Une histoire de vis ma vie

Rédigé par Cyrille BORNE - - 37 commentaires

Il y a un truc qui s'appelle le passif de l'utilisateur. Le passif de l'utilisateur, vous prenez un esquimau, vous le mettez à Saint-Pierre la Mer, il crève de chaud, vous prenez un gars qui vit dans le Sahara, il va trouver qu'il fait limite frais. Cela peut paraître évident dit comme ça, mais c'est ce qui nous arrive de façon quotidienne face aux divergences d'opinions des uns et des autres, le net a ceci de merveilleux c'est qu'il permet de faire se rencontrer des gens qui ne se seraient jamais croisés, différences sociales, d'âges, et j'en passe. Je trouve ça beau quelque part, ce côté égalitaire qu'on a réussi à corrompre à grands coups de j'aime, celui qui en a le plus qui est finalement le plus riche.

Il est normal que beaucoup d'entre vous ne puissent pas comprendre un homme qui a quarante ans passés, dont la femme est enseignante, dont les enfants vont à l'école. Ce matin, face à ma classe de troisième des gamins qui ont de 14 à 16 ans, où parfois on m'appelle maman, en effet j'ai l'âge de leur mère, et j'espère pour eux que je n'y ressemble pas, j'annonçais que nous avions au programme l'exercice incendie et la nouveauté un exercice de confinement c'est à dire on fait quoi si on se prend une attaque terroriste, demain des gens viennent nous exterminer dans l'établissement. Je peux vous garantir que tout le monde dans la pièce était au plus sérieux, que personne n'a pensé faire les rambos ou balancé de vanne à deux balles, j'avais en face de moi un public adolescent en train de réfléchir comment survivre à ça.

Quand je lis donc Arpinux qui écrit la surveillance gouvernementale part du principe que la connaissance précède la pouvoir, et encore une fois, ils ont raison : plus ils en savent sur nous, plus ils peuvent s'en servir comme moyen de pression ou comme information de base pour savoir "quoi dire aux médias" lors de la campagne. le prétexte de la lutte anti-terrorisme est un leurre évident mais malheureusement, je me rends compte que nous avons un point de désaccord car pour moi la lutte anti-terrorisme ce n'est pas un leurre, c'est une évidence, avec une femme qui va bosser dans une école donc une cible, des enfants qui vont au collège donc des cibles, moi qui suis au lycée donc une cible, je pense effectivement que notre référentiel ne permet pas de raisonner de la même façon.

Les gens ont dit, on a élu Trump aux États Unis, les gens sont fous, les gens sont inconscients, on voit de plus en plus de gens voter aux extrêmes, adopter des positions de plus en plus radicales. Peut être qu'au lieu de dénigrer les gens, il faudrait peut être faire l'effort de se mettre à leur place et de comprendre pourquoi on finit par en arriver là à l'échelle mondiale.

Bloguer c'est un monologue, comme d'ailleurs tout ce qu'on fait globalement sur le net, l'idée n'est pas de convaincre, l'idée c'est simplement de dire tout haut ce qu'on pense tout bas, de trouver la bonne formule, de l'exprimer car si on l'exprime on la clarifie, bloguer c'est avant tout un moyen de structurer sa pensée et de la faire partager au monde. Aucun blogueur n'a été violenté dans les quelques échanges qu'il y a pu avoir en quelques billets, je suspecte même Cascador de revenir frais comme un gardon pour reprendre une expression de chez moi et nous envoyer quinze billets par jour, nous camperons tous sur nos positions tant qu'à un moment donné l'un n'aura pas pu tâter un peu la vie de l'autre pour mieux la comprendre.

A titre personnel je n'ai jamais eu besoin d'être malheureux pour regretter mon bonheur et je sais parfaitement la chance que j'ai, je n'ai pas envie d'embrasser la vie des gens ou de la famille de ceux qui sont morts dans des attentats pour comprendre quand même que rien ne sera plus comme avant et qu'entre la sécurité et la liberté, je choisis indiscutablement la sécurité. C'est mon opinion, vous ne la partagez pas et je le comprends, je souhaite qu'aucune situation dramatique ne vous touche pour que vous changiez radicalement votre façon de voir le monde et comprendre quelques unes de mes théories.

Longue vie à tous.

Cyrille BORNE, 41 ans, professeur de mathématiques, d'informatique au Lycée Agricole Bonne Terre de Pézenas. Doctorat en rap des années 90, grand poutreur de zombies, grand maître de la confrérie des Trolleurs

37 commentaires

#1  - arpinux a dit :

salut Cyrille :)
je ne chercherais pas à te convaincre, j'espère simplement que ce sentiment s'effacera et que tu trouveras la force de virer cette paranoïa de ton esprit car le 'tout sécuritaire' ne fait que cloisonner les gens et augmente tout ce dont le terrorisme se nourrit.

et pour le référentiel, ma vie m'a mené à être incorporé au 3°REI au milieu des années 90... donc avant de préjuger ma façon de réfléchir, tu peux aussi imaginer que ma position sur la surveillance soit un choix personnel et non la conséquence de mon référentiel :)

Répondre
#2  - Cyrille BORNE a dit :

Je ne sais pas si c'est vraiment une histoire de choix en fait. Je connais des gens à qui il pourra arriver tous les malheurs du monde et qui garderont un optimisme indéfectible. Je ne préjuge pas, je dis simplement qu'il sera difficile de mettre tout le monde d'accord sur ce thème :)

Répondre
#3  - Herisson a dit :

Bien plus de risque de mourir d'un accident de la circulation ou domestique que d'un attentat ! Dans les premiers cas on est fataliste et dans l'autre c'est inacceptable ! En fait, il faut faire attention à un autre "problème", bien et alors ? L'attitude des allemands suite a l'attentat du marche de Noël à Berlin devrait nous servir de leçon. On ne va et on ne doit pas leur donner raison !!!
PS : J'aime toujours autant cette citation de Benjamin Franklin "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."

Répondre
#4  - Cascador a dit :

Yo,

Il est bizarre ton article, quelqu'un t'a emmerdé ? Moi j'ai pas été violenté et je suis frais comme un gardon !

Tcho !

Répondre
#5  - Cyrille BORNE a dit :

non absolument pas, il s'agissait juste de préciser qu'il n'était pas honteux d'avoir des opinions contraires sans forcément se cracher dessus.

Répondre
#6  - bendia a dit :

Salut :-)

>Peut être qu'au lieu de dénigrer les gens, il faudrait peut être faire l'effort de se mettre à leur place et de comprendre pourquoi on finit par en arriver là à l'échelle mondiale.

Il semble que, aux USA, comme en France à l'occasion des régionales, c'est pas tellement que les gens votent plus pour les extrêmes (enfin d'un coté seulement), mais qu'ils votes moins pour les pas extrêmes ;)

Clinton à plus de voies que Trump, et serait élue dans une élection directe.
En France, aux dernière régionales, le FN 6% de voie en moins par rapport à la présidentielle de 2012, contre -60% pour l'extrême gauche, -45% pour le PS, -54% pour LR/Modem.

Pour la surveillance, que les gens ne soient pas d'accord, c'est pas grave, tant que ça reste un sujet qu'on peut aborder, sans être taxé d'extremsite (chose que vous arrivez à faire d'ailleurs ;) ). Ça impose à la société de s'interroger sur ce sujet, et permet qu'elle ne fasse pas complètement n'importe quoi, ni dans un sens, ni dans l'autre.

Les choses du genre "Secret défense" ça permet effectivement au gouvernement de faire ce qu'il veut sans que personne n'ait son mot à dire, et on arrive à des trucs du genre "Ecoute de l'Elysée" pas nécessairement au profit de la sécurité publique.

De l'autre, je partage pas mal l'avis de Cyrille, Internet n'a pas à être une zone de non droit, et ce qui est fait dans la vraie vie (genre essayer de repérer des gens qui veulent trucider en masse) n'a pas de raison ne pas ce faire sur la Toile.

Continuez donc tous d'en parler, histoire que ça reste possible de discuter des moyens de se prémunir à la fois des tueurs, tout en gardant nos libertés fondamentales :)

Répondre
#7  - Didier (iceman) a dit :

Nous sommes structurés par nos expériences, notre environnement et une part d'un caractère issu de je ne sais quoi qui nous rend sensible ou pas à des sujets, peureux, courageux à la fois...protecteurs aussi. Je ne sais pas moi même comment je reagirai dans des conditions de guerre, d'attentat alors les discours sur ce sujet.... Mais j'essaie aussi de regarder aujourd'hui en pensant à nos hiers.

Longue vie oui et n'oublions pas que nous sommes tous humains, des animaux humains...Comme disent certains philosophes.

Répondre
#8  - Mathias B. a dit :

Salut Cyrille,

Moi je comprends très bien ta position réactionnaire, non pas qu'elle me plaise (au contraire malheureusement) mais elle est logique aux vues de qui tu es. Homme, blanc, ex-ingénieur, maintenant enseignant, marié, membre d'une famille, deux enfants, une maison, un travail garanti à vie (ou presque ☺)... La classe moyenne supérieur quoi, si on suit les CSP (référentiel permettant en gros d'ordonner les classes sociales).
Tu possèdes énormément, tu as un bon status social, une situation financière confortable et je pense que tu as conscience de tes acquis, il est même possible que tu t'en félicite, que tu te considère méritant. Face à ça tu as des gens qui sont dans la merde, qui sont systématiquement rejetés par l'État : désavoués, haïs et moqués, ils aspirent peut-être à parvenir à une position semblable à la tienne et ils savent que ce ne sera jamais possible. Il y a aussi ceux qui luttent au quotidien contre ces inégalités, ces nombreuses injustices et qui subissent les attaques de l'État. Attaques justifiées aujourd'hui par l'État d'urgence, tournant sécuritaire majeur des années 2010.
Alors ouais toi ça protège tes intérêts, comme ceux qui sont bien plus puissants que toi et je suis sûr que ça fonctionne très bien. Reste que ça fou plein d'autre gens bien dans la merde, que ça empire le quotidien de milliers de personnes...

La première punchline est pour toi Cyrille : https://youtu.be/MTBavxNi-UA

Ps. Ce n'est pas mon but de te juger, te mettre à l'échafaud, d'ailleurs si je dis des choses fausses excuses moi en. Voici ce que j'ai cerné en lisant ton blog depuis des années, mais ce n'est forcément pas objectif, je ne cherche pas à coller à la vérité et c'est ce que j'ai vu/lu avec mes propres lunettes.

Aussi partout où il est écrit il/lui/ceux on pourrait lire elle/celle, désolé mesdames et les autres je n'ai pas neutralisé les pronoms.

Répondre
#9  - Steph a dit :

"Alors ouais toi ça protège tes intérêts, ... Reste que ça fou plein d'autre gens bien dans la merde"
mais curieusement "Ce n'est pas mon but de te juger" .............. comment dire ;-)

toutes les personne que je connais et qui touchent le RSA fraudent, non pas par obligation , mais par goût et sans état d'âme, c'est à dire pour ne pas payer d'impôts, profiter du système en considérant les autres comme des niais. Pour l'état il est d'ailleurs plus facile de continuer a ponctionner les classes moyennes que de faire la chasse aux profiteurs et fraudeurs. Qui met qui dans la merde ?

Répondre
#10  - Mathias B. a dit :

"toutes les personne que je connais"
De qui parles-tu ?

"non pas par obligation , mais par goût et sans état d'âme, c'est à dire pour ne pas payer d'impôts, profiter du système en considérant les autres comme des niais"
Comment le sais-tu ? Elles te l'ont dit ? C'est une déduction personnelle de ce que tu crois comprendre de ce que tu crois être la réalité ?

"Pour l'état il est d'ailleurs plus facile de continuer a ponctionner les classes moyennes que de faire la chasse aux profiteurs et fraudeurs."
C'est clair ! L'enemi des pauvres travailleurs des classes moyennes qui s'échinent pour payer le crédit à la con qu'ils ont contractés pour acheter leur voiture neuve et leur maison pavillonnaire c'est bien les méchants fraudeurs du RSA. Ouhhhh ! On voit bien les millions qu'ils aspirent les sans-dent, tout ça pour acheter des jeux à gratter au PMU du coin et boire de la 8.6 en cannette achetée à la supérette !
C'est vrai que c'est énorme comparé aux milliards aspirés par les multinationales de ton économie de marché, puis bon, sans déconner si ils gagnent de l'argent eux c'est qu'ils l'ont mérité ! Il travaillent dûr ceux là, ils font vivre toute l'économie française, européenne même, et donnent à manger à des millions de travailleurs.

Sérieusement Steph je me demande dans quel monde tu vis...

Répondre
#11  - Steph a dit :

de qui je parle ? de gens que je connais, ça te choque ?
elle me l'on dit ? oui, et elles "rient" (gentiment certes) de moi qui ait fait des études, travaille et paie des impôts, car pour elles je suis un gogo... oui monsieur :-)

l'argument de dire que d'autres fraudent plus pour justifier qu'on fraude n'est moralement pas acceptable, je mets ces gens là (fraudeur d'en bas) , les cahuzac et consort (fraudeur interne au système) et les nantis/muti-nationales (fraudeur d'en haut & organisation) dans le même sac, eh oui :-) je n'ai aucune sympathie pour aucun d'eux

dans quel monde je vis ? mais ... dans la réalité, et pas dans un fantasme en blanc/noir qui veut qu'il y ait les bons d'un côté les méchants de l'autre et une belle ligne au milieu pour séparer tout cela ;-)

Répondre
#12  - manuv a dit :

Waow, Steph, ça a l'air génial d'être au RSA. (Au fait, ton échantillon représentatif de "gens que tu connais" est de combien de personnes ?)
RSA : 471 euros net par mois. 15 euros 70 par jour (pour un mois de trente jours). Inférieur à deux fois le seuil de pauvreté.
En effet, une aubaine !! Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi tout le monde n'y est pas.
Et en plus, on ne "paye pas d'impôts" ! Génial ! J'y cours ! (Ah, zut, il y a juste ce petit impôt bizarre sur la consommation qui s'appelle la TVA, et que le pauvre paye rigoureusement au même taux que le riche).

En tout cas, encore merci de nous avoir donné le truc. Le RSA. Un plan en acier.

Je vais y penser pour ma retraite, tiens.


PS : Un truc en vaut un autre, alors je t'en donne un : si tu t'intéresses vivement à la "chasse aux profiteurs et fraudeurs" (moi aussi), compare les montants de la fraude aux allocs/RSA et de la fraude fiscale (les riches).

Répondre
#13  - Steph a dit :

j'ai dit : les gens que je connais (en chair et en os) et qui touchent le RSA, je n'ai jamais parlé d'un échantillon représentatif ...

une aubaine ? l'un d'entre eux vit en Australie et le RSA lui paie ses retours en France (1/an), je lui demanderai si c'est pour lui aubaine, en tout cas il est très heureux de le toucher :-)

Que çela ne correspond pas à ce que tu veux voir, je n'y peux rien.

"De vous avoir donner le truc " ... lequel ? que des gens (oui "des" gens, pas "les" gens) travaillent au noir et voient dans le RSA un complément facilement acquis ... je ne comprends pas bien ou tu veux en venir ...

PS : comme j'ai dit "l'argument de dire que d'autres fraudent plus pour justifier qu'on fraude n'est moralement pas acceptable". Mais peut être partages tu leur vision : le systèmes est la pour être pillé et torpillé

Répondre
#14  - Frederic Bezies a dit :

Je suis au RSA et permet moi de te dire que l'envie de faire la tapisserie avec ta masse cérébrale me démangent franchement vu comme tu fais d'un cas une généralité.

Mais très bien. Je touche moins de 470€ par mois. Dans les 450€ pour être plus précis. Toutes dépenses fixes sorties, alimentaires comprises, il doit me rester dans les 100 à 120€ par mois les "coups durs" de la vie. Du genre acheter un téléphone portable au premier prix car je ne peux me passer de téléphone.

Par (mal)chance, je n'ai pas le permis. L'auto-école la plus proche de chez moi - et la seule de ma ville - se fait des couilles en or avec l'heure de conduite à 43€... Soit en gros, mon budget alimentaire pour 2 semaines consécutives.

Donc, tes remarques basées sur un cas, je te conseillerai de les prendre en suppositoire, mais pas trop souvent, ça pourrait être toxique sur le long terme.

Désolé Cyrille pour les propos, mais j'avoue que ce genre de remarques, ça me mets hors de moi.

Répondre
#15  - Steph a dit :

J'ai écrit "(oui "des" gens, pas "les" gens)" --> ou y vois tu une généralité ?
un cas ? ou ai je écrit que je n'en connais qu'un seul ?

Maintenant si faire remarquer que parmi les gens au RSA certains fraudent, comme d'autres fraudent les impôts ou des sociétés du CAC40 font de l'optimisation fiscale fait de ma masse cérébrale une matière a tapisserie dont acte ...

Mon but n'a jamais été de blâmer ou fustiger les personnes honnêtes qu'elles soient au RSA, ou paient leur impôts,

Répondre
#16  - Frederic Bezies a dit :

Il y a l'art et la manière de s'exprimer. Ensuite que tu cites un ou deux cas de fraudes, je peux largement le comprendre.

Mais de la manière dont tu t'es exprimé, tu fais penser que tu généralises la fraude aux personnes aux RSA.

Beau rétropédalage au passage, qui n'enlève rien à l'ignominie d'une partie de tes propos. Mais il sera toujours plus facile de taper sur une personne que sur des spécialistes de l'optimisation fiscale. Tout le monde n'est pas Élise Lucet pour le faire de manière ciblée, même si rien n'arrive par la suite.

Répondre
#17  - Frederic Bezies a dit :

Correction à apporter. J'ai fait quelques calculs rapides pour un article de mon blog -> http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=15585

Je touche dans les 460€ et il me reste dans les 140 à 160€ par mois pour vivre, frais fixes et bouffe sortie. Ce qui est toujours la panacée, non ?

Voila, correctif que je voulais apporter. Désolé pour le spam de ton blog, Cyrille.

Répondre
#18  - Cep a dit :

@Steph : « Mais peut être partages tu leur vision : le systèmes est la pour être pillé et torpillé »
Décidément, drôle de conception de tes prochains !
De la fraude, bien sûr il y en a, elle est même estimée à environ 100 millions pour le RSA, et concernant les fraudes aux prestations sociales elle dépasse le milliard par an. ESt-ce scandaleux ? oui, comme toutes les fraudes, les petites et les grandes tricheries aussi, toutes les escroqueries commises par l'ensemble de la population, quel que soit son statut social, nantis comme pauvres.
Mais qu'est-ce qui permet ainsi de généraliser ? bien détestable généralisation permet-moi de te le dire. Malheureusement ceci est une tendance de plus en plus courante et décomplexée du regard porté sur les autres.

Répondre
#19  - Steph a dit :

Bonjour Cep

décidément :-)
J'ai écrit "(oui "des" gens, pas "les" gens)"
Comment faut il l'écrire pour que cela ne soit pas compris comme une généralité ?

Répondre
#20  - Frederic Bezies a dit :

Il suffisait de ne pas prendre un cas plus que caricatural qui a été la source de ma réponse et de ton besoin de rétropédaler.

Enfin, je dis cela, mais je dis rien. Tu connais le proverbe "Qui sème le vent récolte la tempête" ? Tu t'es juste pris une tempête force 10 en retour :(

Répondre
#21  - Cyrille BORNE a dit :

il est certain que faisant tampon officiel et mandaté par l'état face à la misère quotidienne, je vis mon quotidien avec des élèves qui auraient pu participer à des bouquins de Zola, je n'ai absolument aucune idée de ce qu'est le racisme, le sexisme, la pauvreté. Je peux t'en raconter pendant des heures, des choses que j'ai pu voir des choses pour lesquelles j'ai essayées d'aider et j'en passe.

Répondre
#22  - olysh a dit :

Après l'attentat du Bataclan et de Nice, tout un chacun peut se sentir menacé, famille comprise, quel que soit sa profession, du moment qu'il va écouter un concert, boire un verre en terrasse ou assister à un feu d'artifice le 14 juillet.

Du coup l'argument "avec une femme qui va bosser dans une école donc une cible, des enfants qui vont au collège donc des cibles, moi qui suis au lycée donc une cible, je pense effectivement que notre référentiel ne permet pas de raisonner de la même façon." ne tient pas.

En tous cas, la profession exercée ne permet pas, à mon avis, d'expliquer la différence de point de vue sur le sentiment d'être "menacé ou pas" par les attentats.

Répondre
#23  - trentanel a dit :

Une remarque à propos des considérations liées à l'âge, et donc hors du sujet du jour :

C'est avec étonnement que je lis, assez régulièrement sur ce blog, que certains se sentent vieux parce qu'ils atteignent la quarantaine. Même si la vie, de plus en plus "moderne", use les organismes encore plus vite que dans le bon vieux temps, jetez donc un œil à la pyramide des âges et à l'espérance de vie. Vous avez encore du chemin à parcourir, pensez à votre futur itinéraire. Vous êtes la force vive de notre pays.

Passez une bonne année 2017 en bonne santé, et pour le reste, le terrorisme, les logiciels libres ou non, Vim vs Emacs .... faites comme vous pensez que c'est bon pour vous ... sans oublier les autres.

Répondre
#24  - Zorglub a dit :

La motivation première du blogueur est le désir de reconnaissance. Qui est présente chez tout le monde à un degré divers. Mais avoir , avant de se coucher, son ego flatté par 27 commentaires qui disent "Wahou aujourd'hui le grand maître Cyrille s'est surpassé" fait oublier une triste journée devant des ados apathiques un jour pluvieux de fin novembre ou tes mômes te font la gueule parce que tu les as encore privés de portable . (J'exagère à peine sur le commentaire, je l'ai lu à de maintes reprises sauf peut être "grand maître", mais c'est pour bientôt). Je n'invente rien, Warhol parlait déjà du quart d'heure de célébrité. Car si ton envie c'est de reformuler tes pensées ét les conserver pour plus tard, pas besoin du net.
D'ailleurs les "réseaux sociaux" en sont la preuve flagrante. Facebook c'est le blog puissance 27, allez soyons fous même puissance 32,5

Répondre
#25  - Cyrille BORNE a dit :

L'intérêt quand même du repartage c'est d'avoir la réponse ou de pouvoir lire l'opinion des autres. En gros c'est un peu comme le partage de cours, on peut très bien garder tout dans son coin mais ne pas avoir de retour. Alors d'une part les 27 commentaires tu devrais savoir surtout que tu fais preuve de mauvaise foi que je peux très bien les couper, je l'ai fait plusieurs fois, le quart d'heure de gloire si je voulais le faire, je ferai un peu plus d'effort, il ne faut pas nécessairement voir le mal partout. Là pour les commentaires, on devrait pas tarder à voir arriver un godwin et il sera nécessaire de jouer les arbitres.

Ma motivation première reste quand même le partage d'expérience c'est un retour d'ascenceur. D'autres partagent leurs expériences de réparation, des choses qu'ils ont apprises et ces expériences m'aident, il parait légitime à mon tour de partager ce qui a fonctionné, ce qui n'a pas fonctionné.

L'idée du billet c'était d'une part de dire qu'on pouvait avoir des opinions contraires, que l'opinion dépendait largement de son vécu et préciser tout de même qu'on repartirait tous sur nos idées bien tranchées.

Répondre
#26  - Zorglub a dit :

Youpie. Joie et Félicité.
Le Grand Maître de la Confrérie du Trollage a mordu à l'hameçon :D Et en grand pro, il relance avec l'espoir d'un point Godwin ;)
Disons que j'ai un peu caricaturé mon avis d'une manière outrancière. Mais je reste persuadé et là je suis vraiment sérieux que si facebook a autant de succès c'est à cause du besoin de reconnaissance de chacun.
Bien sûr comme le Grand Maître à le sens de l'humour il ne censurera pas ce commentaire ;)

Répondre
#27  - Cyrille BORNE a dit :

Non je n'appelle pas ça mordre à l'hameçon, je précise pour les gens qui prendraient au premier degré. Pour le succès de Facebook je pense que c'est beaucoup plus pervers que ça car ça remplit d'autres fonctions, comme copain d'avant en fait :

- narcisse, c'est évident
- voyeurisme
- espionnage
- vérifier si on a mieux réussi que l'autre

Facebook c'est bien plus qu'une histoire de gloriole où instagram et youtube sont meilleurs pour ça.

Pour faire le point Godwin, j'ai bon espoir que les gars avec le RSA finissent par y arriver avant nous.

Répondre
#28  - Xavier C. a dit :

Cette peur est-elle vraiment issue de ta vie ou des horreurs qu'on te montre à la télévision ?

Répondre
#29  - Cyrille BORNE a dit :

Cette peur est issue de ce qu'on nous montre à la télévision et il ne s'agit pas de théorie complotiste mais de réalité. Les morts on les a pas inventé.

Répondre
#30  - bendia a dit :

Combien de mort consequence des attentats en 2015 et 2016 ? 250 (de trop on est d'accord)
Combien de mort consequence des accidents du travail sur ces 2 mêmes années ? Si on se base sur les chiffres de 2009 à 2013, on est à environ 1100. Prend-on les même mesure radicales pour les éviter ?

Répondre
#31  - Cep a dit :

Pourquoi toujours faire le parallèle entre terrorisme et accident ? cela n'a pas de sens, ne serait-ce que stricto sensu et bien évidement les législations sont différentes. Combattre le terrorisme ne crée par pour autant une échelle de valeurs de la mort, une victime reste une victime, qu'elle décède par accident de la route, tombe d'un toit ou soit fauché par des barbares sanguinaires.
Pour autant, et encore une fois, sans échelle de valeurs, le terrorisme par exemple dans le code pénal 421.1 : « « Constituent des actes de terrorisme, lorsqu'elles sont intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur . . . »
Nulle notion d'accident bien évidement mais un acte de terreur pour troubler l'ordre public, la vie des citoyens dans leur ensemble ou à travers des symboles.
À vous lire on pourrait penser qu'un acte de terrorisme est un somme toute un incident de la vie courante, sans conséquence pour la vie d'un état et qu'il faudrait le classer dans les simples faits divers. Je caricature certes, mais ce parallèle grossier après tout revient au au final à la même caricature que celle faite par ceux en revenant sans cesse aux accidents de la route ou du travail ou aux effets de la grippe. Et c'est aussi nier l'existence même d'un état, d'une nation, ramener sans cesse à des individualités. Non, un attentat n'atteint pas une somme d'automobilistes mais les citoyens d'un pays dans son ensemble.

Répondre
#32  - bendia a dit :

J'ai du mal à voir où il y négation de la nation lorsque je compte sur elle pour prendre des mesures me protégeant dans d'autres cas que les attentats terroristes.

Nous somme tous statistiquement plus concernés par les risques routiers (20 fois) ou liés au travail (4 fois). Il faut donc à mon sens rationaliser les peurs liées à ces risques. Cyrille devrait bien plus craindre pour son trajet vers son boulot que de la cible potentielle qu'elle se trouve être en tant qu'établissement scolaire.

Et, il ne me semble pas que ça soit son cas, mais mon message s'adresse plus à ceux qui acceptent n'importe quelle mesure à partir du moment où elle est annoncée comme permettant de lutter contre le terrorisme, et qui en même temps hurlent à l'injustice lorsqu'on annonce la mise en place d'un radar automatique, ou d'une nouvelle norme sur les montage des echaffaudages.

Répondre
#33  - Cyrille BORNE a dit :

ah le trajet pour le boulot c'est clair, néanmoins l'un n'empêche pas l'autre.

Répondre
#34  - Zorglub a dit :

Et combien de morts de guerre et attentats au moyen orient depuis 2000 ? Au moins 4 millions car ça augmente chaque jour.

Répondre
#35  - Steph a dit :

@CEP
j'ajoute que je ne partage pas leur vision, je ne fais que la reporter ici.
je pensais pourtant écrire le français a peu près correctement.

Répondre
#36  - Cep a dit :

C'est plus clair ainsi alors ;)
Disons alors que ma remarque ne s'adressait pas à toi mais à ceux qui pensent cela

Répondre
#37  - Steph a dit :

très bien :-)
Merci à toi CEP pour la qualité de cet échange

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la dernière lettre du mot ixpx ?