Complément 23

04/02/2018 Non Par cborne

Comme je l’indiquais je pense dans le dernier complément, j’ai créé un compte Cozy. Dans les premières fonctionnalités disponibles dans le cloud français, le lien entre Cozy et certains services, les banques, EDF, etc … Je n’étais pas chaud pour faire une connexion, mais comme je fais du tri dans mes papiers, je me suis dit après tout pourquoi pas. J’ai fait l’essai de synchronisation avec EDF, cela ne marche pas. Le message d’erreur est amusant, on me dit que le site EDF est certainement offline, il est bien vivant. Se lancer dans ce type de service n’est pas à mon sens prioritaire, judicieux, cela signifie qu’il faut se mettre à la page à chaque fois que l’un des sites tiers se met à jour. Je suis étonné de plus de ne pas avoir de demande d’autorisation depuis le site tiers, un jeton de sécurité, comme c’est le cas quand on essaie de connecter une application à un service. On va donc rester à l’ancienne avec le bon vieux scan à papa. J’ai découvert il y a peu qu’avec ma Brother DCP 9020CDW, il était possible de scanner à la chaîne depuis le chargeur, en utilisant le logiciel simple-scan.

Du ménage dans les papiers, du vide, vous le savez c’est une de mes sources de bonheur. Je jette des documents qui sont désormais datés de plus de cinq ans, ce qui correspond à ma période pré-Saint-Pierre qu’on appelle aussi l’exode dans le grand livre de Cyrille BORNE. Avec Cozy Cloud, ce qui est intéressant c’est qu’on a un client de synchronisation pour Linux et naturellement une application Android. En installant l’application sur mon OBI MV1, j’ai eu un problème que connaissent de nombreux utilisateurs de la machine, le reboot en boucle. Rappelez-vous. Nous sommes dans le courant de l’été 2017 et à force de voir martelé le message en boucle WINDOWS PHONE EST MORT !!! WINDOWS PHONE EST MORT !!! FAIS TON CHOIX MAINTENANT PARCE QUE WINDOWS PHONE EST MORT, j’opte pour un téléphone Android avec pour critère classique moins de 100 € pour le moins pire possible.

En ce moment, je suis en train de revenir sur la notion de bas de gamme, je fais d’ailleurs une parenthèse pour vous faire comprendre où je veux en venir. Ma bouilloire a rendu l’âme, ne voyant pas l’intérêt d’acheter une bouilloire à 40 € j’ai pris le modèle de base chez Carrefour. Il apparaît que ce modèle de base ne possède pas de filtre comme les modèles plus chers, simplement des trous dans du plastique pour faire passer l’eau. Malheureusement les trous sont tellement larges qu’ils font passer le calcaire, c’est un coup à se filer des coliques néphrétiques. La bouilloire me paraît donc dangereuse, j’ai acheté une nouvelle bouilloire et jeté 10 € en l’air. On constate d’ailleurs que je ne suis pas le seul à penser de la sorte, c’est le smartphone haut de gamme qui tire désormais son épingle du jeu. Néanmoins si le problème perdure sur le prix d’un appareil qui n’est pas vraiment la garantie d’une durée de vie allongée et de qualité, le cas du smartphone reste particulier. J’achète un smartphone Android de mauvais cœur, ce n’est pas un produit que je veux acheter mais le confort qu’il me procure pour le GPS, le tactile, l’internet, les mails et le calendrier font que je ne ferai pas marche arrière, j’attends simplement un smartphone libre qui me convienne. C’est d’ailleurs pour cela que je ne m’investis pas dans le monde d’android, comme je m’instruis à minima pour celui de Windows.

A l’époque j’avais donc acheté 69 € l’OBI MV1

Il s’agissait d’une « prise de risque », le téléphone était bradé à 69 € pour 2 Go de RAM, 8 Mpx et 16 Go de stockage, des caractéristiques sur le sol national qu’on trouve à plus de 100 € habituellement. Cela fait partie aussi de mes nouveaux critères, fini les achats sur les sites Chinois, désormais je ne franchis pas l’union Européenne. Le faible prix s’explique par le fait qu’OBI MV1 embarque Cyanogen qui n’est pas maintenu. Comme je le répète, l’univers android est un univers tout pourri, on sait pertinemment que même les téléphones coûtant un bras n’auront pas de suivi, il faudra compter sur les communautés pour fournir des ROMS qui vont bien. Le postulat c’était de dire qu’une société qui balance Cyanogen, des gens vont s’intéresser à l’appareil bon marché pour mettre lineageOS, la faute à pas de chance, ce n’est absolument pas le cas et c’est même pire. OBI a distribué les stocks ROM de nombreux appareils, ne l’a pas fait pour le MV1, OBI de plus a fait faillite ou pas loin, on ne trouve plus de trace de la société sur le net, le site officiel renvoyant un 403. Je n’étais d’ailleurs pas le seul à y croire, on trouve dans le bug tracker de LineageOS des gens de Coriolis qui ont vendu le téléphone et qui expliquent que les mises à jour des applications font planter l’appareil. Le message a été clôturé par l’équipe qui s’en lave les mains, ils ont bien raison, il ne sont pas responsables de ce problème. J’ai posé la question dans le forum, une question qui mérite d’être posée, peut-on considérer qu’il s’agit là d’un dysfonctionnement de l’appareil ? Si vous avez une idée, n’hésitez pas à participer, en prenant conscience que c’est quand même pour le fun, je ne vois pas Rueducommerce chez qui j’ai acheté ce smartphone se retourner contre cette société qui a fait faillite. Obiworldphone, l’intégralité des sites francophones informatiques ont évoqué la sortie du MV1, mettant en avant que la société était dirigée par un ancien patron d’Apple et de Pepsi. C’est l’un des jeux favoris de la presse internet, nous faire croire au killer, comme ello qui devait enterrer facebook et qui est désormais devenu un réseau social pour les artistes.

J’ai donc acheté un appareil il y a moins de six mois, je peux supposer que d’ici quelques temps les problèmes deviendront de plus en plus importants avec des mises à jour d’application jusqu’à ce que l’une d’entre elles soit fatale. Peut-on parler d’obsolescence ? Difficile à prouver, l’appareil fonctionne, ce sont les applications qui vont autour qui ne fonctionnent plus. Pour être honnête je commence à être lassé par la situation. Vous me ferez remarquer et à raison, que si dans les dernières années j’avais utilisé tout l’argent investi dans du matériel de merde pour acheter un téléphone correct je n’en serais pas là, peut-être, je ferai un effort pour regarder dans la tranche haute entre 150 et 200 € ou je renoncerai pour de bon au smartphone. J’ai encore de la marge.

De façon évidente en orientant mes lectures sur du positif, sur de l’alternatif, on a l’impression que le monde va mieux, que le ras-le-bol de la consommation à outrance est partagé, et pourtant la réalité ce sont des gens qui se battent dans les supermarchés pour des pots de Nutella. Même si c’est extrême, même si c’est excessif, je pense que ce sont les derniers soubresauts d’une société de consommation qui va finir par s’effondrer. Je regardais ici Carrefour qui va fermer des magasins, un camion épicerie solidaire qui fait les trous paumés de l’Hérault et il faut savoir qu’il y en a, ou même le bras de fer entre orange et TF1 qu’il faut suivre avec une grande attention. Tous les empires sont amenés à s’effondrer, dans les prochaines victimes, indéniablement la télévision. Il est intéressant, surprenant que ce soit Orange qui se lance dans le bras de fer, on aurait imaginé Free, souvent plus agressif. Le principe est simple, Orange ne veut plus payer des fortunes pour avoir TF1 sur sa box. Le nombre de personnes utilisant la box pour regarder la télévision est important, dans mon cas par exemple, avec la clé télé d’orange, c’est mon seul moyen d’avoir la télé, étant donné que je n’irai pas mettre d’antenne à cause du vent trop fort dans ma région. La prise de risque que fait Orange est à saluer, en gros l’opérateur dans son bras de fer imagine que tout le monde s’en fout de ne plus avoir TF1 sur sa box ou que le nombre de personnes qui partirait est dérisoire par rapport aux sommes engagées pour avoir le groupe TF1. Alors que la France entière râle de ne pas avoir assez de débit pour regarder Netflix, que les gens regardent de moins en moins la télévision, c’est le moment de tenter sa chance. A mon avis, ça finira par un accord financier à l’amiable, et ça permettra surtout à TF1 de réfléchir à son positionnement, son avenir, le fait que les gens indispensables sont tous dans les cimetières aussi, que TF1 ne fait certainement pas partie des gens indispensables. N’oublions pas de plus que si Orange pourrait perdre des abonnés, TF1 pourrait quant à lui perdre de l’audimat et par ricochet des annonceurs.

La fin des géants, c’est de Facebook dont il est question ces derniers temps. Et d’ailleurs, de la même manière qu’on monte en tête d’épingle des produits, des services, quand le vent tourne, entre les rats qui ont quitté le navire et qui s’en donnent à cœur joie sur l’entreprise qui les a enrichit, les philosophes qui se réveillent, les juristes, tous les vautours viennent célébrer la baisse du temps passé sur Facebook. Les articles dans la grande majorité visent les fake news, l’année difficile de facebook, les affaires et pourtant le problème n’est pas là, le problème est bien plus simple, comme je l’ai déjà écrit les jeunes ont déserté la place. Ce qu’on peut espérer, ce n’est pas le retour des jeunes, ils sont ailleurs et ne reviendront pas, c’est la réflexion de fond que devraient faire tous les sites, les annonceurs, mais aussi tous ceux qui ont misé sur Facebook au détriment de leur site internet. A fortiori lorsqu’on sait que Facebook change sa façon de mettre en avant les pages pour faire remonter l’info locale, les posts des amis. Numerama a publié un très long article sur la façon de récupérer l’information et voir dans un titre d’un article qu’il faut lire en 9 minutes le mot RSS, deuxième fois de la semaine que je le croise celui-là, nous laisse imaginer un futur qui va vers la réappropriation du net. J’ouvre les paris qu’on va bientôt voir plus d’articles et moins de social. Cet article va de pair avec un autre, les gens seraient de retour aux médias traditionnels pour s’informer, CQFD.

Pour ma part, je continue ma décroissance, le ménage a été fait dans mes flux RSS, je compense par twitter, Facebook est un cauchemar. Les gens avec un outil aussi puissant, des gens qui sont mes collègues donc des gens diplômés à minima à BAC +3 publient vraiment le minimum syndical ou des conneries. Concrètement c’est la petite photo, le petit quizz, le dessin, rien de vraiment personnel, d’écrit, de construit. Facebook n’a d’intéressant que son market pour acheter des objets d’occasion, se tenir au courant des événements locaux. On a vu circuler beaucoup d’infos sur la dopamine pour accabler Facebook, le like, le cœur a plutôt tendance à m’exaspérer. C’est le raccourci pour ne rien dire, pour ne rien créer, c’est la facilité. Michel Fugain expliquait dernièrement que The Voice était une catastrophe car rien ne sortait de ces émissions, il n’y avait pas de création, de nouveauté. Quand on voit que la chanson devient une grande reprise, le cinéma un reboot, on ne peut que lui donner raison. Il faut reconnaître qu’avec cet internet qui devient de plus en plus passif, ce n’est pas gagné.

Décroissance donc, décroissance obligatoire en cette période où même ma zone de confort est inconfortable, je reste uniquement dans les fondamentaux, à part régler les problèmes du lycée en informatique, je ne fais pas grand chose de ce côté-là, cela ne me manque d’ailleurs pas plus que cela. J’ai aidé un collègue toutefois qui s’est retrouvé avec un problème qui peut paraître simple, une illustration de plus de la difficulté de faire passer les gens à Linux. Il s’agit de mon collègue qui a repris le parc de mon ancien lycée, il est désormais autonome pour installer une machine sous Linux. Il a dernièrement monté une carte Wifi sur un PC sans succès. Des heures passées sur le net, voyez quand même la volonté du gars avant de finir par me demander. Il avait tout de même fait lspci la commande de base.

00:00.0 Host bridge: VIA Technologies, Inc. P4M266 Host Bridge
00:01.0 PCI bridge: VIA Technologies, Inc. VT8633 [Apollo Pro266 AGP]
00:0b.0 Ethernet controller: Realtek Semiconductor Co., Ltd. RTL-8185 IEEE 802.11a/b/g Wireless LAN Controller (rev 20)
00:10.0 USB controller: VIA Technologies, Inc. VT82xx/62xx UHCI USB 1.1 Controller (rev 80)
00:10.1 USB controller: VIA Technologies, Inc. VT82xx/62xx UHCI USB 1.1 Controller (rev 80)
00:10.2 USB controller: VIA Technologies, Inc. VT82xx/62xx UHCI USB 1.1 Controller (rev 80)
00:11.0 ISA bridge: VIA Technologies, Inc. VT8235 ISA Bridge
00:11.1 IDE interface: VIA Technologies, Inc. VT82C586A/B/VT82C686/A/B/VT823x/A/C PIPC Bus Master IDE (rev 06)
00:11.5 Multimedia audio controller: VIA Technologies, Inc. VT8233/A/8235/8237 AC97 Audio Controller (rev 50)
00:12.0 Ethernet controller: VIA Technologies, Inc. VT6102/VT6103 [Rhine-II] (rev 74)
01:00.0 VGA compatible controller: S3 Graphics Ltd. VT8375 [ProSavage8 KM266/KL266]

Assez facilement, il apparaît que c’est du Realtek, donc du firmware non libre, il faut donc rajouter à son /etc/sources.list le non-free et faire l’apt-get install qui va bien sur le firmware realtek. C’est ce qu’il a réalisé mais sans succès. Un coup de teamviewer pour me rendre compte que dans la barre de notification il n’y avait pas network-manager qu’il avait peut-être supprimé. Alors qu’il pensait qu’il n’avait pas le wifi c’était un simple problème d’affichage. Dans ses différents essais, il avait installé wicd qui aurait pu poser des problèmes de conflit avec le manager de base. Comprenez que là où il a passé des heures à s’enfoncer, j’ai réglé le problème en deux minutes. Comprenez aussi qu’on n’est plus face à un néophyte et que l’opération de rajouter une carte Wifi devrait être basique. Pour les débutants, je confirme que la seule aide valable, c’est celle de proximité.

Je suis ravi d’avoir réussi à écrire un peu ce week-end, plus que deux semaines avant la quille, ce ne sera pas du luxe.