Augmenter la RAM de son ordinateur

04/01/2018 Non Par cborne

Dans mon billet sur la prise de raccourcis, j’évoquais le fait qu’il ne fallait pas conseiller n’importe quelle distribution Linux pour n’importe quel type d’ordinateur.

  • Avec du dualcore et 4 Go de RAM, une Xubuntu passe.
  • Avec du PIV et 1 Go de RAM on a un fonctionnement médiocre de Debian
  • En dessous c’est soit slitaz soit la recyclerie.

Lorsque vous voyez paraître ce genre d’article : 10 Best Lightweight Linux Distros For Old Computers | 2018 Edition on est en présence de clickbait. L’auteur de l’article s’est contenté de récupérer les valeurs minimales des distributions Linux pour faire son article. Quand on lit que pour faire tourner une Lubuntu il faut un Pentium II et 258MB RAM à minima, c’est une hérésie. On pourrait considérer que ce genre d’articles donne des pistes pour trouver la distribution Linux qui va bien, c’est le contraire, à part perdre l’utilisateur en le guidant sur de mauvaises pistes, on n’arrivera à rien sauf à l’écœurer, il se détournera de Linux pour revenir sur des solutions Windows.

A l’heure actuelle, on est en train de doucement quitter le PIV pour ce que j’en vois, j’ai d’ailleurs cette année au niveau d’un broker dû acheter du dualcore car il n’avait plus de lots de PIV. Sur un PIV, on peut faire tourner correctement Debian, si on n’est pas trop pressé bien sûr et si on ne fréquente pas allociné avec environ 1 Go de RAM. A une certaine époque, la RAM était un élément particulièrement onéreux et les ordinateurs à bas de gamme étaient vendus avec 256 Mo de RAM. Il y a d’ailleurs une réflexion à faire, on arrivait à cette époque à faire tourner un OS, travailler dessus, avec à peine 256 Mo de RAM, aujourd’hui des machines récentes à 4 Go de RAM peinent à faire tourner Windows 10, la parenthèse est fermée.

J’ai eu le cas avec deux ordinateurs portables dernièrement, 256 Mo de RAM et du PIV. Pour augmenter la RAM, voici les étapes :

  1. Avant toute chose, réfléchissez à savoir si l’investissement en vaut la peine, si le gain sera réel, si la somme d’argent, de temps, en valent vraiment la peine.
  2. faire des recherches sur le net pour trouver les caractéristiques de la machine. En effet, il est nécessaire de savoir si la machine peut supporter davantage de RAM et combien de RAM par SLOT. Beaucoup de gens ne prennent pas le temps de vérifier, ils se retrouvent avec la machine qui ne démarre pas.
  3. Trouver la trappe où se situe la RAM, récupérer une des barrettes. La RAM contrairement au disque dur est un des éléments les plus simples à récupérer. Vous pourriez trouver les caractéristiques de la RAM dans l’étape précédente d’un point de vue théorique, je vous conseille plutôt de récupérer une barrette de RAM pour voir ce qu’on a mis à l’intérieur de la machine et qui permet de la faire fonctionner. Aucune difficulté pour retirer la barrette, sauf de rares exceptions où elle est soudée, il suffit de (dé)clipser la barrette pour la retirer ou pour la remettre. Pas de risque d’erreur non plus si vous voulez essayer une barrette de RAM que vous possédez, l’emplacement de l’encoche que vous voyez dans la photo numéro 3 est un barrage physique à la catégorie de RAM. Si la RAM n’est pas compatible, elle ne rentre pas. Dans le cas où la cadence de la RAM serait supérieure, elle s’ajuste sur une fréquence plus basse imposée par la carte mère.

  1. Acheter votre barrette de RAM au meilleur prix en vous rappelant que c’est à rajouter sur une machine qui ne vaut commercialement rien. Sur le boncoin, les prix ne sont pas forcément attractifs, les gens surévaluent un matériel pour lequel ils ont de la nostalgie. Il faut regarder néanmoins du côté du matériel défectueux où les gens parfois sacrifient à 10 € un matériel qui ne fonctionne plus mais qui peut vous permettre de réaliser un fond de matériel. Pour les meilleurs prix pour les pièces détachées, c’est encore ebay qui reste le roi. J’ai payé 5 € pour deux barrettes de 512 Mo de RAM ce qui m’a permis de passer mes ordinateurs à plus de 700 Mo chacun. Il faut parfois être patient, j’ai commandé en Chine, j’ai mis un mois avant réception.

Ce qui est écrit ci-dessus s’applique en fait à peu d’éléments dans le domaine de l’occasion. Comprenez qu’à part la RAM et le disque dur que vous pouvez changer en SSD, vous n’aurez pas énormément d’éléments peu onéreux qui permettent de mettre un vrai coup de fouet à un ordinateur. Par exemple dans le cas du PIV, investir 50 € dans un SSD n’aurait pas de sens, à 50 € vous avez une autre machine, un dualcore. Si en outre vous possédez déjà un dualcore, un investissement dans un SSD vous permettra d’aligner votre PC sur une machine « moderne ».

L’occasion est un juste équilibre, il faut avoir la capacité de pondérer le temps, l’argent consacrés en fonction de la machine de base.