Le Blog de Cyrille BORNE

Paysan de l'internet

Portes ouvertes ce samedi au lycée agricole Bonne Terre de Pézenas

Rédigé par Cyrille BORNE 2 commentaires

Je n'ai pas l'habitude de faire de la promotion de ce genre, mais samedi matin je serai à mon lycée pour participer aux portes ouvertes. Je le fais parce que ça : Les 15 métiers qui vont recruter en 2017. Dans le top des métiers qui vont recruter vous avez les métiers de l'agriculture dont la filière viticole, et nous avons un Bac pro Conduite et gestion de l'exploitation agricole option vigne et vin (CGEA), nous avons aussi un CAP Production végétale : arboriculture, horticulture, je crois qu'on est dans les clous. Je porte souvent un regard dur sur le métier, sur les collègues, dans mon domaine de compétence c'est à dire l'informatique, mais c'est certainement parce que je ne fais pas partie du même monde. Mes collègues sont de vrais professionnels de la terre, je les vois passer le matin avec le tracteur, s'occuper des vignes, enfin ce genre de choses que je ne comprends pas comme boire du vin à table, suer devant un tableur ou ramasser des sangliers qu'on vient d'écraser.

Ce que j'aime bien dans la notion de professionnel, c'est le professionnel. Comprenez que lorsque je parle d'informatique, même si ma période d'ingénieur commence à dater, j'ai été auto-entrepreneur, si demain je voulais me relancer je pense que dans mon secteur je pourrai en vivre, mal, mais en vivre quand même. Sans être un professionnel de l'informatique aujourd'hui, je sais en reconnaître un et j'aime savoir que mes élèves ne sont pas face à un produit formaté de l'université. Dans mes collègues, certains possèdent leur propre exploitation agricole, certains sont apiculteurs, la variété des compétences et des métiers rencontrés est importante chez des gens qui ont tous plus ou moins connus autre chose que l'enseignement, comme j'aime à le dire à mes élèves, j'ai connu le travail dans ma vie avant de faire prof.

Je crois que nous apportons une autre vision éducative, une vision différente, vous pouvez plus ou moins palper à travers mon propos, que je n'ai pas le mépris de celui qui est une bourrique en maths et qu'il a d'autres qualités, à nous de trouver lesquelles et de réussir à ce que le reste, les intégrales, les choses étranges, se passent le moins mal possible pour que le gamin arrive à s'insérer dans la société et être heureux.

J'ai la conviction que la terre, dans un monde qui se casse la gueule, dans un monde où il faudrait arrêter de manger de la merde, ou de faire venir des cultures depuis des milliers de kilomètres pour gagner quelques cents quand l'agriculteur du coin fait la même chose, c'est l'avenir, manger mieux, consommer mieux, vivre mieux et que pour former ces professionnels on a trouvé des enseignants plus abrutis que nous, je dirai même que souvent, avec un peu de modestie on n'est pas trop mauvais.

Le lycée comme tous les établissements agricoles accueille des élèves de quatrième et de troisième où nous proposons de nombreuses matières professionnelles, les filières agricoles comme précisé plus haut, les filières de service à la personne qui sont des filières d'avenir, on commence à se faire vieux, une seconde générale et un BAC STAV sciences et technologies de l'agronomie et du vivant : agronomie, alimentation, environnement, territoires, qui là encore est à mon sens en plein dedans.

Venez nombreux, je suis sûr qu'ils sortiront des bouteilles.

http://bonne-terre.fr/

Je profite de ce message à caractère personnel pour vous montrer le butin du jour.

Si effectivement je ne suis pas un professionnel de l'informatique, il semblerait que mes collègues préfèrent venir me voir pour les réparations ou les conseils que d'aller chez l'assembleur du coin. C'est certainement dans ce genre de circonstances qu'on peut noter l'intégration d'un individu, la connaissance qu'ont les autres de lui. Sans dire que j'ai fait la cave de mon beau-père, j'ai régulièrement des bouteilles à lui fourguer étant donné que je suis sobre comme un chameau au grand désespoir de mes collègues. Quand on ne connaît pas un homme, à priori on lui offre une bouteille. Une bouteille d'un côté, des fleurs de l'autre, je trouve que ça fait vieille France mais c'est une autre histoire. Donc comme tout le monde a compris que je ne buvais rien et que malheureusement j'ai le physique de celui qui aime trop la mauvaise nourriture, on me bourre mon casier de bouffe. Chocolats bien sûr, avec ici un lapin de géant qui fait que la barre est montée très haut, mais aussi du pâté, du canard, enfin des vrais produits du terroir, j'imagine que c'est certainement une façon de me dire quelque chose qui finira certainement avec une bouteille de rouge.

Classé dans : le blog Mots clés : aucun

Cyrille BORNE, 41 ans, professeur de mathématiques, d'informatique au Lycée Agricole Bonne Terre de Pézenas. Doctorat en rap des années 90, grand poutreur de zombies, grand maître de la confrérie des Trolleurs

2 commentaires

#1  - Trav Ayéplus a dit :

"un produit formaté de l'université"..."
" j'ai connu le travail dans ma vie avant de faire prof"...
J'adore tes trolls, c'est tellement 00's, ça me rappelle la période Sarko :)

(Un peu) plus sérieusement, tu es bien sûr que les gamins à qui tu dis ça en saisissent le second degré ?

Répondre
#2  - Cyrille BORNE a dit :

oui ils ont quand même un certain sens de l'humour, puis faut se dire qu'ils passent quand même de nombreuses heures avec moi, ça aide.

Répondre

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la cinquième lettre du mot nyzjnl ?

Fil RSS des commentaires de cet article