Complément 44 – le début de la fin

14/06/2018 Non Par cborne

Les compétences pour le DNB ont été réalisées, toute la paperasse, nous en sommes désormais à la préparation des oraux. En maths cette année j’ai pris les devants, on a pu faire sept sujets avec les élèves, plutôt pas mal quand je vois que mon fils, les seuls sujets qu’il a réalisés, c’est moi qui les ai donnés … Tu as beau avoir quinze ans de métier, il y a des choses que tu fais de façon différente parce que tu te rends compte que cela ne fonctionne plus. A une époque les gamins de façon automatique faisaient le sujet dans l’ordre qu’ils voulaient, on n’avait pas besoin de le dire, c’était une évidence. Suffisamment mûrs pour savoir quel était l’exercice qui les mettrait à l’aise. Avec les années ils ont fini par poser la question, comme s’il s’agissait d’un interdit, et puis aujourd’hui ils attaquent en frontal. Quand tu lis que le QI est en diminution, tu comprends pourquoi quand tu le vis au quotidien. D’ailleurs vous noterez que le QI est en diminution après 1975, j’espère que vous voyez le symbole, tous les gens qui sont arrivés après moi sont moins intelligents, je ne suis pas passé loin. Plus sérieusement, l’attaque frontale est une catastrophe, il apparaît que le premier exercice est pour une raison qui m’échappe, plus difficile que les autres. A partir du moment où le gosse s’est cassé les dents dessus, c’est terminé, on l’a perdu. Nous commençons donc chaque sujet comme un rituel, en prenant le temps de tourner les pages, de hurler Pythagore à chaque fois qu’on croise un triangle rectangle, ce genre de choses. On disait la dernière fois avec une collègue que le métier n’est finalement pas plus difficile, il est juste différent, les gosses ne sont pas plus méchants, ils sont justes complètement perdus et il faut les assister pour tout. Si on doit chercher des raisons à la baisse du niveau, je pense qu’il n’est pas nécessaire d’aller bien loin, drogue, alcool, porno et jeux vidéos. L’internet passe devant la télévision, quand on regarde les programmes télés on se dit que ça peut-être difficilement pire que la télé réalité, malheureusement comme ils ne savent pas choisir et qu’ils ne regardent que des conneries, c’est plus difficile de grandir. Courage amis de 1975, nous avons juste pour mission de sauver le monde, jamais notre mission d’adultes n’a été aussi importante.

Je finis tranquillement l’année en seconde en faisant de la programmation, enfin de l’algorithmique avec Algobox, j’ai fait réalisé ces quelques exercices que j’ai pompé sur le net.

Épargne : Pour sa naissance, en 2009, les grands-parents de Gabriel placent une somme de 1 500 € sur son livret d’épargne rémunéré à 2,25 %.
En quelle année la somme aura-t-elle doublée ?

Forfaits SMS : On compare trois forfaits mensuels pour SMS, forfait A : fixe de 20 € quel que soit le nombre de SMS, envoyés ; forfait B : 0,15 € par SMS envoyé, forfait C : fixe de 12 € et 0,05 € par SMS envoyé. Élaborer une démarche permettant d’afficher le forfait le plus avantageux et le montant mensuel à régler, en euros, en fonction du nombre de SMS envoyés dans le mois

Tirage du Loto : Propose un tirage pseudo-aléatoire de six nombres, plus un, parmi 49 sans remise.

Distributeur de billets : Un distributeur de billets de banque doit donner la somme S demandée avec des billets de 10, 20 ou 50 € et avec le moins de billets possibles. La somme demandée doit être multiple de 10 et inférieure ou égale à 500. On demande à l’utilisateur la somme qu’il souhaite retirer et on voudrait faire afficher sur l’écran du distributeur le nombre de billets de 10, 20 ou 50 qui seront distribués par la machine. Comment faire ?

Avec un niveau quand même assez faible, démarrer sur scratch puis enchaîner sur Algobox, le faire en fin d’année pour revoir le programme et concentrer dans la même période pour s’imprégner c’est plutôt pas mal, on arrive à une adhésion globale, enfin presque. Paradoxalement alors que cette génération grandit le smartphone à la main, il reste plus simple de les faire adhérer à un cours de maths aussi pénible soit-il que de les faire coder. Je pense que cela s’explique par les problèmes de concentration dont ils soufrent tous, la programmation c’est vraiment beaucoup d’efforts pour eux. Et ce n’est même pas une boutade, ils sont tellement diminués qu’ils abandonnent très vite, se découragent pour un rien. Apprendre la détermination, la persévérance, l’un des enjeux de l’école, un parmi d’autres.

Comme je vous l’ai dit j’ai acheté un nouveau smartphone, je ferai un article assez rapide dessus quand je le recevrai pour rappeler que Android c’est Android et que ça reste tout pourri, sachez toutefois qu’avant d’acheter du neuf j’ai regardé du côté de l’occasion. Le problème de l’occasion sur le bon coin ou facebook market c’est qu’il est difficile de connaître l’histoire de l’appareil. Quand je vois mes élèves, c’est une catastrophe, la baisse de QI c’est une chose, les problèmes psychomoteurs qui les accompagnent une autre. Ils mettent l’appareil par terre toutes les quinze minutes, le temps suspendant son souffle pour savoir si le téléphone est cassé, encore plus cassé ou complètement mort. Le site qui a le vent en poupe c’est backmarket, dont j’ai pu voir un article sponsorisé il y a peu chez Numerama. Je souligne que le nom du site est excellent, le site en lui même franchement moins.

Le site met en avant les grammes de CO2 économisés, affiche une jolie image, mais finalement en tant que consommateur, je cherche de la qualité, de l’offre, et du prix. L’interface est mal faite, elle ne permet pas de faire une recherche sur le système d’exploitation, sachant que la masse de Windows Phone est assez importante. C’est cher par rapport à ce qu’on peut trouver en occasion de particulier à particulier, c’est cher par rapport au marché du neuf. C’est un peu ce que je reproche à la green économie, sous prétexte de faire du bien à la planète, on cartonne au niveau des prix. L’article sponso chez Clubic c’était sur pour le site rebuy, 261 € pour une PS4 500 Go avec une manette, quand on a vu des packs neufs vendus moins chers, je reste particulièrement perplexe. C’est un peu ce que j’exprimais dans le dernier billet, l’occasion c’est de l’occasion, ça doit avoir le prix de l’occasion pour que ça prenne du sens. Voulant donc casser avec la série noire des smartphones, le choix du neuf à 99 € ne me paraît pas si mauvais, on verra si j’ai la baraka ou la scoumoune. Le problème de plus de la téléphonie par rapport à l’informatique usuelle, c’est non seulement le prix qui n’est pas extraordinaire, mais en plus le matériel qui ne se répare pas. Acheter ce type de produit c’est donc quitte ou double quand c’est un modèle d’occasion, c’est quitte ou triple.

J’évoquais dans mon dernier billet l’ordre naturel des choses, un exemple parmi d’autres, la baisse du piratage logiciel. Avec un modèle désormais où tout se fait en ligne de façon gratuite, il était prévisible que le piratage en prenne un coup au niveau logiciel comme avec les plateformes de type Netflix, ou Steam, le piratage a de moins en moins de sens. Est-ce qu’alors tout déclin enclenché est révélateur de la fin d’un produit, d’une époque ? Si c’est le cas, que penser de Firefox qui passe sous la barre des 10% d’utilisateurs. Je ne suis pas totalement pessimiste, j’ai tendance à penser que tant que Linux existera on aura un logiciel alternatif pour aller avec, pas forcément Firefox, mais un navigateur plus ou moins libre. S’il fallait chercher la raison, alors que Firefox est devenu plutôt performant c’est que tout simplement il n’y a pas d’élan, d’obligation, le petit quelque chose qui fait qu’on va installer Firefox sauf si on est un peu libriste, qu’on a quelques convictions, comme celles d’échapper un peu à Google. Comme tout le monde s’en fout, Firefox peut difficilement décoller. Malheureusement quand je vois Mozilla se lancer dans un assistant vocal, je me dis que la fondation continue de s’enfoncer dans l’incompréhension de ce que les derniers utilisateurs attendent d’elle, tout simplement un navigateur puissant aux fonctionnalités claires qui ne traque pas les utilisateurs. Mozilla va mourir un matin du syndrome de la grenouille qui veut devenir plus grande que le bœuf, quand tu vois la taille des bœufs, c’est vraiment mission impossible.

Tout ça pour conclure que ce n’est pas gagné, c’est même plutôt perdu, on verra dans le prochain billet qu’il faut que j’arrive à écrire comment on va faire pour sauver le monde !