Complément 105

27/11/2019 Non Par cborne

Ma montre Décathlon a fini par lâcher et je dois vous avouer avec une forme de honte que j’ai cédé à ça :

J’achète des montres Décathlon, la montre de base la rouge ou la orange selon ma fantaisie, ce sont les seules montres que j’arrive à tenir deux ans. L’usure fait que le caoutchouc finit par céder, c’est le problème de toutes les montres de ce type. J’ai fait ma période montre avec bracelet métallique, à priori si tu ne mets pas deux cents euros dans une montre tu n’as rien, la décathlon à 13 €, ça passe. J’étais donc chez Electrodepot et le Weeplug SB7+ noir qui au moment où j’écris ces lignes est à 2.7 étoiles, c’est dire la mauvaise qualité de produit quand la pire des horreurs atteint facilement les quatre étoiles. Et ça peut quand même un peu se comprendre.

Déjà je vous promets que je ne ferais plus, le podomètre, la température de mon corps, 0 degré au moment où j’écris ces lignes ce qui laisse supposer que je suis plus que mort, sont autant d’options qui ne m’intéressent pas. J’ai besoin d’avoir l’heure, et éventuellement une notification des messages ou des appels manqués dont je n’ai pas besoin non plus. En effet, il faut apprendre à résister à l’instantanéité, si ça vibre au volant je serais tenté d’aller regarder et de me tuer, c’est inutile, je ne vais pas sauver le monde d’une manière ou d’une autre en conduisant. Forcément le prix était attractif, 10 €, ils en avaient une caisse pleine qui sera liquidée rapidement, j’ai vu d’autres personnes en prendre plusieurs, certainement pour offrir. Cela sera une première et certainement dernière expérience.

La montre n’est pas à l’heure et ne peut être à l’heure que si elle est synchronisée avec le smartphone. Comme je ne quitte jamais ma montre, j’ai dormi avec, le lendemain le bracelet était déchargé, si bien que j’avais perdu le paramétrage. Dire que l’appairage est hasardeux est un euphémisme, j’ai réussi une première fois sans trop de problème, le lendemain a été beaucoup plus laborieux. Pour une raison qui m’échappe, non seulement il faut avoir activé le bluetooth mais aussi la géolocalisation. Retirer le bracelet pour le charger est un exercice de force, si ce produit me tient un mois ce sera certainement un record.

Alors que nous sommes mercredi, que le black friday arrive à grand pas, ce produit est l’illustration parfaite de notre monde déconnant et du fait qu’il faut impérativement résister à l’appel de la consommation. Ce produit qui est de mauvaise qualité, jetable, a consommé des matières premières, a bien dû faire dix mille kilomètres pour arriver en magasin et a certainement dû faire travailler quelques enfants. Nous sommes donc face à un produit qu’il faut refuser, un mauvais produit. Le positionnement des députés qui demandent à interdire les opérations de type black friday me paraît cohérent et je pense même qu’il ne va pas assez loin. On tente en effet le consommateur en lui balançant des images de produits indispensables à prix cassé, sauf que non seulement le produit n’est pas indispensable mais en plus il n’est pas à prix cassé.

Et c’est ici où il faut que l’état montre son positionnement écologique, un positionnement qui montrerait qu’il n’est pas uniquement là pour pomper ou encaisser, je m’explique. Dire qu’on va taxer les énergies fossiles parce que c’est polluant, on pourrait dire que le raisonnement se tient, même si c’est taxer le travail et la destruction du service public, ce qui fait double peine. En effet, les gens roulent pour aller bosser, s’ils doivent faire des kilomètres pour aller à la préfecture ou pour emmener leurs gosses à la ville, c’est que les services qui se trouvaient dans la campagne n’existent plus et que les transports en commun ne sont pas assez nombreux et desservent mal nos lieux de vie. La cohérence dans une démarche écolo, c’est de dire non à un objet de mauvaise fabrication, un objet qui a consommé des matières premières et qui a fait du kilomètre pour venir chez nous. Seulement, tenir ce discours, c’est s’asseoir sur les 20% de TVA qui font bien les affaires de l’état. Et quand je dis que l’état devrait aller plus loin, s’attaquer au black friday c’est bien, mais c’est à notre système complet, Noël qui est devenu une grande fête consumériste où l’on gâche à tour de bras, pour des jouets que les gosses vont utiliser quelques minutes, du plastique à profusion. On peut aussi s’attaquer aux céréales et imposer l’affichage du nutri-score, ça ferait peut-être réfléchir les gens avant l’achat pour nourrir ou empoisonner leur gamin.

Pour la petite histoire, j’ai demandé à mon épouse de m’acheter une montre Décathlon, la moins chère à 8 €, j’ai donc jeté 10 € pour rien, c’est mal.

Comme je l’ai écrit je n’en finis pas de me désengager de mes responsabilités informatiques, ce matin par exemple, j’ai fait la demande de suppression de mes accès VPN. Il me reste une responsabilité de création d’adresse educagri, quand j’aurais fini de créer pour tous les collègues, je me rétracterai en fin d’année, et la gestion des sites internet du lycée, ce qui sera plus difficile d’arrêter, mais c’est une autre histoire. Je faisais donc le tour des WordPress du lycée ce matin, j’ai lancé la mise à jour en 5.3 pour avoir un crash monumental.

« Le site rencontre des difficultés techniques. Veuillez relever la boîte de messagerie du compte administrateur du site pour obtenir des instructions. »

D’habitude lors d’un plantage de WordPress je m’en sors sans problème, souvent en renommant le répertoire des plugins ou des thèmes, mais là, force est de constater que non seulement je ne pouvais rien faire, mais en plus aucune solution sur le net. J’ai pu lire des problèmes de plugins et de thèmes justement mais rien ne me permettant de m’en sortir, les gens restauraient des sauvegardes. J’ai découvert sur o2switch qu’on pouvait gérer ses backups tout seul grâce à jetbackup

Comme on peut le voir dans la capture ci-dessus, c’est pas sorcier, on peut restaurer un ou plusieurs répertoires, les bdd, etc … J’ai fait le nécessaire, il y avait une sauvegarde à J-2 et le collègue n’avait rien publié donc c’est passé. Je pense que je n’ai pas fait mes mises à jour dans le bon sens, j’ai fait un upgrade des plugins avant le site ceci expliquant certainement cela.

Voilà pas plus pour cette semaine certainement, demain sept heures de cours, deux conseils de classe, vendredi sept heures de cours et une réunion parents professeurs. J’apprécie fortement cette période, je serais certainement en PLS samedi pendant toute la journée à dormir dans ma bave. Je suis toujours à la recherche de la fuite de mon partner, et j’ai peut-être une piste, même si je ne suis pas convaincu.

Le gars décrit une fuite intéressante que je vais vous décrire en quelques mots. Sur le moteur, vous avez une espèce de bouclier métallique, dont les vis sautent régulièrement et qui vibre de façon très conséquente. Il apparaît que sur le moteur HDI 1.6 qui est dans un nombre de voitures assez important, de nombreux propriétaires se sont rendus compte qu’en vibrant, le fameux bouclier tapait dans l’échangeur eau-huile au point de finir par le percer et faire fuiter à chaud. Malheureusement depuis que j’ai fait mon niveau de liquide de refroidissement (je me promène avec 15 litres de liquide dans le coffre et c’est véridique), j’ai très peu perdu sur plus de 250 km. Le problème serait peut-être ailleurs mais cela reste une piste intéressante.

C’est ici qu’on se rend compte qu’il est regrettable de voir la mort de l’internet gratuit ou de l’internet amateur vous choisirez au profit d’un internet professionnel. Ce type sur Youtube quelle que soit sa motivation, avec son partage, a certainement réussi à éclairer la lanterne de plus d’un bricoleur du dimanche qui se demande où part son liquide de refroidissement. Le blog du modérateur titre : 21% des visites des sites de presse se font sur un article avec un paywall. Je confirme, l’étau se resserre. Je tombe de plus en plus sur des articles payants, et l’offre légale de la presse ne se met pas en place, quand les journaux n’en finissent plus de mourir. Avec l’avènement des réseaux sociaux c’est bien plus que les blogs et les forums qu’on a tué, mais le partage.