Dark Souls III, épisode 1, oh mon dieu ils nous ont refait Dark Souls I !!!

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Je dois reconnaître que la motivation pour refaire bloodborne n'y était pas et que j'avais lancé l'installation de Uncharted 4 et de son patch de 12 Go, une paille ... Et puis, je ne sais pas, attiré peut être par une puissance supérieure j'ai fini sur le PSN et j'ai profité de la promotion sur Dark Souls III à 30 € sans le season pass, ça se fera plus tard avec la revente de quelques jeux. Bien évidemment Dark Souls, préférez l'original à la copie, ça se sent dès le départ, on retrouve l'intégralité des classes connues plus le retour du héraut de Demon Souls, le gars qui joue avec la lance et l'assassin qui pour ce genre de jeux me fait plutôt marrer, c'est un personnage qui a un sort qui permet de ne pas faire de bruit et de tenter de marave dans le dos, je pense qu'il doit falloir un sacré niveau pour le faire, mais c'est là où vous sentez tout de suite la différence, vous commencez votre partie, vous imaginez la prochaine quand dans Bloodborne vous n'imaginiez plus rien.

J'ai donc décidé d'attaquer le jeu à la hache, le mercenaire, un style de jeu que j'ai adopté dans bloodborne, pas de bouclier, tout à deux mains, et poutre, poutre, marave, poutre. Moi les builds fantaisistes pourquoi pas, mais quand vous vous retrouvez avec le premier vrai boss par exemple, une espèce de truc tout pourri à quatre pattes où il faut justement lui casser les pattes arrières, ben on est bien content de tâter de la hache. Il est à noter pour tous les joueurs de bloodborne que le retour à la réalité est très difficile, la notion de poids, quand votre personnage sautait comme un cabri, là c'est il saute comme un gros lourd, la tentation du retour au bouclier est grande mais c'est pas rigolo, on verra dans un nouveau build.

D'un point de vue graphique, on vous dira que c'est la claque, que c'est magnifique, que c'est formidable, je dirai oui que c'est très beau mais qu'une fois de plus ça ne justifiait pas le changement de console, on a des endroits tout aussi beau dans le numéro 2. A proprement parler pour avoir fini un petit bout de jeu, je n'ai vu absolument aucune nouveauté. Pire, c'est un back to the roots qui est réalisé, ne serait-ce que le sanctuaire de départ c'est du copier coller de l'endroit où on avait tous les personnages dans Demon Souls, le principe est d'ailleurs le même, le feu central a l'air de permettre de se téléporter à gauche à droite et pas forcément un lien entre les différents mondes comme c'était souvent le cas. On a vraiment la réplique, très rapidement par exemple on voit un dragon qui atterrit qui crache du feu en brûlant des tonnes de soldats comme le premier épisode, la suite ressemble très largement au village des damnés, enfin bref, on est tout sauf dépaysé.

Pas vraiment "d'inquiétude" dans le sens où le plaisir reste bien présent, un léger doute quant à la facilité du jeu, je trouve que j'avance bien tranquillement. Nous verrons donc si tout ceci ce confirme, un Dark Souls 1.5 et une facilité accrue pour coller à un public plus large sachant que sur le papier, c'est le dernier de la série, vu comment ça se vend, ça me ferait bien mal.

Cyrille BORNE, 41 ans, professeur de mathématiques, d'informatique au Lycée Agricole Bonne Terre de Pézenas. Doctorat en rap des années 90, grand poutreur de zombies, grand maître de la confrérie des Trolleurs

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la première lettre du mot bmszk ?