Le Blog de Cyrille BORNE

Paysan de l'internet

Les quatre fantastiques

Rédigé par Cyrille BORNE Aucun commentaire

Le dernier opus des quatre fantastiques date de 2007, pas si vieux, on est donc loin du remake parfois nécessaire du film des années 60. La trame est méga classique avec une nuance toutefois, nos quatre scientifiques passent dans une dimension parallèle et c'est ainsi qu'ils récupèrent leur supers pouvoirs, ils y laissent leur copain qui va devenir le super méchant. C'est mauvais de chez mauvais, même au niveau des effets spéciaux c'est médiocre, l'exemple typique d'une licence qu'on est en train de gâcher.

Classé dans : culture Mots clés : aucun

The Gift

Rédigé par Cyrille BORNE Aucun commentaire

Jason Bateman vit avec Rebecca Hall, ils essaient d'avoir un enfant, tout va plutôt bien. Débarque alors Joel Edgerton, un ancien ami d'école de Bateman qui va s'immiscer de plus en plus dans leur vie au point que ça en finisse par devenir lourdingue. C'est d'ailleurs le problème de the gift qui ne devient intéressant que dans les trente dernières minutes, quand on réalise que ce n'est pas un simple psychopathe mais bien quelqu'un qui a des comptes à régler. A voir pour les plus patients, le dénouement en vaut la peine.

Classé dans : culture Mots clés : aucun

Ted 2

Rédigé par Cyrille BORNE Aucun commentaire

Souvenez vous de Ted, l'ourson en peluche qui est venu à la vie par l'amour du petit garçon qu'était Mark Wahlberg et qui a particulièrement mal vieilli. Et bien il continue sa vie tranquillement, comme tout bon citoyen américain. Il travaille dans une superette, se marie, et pour renforcer son couple essaie d'avoir un enfant. Malheureusement ceci n'est pas évident quand on est en ours en peluche et que sa femme est une grande blonde, pas le choix, il faut adopter. Les problèmes vont alors se poser pour Ted, puisque pour adopter il faut être un humain, et un procès tendrait à prouver qu'il est une chose, un objet. Dans la même lignée que le premier, l'effet de surprise en moins je dirai, ça se laisse regarder quand même avec quelques bons fous rires.

Classé dans : culture Mots clés : aucun

Pixels

Rédigé par Cyrille BORNE Aucun commentaire

Adam Sandler malgré le cumul de navets qu'il aura pu faire, reste une référence pour les gens de mon âge qui cultivent le mauvais goût. On sait qu'il a du potentiel et que parfois il est capable de faire quelque chose de bien, c'est le cas dans Pixels. Gamin, il est une véritable brutasse en jeu d'arcade, les pac man et autres arkanoid, malheureusement il est battu par Peter Dinklage qui n'est autre que le nain de Game Of Throne. Il ne se remettra jamais de cette défaite et ne fait pas grand chose de sa vie, il installe les appareils électroniques chez les particuliers. Il a tout de même une particularité, son copain tout aussi geek de l'époque est devenu le président des états unis, joué par Kevin James qui n'est pas le dernier non plus pour faire des navets. A l'époque la cassette vidéo de leurs parties a été envoyée dans l'espace, les extra-terrestres qui l'ont récupérée voit ici un défi pour conquérir la terre, il faudra battre les envahisseurs aux jeux vidéos de l'époque pour sauver le monde. Scénario complètement délirant, références que ne peuvent connaître que les gars de 35 à 45 ans peut être, éventuellement leurs parents, Pixels est un film énorme, très bien foutu, et réellement osé tant la tranche d'âge est ciblée. A voir si vous avez le bornien spirit, ça passe quand même chez les plus jeunes qui ont tous vu au moins un pac man dans leur vie.

Classé dans : culture Mots clés : aucun

Ant Man

Rédigé par Cyrille BORNE Aucun commentaire

Dans la catégorie des super héros je demande Ant Man. Ca démarre entre une baston entre deux scientifiques qui sont en désaccord et c'est la fâcherie, le gentil qui est super doué et qui a inventé la combinaison de Ant Man, le méchant qui est bien évidemment moins doué et qui cherche à inventer le rayon qui rend tout petit, un peu comme la taille d'une fourmi. Au milieu notre héros qui ne le sait pas encore, qui a renoncé à sa carrière de cambrioleur parce que la prison ça va cinq minutes mais après on a du mal à s'asseoir, mais qui malheureusement se fait rejeter par la société qui n'aime pas les anciens détenus. Donc, on lui propose de faire un coup, et c'est la combinaison de Ant Man qu'il va voler et se retrouver au coeur du conflit entre les deux scientifiques. On commence à y arriver à la saturation des super héros. Avant quand on nous sortait du super héros, il y avait quelque chose d'exceptionnel, on s'attendait à du block buster de la mort qui tue. Ici on a certes les éléments du super héros, de bons effets spéciaux mais l'homme fourmi, ça ne me donne pas le grand frisson. J'ai trouvé ça pas terrible, les gosses quant à eux ont adoré, c'est peut être le nouveau filon, le super héros pour enfant.

Classé dans : culture Mots clés : aucun
Fil RSS des articles