Complément 40 – Quand ça veut pas, ça veut pas

20/05/2018 Non Par cborne

Comme vous l’avez compris, c’était pour le moins une mauvaise semaine, elle n’était pas finie. J’ai donc donné ma cargaison d’ordinateurs et récupéré un ordinateur portable qui partait à la benne. Asus X51R

la photo n’est pas contractuelle, j’étais tellement écœuré que je ne l’ai pas pris.

Le motif invoqué par la dame, la batterie morte, c’est finalement un peu plus que ça. J’ai une clé magique Windows 7 que j’utilise depuis des années, je me dis que le jour où elle finira par mourir sera le jour où je refuserai des installations de Windows. Erreur de façon systématique, quel que soit le port USB utilisé avec un diagnostic qui laisse peu de place au doute. J’ai pensé qu’elle était morte, j’ai d’autant plus pensé qu’elle était morte que j’ai réussi à installer Linux sur le poste. Mon interlocutrice m’a demandé du Windows, je mets du Windows. Pour la parenthèse, il s’agit d’un ordinateur double cœur mais en 32 bits, j’ai mis un moment à comprendre pourquoi mon gparted 64 bits ne se lançait pas.

Gilles m’a indiqué la dernière fois un outil pour réaliser des clés bootables à partir de Linux. Il s’agit du logiciel WoeUSB, un tutoriel complet ici. Testé avec Seven et vista ça marche, le tutoriel c’est plus pour le chemin des PPA qu’autre chose, voyez l’interface.

Après avoir testé deux clés de plus différentes, ça ne fonctionne pas avec le même message d’erreur, j’ai changé le disque dur, c’est donc la carte mère qui est incriminée avec des ports USB qui doivent être un peu flagada. Et c’est ici que tu te rends compte que tu es en 2018, il aurait fallu attaquer le PC par le lecteur optique sauf que je n’ai plus de DVD à la maison. Je vous indique la méthode dégueulasse qui peut aider, j’ai pris le disque dur, fait l’installation dans un autre PC, remis le disque dur. Avec beaucoup de chance c’est passé. Ce qui passe moins c’est la machine dans son ensemble, on a des micro coupures internet ou un truc du genre. Les téléchargements se font de façon complète mais les fichiers sont corrompus, c’est étrange. Quel que soit le navigateur, on a un problème avec les pages, Google chrome fait du « aïe aïe » ce qui fait penser à préparation H pour les hémoroïdes, Firefox plante l’onglet. C’est tellement bizarre que je mets ça sur le compte de la RAM. J’ai installé ce qu’il faut pour travailler, je signalerai que l’ordinateur a quand même quelques chagrins, on verra si je me fais culpabiliser. Ce qui est tout de même à noter là- dedans, c’est que j’ai perdu plus de quatre heures de temps, ce qui nous amène encore à quelques réflexions dans la même veine que le dernier billet : essayer de sauver une machine à tout prix ? Du bénévolat c’est bien gentil mais ça ne nourrit pas l’homme, il y a des promos sur le PS STORE et je me dis que jouer archer dans Dark Souls II je n’ai jamais fait, surtout quand l’édition remasterisée de Dark Souls I va bientôt ressortir. J’évoquais dans le dernier billet que je me laissais le temps de la réflexion, j’ai trouvé les mots. J’ai expliqué que si c’était plus un problème qu’une solution, on arrêtait tout. C’est assez propre dans le sens où ce n’est pas moi qui vais gérer, par le fait je laisse le choix à la personne qui doit gérer de prendre la décision. C’est beau, on dirait une décision à la Blanquer. Je pense toutefois que si on veut encore de ces machines, une fois que j’aurai terminé, je rendrai gentiment mon tablier, ça commence à faire trop pour un début.

Mon épouse a un ordinateur relié à son TBI, un ordinateur sous Windows 10, problème de pilotes et de logiciels propriétaires, elle me dit qu’il est mort. En fait il n’est absolument pas mort, c’est une mise à jour de Windows Update qui l’a achevé d’un grand coup. Admettons. Admettons qu’une mise à jour fasse tout sauter, c’est une possibilité, je l’entends, pas de problème. C’est arrivé sous Linux, la différence c’est que sous Linux on arrive toujours à réparer. Là, on arrive à rien, des heures passées à regarder les tutoriaux sur internet, tenter des trucs, rien ne fonctionne. Je fais donc une réinstallation de Windows, Windows m’informe qu’il va tout stocker dans Windows.old. Du fait d’avoir une clé Windows 10 qui commence à dater, maintenant que je sais que je peux la faire sous Linux, je vais en refaire une, je lance les mises à jour successives. Je réalise que Windows 10 a pris la liberté de faire sauter le répertoire old et tout le contenu qui va avec, joie dans la maison éternelle. Le PC est intégralement installé, je vais devoir demain me faire 30 bornes pour aller à l’école de ma femme le lundi de Pentecôte pour réinstaller les périphériques, notamment le TBI. On pourrait me faire remarquer que l’école doit avoir un prestataire, le prestataire a monté un restaurant, plus personne ne gère l’informatique de l’école …….

La vie ne serait rien sans un peu de caca, et je voudrai vous montrer cette photo :

Quand on avait fait la rehausse de regard, on avait pris la trappe qui va bien, sans faire le calcul que le tampon ne rentrerait pas forcément niquel pour s’aligner avec les dalles de la terrasse. Le rendu était donc pour le moins dégueulasse, avec le vent de cette semaine ça m’a particulièrement gonflé quand on s’est retrouvé avec tout un tas de cochonneries dans les espaces entre le tampon du regard et les dalles de la terrasse. A bricoman le jumeau de bricodepot, j’ai trouvé une plaque de 47×47, je n’ai eu besoin que de disquer sur un centimètre les bords de mes dalles de terrasse pour que ça rentre parfaitement. Je suis assez fier de moi, c’est franchement plus propre, comme quoi, on ne peut pas échouer sur tout dans cette semaine.

On verra la semaine prochaine si la situation n’est plus du tout sous contrôle ou si j’ai finalement bien fait de modérer un peu les choses. Quelque chose me fait dire que rien ne va se passer comme prévu. A suivre.