Le Blog de Cyrille BORNE

Paysan de l'internet

De Ubuntu 12.04 à Xubuntu 16.04

Rédigé par Cyrille BORNE 12 commentaires

Comme je l'ai évoqué dans le précédent billet, j'ai fait migrer un poste sous une vieille version vers une version LTS plus récente, la dernière il me semble. Si cela peut vous paraître anecdotique en imaginant que dans votre quotidien d'informaticien la mise à jour est un acte banal, et bien sachez que c'est la deuxième fois que ce cas se produit en un mois. Dans un établissement agricole, on a contacté le grand chef de l'informatique nationale pour l'interpeller sur le fait que Office365 et ses services ne s'affichaient pas avec Linux ce qui ne veut rien dire. Comme il n'y connaît rien et que ça fait plus de 10 ans que je lui pose toutes les questions bizarres au monde et qu'il sait que je suis un guerrier Linuxien chauve de l'école de Debian, il m'a envoyé un petit message, j'ai pris le problème à bras le corps en demandant : c'est quoi la distro et le navigateur. Ici encore il s'agit d'un 12.04 et la version de Firefox qui est embarquée est tellement ancienne qu'elle ne permet pas d'afficher les technologies utilisées dans Office365. J'ai eu d'ailleurs ce cas au lycée à mon arrivée, il y avait des Windows XP avec des vieilles versions de Firefox qui n'avaient pas été mises à jour, preuve que malheureusement on est forcé d'avancer et d'être à niveau si on veut pouvoir utiliser correctement certains services.

Nous sommes à l'époque avec une version d'Ubuntu où Ubuntu One est au coeur du système, la dame qui est propriétaire de l'ordinateur ne comprend pas ce que ça veut dire et pourtant un message lui affiche clairement que le service qu'elle ne connaît pas s'arrêtera en 2014. Effectivement, il suffit de se renseigner sur le net, mais quand bien même elle aurait vu ce que c'était, elle n'a pas osé le supprimer par elle même. Les différents sauts se passent relativement mal, j'ai des erreurs en pagaille et j'en viens à supprimer le paquet apport qui me balance des messages sans aucune cohérence. La machine à un reboot finit par crasher et je me retrouve en ligne de commande, je lance un fsck qui me répare les erreurs et tout finit par fonctionner après de nombreux reboot, retrait de paquets et j'en passe.

Quelle moralité ?

  • il est important d'avoir une machine à jour
  • tout le monde n'a pas compris l'utilité d'avoir une machine à jour et c'est sans surprise que je croise dans des entreprises de nombreux Windows XP
  • alors que le système de mise à jour de Ubuntu est TRES simple, les gens ne mettent pas à jour alors qu'on leur demande quand même de façon insistante ce qui prouve effectivement que les gens ne lisent pas les messages ou n'osent pas
  • dès lors ne faut-il pas forcer les mises à jour chez l'utilisateur par défaut pour être certain de ne pas se retrouver dans le cas suivant, un système qui deviendra obsolète au mois d'avril mettant en danger l'utilisateur.

Windows ou Android pour les systèmes que je connais, ne se posent pas de question quand il s'agit de mettre une machine à jour, ils le font. Si on pousse le raisonnement jusqu'au bout, Ubuntu se veut être une distribution populaire, elle ne s'adresse donc pas nécessairement à un power user qui sait qu'il est nécessaire de faire des upgrades, l'assistanat doit alors faire son oeuvre et faire des mises à jour automatique sans demander l'avis de l'utilisateur.

 

Cyrille BORNE, 41 ans, professeur de mathématiques, d'informatique au Lycée Agricole Bonne Terre de Pézenas. Doctorat en rap des années 90, grand poutreur de zombies, grand maître de la confrérie des Trolleurs

12 commentaires

#1  - zeodrake a dit :

Salut,
D'où le fait d'avoir un WindowsServer dans le parc pour passer des GPO qui vont mettre à jour les applications.
Sinon installer Firefox ESR (mises à jour moins fréquentes) et laisser le "maintenance_service" installé, il demandera aux utilisateurs de redémarrer Firefox pour installer la mise à jour.
Cdt,

Répondre
#2  - Alain a dit :

C'est effectivement ainsi dans mon lycée sauf qu'à chaque nouvelle session, Firefox me dit qu'il met à jour mais il ne le fait jamais parce que les droits sont très restrictifs.

Répondre
#3  - Didier (iceman) a dit :

Ta question finale est un débat dans fin. Sous Windows avec les mises à jour de sécurité hebdomadaires, on en vient à ralentir le système mais en même temps, il y'a un risque. Le power user voudra maîtriser la mise à jour et je le vois sur Android aussi. D'ailleurs hors mise à jour système il y a des tâches de fond que tu ne remarques même pas.
Mais il y a les exemples de mise à jour foireuses qui plantent tout et qui me font préfèrer un mode semi automatique. On l'a vu à peu près sur tous les systèmes et terminaux une fois. En entreprise avec un parc de milliers de machine je vois bien aussi le problème dans les indicateurs de mise à jour de version.c'est la catastrophe si ça n'est pas fait car ça met en jeu tout un réseau. J'en viens à me demander s'il n'y aurait pas à trouver un système de niveau d'utilisateur, à détecter par des questions à l'installation ou au premier démarrage pour définir comment doit fonctionner la mise à jour.

Répondre
#4  - C138 a dit :

"Windows ou Android pour les systèmes que je connais, ne se posent pas de question quand il s'agit de mettre une machine à jour, ils le font."
Pas plus tard que ce samedi, club logiciels libres, un utilisateur Windows! se pointe avec un problème... Windows Vista, mise à jour de la protection antivirus Windows Essential, qui ne se fait pas... Donc déjà, «ils le font», ben ...
Ceux qui savent (pas moi dans ce cas), savent que le support pour Vista vient de se terminer récemment...
Donc non seulement la mise à jour foire mais on à l'impression qu'on peut s'en sortir, aucune information claire. Le «système sait» que ce n'est pas possible mais ne le dit pas à l'utilisateur...
Remplacement par Avast je crois (pas moi qui l'ai fait).

Perso je préfère avoir à intervenir pour une mise à jour «contrôlée/maîtrisée» impérative plutôt que pour un foirage suite à mise à jour automatique silencieuse. Donc désactivation systématique des mises à jour.

Répondre
#5  - Cyrille BORNE a dit :

Tiens c'est dimanche donc je ne vais pas censurer ton commentaire. Notre prestataire de service au lycée nous racontait qu'un hôpital du coin a vu planter l'intégralité de son réseau suite aux mises à jour de Windows 10. Pas plus tard qu'hier on évoquait un plantage sur un Windows 10 qui avait été coupé pendant les mises à jour, donc je confirme, on ne se pose pas de questions chez Redmond pour mettre à jour, en fait on s'en pose un peu plus puisque par défaut elles se font désormais sur les heures d'inactivités de l'utilisateur, à savoir dans la nuit. Windows Vista, système d'exploitation qui est en passe d'être abandonné, ben si ça se fait pas c'est peut être que la vérité est ailleurs. Dans le cas de Windows XP on mettait un gros message pour dire que le système allait être abandonné.

Tout comme toi, je préfère avoir à intervenir sur un système où on contrôle les mises à jour et ça me fait toujours sourire de voir les gens pester parce que ça ne se passe pas au bon moment. Néanmoins et pour le voir chez mes collègues si les mises à jour n'étaient pas forcées, ils ne les feraient pas.

J'aimerai tout de même revenir sur mon introduction. Je suis très étonné qu'un individu caché derrière son pseudonymat qui me bombarde depuis framasphère continue à me lire et même tenter le commentaire, tu vaux quand même franchement mieux non ?

Répondre
#6  - Pazns a dit :

Peut-être qu'au fond, secrètement, honteusement sans doute, il vous adore !

Répondre
#7  - Cyrille BORNE a dit :

J'en suis persuadé

Répondre
#8  - Clem a dit :

On s'est foutu en place des serveurs UpdatEngine pour pousser les MAJ logicielles sur les postes, ca fonctionne super bien.

http://www.updatengine.com/

Répondre
#9  - C138 a dit :

Vite, on est encore Dimanche
La question des mises à jour n'est pas tellement qu'elles se fassent automatiquement (ou pas), silencieusement (ou pas), mais qu'elles réussissent !
(Mon) L'expérience (me) montre que les mises à jours, c'est la peste.

Pour le reste, j'aime bien savoir qu'elle est la Bornerie du jour...
Et bombarder, comme tu y vas... quoi une allusion, deux... sur plusieurs mois...
Ah oui, c'est vrai, la mesure n'est pas ton souci.
"tu vaux quand même franchement mieux non ?" a qui le dis-tu ;-)

Répondre
#10  - Cyrille BORNE a dit :

Il est certain que pour la mesure on repassera mais c'est ce qui fait mon charme. D'ailleurs preuve en est que je suis tellement charmant que tu viens me lire tous les jours. J'espère sincèrement que ça te passera venir lire quotidiennement quelqu'un qu'on méprise relève d'une bonne thérapie ou de 50 nuances de borne

Répondre
#11  - C138 a dit :

À modérer un dimanche...
«Peut-être qu'au fond, secrètement, honteusement sans doute, il vous adore !»
«J'en suis persuadé»
«que tu viens me lire tous les jours» (hmm, là encore tu exagères, j'ai des périodes de sevrage ;-)
«lire quotidiennement quelqu'un qu'on méprise» me souviens pas avoir dit ce genre de chose... ça doit être la 51ème nuance ça...

Je vais prendre une image que tu devrais comprendre : dans la looongue journée de labeur d'un élève ou étudiant studieux (admettons ;-) et bien il y a la récré... Toi, tu es la récré. Est-ce qu'on méprise les récrés? Bah non.
Et cela devrait te faire plaisir puisque c'est exactement ce que tu revendique en permanence non ? où est donc le problème ? :-)

Pour le lecteur qui ne serait pas attentif, remarquons que par deux fois, dans chaque réponse, le Borne fait bien comprendre à son interlocuteur qu'il en sait son long sur son comportement, qu'on ne la lui fait pas à lui... Ah, Ah.

... Comme si son interlocuteur ne le savait pas! Il est où le mépris, hein?

Répondre
#12  - Cyrille BORNE a dit :

L'analogie de la récré est mal choisie car il y a la notion de déplacement. Si on veut rester là dedans parce que j'aime bien moi aussi, c'est un peu comme si tu avais ton école à toi, la tienne mais que tu décidais d'aller passer tes récrés dans l'école Borne, une école que tu n'aimes pas d'ailleurs. Enfin bon, chacun prend son plaisir où il peut, personnellement j'ai pour habitude d'essayer en tout cas de faire l'effort de ne pas aller dans des endroits que je n'apprécie pas.

Répondre

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site
Quelle est la deuxième lettre du mot qmuhy ?

Fil RSS des commentaires de cet article