Complément 12

26/11/2017 Non Par cborne

Un passage obligatoire par le côté obscur de la force. Windows 10 encore et toujours, ce qui est aussi le côté obscur de la force mais pas le même côté. Consommer jusqu’à en crever.

Il y a peu, je vous expliquais qu’avec la baisse de fréquentation de Facebook on pouvait s’interroger sur l’utilité de rouvrir un compte. J’ai rouvert mon compte et je peux vous donner une raison valable. Quelqu’un a trouvé particulièrement drôle d’ouvrir un compte Cyrille BORNE sur facebook ces jours-ci. Les gens ont le droit de s’ennuyer, je le conçois. J’ai envoyé un message à Facebook, le compte a été supprimé en quelques heures. Sympa, on en reste là, je ne sais pas si Facebook rappelle ce qu’on risque légalement lorsqu’on essaie d’usurper une identité. Pour éviter ce désagrément, j’ai donc rouvert mon compte fermé après les attentats de 2015 et si vous faites bien attention, vous devriez vous interroger sur le mot rouvert et pas ouvert un nouveau compte. Il y a deux ans quasiment jour pour jour j’ai supprimé mon compte facebook, à la réactivation, tout était dans l’état dans lequel je l’avais laissé, amis, messages et j’en passe. Par le fait, quand j’ai cliqué sur le bouton supprimer, soit nous n’avons pas la même définition du mot supprimer, soit Facebook n’oublie rien ce qui est quand même un problème.

Mon premier réflexe aura été de faire le ménage dans ma liste de contacts notamment au niveau de mes anciens élèves. C’est là qu’on se rend compte qu’on prend un coup de vieux, la majorité des avatars sont des photos de bébé ou de mariage. Le peu que j’ai vu circuler c’est particulièrement inintéressant, les gens se sentent dans l’obligation de rester dans le pipi caca. Ce qui est franchement plus intéressant c’est de voir que Facebook s’est servi directement dans mon carnet d’adresses de mon téléphone pour me proposer de nouveaux amis. Enfin Facebook a l’incroyable talent de présenter des gens qu’on a perdus de vue et avec qui on n’a plus aucun contact depuis dix ans, chapeau l’artiste.

Le faux compte a quelque chose de gênant dans mon cas, c’est que l’usurpateur peut être un pédophile, je suis en effet en contact avec des gamins qui ont de 13 à plus de 20 ans pour les plus âgés. On peut se dire que je pourrai éventuellement jouer à ça, à chaque fois que j’ai un nouvel ami qui s’ennuie et qui usurpe mon identité, que mes élèves s’ils entrent en contact avec quelqu’un qui se fait passer pour moi, c’est leur responsabilité de savoir que ce n’est pas moi, mais la solution la plus simple, c’est de laisser mon compte « actif ». Je vous invite ainsi à créer un compte même si c’est simplement pour linker votre compte diaspora* / mastodon ou Gnu Social, ça peut éviter un désagrément.

Faisons donc le point sur mes réseaux sociaux :

  • Je suis présent sur Yammer mon réseau social d’entreprise dans lequel les gens passifs attendent que je balance mes cours pour me liker. J’apprends peu, je n’échange que de façon unilatérale, je fais désormais acte de présence et je ne suis plus aussi actif que sur les derniers mois pour voir si les gens se remuent un peu. Ce comportement on le connaît bien, des centaines de milliers de profs à travers la France, un très faible pourcentage qui échange sur les pratiques pédagogiques.
  • Je suis présent sur Facebook, un compte avec 16 amis, je vais essayer de m’abonner à des pages de gens qui pourraient m’intéresser, des groupes de musique, des artistes, des associations, des gens qui ont fait le choix de ne communiquer que par ce moyen. Néanmoins si facebook se prend la déculottée d’un point de vue du temps passé sur le réseau, on peut s’interroger sur le temps que ça va durer. A l’heure actuelle on voit qu’en fait il faut être présent sur les principaux réseaux pour essayer d’arroser le plus de monde possible. Ça doit prendre un certain temps ou il faut avoir de sacrés bots.
  • Je suis présent sur mon instance GNU Social, où je vais bien galérer si je cherche de l’information pertinente. Je vais prendre le problème dans l’autre sens et alimenter au gré de mes humeurs, comme si je bloguais mais en plus court, on verra si ça fait venir des followers ou pas. Pour l’heure je vois quelques propos de libristogauchistes qui veulent changer le monde depuis leur fauteuil, je ne sais pas si je ne préfère pas les blagues des minions qui pètent.

L’impression générale de cette cuvée de réseaux sociaux 2017 est catastrophique, elle annonce à mon sens ce que sera le web de demain, l’illusion d’une participation, du temps perdu, quelques animateurs face à des veaux qui regardent quelques personnes s’agiter dans l’espoir d’avoir un jour son quart d’heure de gloire. Par le fait, l’utilisation des réseaux sociaux c’est vraiment à faire avec parcimonie, c’est pour moi une dispersion trop importante pour un manque de retour, il vaut mieux écrire sur son site que de se répandre. À force d’être partout on est vraiment nulle part.

J’ai fait une semaine sans mes élèves de troisième, j’y passe le clair de mon temps, sur le papier, une semaine de vacances. Malheureusement l’intégralité de mes collègues s’est donnée le mot pour me faire trimer comme un esclave, c’est simple on aurait dit que c’était vendredi tous les jours. Ça va de quelques retouches sur le site de la boutique, au changement d’un clavier sur un portable, à un remplacement d’un disque dur par un SSD, des pages de speed dial à la chaîne à changer, et j’en passe. A compter de la semaine prochaine, j’ai un nouvel élève de BAC PRO SEN comme je l’avais écrit la dernière fois, l’établissement n’est plus le même, on verra si la formation est meilleure que celle de « cheveux » mon précédent stagiaire. Cheveux mine de rien, après des débuts très difficiles avait trouvé un équilibre, la position de maître de stage partagée avec Jean-Pierre mon collègue de la technique est intéressante car on a toujours besoin de main d’oeuvre pour des tâches basiques mais qui prennent du temps. Comme je vous l’ai dit, on a un bâtiment complet à recâbler et des fils à tirer pour des caméras de vidéo surveillance, ce sera une partie du travail à faire. Je vous en dirai un peu plus dès qu’on l’aura fait bosser. Cette situation devrait désormais se produire de façon assez régulière, je vais m’intéresser un peu aux contenus de cette formation qui reste le plus bas niveau informatique qu’on puisse obtenir. Pas mal de mes garçons de troisième qui veulent travailler dans cette branche selon le théorème de je joue douze heures par jour aux jeux vidéos, je peux faire développeur, s’y intéressent encore plus du fait de voir des élèves de terminale BAC PRO SEN bosser pour nous. Si le jeune est moins timide que cheveux je le ferai intervenir pour l’orientation pour qu’il puisse faire un retour sur sa formation, ses apprentissages et ses perspectives.

Toujours en informatique du quotidien, j’ai mon collègue qui vient d’achever sa tour, je lui ai donc revendue ma dernière tour en date, celle qui a le problème de l’alimentation et du boîtier spécifique. Du fait de son utilisation uniquement bureautique, la probabilité qu’il la claque en jouant un peu trop fort à un jeu 3D qui tire un peu avec une carte vidéo qu’il n’a pas, fait qu’elle sera parfaitement adaptée à son usage, sinon je n’aurai pas d’autre choix que de mettre la main à la poche si elle claquait dans l’année. J’ai fait donc à l’ancienne, et j’ai basculé le disque dur de sa machine agonisante vers la nouvelle tour. Changement de carte mère, Windows se désactive. J’ai suivi le tutoriel du crabe, et dans ma situation, il n’y avait d’autre choix que de demander de se faire rappeler par Microsoft. Je cite le tutoriel : Vous allez être mis en relation avec le support de Microsoft. Expliquez-leur la situation clairement et le technicien en charge de votre problème attribuera à votre PC une nouvelle licence numérique Windows 10. Effectivement, j’ai eu quelqu’un de Microsoft à qui j’ai expliqué la situation, à savoir un PC Windows 7 passé sous Windows 10 dont j’ai le numéro de licence. La dame m’a demandé très rapidement mon numéro de carte bleue. Elle m’a dit soit c’est une nouvelle licence, soit il faut repartir d’une installation de 7 pour remonter en 10 ce qui n’était pas acceptable. J’ai tenté ma chance en expliquant que de nombreux sites affirmaient que Microsoft redonnait des numéros de licence, elle m’a dit de me retourner vers le constructeur. Je dois dire que je n’étais pas très motivé pour chercher une solution tordue, je suis passé par ici : scdkeys. Il s’agit d’un site qui vend des clés à prix cassé, je l’avais vu il n’y a pas si longtemps sur le site Fredzone et ça puait le billet sponsorisé. Pas que chez Fredzone j’ai vu qu’il y avait eu une vague à propos de ce site. A 14 € la clé Windows 10 Pro, il est évident que dans les commentaires on a questionné sur la légalité d’un tel site. Je suis parti du principe qu’un site qui fait du sponso car ça doit être du sponso, qui ne se fait pas jeter par Paypal et qui a l’air d’avoir quelques années d’existence, s’il était vraiment dans l’illégalité, ça ferait un moment que ça aurait réagi. On trouve pas mal de clés de ce type sur des sites comme cdiscount ou amazon vendues par des tiers, les articles sponsos ont réussi à me convaincre, comme quoi ça marche. J’ai payé par paypal, j’ai reçu la clé dans les 10 minutes, il s’agit d’une licence qui bien sûr est attachée à la machine si bien que ce numéro ne devrait plus pouvoir passer ailleurs. A 14 € c’est acceptable.

Toujours dans la catégorie Windows 10 est mon ami, au lycée j’avais monté sur le PC d’une collègue une carte vidéo de type passive qui permettait de faire du double écran de la gamme des radeon HD 4000 ou 5000 quelque chose. Il avait fallu télécharger les pilotes qui vont bien car ceux dans Windows 10 ne fonctionnaient pas, des pilotes pour Windows 8, c’est dire. Dans le courant de la semaine, on suppose une mise à jour de Windows 10, le double écran a sauté. Malgré la tentative de réinstallation des fameux pilotes qui vont bien, impossible de faire reprendre la carte. Il a fallu que je la change par une plus récente. Il est assez délirant de voir comment le matériel est déprécié par le logiciel, on est dans un cas d’obsolescence mal programmé, la faute en incombe à Microsoft mais aussi à AMD qui n’a pas mis ses pilotes à jour et qui ne le fera pas, la carte n’a que quelques années.

Windows pousse à la consommation car il met en difficulté l’utilisateur. Comprenez qu’en tant que power user, j’ai contourné les deux difficultés en mettant quand même la main à la poche par deux fois, une licence, une nouvelle carte vidéo. L’utilisateur lambda aurait certainement changé de machine. Ce problème ne se pose pas avec Linux. C’est à croire que la crise n’existe pas, qu’on a de l’argent plein les caisses puisque la solution Linux n’est pas envisagée, au contraire, Munich finit par quitter Linux pour de bon pour passer sous Windows. Je n’irai pas évoquer les 50 millions d’euros, je n’irai pas évoquer non plus le fait que Microsoft a curieusement installé son siège à Munich, car on ne saura certainement jamais combien ça a réellement coûté Linux en terme de formation, en terme de temps passé mais plutôt d’évoquer le fait qu’une fois de plus on scie la branche sur laquelle nous sommes assis. Qu’on ne puisse pas faire du Linux de partout c’est une évidence, qu’on ne se pose jamais la question des solutions qu’on pourrait adopter en est une autre. Je me doute que ça doit poser des problèmes en terme de communication avec les autres administrations quand il y a des logiciels propriétaires qui ne sont compatibles que Windows. Si on prend l’éducation par exemple, rien n’empêcherait aujourd’hui un pays comme la France de faire le choix politique d’équiper toutes ses écoles avec du matériel sous Linux, les logiciels sont suffisants, on pourrait continuer à faire vivre le hardware. La planète va mal, les ressources s’épuisent, on préfère encore aller au plus cher comme si on avait les moyens.

Comme je l’évoque plus haut, ça ne doit pas être tant la crise que ça, le black friday s’est désormais introduit en France, l’appel au consumérisme, l’appel à la débauche financière. Vous pourrez désormais payer votre tablette surface 999 € au lieu de 1300 € pour ne pas pouvoir la réparer ou votre téléviseur 4K qui coûte un bras avec un rabais de 500 €, il coûte toujours un bras. On est à l’affut de la bonne affaire sur du matériel dont nous n’avons finalement même pas besoin. Des gens se sont révoltés contre le système, Mr Mondialisation a fait un résumé sur cette action, ils restent minoritaires. je peux vous dire qu’au lycée chez les élèves ou les profs, c’était la folie, ils n’avaient que ce mot à la bouche. Ce qui est absurde ici c’est qu’une fois de plus l’industrie se comporte avec l’argent comme si elle allait mourir demain. On a déjà tué la notion de soldes, le black friday n’apporte pas de promotions si intéressantes, et d’ailleurs le problème ne se pose pas vraiment, puisque pour un acheteur sur deux c’est consommer pour consommer. L’achat devrait se faire de façon raisonnée, juste, pour répondre à un besoin, en tout cas pas un besoin de consommation.

A force de vouloir exploiter la poule aux oeufs d’or, est-ce qu’on ne va pas réussir à la tuer ? Disney ne se pose pas cette question puisqu’il va sortir une nouvelle trilogie Star Wars. A l’époque on attendant le Star Wars de façon événementielle comme on attendait les soldes, Noël. Aujourd’hui on a réussi à tout dénaturer, on a réussi à tout tuer, et ce que ne réalisent pas les commerciaux c’est qu’ils sont en train de créer des populations de blasés, des gens qui n’attendent plus rien. C’est peut-être ici la population à conquérir, ces gens qui ont tout, qui cherchent une nouvelle expérience pour bouleverser leur quotidien : le retour aux choses simples.