fini, je suis passé par ce qu’on appelle le chef de projet qui a supprimé ma page puis supprimé mon compte. J’ai mis une annonce dans le widget pour vous dire que vous pouviez me donner des ronds par Paypal, que vous pouviez m’envoyer du matériel, vous pouvez aussi m’écrire si vous voulez que je vous donne un RIB. Si à priori laisser son RIB sur la toile en 2018 ne comporte absolument aucun risque d’après mon banquier, on va quand même pas tenter le diable. Si toutefois vous crevez d’envie de m’envoyer de l’argent par virement, je vous donne mon numéro de banque par mail. La situation ne me convient toujours pas, Romain a très bien explicité la situation dans un billet de blog. En toute franchise, la monétisation du blog n’est pas l’urgence du moment, d’ailleurs je n’ai pas vraiment d’urgence, je n’en ai plus, l’idée aujourd’hui c’est de continuer à écrire, de se faire plaisir, de faire vivre le forum car on y trouve des propos que je trouve moins débile qu’ailleurs, pas bien difficile quand je lis mon facebook et que je vois mon instagram.