Le Blog de Cyrille BORNE

Paysan de l'internet

Dark Souls III, retour au pays de la poutre : musclor

Rédigé par Cyrille BORNE 2 commentaires

Comme vous devez le savoir parce que vous êtes quelqu'un de goût, le nouveau DLC de Dark Souls III vient de sortir, c'est donc l'occasion de relancer un personnage. Souvenez vous, mon dernier build, c'était du pyromancien pur et dur. Un build assez décevant parce qu'il faut monter de trop nombreuses statistiques. Je n'avais pas fait Ashes of Andariel ou disons que j'avais commencé, je me suis fait bouffer par les loups. Mon personnage de plus ne me donnait pas satisfaction, j'ai donc commencé à monter un personnage dextérité pur. La dextérité c'est rigolo, on fait saigner, c'est assez efficace notamment en PVP. Et puis à mi-chemin, je me suis dit que ça ne vendait pas du rêve, que je voulais tester la magie, parce que finalement la magie c'est un peu comme le crépi, c'est la vie. Alors effectivement la magie c'est rigolo, on fait des sabres laser géants on balance des gros lasers mais on va retrouver le même problème que la pyromancie. La magie, on a besoin de mémoire pour apprendre des sorts, on a besoin d'intelligence pour faire des sorts, on a besoin aussi de dextérité pour lancer les sorts plus vite sinon on se fait marave, on a quand même besoin de vie. Moralité, la magie c'est vraiment mais vraiment pour les bonhommes et je peux vous garantir qu'il y en a de sacrés qui font le jeu. Y a des gars qui sont tellement bons qu'ils soignent en fait le design de leur personnage plus que le reste. J'en ai vu un dont à pas grand chose, qui s'appelait Bisou l'Eclair ou une variante, il s'était débrouillé pour avoir une fille en bikini qui portait une coiffe comme une mariée et qui avait des épées électriques dans les deux mains, il bougeait dans tous les sens, il a défoncé un monstre en quelques minutes.

Le coop dans Dark Souls c'est vraiment énorme. La possibilité de faire toute une panoplie de gestes c'est une autre forme de langage, le langage du jeu vidéo, comme un sport en fait. Des stratégies élaborées à plusieurs qui deviennent logiques alors que nous n'avons pas le même âge, que nous ne vivons pas dans le même pays, que nous ne parlons même pas la même langue c'est vraiment drôle.

Si vous voulez démarrer le jeu sans vous casser trop la tête, en cassant surtout la tête des autres, je vous conseille le build force pure et dure. Vous partez avec le guerrier qui a un bon capital de force dès le départ, vous montez principalement la force, l'endurance et la vigueur après par la suite. Le premier boss c'est le type à quatre pattes qu'on doit tuer en tapant dans les parties intimes, il lâche une arme gigantesque, un marteau glacé, grâce à lui vous tapez comme un sourd et vous pouvez faire une très grosse partie du jeu tranquillement. Car en fait dans Dark Souls, il vaut mieux taper moins mais taper fort, taper beaucoup et vite c'est bien mais ça augmente la multiplication de faire des erreurs, c'est l'un des avantages du build force. Le désavantage c'est que vous faites défoncer par les gars qui font de la dextérité et qui sont très forts. Vous n'avez pas le temps de mettre un coup de marteau que le gars vous a déjà pulvérisé de 45 coups de couteau.

Si vous voulez un peu pimenter votre partie pour ce jeu que vous connaissez trop bien, vers le niveau 40 dans le château du début, vous pouvez marave la vieille dame qui vous donne la bannière qui vous fait traverser avec les gargouilles et vous déclenchez l'apparition de la danseuse. Alors oui c'est pas bien de marave la vieille dame, mais bon dans Dark Souls on marave tout. C'est 50.000 à la clé en XP de mémoire et c'est tenter d'attaquer le château pour se faire une récré. En moins de 20 heures je suis quasiment à la fin du jeu, sans trop d'effort, en prenant le temps.

Bientôt à la fin donc, je vous raconterai les DLC.

Une petite parenthèse dans ce billet gaming. La switch se vend comme des petits pains et pour une seule et unique raison, en cinq lettres : Zelda. Cela voudrait dire que faire un jeu de la mort en exclusivité c'est l'opportunité pour une console de faire un vrai démarrage. Un peu d'ailleurs comme la présence de Bloodborne, exclusivité PS4 avait poussé à la consommation de la console par rapport à la Xbox One. A l'heure actuelle je n'ai fait que trois jeux sur la PS4, Bloodborne qui était dans mon pack, le dernier Uncharted qui était dans mon pack et Dark Souls III dont je n'arrive pas à décrocher encore. A pas grand chose je peux dire que j'ai acheté la PS4 uniquement pour pouvoir jouer à ce jeu et certainement à Nioh que j'estime encore vendu trop cher. Les bons jeux ont encore de l'avenir, le triple A n'est pas encore mort, si un jour j'achète une switch c'est qu'il y aura des exclusivités qui m'auront donné envie de jouer.

Classé dans : le blog Mots clés : aucun

Cyrille BORNE, 41 ans, professeur de mathématiques, d'informatique au Lycée Agricole Bonne Terre de Pézenas. Doctorat en rap des années 90, grand poutreur de zombies, grand maître de la confrérie des Trolleurs

2 commentaires

#1  - al a dit :

Le nouveau Zelda existe sur la Wii U mais Nintendo n'en fait pas trop la promotion (https://www.nintendo.be/fr/Jeux/Wii-U/The-Legend-of-Zelda-Breath-of-the-Wild-893260.html).

Répondre
#2  - Fabrice a dit :

Et Nintendo a fait comme les autres : un season pass pour avoir l'intégralité du jeu Zelda. Season pass évidemment non inclus dans la version collector

Répondre

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la deuxième lettre du mot mabvt ?

Fil RSS des commentaires de cet article